Conseils en mode masculine

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Nos conseils pour courir en été

Pour beaucoup de coureurs aguerris, l’été est l’occasion de changer de cadre, de découvrir de nouveaux paysages ou de modifier son rythme. Pour les novices, c’est le moment idéal pour s’essayer à la course à pieds, le beau temps et les journées à rallonge permettant de se lancer directement dans une pratique régulière. Quel que soit notre profil, certaines règles sont à respecter pour rendre notre expérience la plus agréable possible et pour faire de cette saison chaude et ensoleillée notre meilleure alliée ! Ce sujet, compilant astuces et recommandations en termes d’équipement, s’adresse aux débutants comme aux confirmés. Voici nos conseils pour courir en été, en 4 points essentiels :

Sommaire

1. Quand courir ?
2. Où courir ?
3. Quelques astuces santé
4. Quelle tenue privilégier ?

1. Quand courir ?

En été, il n’est pas nécessaire de viser la performance. De manière générale, il s’agit d’une période adaptée pour se préparer pour nos joggings hivernaux, souvent plus rythmés. Les températures parfois élevées risquent en effet de nous fatiguer plus rapidement, il est donc logique de réaliser des courses plus lentes et plus courtes (35-45 minutes) en restant dans son couloir de confort, entre 140 et 160 pulsations. Courez donc lorsque vous avez envie et ne culpabilisez pas si vous manquez une session pour vous reposer ! Sans surprise, le moment idéal pour courir est avant le levée totale du soleil ou après son coucher. Beaucoup préfèreront le jogging matinal, qui permet de se mettre en route et d’être détendu pour le reste de la journée. Toutefois, on oublie souvent de préciser que celui-ci ne convient pas à tout le monde. Si courir « à la fraîche » a plutôt tendance à vous assommer, privilégiez une sortie vers 18h, quand le soleil est moins puissant. De plus, il est idéal pour une bonne nuit de sommeil !

Comment trouver Piste Course

2. Où courir ?

L’été rime souvent avec vacances. Partir quelques jours loin de chez soi peut s’avérer être un bon moyen de courir dans un cadre différent de ce dont on a l’habitude. Les plus courageux s’essaieront même à un petit jogging sur la plage. Si cela peut être très agréable, ce n’est néanmoins pas le lieu le plus facile ! Quelques recommandations seront donc à prendre en compte : mettez des chaussures pour éviter de vous blesser, ne courrez pas trop vite (le muscle se fatigue plus rapidement sur cette surface, ce qui augmente le risque de tendinite), et faites des allers et retours sur la même plage pour équilibrer car, à moins d’être à marée basse, les plages sont légèrement inclinées. Si le sable ne vous tente pas, la côte peut être une bonne alternative. Attention toutefois : l’air marin pourra vous donner une sensation de fraîcheur, ce qui n’empêchera pas le soleil de vous attaquer ! Enfin, la course en forêt reste une option parfaite pour profiter de la nature tout en étant protégé des rayons du soleil et de la chaleur. Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de rechercher des coins d’ombre. Outre la protection contre les coups de soleil, ils vous permettront de fatiguer moins rapidement et de vous tenir à l’abri des insolations.

3. Quelques astuces santé

A. Alimentation et hydratation

En été, l’alimentation est généralement plus légère : on aura donc tendance à brûler plus de graisse qu’on en prend. Il faut donc faire attention aux carences, car si l’idée de perdre du poids pendant l’été peut être séduisante, il serait dommage de faire un malaise au bout de 20 minutes de footing ! Si vous effectuez des courses longues (supérieures à 1 heure), il peut être judicieux de prendre des barres de sucre avec vous. Pour reprendre des forces rapidement, cassez la barre en petits bouts, et mélangez-la à la salive pour une assimilation directe par l’organisme. Si vous courez 35-45 minutes, l’alimentation en course n’est pas forcément nécessaire, prenez donc votre barre uniquement si vous en ressentez le besoin. Il va sans dire que l’hydratation est primordiale avant, pendant et après la course. Cela est d’autant plus vrai si celle-ci est longue !

B. Protéger sa peau

Quand on court au soleil, il est indispensable de protéger sa peau et ce, même si on court en dehors de la tranche horaire 11h-16h. Pour cela, la crème solaire reste la solution la plus simple. On l’appliquera 30 minutes avant l’exposition, et on répètera l’opération toutes les 2h (comme nous l’expliquions dans notre article sur le choix de la crème solaire). En complément, les sticks solaires, à étaler sur les zones les plus sensibles (nez et pommettes), sont une solution particulièrement adaptée aux sportifs. En outre, le frottement des cuisses peut avoir tendance à abîmer la peau. Pour éviter les irritations, il peut être opportun de mettre de la vaseline. Certains coureurs en appliquent également sous les aisselles et sur les tétons, pour les mêmes raisons. Autre solution possible : se munir de sous-vêtements techniques, plus respirants et sans coutures, ou faire le choix de courir sans sous-vêtements (avec un lycra à même la peau). Après la course, des crèmes anti-irritations existent pour apaiser les brûlures.

Le combistick de chez EQ Love associe crème SPF50 et stick SPF50+

4. Quels équipements privilégier ?

A. Short et t-shirt

Premièrement, il est important de préciser qu’on n’aura pas moins chaud en courant torse nu, bien au contraire ! Il faut laisser les vêtements aspirer la transpiration pour rester au frais. Pour cela, rien ne vaut un vêtement technique, en matières synthétiques, qui va permettre d’aspirer et évacuer la transpiration. Cela est d’autant plus important lorsque les températures montent ! Pour le haut, on privilégiera donc un t-shirt léger. Par ailleurs, celui-ci sera préférable au débardeur les jours de grand soleil, les épaules étant une zone particulièrement fragile. Pour les jambes, on préfèrera bien évidemment le short large aux leggings et autres bas moulants, pour éviter toute sensation d’étouffement.

B. Chaussures et chaussettes

À nouveau, les propriétés respirantes devront être un critère à prendre en compte. Ainsi, on veillera à ce que la toile de nos baskets soit aérée, et à sélectionner des chaussettes fines et adaptées à la pratique sportive. Si vous désirer réaliser des courses longues ou intenses, préférez des chaussettes de compression, qui diminueront la sensation de fatigue. Pour les runnings, une autre caractéristique à étudier sera sa polyvalence. En effet, l’été est une période propice à l’exploration de nouveaux terrains. Il sera donc important que nos chaussures soient souples et dotées de semelles adhérentes, pour pouvoir être utilisées sur différentes surfaces.

Au début de l’été, Joe a eu l’occasion de tester les runnings Asics Fujitrabuco™ Lyte

C. Accessoires

Pour optimiser la protection aux rayons du soleil, mieux vaut prévoir une casquette qui, en plus de vous éviter de ressembler à une écrevisse, sera un bon rempart aux insolations. Pour les yeux, des lunettes de soleil peuvent s’avérer judicieuses. Il est important que celles-ci soient adaptées à la pratique sportive. Elles seront donc idéalement sans plaquettes, et devront tenir impeccablement sur notre nez malgré les mouvements. Si vous portez habituellement des lunettes, sachez que certaines marques proposent des modèles spécialement adaptées à la vue. Enfin, pour les sorties longues il peut être intéressant de prévoir un sac (une banane ou un backpack léger) dans lequel on pourra ranger notre gourde, notre barre de sucre, voire notre crème solaire.

En résumé :

  • Casquette
  • Lunettes
  • T-shirt technique
  • Récipients en ceinture / sac à dos / Monogourde
  • Short plutôt que lycra
  • Chaussettes
  • Baskets un peu plus légères

Comment s’habiller pour courir ?

5. Notre sélection running spéciale soldes


(1) T-shirt Gore Wear : 62€ (89€)
(2) Brassard Puma : 15,45€ (22,50€)
(3) Short Nike : 38,97€ (45€)
(4) Chaussettes Reebok : 7,16€ (8,95€)
(5) Baskets New Balance : 88€ (115€)
 

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).