Les Bretelles, c’est tendance !

La mode est un perpétuel recommencement. Si l’un des adages les plus connus de la langue française ne fait pas vraiment la part belle à l’intellect des stylistes, force est de constater que la « fashion sphère » est frileuse niveau audace et inventivité : ce qui était ringard hier subira une hype magistrale demain et inversement. Cela dit, il y a toutefois des pièces qui méritent de traverser les âges, peu importe les modes en vigueur. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un accessoire longtemps remisé au placard et associé au vestiaire de grand papy, j’ai nommé la paire de bretelles. Cet article a donc été réalisé afin de tordre le cou à la légende affirmant que dire « bretelles » trois fois devant un miroir nous change en Steve Urkel !

Un peu d’histoire

La date exacte de création des bretelles est un peu floue mais plusieurs sources s’accordent sur le fait qu’elles soient apparues en France lors de la Révolution. Simples rubans de tissu permettant de bien maintenir le pantalon, elles se sophistiquent au fil des ans afin d’adopter une première forme, en H (merci la Bavière !). Il faudra attendre le début du XIXème siècle pour voir apparaître des bretelles en forme traditionnelle, à savoir en X, la forme en Y n’apparaissant qu’à partir des années 1850. Jusqu’à cette date, bien qu’elles soient nées d’une nécessité pratique, les bretelles sont source de clivage social : les ouvriers portent des bretelles en tissu, les bourgeois des bretelles en cuir. Mais 1920 sonne le glas des bretelles. C’est à cette date que les premiers pantalons à passants pour ceinture voient le jour, rétrogradant les bretelles en simple accessoire de mode. Il faudra par la suite attendre les années 60 afin de les voir remises au goût du jour et notamment en Angleterre où la mouvance punk s’en servira comme provocation à l’encontre de la bienséance et de la tenue correcte communément admise à cette époque.

Bretelles Skin

Du coup, on les porte comment aujourd’hui ?

Si les bretelles étaient encore il y a peu un accessoire honteusement caché au plus profond d’une penderie on ne peut qu’indubitablement remarquer, et ce depuis quelques années maintenant, le retour de la paire de bretelles sur le devant de la scène. Mais attention ! Une pièce à la mode ne signifie pas qu’il faut la porter à tire larigot, il y a des règles à respecter. Je vous propose donc une liste non exhaustive des points à ne pas négliger et des écueils à éviter.

Les Do et Don’t de la bretelle

Les Do

Bien différencier les formes de bretelles. De nos jours, seules deux formes de bretelles sont utilisées : celle dite en « X » et celle dite en « Y ». Une paire de bretelles en X se croise dans le dos. Elles offrent un meilleur maintien que les bretelles en Y car elles possèdent quatre attaches. Quant aux bretelles en Y, elles sauront satisfaire les personnes ayant les épaules larges. Enfin, deux types d’attaches existent : à boutons ou bien à clips.

Suspender Guide

Crédit image : tie-a-tie

Bien adapter ses bretelles à sa tenue. Si les bretelles étaient considérées encore il y a peu comme des sous-vêtements, la tendance actuelle tend à dévoiler cette pièce du vestiaire masculin. Il y a donc quelques points à respecter si vous ne comptez pas les cacher sous un gilet ! Premièrement, le pantalon. Si futile soit elle, la première règle à respecter lorsque l’on veut porter des bretelles est de porter un pantalon sans passant de ceinture. En parlant de ceinture, vous n’êtes pas sans ignorez que, si vous portez une tenue habillée, vos chaussures doivent être assorties à cette dernière. Cette règle s’applique également aux bretelles, mais seulement au niveau des attaches : souvent faites en cuir, elles doivent correspondrent ou, du moins, se rapprocher de la couleur de vos chaussures. Le reste de la paire de bretelles doit bien évidemment se fondre dans le reste de votre tenue.

Bretelles Beret

Bien choisir le type de bretelles en fonction du style adopté. Basiquement, il y a deux styles majeurs avec lesquels les bretelles matchent à tous les coups : le style rock et le style dandy chic/habillé. Pour le premier, une des règles à respecter est de choisir des bretelles en cuir : ce type de bretelles a été adopté dès le début des années 50 avec la naissance du rockabilly. Portées sur un polo ou une chemise, avec un jean red selvedge et des Redwings aux pieds, elles finissent de parfaire une tenue résolument rock. Pour ce qui est d’une tenue plus habillée, veillez à choisir des attaches uniquement à boutons. Votre paire de bretelles devra, comme indiqué plus haut, être associée harmonieusement à votre tenue.

Bertelles

Les Don’t

Évitez le combo bretelles / ceinture. « Comment peut-on faire confiance à un homme cumulant bretelles et ceinture? Il ne fait même pas confiance à son pantalon ». Sans être aussi catégorique qu’Henri Fonda dans Il était une fois dans l’Ouest, l’association ceinture et bretelles est à proscrire et ce pour seule et bonne raison : l’inutilité. La ceinture et les bretelles ont le même but à savoir maintenir votre pantalon à une hauteur respectable. Si vous savez correctement choisir une ceinture, inutile de lui rajouter une paire de bretelles et inversement. Exemple simple : est-ce que vous porteriez un noeud papillon par-dessus une cravate ? Clairement non ! Et bien dans notre cas c’est la même chose. D’autant plus qu’allier une ceinture à une paire de bretelles est franchement de mauvais goût.

Ceinture Bretelles

Évitez la surcharge de couleurs. Ce point est plus ou moins difficile à aborder. Comme je l’ai dit plus haut, une paire de bretelles doit se marier avec votre tenue. Comprenez par là que ses couleurs doivent être en adéquation avec les couleurs que vous portez. De ce fait, évitez toutes paires de bretelles arborant des couleurs vives comme le jaune, le rose, etc. Laissez-les aux sapeurs qui, eux, les portent à merveille. Évitez également les motifs ou, du moins, évitez qu’ils soient voyants. Là encore, laissez les imprimés étoiles aux fans invétérés de la Tecktonik (si ils existent encore) et les imprimés Mickey aux inconditionnels du mauvais goût. Les rayures ou les pois sont par contre des motifs qui s’intègrent plus facilement.

Jaleel White Steve Urkel

Évitez la surcharge d’accessoires. Ce dernier point vient lier les deux autres précédemment évoqués. Surcharger sa tenue d’accessoires ne signifie pas avoir une bonne tenue. La paire de bretelles est, si elle n’est pas cachée, un accessoire imposant. Préférez donc, par exemple, de l’associer à un noeud papillon plutôt qu’une cravate. Rares sont ceux qui ont le « privilège » de pouvoir le faire et travaillent à Wall Street, bloqués dans les carcans de la mode du trader des années 90.

Michael Douglas Trader

Merci pour les conseils mais, au final, dois-je en porter ou pas?

Certains répondront d’un non catégorique, restant persuadés que cet accessoire est d’un autre temps. D’autres diront que c’est un atout non négligeable pour une tenue chic. Je pense que la réponse est à nuancer. Si vous oscillez entre plusieurs styles vestimentaires (ce qui est mon cas), la paire de bretelles est une pièce à utiliser avec parcimonie, à associer soigneusement. C’est d’ailleurs le cas d’autres accessoires comme le nœud papillon par exemple : bien porté, cet accessoire apporte un plus non négligeable et un vrai cachet à votre tenue. Mieux vaut donc le porter ponctuellement pour l’apprécier à sa juste valeur.

Ma sélection

Bretelles Selection

(1) Reclaimed Vintage
(2) Topman
(3) Bertelles
(4) Brooks Brothers
(5) Ben Sherman
(6) Drake’s

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Rody dit le roux de secours

    Salut Hugues,

    Il y a de fortes chances pour qu’il porte des bretelles à boutons ! Je parierai même qu’il n’y a qu’une attache au dos ;)