fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Veste Gleeson Octobre : Test & Avis

Voilà déjà cinq ans, au moins, que je fais partie de la rutilante équipe des camionneurs. Et en cinq ans, la mode a considérablement évolué, ses enjeux encore plus. Des marques se sont créées, d’autres se sont éteintes. Bref, la vie, la vraie. De mon côté, j’ai pris mes premiers cheveux blancs, mon oeil s’est affiné, et j’ai aussi eu l’occasion de “fréquenter” de plus près certaines marques, pour ne pas dire : de m’y attacher. C’est le cas d’Octobre, qui, même à titre personnel, s’est rapidement imposée comme un réflexe lorsque je cherche des pièces simples, bien faites, et résolument tournées vers l’avenir. Quand je dis cela, j’entends : des pièces qui représentent une certaine prise de conscience quant à l’écoresponsabilité, et qui savent rebondir face aux attentes actuelles, sans stagner dans les mêmes schémas. Rien d’étonnant donc si je vous dis que cette veste m’a semblé cocher pas mal de ces cases, ce qui fait partie des raisons pour lesquelles j’ai décidé de la tester. Avec son look à carreaux qui me fait penser au tartan, ce modèle “Gleeson” va-t-il pouvoir s’imposer comme la star de mon hiver ? Je ne le sais pas encore, mais une chose est sûre : il est la star de cet article. Sans plus attendre : place au test !

Octobre Veste Carreaux

Veste Octobre

Fiche technique

  • Modèle : Gleeson
  • Couleur : Carreaux beige
  • Matière : 70% laine (dont 51% en fibres recyclées), 25% polyamide, 5% autres fibres
  • Doublure : moutonnée
  • Col : moutonné
  • Fermeture : zip
  • Poches extérieures : 2 poches poitrine
  • Poches intérieures : 0
  • Fabrication : Tunisie
  • Taille : Du XS au XXL

Octobre Col Moutonne

Octobre présente sa collection Ivy League !

Design

Bon, parlons peu, parlons bien : le premier point qui m’a probablement fait tester cette veste, c’est son design. Sans en faire trop, et en restant tout à fait portable au quotidien, ce dernier change un peu d’un sempiternel gris ou bleu marine. Alors comme on n’a qu’une vie (et qu’un vestiaire), il m’a semblé que l’idée de me pencher sur son cas était plutôt bonne. Le col moutonné m’a également séduit, pour la simple et bonne raison que, s’il semble assez simple au premier abord, il permet de rehausser la couleur globale de la veste, qui aurait pu être un poil trop terne sans. De plus, il s’intègre parfaitement à la doublure qui — faut-il le préciser — est, elle aussi, moutonnée. Côté fermeture, Octobre a ici misé sur un zip, assez gros pour ne pas se perdre dans le design général de la veste, mais dont la couleur s’intègre parfaitement à l’ensemble. Reste à savoir si tout ça est maniable lorsqu’on a les doigts gelés !

Octobre Veste Zip

Conception

Justement, venons-y ! De manière très concrète, cette veste est résolument pensée pour la saison hivernale. En témoigne sa composition en 70% laine, 25% polyamide, et 5% autres fibres. En premier lieu, je note que, parmi les 70% de laine, 51% est de la laine recyclée. Lorsque j’évoquais tout à l’heure les marques qui savent évoluer sans jamais perdre de vue leur ADN premier, on est en plein dedans. De plus, il convient de préciser malgré tout que la laine reste l’une des fibres star lorsqu’il fait froid. À hauteur de 70%, on est tenté de se dire qu’on est plutôt armé. Le polyamide, quant à lui, est une fibre synthétique qui possède cet atout principal d’être très robuste, mais aussi imperméable. On aurait presque envie qu’il pleuve pour tester ça en direct, mais malheureusement, le jour du shooting, le soleil était à son zénith !

Octobre Modele Gleeson

Dans une perspective extérieure, cette veste semble très équilibrée, comme si elle formait un ensemble parfait, où rien ne dépasse, où aucune aspérité n’a sa place. Les coutures sont réalisées avec soin, l’harmonie entre le col et la doublure est parfaite, le dos ne montre aucun empiècement superficiel, bref, une sorte de modèle parfait. Mais on le sait tous, la perfection n’existe pas, alors je commence à aiguiser mon regard, en me demandant pourquoi cette impression d’harmonie est si forte. Et j’ai trouvé… (quel suspense !)

