fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

L’histoire de la varsity jacket

Quand on s’intéresse au vintage et à la mode américaine, difficile de passer à côté de la mythique varsity jacket. Appelée aussi letterman jacket ou teddy, la veste de sport a traversé les âges sans jamais totalement tomber en désuétude. Ces dernières saisons, c’est même plutôt un temps fort pour elle. Quelques marques comme Aimé Léon Dore, Lacoste, Vuitton ou Gucci font revivre – à cette veste d’étudiant – sa glorieuse époque. Et je suis prêt à parier que c’est une tendance qui va continuer à s’affirmer quelques années encore jusqu’à tomber dans l’oubli pour ressurgir à nouveau quand j’aurai l’âge d’un cool dad. Alors pour les amoureux du style Ivy, du hip-hop ou les quarterbacks en devenir, voici l’histoire de la varsity jacket pour homme !

Histoire varsity teddy jacket letterman

Des chiffres et des lettres

Lorsque l’on parle de teddy ou de varsity jacket, on pense tout de suite aux grosses lettres thermocollées sur ces vêtements. C’est donc par ce biais que l’aventure commence. En 1865, l’équipe de baseball de Harvard décide de coudre un grand « H » sur les chemises en flanelles que les joueurs portent lors des matchs. C’est une façon de montrer son appartenance à l’école, et donc, à l’élite. Quand on connaît la rivalité au sein de la Ivy League, on peut se douter que c’est une tendance qui ne sera pas sans suite. Dartmouth, Princeton, Yale et autres universités adoptent, elles aussi, ces grandes lettres. On les retrouve désormais sur les pulls et cardigans que l’on peut porter tous les jours et plus uniquement sur le terrain.

Uniforme des premiers de classe

Le teddy tel qu’on le connaît apparaît dans les années 1930. Il est la continuité de cette démarche de reconnaissance des universités américaines. Il faut bien comprendre qu’à l’époque, les établissements de la Ivy League veulent concurrencer les prestigieuses facultés anglaises. C’est la bataille entre l’ancien et le nouveau monde. Les Américains ont besoin de créer leurs propres codes et une identité bien démarquée pour ne pas être une simple copie du modèle britannique. Les premières varsity jacket pour homme deviennent donc un moyen de récompenser les meilleurs élèves. Ceux qui excellent dans un domaine peuvent fièrement porter leur veste sur le campus. Le modèle est repris dans toutes les universités ainsi que dans les lycées.

Les films qui illustrent cette époque utilisent régulièrement la varsity jacket comme marqueur social pour séparer les bons élèves des bad boys. C’est le cas dans « Grease » ou « West side story » pour ne citer qu’eux. À ce moment, le teddy a déjà adopté la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. La plupart du temps, c’est une veste en laine bouillie avec des manches en cuir ou simili. Elle se ferme avec des pressions et possède des bords côtes, souvent ornés d’un liseré contrastant. Pour le col, deux possibilités : soit un bord côte, soit un col chemise.

Jaqk Teddy Matiere

Les sixties et le renouveau du teddy

La décennie 1960 est un tournant pour la varsity jacket. C’est l’avènement du sport dans les universités outre-Atlantique et le teddy devient leur uniforme. Il faut désormais faire partie d’une équipe pour porter la veste. Encore aujourd’hui, c’est l’image véhiculée par ce vêtement dans de nombreuses œuvres cinématographiques à destination des adolescents. C’est aussi un élément prégnant du style Ivy que l’on porte nonchalamment au-dessus d’une chemise en oxford et d’un chino.

La « hee hee » jacket des années 1980

Ce nom n’existe pas, mais correspond parfaitement à un événement qui a changé à jamais l’histoire de la varsity jacket : la sortie de Thriller de Michael Jackson. En 1984, MJ met une énorme claque au monde de la musique. Quatorze minutes de clip pour changer à jamais l’industrie musicale. Le clip est vu des millions de fois, il est étudié sous tous les angles. Si vous êtes un fan, il ne vous échappera pas que le roi de la pop porte une varsity jacket au début de la vidéo. Il faut bien comprendre qu’à l’époque, cette veste est encore l’apanage de la jeunesse dorée américaine. Là, c’est un artiste noir qui porte le teddy orné d’un M pour « Michael ». C’est une mini révolution !

Le teddy, emblème du hip-hop

MJ a cassé l’image conformiste de la varsity, le hip-hop et le rap des années 1980-90 se l’approprient avec toute la symbolique de porter une veste de « Wasp », autrement dit, d’américain blanc protestant et appartenant à l’élite de la nation. Run DMC, NWA en sont les meilleurs exemples de l’époque. Le teddy est désormais sorti des universités et appartient à la rue. C’est l’occasion pour les marques de commencer à s’y intéresser sérieusement.

Luxe, vintage et rap, la varsity jacket au 21ème siècle

Dans les années 2000, la veste letterman empreinte trois chemins. Elle continue à avoir une belle réputation dans les milieux du rap et du hip-hop. Tyler The Creator par exemple la porte et l’intègre à la collection de sa marque : Golf Le Fleur. Le retour du style Ivy lui permet également de revivre dans les boutiques vintages. Leur côte grimpe en flèche pour parfois atteindre des sommes folles, mais il est toujours possible de dénicher une perle rare pour une centaine d’euros. Enfin, et c’est à mon avis ce qui est le plus marquant, la varsity jacket a passé un nouveau palier en s’invitant dans les collections des marques de luxe. Heidi Slimane, Virgil Abloh ou Teddy Santis, intègrent cette veste à leurs carnets de dessins.

Depuis ses débuts, la Varsity Jacket est un outil pour affirmer son appartenance à un groupe. Universitaire, sportif puis urbain, aujourd’hui le teddy tend à devenir une forme d’allégeance à une marque. Dartmouth devient Vuitton et Harvard, Gucci. C’est aussi un signe que ce vêtement est à l’aube d’une période faste. Luxe, vintage ou rap, à vous de choisir quel chemin vous voulez prendre, il n’y en a pas de mauvais !

Le style Ivy League – Preppy : histoire, tips et pièces incontournables

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles