S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Guide de la lingerie féminine à destination des hommes

Est-ce que vous vous rappelez, comme Joe, votre première fois dans un rayon lingerie ?

A l’approche de la St Valentin, je me suis remémoré la première fois où j’ai été dans le rayon lingerie d’un grand magasin. J’étais au lycée, je devais avoir 17/18 ans et je voulais offrir un cadeau à ma petite copine de l’époque. La vendeuse s’est approchée de moi et m’a demandé ce que je recherchais, dans quel style, dans quelles tailles, etc. -Heuuu je ne sais pas vraiment. Elle est comment votre amie ? – Bien, c’est une petite brune avec des yeux noisettes.

Pour vous éviter à vous aussi ce grand moment de solitude, nous avons entrepris de réaliser un guide de la lingerie féminine à destination des hommes. Tout ce qui concerne les dessous féminins n’aura plus de secrets pour vous dans quelques instants. On vous détaille tout sur la lingerie en 7 points essentiels :

1. Un peu d’histoire pour épater notre amoureuse 
2. ABCédaire de la lingerie féminine
3. Choisir la lingerie adaptée à sa morphologie
4. Quelle taille choisir ?
5. Les dernières tendances lingerie
6. Choisir la lingerie en fonction du stade de notre relation
7. Principales marques à connaitre

1. Un peu d’histoire pour épater votre amoureuse

Le corset, qui avait supplanté toute autre forme de sous vêtement depuis le XVIè siècle, voit son règne se terminer au début du XXè siècle au profit d’une lente évolution sous forme de soutien-gorge et culotte, portés tout d’abord par la jeunesse, les adolescentes notamment. En effet le sport est à la mode, la danse également, et par ailleurs les femmes se mettent à travailler. On attribue l’idée du premier soutien-gorge moderne à Herminie Cadolle, créatrice de la maison Cadolle (lingerie de luxe), qui présente un corset en deux morceaux en 1889, à l’exposition universelle de Paris. L’Américaine Mary Phelps Jacobs confectionne le premier soutien-gorge à l’aide de deux mouchoirs et d’un ruban rose, et son invention est brevetée le 3 novembre 1914. Exit donc le corset, la course à l’innovation est lancée et des centaines de brevets aboutiront à la forme moderne du soutien-gorge dans les années 50, ainsi qu’à la création du standard de tailles aux USA (les fameux bonnets).

Corset Gossard

Corset Gossard
La Seconde Guerre mondiale signera le début de l’ère généralisée du soutien-gorge. En effet, les femmes travaillant à l’usine se doivent d’être décemment habillées et en même temps disposer de sous-vêtements confortables et aptes à favoriser les mouvements. Les pin-ups des années 40/50 achèveront de démocratiser le port du soutien-gorge et notamment la sensuelle Jane Russell et son plantureux 90D, qui en l’occurrence, là… n’en porte pas !

Jane Russell

Jane Russell

2. ABCédaire de la lingerie féminine

  • Taille et bonnet : la taille est indiquée avec une lettre pour le bonnet, toujours précédée d’un chiffre correspondant à la longueur de la bande du soutien-gorge, par exemple 90B. On vous explique tout pour comprendre dans le paragraphe « Quelle taille choisir ? »
  • Armatures : construction d’un soutien-gorge sous forme de baleines, demi cercles rigides insérés dans des ganses de tissu se situant sous les seins, assurant un maintien ferme de la poitrine.
  • Porte-jarretelles : sous vêtement pouvant être décrit comme une ceinture munie de plusieurs jarretelles, des rubans portant à leur bout une pince servant à accrocher des bas.

porte jarretelles maison close

Porte-jarretelles Maison Close

  • Body : sous vêtement qui en une seule pièce couvre tout le corps et remplace le soutien-gorge, le bustier et la culotte. Il s’enfile bien souvent par le haut et se boutonne à l’entrejambe.
  • Nuisette : la chemise de nuit version fines bretelles, sexy et décolletée devant et derrière, souvent en satin, dentelle.
  • Caraco : ressemble à une nuisette mais en version courte, se porte la journée et se laisse dévoiler sous les vêtements avec un peu de dentelle ou la nuit avec un joli shorty en accord.
  • Guêpière : sous-vêtement dérivé du corset qui regroupe en une seule pièce de lingerie : soutien-gorge, bustier ou serre-taille et porte-jarretelles. La guêpière permet d’affiner la silhouette pour créer ainsi l’apparence d’une « taille de guêpe ».

3. Choisir la lingerie adaptée à sa morphologie

A. Les différentes formes de soutien-gorges

  • Corbeille ou balconnet : les formes ne sont pas toujours bien identifiées en fonction des marques, à part chez Aubade avec ses découpes caractéristiques. Le but de ces formes est de faire pigeonner les seins façon « il y a du monde au balcon » ou « corbeille de fruits ». Elles remontent la poitrine et la font paraître plus ronde et galbée.
  • Push up ou ampliforme : inventé dans les années 60, sur ce modèle les bonnets sont très rapprochés, reliés par un fin ruban, le décolleté profond. Le fait de rapprocher les deux seins permet de booster la poitrine pour créer un effet de volume même sur les petites poitrines. Rappelez vous Eva Herzigova pour Wonderbra et son « Regardez-moi dans les yeux… j’ai dit les yeux ».
  • Emboitant/couvrant/classique : c’est la forme qui laisse paraître le moins de peau, la plus classique et pas forcément la moins jolie. Les poitrines généreuses en sont adeptes, pour le soutien apporté. Il faut éviter les modèles « trop mémère » et se tourner vers le sexy et la dentelle pour casser le côté trop classique.
  • Bandeau : la forme est droite, c’est pour cela qu’on parle de bandeau. Cette forme est bien souvent réservée aux soutien-gorges sans bretelles, qui permettent le port de robes très décolletées sans bretelle disgracieuse.
  • Triangle : une forme réservée aux poitrines menues, souvent sans armature. Le choisir en dentelle donc entièrement transparent, c’est une forme qui apporte beaucoup de naturel et de fraîcheur.
Illustration modèles lingerie

Parure Carla de Absolutely Pom ©Commeuncamion

B. Les différentes formes de culottes et bas

  • Culotte : la forme la plus classique, couvrante sur les fesses. Elle est suffisamment échancrée pour laisser voir une partie de la courbe du fessier.
  • String : celui-ci libère complètement les fesses, se rendant donc complètement invisible sous les vêtements.
  • Shorty : inspiré d’une forme plus masculine type boxer, le shorty est tout sauf anti-sexy. Très souvent en dentelle, il s’impose en version taille basse et très échancré sur les fesses.
  • Tanga : intermédiaire entre la culotte et le string, l’arrière du tanga est plus couvrant que le string sans toutefois recouvrir les fesses.

C. Trois profils morphologiques

La marque RougeGorge nous a livré ces quelques conseils morphologiques :

Pour les petits bonnets (A et B), les armatures ne sont pas une obligation. Le soutien-gorge triangle offre naturel et confort. Si l’effet recherché est le volume, l’ampliforme avec ses coques viennent réhausser la poitrine et apportent un joli galbe. La forme par excellence reste toutefois le push up.

A partir du bonnet D, on mise tout sur le maintien pour plus de confort. L’emboitant offre un rendu naturel et assure un joli décolleté. Les modèles corbeille promettent également un porter très féminin. Si l’idée n’est pas d’apporter du volume à la poitrine, on évite les soutien-gorges avec des coques. Pour les grands bonnets on privilégie les modèles qui englobent la poitrine. Le soutien-gorge foulard offre également un excellent maintien. Il se différencie par sa touche chic grâce à la dentelle joliment travaillée.

Pour le bas, le shorty et la culotte sont des formes rassurantes et couvrantes. La culotte reste un intemporel très féminin, elle s’adapte aux morphologies. Pour un effet invisible, choisir un modèle avec le dos dentelle sans élastique. Le tanga et le string sont des modèles plus échancrés qui offrent discrétion et sensualité. Le tanga est devenu un incontournable de la lingerie, sa forme dévoile le galbe des fesses.

Notre sélection :
1er visuel : l’iconique triangle en dentelle réinterprété par Olly, une jeune marque éco-responsable qui utilise notamment de la dentelle en fibre recylée et des teintures sans produit nocif certifiées Oeko-Tex 100.
2ème visuel : le fameux effet push-up avec ce modèle Superboost Lace de chez Gossard présenté ici en couleur rose.

Soutien-gorge en dentelle recyclée Olly | Superboost Lace Gossard
Notre sélection :
1er visuel : le modèle Luccia de chez Bestform qui est composé d’un soutien-gorge emboitant avec armature proposé de la taille 90D à 110E qui peut être assorti avec une culotte ou un shorty.
2ème visuel : le modèle Punch de chez RougeGorge qui avec des bonnets forme triangle habillés de dentelle florale et sans armatures.

Collection Luccia Bestform | Collection Punch RougeGorge 

4. Quelle taille choisir ?

A. Soutien-gorge

Pour comprendre le principe de taille pour un soutien gorge, il faut se baser sur 2 mesures essentielles : le tour de poitrine et la détermination du bonnet. On a plusieurs solutions pour connaître notre taille de façon discrète : soit nous trouvons le soutien-gorge qui lui va le mieux et nous allons chercher la taille sur l’étiquette au niveau des agrafes à l’arrière. Soit nous l’interrogeons subtilement. Dernière méthode : on lui dit qu’on vient d’entendre parler d’une étude qui précise que 80% des femmes choisissent mal la taille de leur soutien-gorge, qu’on s’est documenté sur le sujet et qu’on est devenus un expert. On lui propose de prendre nous-mêmes les mesures ou on lui explique la marche à suivre pour vérifier qu’elle porte la bonne taille.

Tout d’abord, il faut prendre 2 mesures en s’assurant que le mètre-ruban (souple) n’est ni trop lâche ni trop serré, qu’il repose bien à plat et surtout que la mesure se fait bien à l’horizontale.

Le tour de poitrine correspond à la mesure prise au niveau de la pointe des seins.

Le dessous de poitrine correspond à la mesure prise juste en dessous de la poitrine, au niveau de la cage thoracique.

– Comment déterminer le bonnet ?

Une fois que vous avez la mesure du tour de poitrine et celle du dessous de poitrine, il suffit de soustraire ces deux mesures. Par exemple : vous obtenez 68 cm pour le dessous de poitrine et 81 cm pour le tour de poitrine, le bonnet correspond alors à 81-68=13 cm.

Les bonnets correspondent aux différences suivantes:
Différence de 13 cm : Bonnet A (Poitrine menue)
Différence de 15 cm : Bonnet B (Poitrine moyenne)
Différence de 17 cm : Bonnet C (Poitrine épanouie)
Différence de 19 cm : Bonnet D (Poitrine importante)
Différence de 21 cm : Bonnet E (Poitrine forte)
Différence de 23 cm : Bonnet F (Poitrine volumineuse)
Etc.

– Comment connaître la taille ?

Les lettres du bonnet sont toujours précédées d’un chiffre indiquant la longueur de la bande du soutien-gorge : par exemple 80A indique une taille de soutien-gorge pour une personne avec un dessous de poitrine se situant entre 63 et 67 cm pour un tour de poitrine se situant entre 77 et 79 cm. La taille est déterminée par le dessous de poitrine et non pas le tour de poitrine.

Tableau des correspondances et équivalences des tailles de soutien gorge les plus courantes en France (qui peuvent varier selon les marques parfois) :

Si les intervalles ne correspondent pas de façon juste aux mesures prises, il suffit de trouver les valeurs se rapprochant le plus de celles-ci.

  Bonnet : correspond à la mesure du tour de poitrine
Dessous de poitrine (en cm)Taille du soutien-gorgeBonnet ABonnet BBonnet CBonnet DBonnet EBonnet F
63/678077/7979/8181/8383/85--
68/728582/8484/8686/8888/9090/9292/94
73/779087/8989/9191/9393/9595/9797/99
78/829592/9494/9696/9898/100100/102102/104
83/8710097/10199/101101/103103/105105/107107/109
88/92105102/104104/106106/108108/110110/112112/114
93/97110107/109109/111111/113113/115115/117117/119

B. Choix de la taille de la culotte

La question est beaucoup plus simple pour le bas. Vous connaissez sa taille de pantalon ou de jupe ?

Notre conseil pour les « bas » (slip, culotte, string…) est de choisir une taille au-dessus de la taille de prêt-à-porter. En effet une petite culotte qui est trop serrée se devinera sous des vêtements quelque peu moulants, ce qui n’est pas du plus bel effet ! Si elle est vexée par le choix de la taille, on lui explique que c’est un conseil de la vendeuse (elle a bon dos la vendeuse, n’est-ce pas ?).

ATTENTION : dans tous les cas si on prévoit d’aller acheter seul de la lingerie pour lui faire une surprise, demandons toujours à la vendeuse de glisser dans le paquet un ticket d’échange cadeau sur lequel n’apparaît pas le prix. A défaut, on garde le ticket pour qu’elle puisse échanger. Il ne faut pas nous vexer pour autant : vaut mieux qu’elle trouve quelque chose qui lui plaise  que poser le tout dans un coin pour ne jamais le porter.

5. Les dernières tendances lingerie

A. Couleur

Le bleu est une valeur sûre, c’est une couleur qui exprime la confiance et la sérénité. Le nude est la couleur minimaliste par excellence, une tendance qui touche également la lingerie. Mais le rouge et le noir restent évidemment des intemporels, notamment à l’occasion de la Saint-Valentin. Si le rouge est la couleur de la séduction et de la passion, le noir est lui symbole de mystère et de sophistication. Les différentes déclinaisons de vert reviennent au goût du jour et évoquent la nature (dévoilez votre coté sauvage !). Enfin, le blanc, notamment si l’on est quelque peu bronzé, sera du plus bel effet !

B. Style

La tendance est aux jeux de matières et transparence, avec l’éternelle dentelle, mais également le retour du velours et du satin. Les bandes, les harnais et les lacets inspirés de l’univers bondage rendent la lingerie sexy mais aussi plus haut de gamme, car plus il y a de détails, plus la confection coûte cher. La tendance du tatouage gagne également la lingerie avec l’utilisation de motifs effet tatouage qui apportent une touche de fantaisie.

Les Jupons de Tess Fatale

Porte-jarretelles harnais en dentelle Les Jupons de Tess

C. Pièces

Le body est la pièce tendance de ces dernières saisons. Sexy mais également confortable et pratique, notamment parce qu’il peut être porté comme sous-vêtement et comme vêtement. Mais en dehors des occasions spéciales, les femmes reviennent de plus en plus vers la culotte et le shorty, des sous-vêtements plus confortables mais qui permettent de se sentir également séduisante.

D. Eco-responsabilité

Lorsqu’on évoque la mode éthique, les sous-vêtements ne sont pas les premiers produits auxquels on pense, et pourtant ceux que nous portons au plus près du corps. Alors autant qu’ils ne soient pas nuisibles à notre santé et celle de la planète. Concevoir un sous-vêtement éco-responsable ne se limite plus à l’utilisation de coton bio, la création de nouveaux matériaux, et surtout le recyclage de matières déjà existantes permet de créer une lingerie éco-responsable, confortable, et séduisante. Voici ce que Mathilde, co-créatrice de la marque Olly, nous a dit à ce sujet :

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à l’impact de leurs dessous sur leur santé et sur l’environnement. Cette tendance est aujourd’hui bien installée et ne cesse de gagner du terrain. La preuve en est, nous avons aujourd’hui bien plus de choix qu’il y a dix ans : coton bio, dentelle recyclée, Tencel, etc. Il y en a pour tous les goûts ! Ce qui est sûr en tout cas c’est qu’aujourd’hui la lingerie éthique ne rime plus avec grosses culottes grisâtres, on trouve actuellement de très jolies choses.

Olly Dawa rouge

Culotte en dentelle recyclée Olly

6. Choisir la lingerie en fonction du stade de notre relation

Quoi que nous devions acheter, on doit partir l’optique qu’une femme aimera plutôt une jolie lingerie, pratique avant tout, surtout si notre relation débute. On ose l’ultra sexy qu’avec une partenaire motivée qui nous en aura peut être fait la demande ou lorsque nous connaissons sa personnalité, ou voulons la surprendre. L’idée c’est de lui faire plaisir à elle avant tout, et coller à sa personnalité, même si on aurait souhaité autre chose. De la délicatesse à l’extravagance, chaque chose son temps, en fonction du stade de la relation et de l’âge de notre partenaire également. 

A. Début de relation : une nuisette sage ou un body pour commencer.

Si l’on se connaît depuis peu et qu’on souhaite offrir de la lingerie pour la première fois, on peut opter pour une nuisette un peu sage en satin avec quelques détails de dentelle. Et pourquoi pas un body ? C’est une pièce phare de la saison, à mi chemin entre le sous-vêtement et le prêt à porter, pourvu qu’on le choisisse en dentelle, mais pas trop sexy non plus. Elle pourra le porter sous un joli pull et laisser apercevoir un bout de dentelle et vous suggérer d’en voir un peu plus quand on sera en tête à tête privé. Il est important de choisir des pièces fraîches et classes, et si l’on a peur de se tromper, d’opter pour des valeurs sûres en termes de couleurs.

Kimono Imprudente Etam | Body Party RougeGorge 

B. Relation bien entamée : la parure, le body, la nuisette (sexy, mais pas trop !)

Notre couple est déjà bien installé, nous nous connaissons depuis plusieurs mois ou années, nous lui avions déjà offert par le passé de la lingerie sage. Il est temps de passer à la vitesse supérieure avec un cadeau un peu plus « olé olé » et sexy, mais pas trop non plus, il faut que cela reste classe. Le premier choix est celui d’une parure. L’idée est d’offrir un soutien gorge dont nous aurons choisi la taille et la forme selon les conseils pré-cités. Optons pour 2 bas si notre budget nous le permet, cela permet de varier l’ensemble : une jolie culotte pour les humeurs classiques, un string ou tanga pour les autres jours. On peut aussi lui offrir une nuisette ou un body sexy. On ne lésine pas sur la dentelle, la transparence, les détails : noeuds, rubans, plumes. Le noir est une valeur sûre pour un rendu sexy et pourquoi pas du rouge ou un bleu profond ? On évitera néanmoins le multicolore.

Body Romy Nénés Paris | Guêpière Belle d’Ispahan Aubade

C. Pour pimenter la relation : la lingerie osée.

La plupart des marques ont décomplexé la lingerie sexy qui autrefois était étroitement liée à une vision spécifique de la femme : « Il m’offre de la lingerie sexy, il m’a prise pour une pute ou quoi ? ». Les mentalités ont évolué, les femmes sont plus décomplexées, et s’assument pleinement, pour leur plaisir et le notre ! L’érotique-chic est en effet une grande tendance. Cela se confirme au Salon de la lingerie, les pièces esprit bondage avec rubans, cordons, attaches viennent sublimer les corps féminins ! Toutefois les cadeaux dont nous parlons ici doivent être offerts dans le cadre d’une relation de confiance, offrir de la lingerie ultra sexy apporte bien un message très clair : cadeau, jeu, séduction, sexe. Et la lingerie doit toujours rester chic et convenir à sa morphologie. On peut faire le choix d’une parure coquine : soutien gorge à ouverture, string fendu, nippies (ou cache-tétons) tout est possible. Le but n’est pas là d’avoir un ensemble portable au quotidien, mais plutôt un ou des accessoires de jeu.

Porte-jarretelles : qu’il soit intégré à une guêpière ou à un serre taille, voici l’occasion de tester ce genre d’accessoires très affriolant. A offrir avec des bas véritables sans bande autofixante. Il peut se porter sous les vêtements sans problème. La culotte ou string se porte par dessus, comme ça on peut l’enlever et malgré tout le porte jarretelle et les bas restent en place. Olé !

Nuisette ultra sexy : on oublie le confort, vive la transparence, la dentelle, les fentes, les rubans et pourquoi pas les plumes !

Accessoires de jeu : menottes, loup, fouet, plumes, bougies de massages et autres jeux peuvent être glissés avec la lingerie dans un joli coffret à offrir dans l’intimité…

Collection Douce Insomnie Atelier Amour | Collection Villa Satine Maison Close
https://www.commeuncamion.com/2016/02/04/10-marques-de-sous-vetements-masculins-a-connaitre/

7. Principales marques à connaître

A. Une parure pour moins de 75€

B. Une parure pour moins de 100€

C. Une parure pour moins de 150€

D. Une parure pour moins de 180€

Pour 200 euros et +

E. Des sous-vêtements en dentelle pour les petites poitrines

Tarif très abordable :

Fabriqués en France

F. Pour les plus rondes et les poitrines généreuses

G. Des parures érotiques chic

h. Quelques sites également

10 conseils pour offrir de la lingerie à une femme

Quelles fleurs choisir pour la Saint-Valentin ?

 

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).