Au secours je suis chauve !

Voici un sujet qui me tient particulièrement à cœur car tout comme 1 homme sur 3 j’ai commencé à perdre mes cheveux à l’âge de 25 ans. Ce sujet universel aura donc une connotation très personnelle.

Ça commence comme ça

Comme beaucoup, j’ai été un ado à la crinière généreuse et ébouriffée que j’entretenais à coup de brosse, laques, gels et autres réjouissances cheveuidalles. Et comme beaucoup, j’ai entendu 36 mille fois mes parents me dirent de ne pas utiliser le sèche-cheveux de si près. Lien de causalité, ou pas (-mon grand-père et un de mes oncles sont quand même rapidement passés en mode décapotable également), à l’âge de 23 ans, les premiers cheveux se faisaient la malle sur les côtés. Si bien qu’à 25 ans, je commençais à manquer méchamment d’imagination pour organiser une coupe digne de ce nom.

Coupez moi tout ça !

Chaque matin, je perdais un peu plus de temps, et de patience, à essayer de trouver le juste pli pour combler les premiers fossés. Jusqu’au jour où ma sœur me donna le judicieux conseil de tout couper. Un après-midi, j’ai donc sauté le pas, et je me suis rendu chez le coiffeur pour la dernière fois de ma jeune carrière de chevelu : allez, coupez moi tout ça !

Bodygroom Pro

Je me rappelle encore très bien des premières heures où j’ai du apprivoiser ces nouvelles sensations : le passage de la main sur la nuque sans cheveux et le souffle du vent sur le sommet de mon crâne. Restait à affronter le regard des copains (-wow putain, qu’est ce que t’as fait??), et surtout : ma propre image dans le miroir !

L’image de soi

La perte des cheveux coïncide bien souvent au passage de la vie étudiante à la vie de jeune adulte travailleur. Beaucoup de changements d’un coup donc ! Il faut déjà accepter le fait d’entrer dans un environnement adulte mais en plus avec une nouvelle tête. Et le pire souvent, c’est de se projeter une fausse image de soi !

Non, ce n’est pas parce que vous perdez vos cheveux que d’un coup vous ressemblez à Michel Blanc ou Gérard Jugnot ! Acteurs qui malgré tout leur talent, ne sont pas réputés pour leur sex appeal (-ce n’est pas un secret, ils savent d’ailleurs très bien en jouer !).

A contrario, pensez à des personnalités comme Bruce Willis, Harry Rosselmack, Jean-Marc Barr, Kelly Slater, Sean Connery ou encore Zinedine Zidane dont le charme agit tout autant. Non ce n’est pas parce que vous perdez vos cheveux que vous êtes devenu le mec le plus hideux ! Vous observerez d’ailleurs qu’on peut très bien être moche avec des cheveux. -Puis vous étiez peut-être déjà moche avant après tout :)

zinedine zidane

Les moqueries

Alors évidemment, vous entendrez toujours des remarques blessantes de filles disant “wow p’tain c’est trop la loose d’être chauve”. Mais en même temps, elles ont 16 ans (et ça leur rappelle trop leur père), alors que quelques années plus tard, pour la plupart, non seulement elles s’en moqueront autant que de leur premier petit copain, mais elles pourraient même trouver ça réconfortant et attirant (maintenant qu’elles ne sont plus en conflit avec leur père). Et puis dites vous bien que les goûts et les couleurs feront éternellement débat : on se moque bien des blondes, des rousses et des mecs aux cheveux longs, alors hein !

Revenez à l’essentiel !

Regardez autour de vous, vous connaissez peut-être des chauves, et vous leur parlez quand même ! Peut-être même que vous vous dites maintenant “-ah ouais, p’tain c’est vrai, il est chauve !” Et du côté des filles, vous devez même avoir des copines qui ont un grand nez ou un gros cul (peut-être même les 2 !) et que vous trouvez tout de même attirantes ! Vous voyez où je veux en venir ? L’essentiel est ailleurs : l’enthousiasme, l’énergie que les gens dégagent, ce qu’ils ont dans le regard, leur humanité, leur humour, leur trésor de créativité, p’tain c’est ça la flamme ! Très rapidement, c’est votre personnalité qui doit reprendre le dessus !

En résumé, notez les points suivants :

  • Vous sans cheveux, c’est quand même vous !
  • On est pas plus beau parce qu’on est plus chevelu (et d’ailleurs, même si c’était le cas : on est pas plus intéressant parce qu’on est plus beau)
  • C’est pratique pour faire du sport (ceci est un message subliminal : action !)
  • Vous allez adorer les couvre-chef (pour garder un style frais et la tête au chaud)
  • Puis vous ferez des économies de coiffeur non négligeables :)

Remèdes pour récalcitrants

Si malgré ces quelques lignes, et les quelques années qui sont passées depuis la première chute, vous n’arrivez pas à vous faire une raison, sachez qu’il existe 3 familles de remèdes :

– les marchands de poudre à perlinpinpin (j’englobe là tous les produits sur le marché qui n’ont aucune caution médicale)
– le Minoxidil qui reste le produit le plus couramment recommandé malgré une efficacité contestable ; où disons “inégale” (voir notre sondage sur le sujet).
– la greffe de cheveux qui nécessite un bon budget si on ne veut pas subir une grosse désillusions (voir témoignages)

Conclusion personnelle

Vous l’aurez compris, je suis assez critique envers ces remèdes. Pour ma part, j’ai essayé le Minoxidil quelques mois puis j’ai abandonné : inconfortable, peu convaincant, cher ! Comme j’ai pu le lire en commentaire d’un article précédent sur le sujet : “on a envoyé des hommes sur la lune mais toujours pas trouvé de bon remède contre la chute des cheveux”

Et puis au fil des mois, je me suis habitué à ma nouvelle tête. Les copain(e)s ont rapidement oublié ma tête d’avant (-on arrive même plus à t’imaginer avec des cheveux qu’ils disaient !) et les copain(e)s d’après ne conçoivent même pas que j’ai pu en avoir ! Comble de l’histoire : ils rigolent quand je leur montre des photos de moi avec des cheveux.

Alors, chauve qui s’assume ?

 

Cet article est dédié à tous les chauves et futurs chauves de France. Gardez le sourire :)

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles