Chukka boots Crockett & Jones : Test & Avis

Une bonne paire de chaussure, c’est comme un bon restaurant : ça semble facile à trouver, mais lorsqu’on se penche sur la question, on réalise que malgré la forte proposition en la matière, tout ne se vaut pas. Alors on cherche l’adresse coup de coeur qui nous fera revenir, encore et encore, le petit bistrot dans lequel on se sent si bien qu’on y viendra tous les jours. Une paire de chaussures, c’est un peu la même chose, pour dégoter la perle rare, il faut se lever de bonne heure ! Imaginez, associer le confort, la qualité, la matière et le style, le tout dans une seule et même paire, ça n’est pas chose si aisée que ça ! Certaines marques se sont imposées comme des pionnières en la matière, et Crockett & Jones en fait clairement partie. À travers une chaussure iconique, la Chukka boots, que j’ai pu tester !

Crockett Jones Look

La marque

Crockett & Jones a été créée en 1879 en Angleterre, à Northampton plus précisément. À l’origine, il s’agissait donc là d’une marque trouvable uniquement dans son pays d’origine, puisqu’elle apparaît en France au cours des années 1970, et ce, via des revendeurs multimarques. Ce n’est qu’en 1998 qu’une première boutique ouvre à Paris, dans le quartier de la Madeleine. Une boutique qui existe toujours, et qui démontre le savoir-faire anglais auprès de la clientèle française, et qui est accompagnée de deux autres adresses parisiennes : Boulevard Raspail, et Rue du Bourg Tibourg. Crockett & Jones développe désormais différentes gammes, et notamment la Main Collection, la plus abordable, dont cette paire de Chukka fait partie. Les critères varient alors selon les matériaux utilisés, les finitions, et le temps de travail. En bref, une marque complète, qui a su s’imposer doucement, mais sûrement comme une référence en matière de chaussures !

Crockett Jones Boite

Fiche technique

  • Modèle Chukka boots
  • Coloris mid-blue
  • Suede veau velours
  • Montage Goodyear
  • Semelle en cuir
  • Laçage trois oeillets
  • Fabriquée en Angleterre

Crockett Jones Cousu

Test

Pour ce test, j’ai décidé d’opter pour un coloris bleu qui s’accorde sans difficulté à beaucoup de styles. Les Chukka sont présentées avec des petites pochettes de voyage, une paire de lacets supplémentaire et des embauchoirs, ce qui illustre naturellement un service de qualité. Ce même service, grâce à la présence d’embauchoirs, peut se targuer d’être résolument complet, et traduit qu’on a affaire à une marque de référence, qui a à coeur de livrer un produit qu’on gardera, et dont on prendra soin.

Crockett Jones Packaging

Cette paire de Chukka est donc un modèle emblématique de chez Crockett & Jones, créée dans les années 1950, et fabriquée dans un veau velours non doublé, et assez souple. C’est d’ailleurs le premier détail qui nous saute aux yeux lorsqu’on s’empare de ce produit. En effet, c’est cette espèce de mélange entre une fluidité de la matière, et une robustesse évidente, qui va constituer la tige de la chaussure, et, de fait, assurer la qualité et le maintien du pied. L’essayage s’annonce prometteur ! Cette bottine, semi-montante et non-doublée, est inspirée des chaussures que les troupes anglaises portaient dans les années 1940 dans les colonies chaudes, dans l’optique d’empêcher le sable de s’infiltrer, et de faire respirer le pied. Juste après la guerre, c’est les joueurs de Polo qui ont jeté leur dévolu sur ce type de paire, la surnommant ainsi « chukka » (le terme pour désigner les périodes composant un match).

Crockett Jones Trepointe

À l’époque, le montage Goodyear était le seul qui avait grâce aux yeux des fabricants, et que l’on retrouve encore aujourd’hui. Une chaussure qui se devait dont d’être confortable, pratique, mais aussi résistante. C’est dans cette optique de robustesse que Crockett & Jones poursuit la tradition de ce type de montage, assurant ainsi une bonne imperméabilité, une qualité globale indéniable, mais aussi un ressemelage si nécessaire. Cette paire en est l’incarnation, appuyée par des coutures légères qui dessinent les différentes parties de la chaussure !

Crockett Jones Tige

La forme de cette Chukka correspond à la forme de montage 200, qui développe une collection à la forme assez fine, et où l’orteil est quelque peu rebondi. Cette largeur D, comme on l’appelle, nécessite parfois un essayage, car les petons les plus épais pourront avoir besoin d’une taille au-dessus. Ces éléments correspondent à un esprit et à un style casual-chic, qui laisse discrètement voir des coutures délicates et finement réalisées, à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur, qui n’est, on le rappelle, pas doublé. Une finesse et une qualité qui, mises en lien, laisse un brin rêveur !

Crockett Jones Cote

Crockett Jones Interieur

On le disait tout à l’heure, cette Chukka est montée en Goodyear. Un montage qui met en avant une belle semelle cuir, ainsi qu’une première de propreté en cuir également. Le cuir de semelle (extérieure) utilisé ici est une semelle à tannage végétal lent, qui s’illustre par sa belle rigidité. Une semelle d’usure en cuir est souvent élégante, et évacuera mieux l’humidité (la transpiration des pieds quoi !). Une semelle de haute qualité, avec des surpiqûres ouvertes, teintées, et cirées, de sorte à mieux les protéger. Bien évidemment, les semelles confectionnées dans cette matière glissent assez au début, à vous de voir si un patin s’impose dans les semaines qui suivent l’achat. Toutefois, il est bien à noter que la semelle de ce modèle est confectionnée avec un savoir-faire évident, qui se traduit par un tannage lent. Ce même tannage influe alors sur la résistance globale de la chaussure, associé aux détails que l’on peut voir ici.

Crockett Jones Semelle

Essayage

Pour l’essayage de ces chaussures, ma présence en boutique a été bien utile, pour la simple et bonne raison que nous avons hésité entre deux pointures. Je fais originellement du 45, mais le 45,5 a rapidement été en jeu, puisqu’en 45, mon pied était maintenu de manière perfectible. À contrario, en 45,5 on notait un petit jeu de tissu, qui aurait pu être préjudiciable dans le temps (notamment dans le maintien du pied). C’est donc finalement vers le 45 que je me suis tourné, après avoir écouté les conseillers. Vous l’aurez compris, cela se joue à peu de choses, mais on est là sur une paire dont le coût et la qualité impliquent qu’on va les garder quelques temps, l’idéal est donc d’essayer, et d’être sûr !

Crockett Jones Photo

Chemise Basus | Jean Maison Standards | Montre A.b.art | Chaussettes Atelier Particulier
Le laçage trois oeillets est idéal pour maintenir le pied avec confort et facilité, puisque les lacets ont une bonne taille, et tiennent bien dans les mains. En outre, lors des premiers ports (et c’est bien normal), la semelle glisse effectivement beaucoup. Et oui, une bonne paire de chaussures, ça s’apprivoise ! La forme met en valeur le pied, et le tombé du pantalon est parfait. Cette forme de montage 200 à bout rond est l’incarnation de ce que Crockett & Jones sait faire de mieux : du beau et du bon. Lorsque je marche, je note que ces Chukkas sont très légères, très agréables à porter, alors que les renforts aux talons assurent un bon maintien. La semelle en cuir, quant à elle, induit un contact plus direct avec le sol, ce qui constitue une expérience en soi. J’ai décidé de porter ces Chukkas avec un jean, non seulement parce que c’est mon style, mais aussi parce que la couleur et la forme s’adaptent à bon nombre de tenues : un t-shirt blanc, un blazer, un chino gris, tout (ou presque) est possible ! C’est notamment grâce à la souplesse du veau velours, qui, selon le sens de brossage du poil, prend des reflets plus ou moins différents. En bref, j’ai hâte de voir cette paire vieillir et se bonifier, en y faisant attention, bien sûr !

Crockett Jones Chaussures

Crockett Jones Couleur

Avis

Vendue 430€, cette paire de Chukka boots est donc un véritable investissement, mais un investissement qui vaut le coup, pour une marque devenue mythique en la matière ! Alors que, dans cette même optique, il est préférable d’essayer pour s’assurer du bon maintien du pied, on est là sur une paire qui réunit savoir-faire et style. Le bleu, s’il ne plaira pas à tout le monde, valorise ces petites Chukka, apporte un vent de modernité et reste portable en (presque) toutes circonstances, alors que la semelle en cuir assure une élégance combinée au confort. Du montage Goodyear à la qualité du cuir, c’est tout un assemblage d’éléments qui, mis bout à bout, font de cette paire une paire qui, à n’en pas douter, ne nous quittera plus. Car oui, pour un amateur de chaussures, avoir une paire de Chukka Crockett & Jones est un peu le Saint-Graal !

Matière

  • 3.75
  • 4

Finitions

  • 3.75
  • 4

Design/Style

  • 3.5
  • 4

Confort

  • 3
  • 4

Engagement environnemental

  • 2.5
  • 4
#

Notre note finale

  • 16.5
  • 20

les plus

  • Le confort
  • La couleur, neutre et originale à la fois
  • Le montage Goodyear

les moins

  • La forme qui ne convient pas forcément aux pieds épais

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

Crockett Jones Chaussures
Chez Crockett & Jones

430€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles