Gloverall : les origines du duffle coat

Chaque duffle coat est fait de duffel, une laine épaisse au tissage serré provenant de la ville de Duffel en Belgique. Une doublure en tartan cache les coutures, puis le manteau est un des seuls à être équipé d’une capuche. Sa caractéristique la plus particulière reste la boutonnière. Elle est composée de quatre empiècements de cordes ou cuir le maintenant fermé grâce à des cônes en bois ou en corne (dérivé d’uniformes de l’armée prussienne). Certains disent que cette dernière etait facile à fermer pour les militaires lorsqu’ils portaient des gants. Les poches extérieures du manteau sont carrées et assez large pour y loger un béret ou une casquette plate.

L’apparition du premier duffle-coat remonterait à 1890, quand un Anglais nommé John Partridge commença à utiliser cette matière solide pour faire un manteau aux lignes très droites. Cependant, ce n’est qu’à partir de la seconde Guerre Mondiale que le duffle coat acquit sont statut “culte”, principalement porté par les soldats et officiers de la Royal Navy : le Maréchal/Vicomte de Montgomery arborait alors une version marron clair et n’arrivait pas à s’en séparer, à tel point qu’une rumeur dit qu’il le portait jour et nuit. Le duffle coat prit alors informellement le nom de “the Monty” et commença à être reconnu dans le monde.

En 1951, le Ministère de la Défense du Royaume-Uni offrit l’opportunité d’acquérir un surplus de manteaux de l’armée à Harold et Freda Morris, des marchands de gants (gloves) et de combinaisons de travail (overalls) en coton et cuir. Ils décidèrent de saisir cette opportunité en achetant le stock, puis ils renommèrent leur entreprise Gloverall.

Pendant longtemps, Gloverall a fabriqué ses manteaux dans une usine proche de la Cathédrale St Paul à Londres. Aujourd’hui, la production est toujours située en Angleterre, dans le comté de Northamptonshire, et le duffle coat est devenu un indispensable à posséder dans sa penderie. Tous les duffle coat que l’on trouve sur le marché sont dit comme étant des copies de l’original Gloverall (du moins, ils en sont fortement inspirés).

Gloverall - Collection Automne Hiver 2010

Entre la Grande-Bretagne et la France, le duffle coat devint un basique de la garde-robe des lycéens, étudiants et intellos pour son style atypique et sa protection certaine face aux météos difficiles. Depuis les années 50 jusqu’à la fin des années 60, à un moment ou le militantisme était associé à un style vestimentaire. Les supporters de la gauche portaient alors souvent des duffle coat dans les soirées de débats à micro ouvert, popularisant ainsi le manteau comme un symbole de la jeunesse anglaise dite “cool”.

Son style a évolué depuis lors, tantôt prisé par les BCBG, tantôt par des rock-stars. On en trouve des courts, des mi-longs, des longs qui parfois oublient leurs lignes originelles pour être revisités dans des versions cintrées et aux caractéristiques différentes (comme dans la collection Gloverall x Ymc présentant un duffle coat au col châle). Sur le net, on peut trouver la marque chez Centre Commercial qui propose non seulement quelques modèles de duffle coat mais également un superbe caban (celui de Churchill) !

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles