Adidas Rod Laver

Suite à la popularité de l’ Adidas Stan Smith, la première chaussure de tennis en cuir qui n’a d’ailleurs commencé à porter ce nom qu’à partir de 1974 (soit dix ans après sa sortie), Adidas a collaboré en 1970 sur un modèle à l’effigie d’un joueur qui sera reconnu plus tard comme un des plus grands de l’histoire du tennis : Rod Laver.

Australien d’origine, Rod laver est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté deux fois le Grand Chelem dans sa carrière : en 1962 en tant qu’amateur, puis en 1969 une fois le tennis passé dans l’ère Open (ouverture des tournois aux professionnels et amateurs qui jusqu’alors jouaient dans des catégories distinctes). A titre informatif, le Grand Chelem rassemble les quatre tournois les plus prestigieux de l’année : l’Open d’Australie, Rolland Garros, Wimbledon et l’US Open, et ce que l’on nomme faire le Grand Chelem, c’est les tous les remporter dans la même année.

Ainsi, le joueur sera inscrit en 1981 au International Hall of Fame pour avoir été le joueur a remporter le plus de titres dans sa carrières (199, record qui tient toujours), puis pour les exploits cités précédemment. S’il a déjà dépassé la trentaine quand Adidas lui dédie la célèbre Adidas Rod Laver, il en développa prototypes durant plusieurs années, notamment durant sa fabuleuse année 1969, puis il les portera jusqu’à la fin de sa carrière en 1979.

Créée en 1970, la chaussure a un design unique dans une époque ou les marques essaient d’asseoir leur notoriété dans le sport en habillant les “cadors” de chaque discipline de leurs produits : elle n’arbore pas les 3 bandes historiques de la marque. A l’époque, la chaussure propose de réelles innovations techniques ce qui fait qu’elle restera “actuelle” pendant près d’une décennie. Sa tige est en mesh pour l’aération, puis le bout est renforcé par un empiècement en cuir. La semelle est double : une intermédiaire et une extérieure, les deux en polyuréthane pour le confort.

Le tout est ponctué par un design des plus sobres : la chaussure est quasiment unie avec des touches de vert éparses sur la semelle et au niveau de l’empiècement en cuir sur le talon, puis ses lignes restent simples. Ajoutons l’absence de signe ostentatoire, et cela fait une chaussure au design neutre mais recherché avec son alternance de matières. C’est assez pour séduire une communauté de skaters pour qui la basket est également devenue culte. A tel point que des marques généralement au coeur du milieu du skate ont récemment proposé leur version de l’ Adidas Rod Laver, citons DQM ou encore Undefeated (entre autres) qui ont revisité la basket dans des collaborations parues en 2009, puis HUF en 2010.

Une derniere chose qui m’a marqué à propos de ce modèle : un mythe gravite autour de la Rod Laver après des Freestylers de Footbag : ces petits ballons remplis de sables. Apparemment, la modèle est en quelque sorte l’officiel de la discipline et l’on trouve des tutoriels sur le net expliquant comment le customiser afin qu’il soit adapté à la pratique de ce sport. Exemple dans cette vidéo youtube, ou encore sur ce site web -__-

Le modèle original ressorti en 2012 est disponible sur Amazon au prix de 50€.

Pour les collaborations il vous faudra fouiller sur le net pour espérer trouver une de ces paires de collection.

Adidas
prix conseillé  
50€

sur Adidas

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles