Conseils en mode masculine




10 séries à binge watcher

Bon, on ne va se mentir, ce maudit confinement nous fait un peu tourner en rond. Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir télétravailler et après avoir nettoyé de fond en comble son habitation, fait sa séance de sport et cuisiné pour la semaine, il ne nous reste pas grand chose à faire. Mis à part un peu de lecture, on se tournera facilement vers un écran pour rattraper notre retard dans différentes séries. Clairement, plus d’excuses pour finir sa liste Netflix ! Vous l’avez sûrement vu sur Instagram, nos journées sont rythmées par des appels en visioconférence. Alors que l’on attendait que les retardataires arrivent, Max et moi avons commencé à parler séries, nous donnant chacun nos différentes découvertes. En est venue une discussion plus large où chaque membre de l’équipe est venu défendre son programme fétiche. Cela nous a alors donné une idée d’article : celle de regrouper nos séries préférées. Voici donc une liste de ce que l’équipe regarde en confinement :

Série Sex and the City

Altered Carbon

Plateforme : Netflix
Année : 2018
Saison : 2

Altered Carbon

Imaginez un futur où il est possible de vivre éternellement « simplement » en transférant sa mémoire et sa conscience dans un nouveau corps, humain ou synthétique. L’intrigue d’Altered Carbon prend place dans la ville fictive de Bay City, en 2384. Takeshi Kovacs, ancien soldat et rebelle, voit son esprit stocké. 250 ans plus tard, il est ramené à la vie par un certain Laurens Bancroft, homme fortuné et vivant depuis des siècles. Kovacs lui demande alors de résoudre un meurtre… le sien ! Adapté du roman éponyme de Richard Morgan, la série baigne dans un univers SF réussi et convaincant. Quelque peu éloignée des standards du genre, elle traite de divers sujets, tous plus ou moins liés. Jouant la corde du film noir à la « Blade Runner », Altered Carbon semble s’installer comme un incontournable.

Brooklyn Nine-Nine

Plateforme : Netflix / MyCanal / Canal+ Series / France 4 / France Ô
Année : 2013
Saisons : 7

Brooklyn Nine Nine

« 99ème ! ». Jack Peralta fait partie d’un des commissariats de l’arrondissement de Brooklyn. Jeune inspecteur totalement immature, sa brigade est devenu son terrain de jeu. Supervisé par un chef un peu trop laxiste, notre trublion fait absolument tout ce qui lui passe par la tête. Mais cette joyeuse pagaille est brusquement interrompue à l’arrivée d’un nouveau capitaine, Raymond Holt. Une relation bien particulière va alors s’installer entre Holt et Peralta, passant de la défiance à l’amour « père/fils » en une fraction de seconde. Si la série ne brille pas par sa nouveauté ni par son humour parfois bas de plafond, elle a le mérite de se laisser regarder facilement (les épisodes durent une vingtaine de minutes) et de rendre ses personnages rapidement attachants. Qui plus est, le casting regroupe des têtes connues comme Andy Samberg (du SNL), Terry Crews ou encore Andre Braugher. La parfaite série pour passer le temps.

Hunters

Plateforme : Amazon Prime
Année : 2020
Saison : 1

Hunters

New-York, 1977. Jonah Heidelbaum, jeune juif en quête d’argent facile, vit chez sa grand-mère, survivante des camps de concentration. Un soir, il assiste impuissant à l’assassinat de sa « safta » sous son propre toit, par un mystérieux individu. Décidé à venger la mort de sa grand-mère, il croise le chemin Meyer Offerman (joué par Al Pacino), un vieil ami de sa safta, lui aussi rescapé d’Auschwitz. Rapidement, il lui dévoile qu’il est à la tête d’une organisation secrète. Son but : éradiquer de hauts dignitaires nazis réfugiés aux États-Unis afin de les empêcher de mettre en place le Quatrième Reich. Sur fond de références pop, la série se la joue « tarantinesque » avec massacre de nazis à la pelle. Une suite spirituelle à « Inglorious Basterds », sans toutefois arriver à l’égaler.

Kingdom

Plateforme : Netflix
Année : 2019
Saisons : 2

Kingdom

Kingdom prend place en Corée durant la période Joseon. Rongé par la famine et la corruption, le royaume est en proie à un mystérieux fléau transformant les morts en monstres. Voulant alerter son père sur la situation, le jeune prince héritier Yi Chang se heurte au clan Haewon Cho, famille la plus puissante du royaume (et accessoirement celle de la reine). Parfait mélange de « Game of Thrones » et de « 28 jours plus tard », la série de Kim Seong-hoon parvient brillamment à ne pas tomber dans la caricature des films/séries de zombies. Avec un jeu d’acteurs convaincants, une mise en scène léchée et des décors et costumes réussis, la série nous tient en haleine de bout en bout. On recommande clairement !

The Mandalorian

Plateforme : Disney +
Année : 2019
Saison : 1

The Mandalorian

L’intrigue de « The Mandalorian » prend place 5 ans après « Le Retour du Jedi » et 25 ans avant « Le Réveil de la Force ». Après Jango et Boba Fett, c’est un nouveau chasseur de prime, Mando, qui est mis en lumière. Parcourant les confins de la galaxie, loin de l’autorité de la Nouvelle République, notre héros solitaire est en quête de nouvelles missions. Trouvant un contrat lui demandant de ramener un être vivant de 50 ans, il se rend compte que sa cible maîtrise la Force. On ne vous en dit pas plus, on vous laisse découvrir l’identité de cette fameuse cible (si vous n’avez pas déjà déjà dévoré les 8 épisodes de la saison 1). Une très belle série en live-action, à l’esthétique réussie et dans l’univers Star Wars, que demander de plus !

The Man in the High Castle

Plateforme : Amazon Prime
Année : 2015-2019
Saison : 4

High Castle

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis sortent perdants. Le territoire américain est alors divisé entre l’Empire du Japon (qui occupe l’Ouest) et l’Allemagne Nazie (pour l’Est). Entre les deux subsiste une zone neutre, véritable tampon entre les deux puissances. En 1962, la santé du Führer décline fortement, attisant alors les tensions entre le Japon et l’Allemagne. Un véritable climat de guerre froide s’installe, profitant alors à un groupe de résistants qui tentent de sécuriser les images d’un film secret, « The Grasshopper Lies Heavy ». Une série plutôt bien fichue, très loin de certains nanards traitant de cette version alternative de l’Histoire.

The Office

Plateforme : Amazon Prime
Années : 2005-2013
Saisons : 9

The Office

The Office suit le quotidien des employés de bureau d’une société de vente de papier située à Scranton en Pennsylvanie. Parmi eux se trouve Michael Scott, le responsable régional de l’entreprise. Se pensant être le plus cool de la société, il ne se doute pas une seule seconde que ses collègues le respectent simplement parce qu’il distribue les salaires. Pathétique, ridicule et parfois méchant, Michael s’installe rapidement comme un personnage que l’on adore détester. Tourné comme un mockumentary (ou documentaire parodique), la série recèle de scènes cultes (« HARDCORE PARKOUR ! »). C’est très con (et le mot est faible), mais ça fait rire, et c’est ça le principal.

Tiger King

Plateforme : Netflix
Année : 2020
Saison : 1

Tiger King

C’est sans aucun doute la production qui fait le plus parler d’elle en ce moment. Plus qu’une série, Tiger King est un documentaire qui retrace les tribulations d’un certain Joe Modonado-Passage, surnommé « Joe Exotic ». Se définissant comme « un cow-boy gay à mulet obsédé par les armes à feu », il possède un parc animalier recensant plus de 200 félins. Véritable star locale de la ville de Wynnewood, dans l’Oklahoma, il s’attire cependant les foudres des défenseurs des animaux en 2015, sa plus fervente opposante étant Carole Baskin. Entre meurtres, tentative de meurtres, rêve de gloire et tigres, le documentaire dresse le portrait d’un personnage atypique complètement barré. Incontestablement, « Tiger King » est la parfaite illustration de l’expression « quand la réalité rattrape la fiction ».

Top Boy Summerhouse

Plateforme : Netflix
Année : 2011
Saisons : 4

Top Boy

Top Boy (qui peut être traduit par « le boss ») suit la vie de deux amis d’enfance, Dushane et Sully, vivant à Summerhouse, un quartier pauvre à l’est de Londres. Leur but : devenir les rois du quartier. Sans emploi, ils répondent aux sirènes de l’argent facile et se placent rapidement comme les seuls et uniques dealers du quartier. Entre traffic, petits larcins, règlements de compte et rêve d’une vie meilleure, la série relate le quotidien des jeunes de banlieue et transpire de réalisme. C’est cru, c’est dur mais parfois drôle et beau. À noter que la troisième saison, sobrement intitulée « Top Boy » vient de sortir. Co-produite par Drake, elle suit les mêmes protagonistes que les deux saisons précédentes quelques mois/années après les incidents de la saison 2. On vous laisse découvrir ce qu’il s’est passé !

Shameless

Plateforme : Amazon Prime
Année : 2011
Saisons : 10

Shameless

La série s’intéresse à la famille Gallagher, stéréotype de la famille catholique américaine d’origine irlandaise. À sa tête, on retrouve Franck, père irresponsable et alcoolique, prêt à tout pour profiter du système. La mère de ses six enfants ayant abandonné le foyer, ces derniers se retrouvent livrés à eux-mêmes. Sous l’autorité de Fiona, la fille aînée, ils apprennent à se débrouiller et à subvenir à leurs besoins ensemble. Assez bien faite, la série traite avec humour certains sujets sérieux comme l’alcoolisme, la drogue, la délinquance mais dresse aussi un portrait assez fidèle des classes populaires américaines.

Bien entendu, cette liste ne prend en compte que les choix et les goûts de l’équipe. Non exhaustive, elle aurait aisément pu accueillir d’autres noms célèbres de séries ! On vous invite d’ailleurs à laisser en commentaire votre programmes préférés. Bon confinement !

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles