Le terrain de jeu

Looks le 21 août 2012 par Romano Garagerocker

Au détour d’une rue lors d’une ballade en centre ville de Marseille, au croisement du boulevard de la Corderie et de la rue d’Endoume se trouve un terrain de jeu. Il possède toutes les installations nécessaires à divertir votre enfant, aussi âgé soit-il : voiture à bascule, toboggan, filet d’escalade, un ponton, puis de nombreuses niches et recoins dans lesquels se chevauchent les déclarations d’amour les plus profondes et graffitis :

Ma panoplie “d’enfant” pour cette série photo contient nécessairement une casquette. Puis un t-shirt au graphique qui nous rendrait facilement nostalgique… sans compter sur le message qu’il comporte, nous ramenant à la dure réalité de la vie. Ses couleurs s’incorporent aisément à ce décor urbain.

Cette saison, Dockers a sorti un superbe short dans sa collection Alpha Khaki, un modèle reversible qui laisse apparaitre sa face cachée lorsqu’on le porte avec un ourlet.

J’aime beaucoup les chaussures basses de chez Pony, une marque qui ressort de son trou ces derniers temps en proposant plusieurs nouveaux modèles, bas comme montants, déclinés dans de nombreux mélanges de matières et couleurs. Ces Topstar suede sont aussi confortables que stylées. Elles ne rendent pas les pieds spécialement fins. Ainsi le choix de les porter dans une tenue streetwear vient naturellement. Pour une chaussure de basket des années 70, on suppose que c’est un choix viable.

Un sac à dos Herschel complète mon attirail. La marque propose généralement des produits de bonne qualité au prix acceptable. Le sac comporte un compartiment intérieur dans lequel on peut caser un ordinateur de 15 pouces et une poche extérieure. L’été, il tient chaud au dos mais reste pratique.

Casquette : Crooks & Castles
Lunettes : Solaris
T-shirt : Never Tell Your Tailor
Short : Dockers
Baskets : Pony
Sac à dos : Herschel Supply

Photos : Saut Gui alias Fainst des Ziris

par Romano Garagerocker

Retrouvez les conseils de Romano Garagerocker sur son site Comme un camion

Plus d'infos sur la marque

accueil marques

Never Tell Your Tailor

Voir la fiche concernant Never Tell Your Tailor avec ses origines, les points de vente, nos autres sujets, son classement et les marques similaires.

 
 
 
 

Herschel Supply Co.

Voir la fiche concernant Herschel Supply Co. avec ses origines, les points de vente, nos autres sujets, son classement et les marques similaires.

 
 
 
 
  • Tom

    Avant toute chose je tenais à dire que vous faites du super boulot les mecs, je suis assidûment les nouveaux articles sur ce site même si je n’y suis pas inscrit et cet article est tout autant cool que les précédents. Maintenant j’aimerais avoir un renseignement sur l’un des vêtements présentés:

    Tu l’as pris quelle taille le t-shirt Never Tell Your Tailor, romano, stp ? Il te sied assez bien, ni trop serré, ni trop flottant. J’ai envie de le prendre en M mais j’ai peur qu’il flotte un peu trop comme les premiers t-shirts flockés d’Eleven Paris (juste avant les collections life is joke) et si je le prends en S en revanche, j’ai peur qu’il soit un peu court de longueur comme les Poyz and Pirlz en taille M (oui, oui, en taille M).

    Merci d’avance :)

    Cordialement Tom.

  • Junior dit la castagne

    Très cool ce spot, ces baskets et cette gueule sur la dernière tof ! Shooting très réussi :)

  • sod

    Bien sympa ce look, j’aime bien les pony et le sac kamo :)

  • Lucas

    Cool de shooting, tout me plait quoi, des lunettes aux chaussures. Il n’y a pas un espèce de filtre bleu?

  • PABLOHONEY

    Meme question que Tom j’ai acheté le T-shirt en taille S mais maintenant j’ai un doute sur la façon dont taillent les Tees NTYT.

  • Fainst

    Salut Lucas,
    J’ai shooté à une température assez froide, ce qui donne l’impression d’un filtre bleu.
    Et j’ai traité les couleurs pour faire un peu ressortir le violet, en contrastant un peu le tout !
    Voilà !

  • http://www.commeuncamion.com/author/romano/ Romano Garagerocker

    Avec un peu de retard, les tshirts NYT taillent normalement, je suis M et j’ai pris M

Newsletter