Les réparations possibles sur des chaussures

Conseils le 17 novembre 2014 par Joe dit le "démonte-pneu"

Lorsque nous parlons de chaussures, nous soulignons très souvent l’intérêt d’y consacrer un budget relativement important car une bonne paire de chaussures peut se conserver plusieurs années et au final s’avérer plus économique que plusieurs paires de chaussures à bas coût. Dans ce sujet, nous vous proposons de passer en revue les réparations possibles afin de donner une seconde jeunesse à ses chaussures préférées. De l’intervention la plus légère (la pose d’un patin) à la plus lourde mais en même temps la plus noble (le ressemelage complet). Tout ceci sous le contrôle avisé des médecins pour ne pas dire urgentistes de nos chaussures au regard de l’état de certaines d’entre elles, nos amis les cordonniers.

Le changement du talon

Le talon se compose en réalité de deux parties : le bonbout, mot savant qui désigne la traditionnelle talonnette noire en caoutchouc biseautée que l’on retrouve au talon. Puis le sous-bout qui constitue le cœur même du talon à travers ses différents morceaux de cuirs superposés les uns sur les autres. Si l’usure ne concerne que le bonbout, il sera simplement remplacé par un autre tout neuf.

Pose talon

Chaussures pose talon

En revanche, s’il s’agit cette fois du sous-bout qui est endommagé, le cordonnier devra ôter toutes les parties de cuir usées. Autrement dit, le talon dans sa totalité pour un poser un neuf. Le cordonnier gratte la surface de chaque morceau qui compose le sous-bout, l’enduit de colle et le pose sur le morceau précédent. Ultime étape, la pose des clous sur le dernier morceau, appelé couche-point, afin de fixer le nouveau talon fraichement posé.

Chaussures pose finie

Pose bonbout

Budget à prévoir : de 18 à 26€ suivant l’artisan.

Avis d’expert : c’est une réparation classique que nous faisons habituellement dans nos ateliers et qui ne présente aucune difficulté en soi. J’ajouterai qu’il ne faut pas tarder à envisager de faire changer les talons de ses chaussures. En ce sens, le bonbout sert quelque part de panneau d’avertissement pour dire qu’il est encore temps de changer le talon avant que le sous-bout soit touché et que ce soit par conséquent le talon dans sa totalité qui doit être changé.

Jean-Pierre Cattelan, Cordonnerie Cattelan (128 rue de Grenelle, 75007 Paris et 2 rue Melingue, 75019 Paris).

Le remplacement des glissoirs

Si l’extérieur de nos chaussures, à l’image de la semelle, est très souvent mis à rude épreuve en se frottant tantôt au bitume des trottoirs, tantôt aux mauvaises conditions climatique comme la pluie, on oublie inconsciemment que l’intérieur souffre également mais pour d’autres raisons dont le principal fautif demeure nous. Plus précisément notre transpiration qui, avec le frottement de la chaussette, use ce que l’on nomme les glissoirs.

Glissoirs chaussures

Découpe de doublure côté fleur à ne pas confondre avec les contreforts, pièce qui n’est jamais en contact direct avec la chaussette à l’inverse des glissoirs. In fine, l’usure des glissoirs se traduit par deux situations. D’une part, le craquèlement du cuir tout simplement. D’autre part, des trous qui apparaissent. Avec dans les deux cas une gêne évidente pour marcher. Face à ce constat, une décision s’impose : les glissoirs sont à changer rapidement car, en plus de la sensation de ne plus se sentir à l’aise dans ses chaussures, cette dégradation des glissoires peut clairement faire mal au talon. Le cordonnier retire alors le glissoire à l’aide d’un tranchet. Il recouvre ensuite cette partie avec une peau très souple que l’on colle. A cette opération, s’ajoute la phase du plaquage de cette nouvelle peau. L’artisan la moule au contrefort grâce à une forme ou à un embauchoir. Dernière étape, le glissoire est cousu à la chaussure.

Budget : de 20 à 50€ (pour des bottes) suivant l’artisan et la surface à changer.

Avis d’expert : Il s’agit là encore d’une opération simple et courante que nous réalisons dans nos ateliers. Cependant, elle reste importante pour le confort du pied dans la chaussure.

Jean-Pierre Cattelan, Cordonnerie Cattelan (128 rue de Grenelle, 75007 Paris et 2 rue Melingue, 75019 Paris).

Le ressemelage complet

Disons le d’emblée, le ressemelage complet sur une semelle cousue « goodyear » est l’ultime réparation lorsqu’on parle de cordonnerie. Ultime dans le sens qu’elle demeure la réparation la plus complexe à réaliser mais également la plus noble de toutes les interventions possibles sur une chaussure. En effet, elle nécessite tout un savoir-faire avec minutie et précision. Un travail d’orfèvre tel un horloger en train de remonter une montre après l’avoir révisé. Voici les grandes étapes de ce savoir-faire dans les règles de l’art : on arrache d’abord à l’aide d’une tenaille le bonbout avant d’extraire ensuite le reste du talon appelé le sous-bout grâce à un tournevis. Troisième étape, la coupe du fil de la couture petit point (couture qui assemble la semelle à la trépointe) afin de pouvoir dégager la semelle. Puis à l’aide d’un poinçon, on soulève et arrache le fil de la couture petit point. On vérifie la solidité de la couture qui relie la trépointe à la tige. Puis vient le temps de la sélection d’un croupon de cuir qui fera office de nouvelle semelle. Afin de faciliter son façonnage, ce morceau de cuir sera trempé dans l’eau une nuit entière. Au besoin, on cylindrera ce croupon pour le raffermir.

chaussures-semelles-encollage

Nouvelle étape : l’encollage dès que la semelle est prête. Puis à l’aide d’un machinoir, on plaque la trépointe contre la semelle qui est posée sur un pied de fer (l’étau du cordonnier). L’excédent de cuir qui dépasse du débordant délimité par la trépointe est purement et simplement retiré avec un tranchet, outil qui permet de faire une entaille sur le bord de la semelle en vue d’y encastrer la couture petit point. Cette opération se nomme dans le jargon des cordonniers la « gravurage ». On coud ensuite la semelle à la trépointe grâce à une machine à coudre « petit point » réglée afin que l’aiguille retombe avec exactitude dans les trous d’origine de la trépointe. On emboite alors le sous-bout tout comme on colle le bonbout. Les coutures usées de la tige sont pour leur part refaites. C’est à ce stade que la forme de la chaussure est introduite. On martèle le bout ainsi que les contreforts pour effacer toutes déformations possibles. La lisse est dégrossie puis aplanie à l’aide d’une râpe et d’un papier de verre. Cette initiative faite, la lisse est teintée puis cirée. La tige est à son tour cirée puis lustrée. Il ne reste qu’à changer les lacets pour en mettre des neufs avant de faire une dernière vérification de l’ensemble des réparations réalisées. Soit au total, plus d’une dizaine d’étapes d’opérations différentes. Ce qui représente en termes d’heures travaillées entre trois et quatre heures suivant l’expérience et la dextérité du cordonnier pour redonner une nouvelle jeunesse, une seconde vie à sa paire de chaussures préférées.

Budget : aux alentours de 150€ suivant l’artisan.

Avis d’expert : un véritable cordonnier doit savoir démonter puis remonter une chaussure correctement. C’est le cœur même de son métier. C’est la que le savoir-faire du cordonnier excelle car le ressemelage complet sur une semelle cousue « goodyear » reste la réparation la plus noble dans ce métier.

Alain Madec, ancien cordonnier aujourd’hui formateur dans la vente de chaussures.

———————–

Merci à la cordonnerie « Les 2 lutins », 14 rue Saint Marc 75002 Paris qui nous a accueilli pour nous mettre en images les différentes réparations évoquées dans ce sujet.

Plus d’infos 3 commentaires

Dans ma salle de bain #4

Cosmétiques le 16 novembre 2014 par Romano Garagerocker

Episode numéro 4 de notre tournée des salles de bain, aujourd’hui c’est moi qui vous accueille pour vous présenter les nouveaux cosmétiques et produits du quotidien que j’utilise en ce moment. Contrairement à Joe, je me rase quasiment tous les deux jours et je me coiffe (et je me brosse les dents ? :D), le type de produits que j’utilise est ainsi différent du sien. Venez donc dans ma salle de bain pénétrer mon intimité la plus profonde, j’ai mis un caleçon, je vous promets.

viens-dans-ma-salle-de-bain

1/ Eau de toilette Bracing Silverbirch de Molton Brown

A l’approche des fêtes de fin d’année, recevoir un nouveau parfum n’est jamais superflu. Molton Brown est une option sérieuse à considérer avec une vaste gamme de senteurs. En ce moment, je porte leur Bracing Silverbirch, un parfum mêlant bois de cèdre américain, encens de Somalie, cumin indien et bergamote italienne. Il est frais et présente en note de tête une senteur de noix de muscade, d’épice et de citron. Au coeur se dévoile ensuite du jasmin pour enfin laisser place aux plantes : du bois de cèdre et du vétiver. 50€ pour 50ml chez Comptoir de l’homme

2/ Dentifrice Swiss Dent

A l’aveuglette, je viens d’acquérir un dentifrice de la marque Swiss Dent. C’est un dentifrice spécial “blanchiment intense” grâce à l’usage d’une technologie nommée Nanoxyd qui pénètre en profondeur et éclaircit les pigments de couleur. La question ici n’est pas de savoir si mes dents en avaient besoin, ni pourquoi, mais plutôt : “est-ce que c’est pas un peu du blabla tout ça ?” La réponse est non, ça marche et c’est disponible à un prix pas trop abusif pour un gout digne des plus grands dentifrices. 9€ pour 50ml chez Comptoir de l’homme

3/ Après rasage Phytomer Homme

Phytomer, c’est un spécialiste du cosmétique “maison” développé avec des actifs marins. Dans leur gamme homme, je me suis tourné vers leur après-rasage. Dans ce flacon en verre on trouve un liquide très fluide bourré d’apports naturels tels que l’oxygène, des oligo-éléments, des extraits de plantes et des huiles essentielles avec pour mission première “calmer le feu du rasage” et hydrater la peau durablement. Je l’ai utilisé quelques fois déjà et si d’habitude je suis pas fan des après-rasages liquides, j’ai totalement adopté celui de chez Phytomer. Son hydratation est excellente et son odeur rappelle celles que l’on peut humer chez les barbier à l’ancienne. 20,45€ pour 100ml chez Phytomer

4/ Exfoliant nettoyant visage John Allan’s

Une double action pour ce produit d’une marque assez peu connue dans nos contrées mais qui cartonne aux States : John Allan’s. Exfoliant et nettoyant à la fois grâce à un alliage de cristaux de pierre volcanique, d’huile de jojoba et de protéine d’avoine, ce produit remplit à merveille ses deux fonctions. Il est doux, ce qui n’est pas forcément évident avec un exfoliant classique. Ceci avec une texture hybride à mi-chemin entre un gel et une crème laissant la peau nettoyée de ses impuretés et lissée. Il dégage une légère odeur de plante et de citron et permet d’éviter l’utilisation de deux produits. Je l’ai tout de suite adopté ! 21,40€ pour 110ml chez Mencorner

5/ Crème de rasage Proraso

Aux adeptes du rasage bien frais, j’ai le produit qu’il vous faut. Elle vient de chez Proraso, cette renommée marque italienne spécialisée dans les produits de rasage. Ça faisait un moment que j’avais l’envie de tester un de leurs produits et j’ai enfin franchi le pas avec leur savon à barbe vert. On peut s’en douter, vert = menthe, mais aussi de l’huile d’eucalyptus. A l’usage elle est douce, mousse bien (appliquée avec un blaireau), mais surtout, c’est une explosion de fraîcheur pour le visage. D’office, elle a détrôné tous les autres produits que j’ai testé auparavant. 9,18€ pour 150ml sur Amazon

6/ Rasoir de voyage Mühle

Marre de trimbaler mon vieux et imposant Mach3 qui prend toute la place dans ma trousse de toilette (j’exagère à peine), je me suis laissé tenter par ce modèle en acier chromé. Il est compact, léger, bien fini et provient des atelier allemands de Mühle, et la qualité allemande, il n’y a que ça de vrai ! 53€ chez Mencorner

7/ Cire de coiffage Rock’n'roll Hairgum

Pour changer de mon éternelle American Crew, et bien aguiché par son packaging accrocheur, je l’avoue sans détour, je teste en ce moment la cire Mr Ducktail de chez Hairgum. Je vous rassure, elle se dit destinée aux coiffures Rock’n'roll, mais vous avez le droit de ne pas vous faire la banane. Elle a un effet brillant et offre une fixation forte. Dans les mains, elle ressemble à une pâte ni liquide, ni solide mais bien visqueuse et s’étale facilement sur l’ensemble du crane. Pour changer de l’effet mat de ma cire habituelle, elle est idéale et part entièrement au premier shampoing. 10€ pour 40ml chez Mencorner

Plus d’infos aucun commentaire

Caleçons Damoiseaux : Test & Avis

On a testé le 15 novembre 2014 par Jimmy dit la "Patrouille"

S’il y a bien une chose que l’on néglige trop souvent dans notre vestiaire de mâle viril, ce sont bel et bien nos sous-vêtements. On part tous du principe qu’ils ne se voient pas et que donc par conséquent nous ne sommes pas obligés d’être au top niveau du slibard… Faux ! Messieurs, que vous soyez plutôt boxer, caleçon voire slip, pensez à choisir de beaux et bons sous-vêtements dans la mesure du possible. A ce propos, on vous en avait déjà parlé il y a quelques mois et cette fois-ci on a décidé de les tester : les caleçons Damoiseaux !

damoiseaux-trilogie

La marque

Comme nous venons de le souligner, ce n’est pas la première fois que nous vous parlons de cette marque puisque nous avions présenté Damoiseaux au mois de juin. Petite piqûre de rappel pour les non-assidus : pour faire simple, Damoiseaux fait de beaux caleçons, pas chers, conçus en France, à la main et la demande. Il s’agit d’une toute jeune marque puisqu’elle existe depuis guère plus de 6 mois. Plusieurs modèles sont disponibles mais uniquement en édition limitée à 10-15 pièces selon les modèles. Orignal, une de leur gamme qu’ils nomment “upcycling” regroupe des pièces fabriquées à partir de vieux tissus chinés provenant de foulards, rideaux ou encore d’un vieux traversin. Vous pouvez même proposer votre propre tissu via le site pour un modèle unique, idéal pour un cadeau personnalisé.

Fiche technique

Pour bien faire, nous avons testé deux modèles différents tant au niveau de la matière que du design. Nous avons choisi le modèle Logorama ainsi que le Golf Wang avec son imprimé club de golf façon all-over.

Le modèle Logorama

damoiseaux-logorama

Logorama c’est un caleçon à la fois très graphique et coloré composé d’une association répétitive de 4 parallélogrammes bleu marine, blancs, jaunes et rose poudré. Il est doté d’une ceinture élastique et d’un bouton bleu marine en guise de fermeture. Fait à partir d’un coton doux, il est très léger et sa matière est très agréable au toucher. Ses fines surpiqûres nous montrent la finesse du travail exécuté ainsi que la délicatesse des finitions.

damoiseaux-logorama-bouton

damoiseaux-logorama-etiquette

Le modèle Golf Wang

damoiseaux-wolf-gang

Les noms des caleçons Damoiseaux ne manquent pas d’humour, en témoigne la contrepèterie qui nomme ce modèle : Golf Wang. A moins qu’il ne fasse référence au fameux collectif de rap. Comme son nom le suppose, ce caleçon bleu ciel se compose d’un motif golf, avec deux clubs croisés sous une balle et sur un blason vert pomme. Il est conçu en 100% coton, avec ici un coton plus rigide que celui utilisé pour le Logorama. Les surpiqûres bleu ciel se confondent parfaitement avec la couleur du caleçon pour devenir quasiment invisibles. La braguette à simple boutonnage est dotée d’un joli bouton doré dans un style vintage, unique sur chaque pièce.

damoiseaux-wolfgang-details

damoiseaux-wolfgang-coutures

Test

A la réception de son caleçon, on est surpris par l’emballage : une jolie enveloppe cousu et peinte à la main à rayures jaunes avec un petit mot d’accompagnement. Une petite attention que l’on apprécie ! Au premier coup d’oeil on est pas déçu du produit qui ressemble à ce qu’on a pu voir sur le site. Après essayage on est toujours conquis, les matières sont agréables (mention spéciale pour le Logorama qui est vraiment très doux et léger comme indiqué sur le site) et ils sont parfaitement taillés. Je fais un 36 et le S fit parfaitement grâce à la ceinture élastique. Au niveau de la longueur, le caleçon descend en dessous de la “mi-cuisse” (en ce qui me concerne à une petite dizaine de cm au dessus du genou). Sur mon modèle Logorama, j’ai remarqué de petites imperfections au niveau des surpiqûres qui ne se voient que si on l’examine en détail et qui prouvent que le travail est fait main. Au passage, “RAS” sur le Golf Wang.

damoiseaux-enveloppe

damoiseaux-ouverture-enveloppe

Avis

Personnellement, au quotidien je ne suis pas du tout caleçon, je préfère le maintient qu’un boxer apporte. Néanmoins, il m’arrive d’en porter pour traîner à la maison ou pour dormir. Les caleçons Damoiseaux ne m’ont pas déçu. Ils sont bien taillés, les matières sont agréables et les motifs sont vraiment sympas. Même si cela peut paraître cher de mettre 22€ (voire 25€ selon les modèles) dans un caleçon, ça ne l’est pas pour un produit fait main, en France, en édition limitée et avec de belles finitions. Le plus de la marque, proposer des modèles originaux pour satisfaire les plus excentriques d’entre nous. Parfois en modèle unique comme mon modèle Canardos. Testé & approuvé !

damoiseaux-duckface

prix conseillé   22 - 25€

sur Damoiseaux

Plus d’infos 1 commentaire

Au détour de la galerie Vivienne

Looks le 14 novembre 2014 par Jimmy dit la "Patrouille"

La semaine dernière on soufflait les 10 bougies du blog et c’était aussi pour moi l’occasion de fêter ma 1ère année à bord du camion ! Après un an d’articles sur les tatouages, la coiffure, le maquillage ou encore sur l’épilation, il est venu pour moi le temps de contribuer et d’alimenter la catégorie des looks.

jimmy-look-galerie-vivienne

Après une journée à patrouiller dans la capitale, je me rendais en direction du métro pour rentrer lorsque je suis tombé sur un petit passage comme il en existe des centaines à Paris : la galerie Vivienne. Ces passages sont fourbes car derrière une modeste entrée se cache bien souvent un petit bijou d’architecture. La galerie Vivienne, classée comme monument historique, abrite grâce à une belle verrière des petites boutiques dans lesquelles vous pourrez vous rendre en empruntant des couloirs décorés de vieilles mosaïques. Un endroit hors du temps et du stress parisien pour flâner, dénicher un livre qui sent bon le livre, voir des bébés étranges en plastique, jouer avec un ours en bois ou encore boire un café. Comme Romano était dans le coin (comprenez qu’on s’était donné rendez-vous la veille) on en a profité pour faire quelques clichés.

jimmy-look-galerie-vivienne-montre

jimmy-look-galerie-vivienne-bomber

jimmy-look-galerie-vivienne-portrait

jimmy-look-galerie-vivienne-intérieur-bomber

jimmy-look-galerie-vivienne-bébé

Les premières fois sont souvent douloureuses alors pour ce premier look je l’ai joué sobre: chemise blanche sur pantalon noir, un classique. Adepte des slim et autres skinny j’ai choisi un jeans avec une coupe droite légèrement resserré à la cheville, quand à la chemise j’ai choisi l’élégance et l’originalité d’un col club. Pour les chaussures, une bonne paire de baskets basses conçues avec un cuir lisse et texturé. Pour cassé le côté classique du look et du noir et blanc j’ai misé et craqué pour ce bomber en tweed de laine bleu marine avec de fines touches de couleurs mouchetées. Côté accessoire, un bon vieux cartable des familles, à l’ancienne.

jimmy-look-galerie-vivienne-dos-cartable

jimmy-look-galerie-vivienne-verriere

jimmy-look-galerie-vivienne-portrait-2

jimmy-look-galerie-vivienne-col-bomber

jimmy-look-galerie-vivienne-ours

jimmy-look-galerie-vivienne-shoes

jimmy-look-galerie-vivienne-dos

Bomber Three Animals
Chemise Coltesse
Jeans Etudes Studio
Chaussures National Standard
Cartable Leon Flam

Merci à Romano pour les photos

Plus d’infos 13 commentaires

Parka Selected

On a testé le 13 novembre 2014 par Romano Garagerocker

Trouver une bonne parka pour la saison fraîche n’est pas forcément une chose facile. Généralement, au moment d’envisager toutes les différentes options qui s’offrent à nous, on a au préalable établi une check-list de points clés que l’on juge comme incontournables afin d’acquérir son armure anti-froid, anti-pluie, anti-tout-ce-que-vous-voulez. Ainsi, on considère généralement l’imperméabilité, l’isolation, la présence d’une doublure ou non, la qualité et le lieu de fabrication, le prix comme des éléments cruciaux. C’est notamment le dernier point qui va nous intéresser aujourd’hui avec le test d’une parka de chez Selected au rapport qualité/prix élevé.

selected-homme-parka-shtalon

La marque

La marque danoise Selected s’est lancée en 1997 avec comme objectif officieux de concurrencer les géants de la mode à bas-coût en apportant sa touche scandinave (du Sud). La différence est la manière de traiter les nouveautés sur le modèle d’une marque de mode classique en opposition au “fast-fashion” et donc de sortir deux collections par an. Ces dernières années, la côte de Selected est montée en flèche auprès d’un public masculin qui apprécie la qualité, la diversité de ses basiques au style contemporain et des prix doux. Aujourd’hui, nous avons testé leur parka Shtalon.

selected-homme-parka

Fiche technique

Si Max portait cette parka en couleur camel dans son look Journée d’Automne, je l’ai choisie dans sa version bleu marine pour ce test. Concernant l’extérieur, elle est en 100% coton huilé et comporte tout un tas de caractéristiques particulières. La parka comporte une double fermeture cachée (boutons classiques et zip), une capuche amovible, des manches que l’on peut ajuster grâce à des boutons pression et deux poches en biais. On apprécie les détails comme ce crochet sur le torse et dans le dos (idéal pour attacher un parachute ?) et les divers empiècements de velours à l’intérieur des poignets et des poches.

parka-selected-shtalon-test

parka-shtalon-selected

capuche-parka-selected-shtalon

parka-selected-crocher

L’intérieur se voit doublé d’un tissu en acrylique à carreaux de type tartan (idem pour la capuche), on y trouve trois poches : deux à gauche avec une zippée et une au format briquet, puis une troisième à droite fermée à l’aide d’un bouton pression. Ici encore, on retrouve une extrémité en velours rappelant celle de l’intérieur des manches. La doublure des manches est elle en polyester. Cette parka est fabriquée en Chine.

tartan-lining-parka

ykk-zip-selected

selected-parka-shtalon-velvet-details

Test

Le tissu de cette parka est légèrement brillant car il est huilé et tend vers le noir (disons, un bleu vraiment très foncé). De nombreux détails font son charme et on découvre une fente d’aisance au milieu du dos et un rabat façon trench, puis des trous d’aération sous les aisselles. Elle n’est pas mal finie du tout, bien au contraire. Sa doublure est douce et semble chaude. A première vue, j’aime beaucoup son style outdoor avec la présence de nombreuses pièces en métal que ce soit les boutons pression de la capuche, des manches, les crochets ainsi que le bout des cordons de serrage. La parka n’en reste pas moins minimaliste tout en étant originale.

parka-trench-selected

test-parka-selected

selected-homme-parka-details

parka-selected-detail-manche

Essayage

“Alors, ça taille comment ?

Pour ce test, j’ai choisi la parka Shtalon dans ma taille habituelle, M (je pèse 79kg pour 1m88). La coupe est annoncée droite, mais la parka est en fait cintrée. Elle est confortable et tient chaud comme il faut ! Les manches tombent au niveau des poignets et la parka descend au niveau des fesses. La fermeture par zip s’effectue en passant les crans dans deux glissières successives ce qui n’est pas très pratique à l’usage. En ce qui concerne le second système à l’aide de boutons, ce n’est généralement pas très pratique non plus, car ici la pièce est munie d’un empiècement pour les cacher, il faut donc les boutonner vers l’intérieur. Idéale pour lutter contre le froid, la parka couvre bien le cou (et même plus) une fois fermée. Sincèrement, ce manque de praticité est le seul mauvais point que je trouve à cette pièce au demeurant très réussie.

parka selected shtalon

Avis

Certes, Selected n’utilise pas les meilleures matières du monde, ne fabrique pas en Europe de manière artisanale mais la qualité de ses produits n’est pas à remettre en cause. Leur parka Shtalon ne fait pas exception à la règle. Pour 149€, sans forcément se ruiner, on a une pièce stylée, bien chaude et imperméable. A vrai dire, on peut difficilement trouver mieux lorsqu’on a un petit budget. Testé & approuvé !

prix conseillé   127,50€ 149,95€

sur L'étage Homme

Plus d’infos 9 commentaires