Octobre Avis Veste

En réalité, hormis les deux poches poitrine boutonnées qui donnent du relief, je réalise que cette veste “Gleeson” ne possède aucune poche latérale extérieure… ni même à l’intérieur. Mais si vous savez, les poches latérales, celles dans lesquelles ont met ses mains pour se donner une contenance dans la rue. Celles aussi dans lesquelles on retrouve un vieux mouchoir en papier émietté deux ans plus tard. Voilà, celles-ci. En parallèle, pour moi qui ne jure que par les poches intérieures (c’est tout de même pratique, vous devriez essayer si vous n’êtes pas adeptes !), quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai machinalement décidé de ranger mon portefeuille… dans le vide ! Avec ce modèle, Octobre a donc misé sur une pièce qui répond à une attente différente de la “veste à tout faire du quotidien”, et il convient de le savoir !

Octobre Veste Doublure

Tout ceci me fait finalement réaliser que, si on décide de l’étudier avec soin, cette veste ne possède pas tant de détails que cela. Une démarche minimaliste de la part d’Octobre, qui s’inscrit aussi dans une optique de style. Car, pour le coup, il n’y a aucun risque de voir apparaître de grosses bosses au niveau des poches. Les poignets sont, de leur côté, très simples, sans élastique superflu, tout comme la taille, dont je sens qu’elle pourra tenir longtemps sans se déformer, grâce à la robustesse de la matière. Et justement, cette taille, parlons-en encore un peu ! Cette dernière tombe juste au niveau des fesses, ce qui assurera un confort optimal au moment d’enfourcher mon faux scooter (scooter que je n’ai pas du tout fait semblant de vouloir enfourcher juste pour la photo, évidemment !).

Octobre Test Veste

Essayage

Partons d’un fait : ma taille habituelle est le M. Et, coup de théâtre, j’ai essayé cette veste en taille… M. Jusque-là, tout va bien. Comme on aurait pu s’y attendre, elle me va parfaitement, malgré le fait que, lorsque je la ferme, je me sens un peu engoncé. Attention, quand je dis “un peu”, je veux vraiment dire “un peu” : rien d’alarmant, je n’étouffe pas, je ne peine pas à bouger mes bras, mais je pense que je la garderai à moitié ouverte pour me sentir le plus à l’aise possible. Je crois aussi que c’est le moment de préciser que depuis quelques mois, je me suis un peu lâché sur le vin et la “bonne bouffe” pour le dire poliment. La saison de la raclette s’installant peu à peu, il semblerait que je ne perde pas de poids d’ici là, et que ce souci de taille vienne de moi. Mais je commence à raconter ma vie et à m’éloigner de cette veste.

Octobre Veste Gleeson

Au-delà de la taille, le confort de ce modèle est vraiment optimal. Mention spéciale à la doublure moutonnée, qui conforte la sensation d’être dans un petit cocon, alors même qu’on marche au milieu de la ville. Une nouvelle fois, il convient ici de préciser que le manque de poches (aussi bien intérieures qu’extérieures) me fait défaut, même si les deux poches poitrine peuvent permettre de ranger un jeu de clés pour certaines personnes. Dans mon cas, j’ai plutôt un trousseau !

L’avis de notre styliste

Une pièce hybride, qu’on peut porter en veste, ou surchemise, ouverte ou fermée. Le tissage du carreau est lumineux, dans un esprit vintage et graphique. A porter sans modération !

Octobre Veste Look

Veste Octobre | Lunettes A.Kjaerbede | Pull Bexley
Denim Atelier Tuffery | Derby Bexley

Photos : Emeline Hamon

Avis

Vendu 190€, cette veste “Gleeson” (qui, soit-dit en passant, est aussi le nom de famille des acteurs qui jouent les frères Weasley dans Harry Potter) se démarque principalement par son style. Un style que l’on pourrait considérer comme assez simple, qui a toutefois l’avantage de s’inscrire à merveille dans la saison, sans prendre le risque de se démoder. Malgré un manque cruel de poches (qui n’était probablement pas l’enjeu d’Octobre sur ce modèle, mais le côté pratique est personnel), le confort est assuré par la doublure moutonnée, au même titre que la matière, à la fois robuste et souple. En bref, comme souvent avec Octobre, la simplicité rime souvent avec une qualité optimale, et on ne peut que valider cette veste, qui permet d’étoffer son vestiaire hivernal de façon assez sûre. Et on nous murmure dans l’oreillette que pour une idée cadeau pour Noël, elle ne ferait pas tâche sous le sapin non plus !

les plus

  • Son design polyvalent
  • Le confort de la doublure

les moins

  • L'absence de poches latérales extérieures
  • L'absence de poches intérieures

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Octobre Veste Tartan
Chez Octobre

190€

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles