Conseils en mode masculine

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Car coat Wolbe : Test & Avis

Quotidiennement, que ce soit au travers de commentaires, de messages privés sur les réseaux sociaux ou par mail, vous êtes nombreux à nous demander divers conseils. Parmi les thèmes récurrents, celui de la tenue formelle idéale occupe une place de choix. Plus précisément, c’est la sélection d’accessoires et de pièces annexes autour du costume qui vous préoccupe, et notamment le manteau. Tous ceux qui portent le complet au quotidien vous le diront, il est assez compliqué de trouver une pièce qui soit à la fois couvrante, chaude mais pas étouffante et, surtout, élégante. En effet, l’offre sur ce segment bien particulier n’est pas très large et, bien souvent, les modèles sont proposés à des tarifs exorbitants. Mais récemment, on a découvert Wolbe, qui propose un manteau (un car coat pour être précis) qui semble réunir certains bons points, dont celui de se placer sous la barre des 1000€. On a voulu voir ce qu’il valait et si il n’était pas qu’un simple mirage dans ce désert vestimentaire. Voici ce que Joe et moi en avons pensé :

Manteau Wolbe Serge Max 5

La marque

Contraction de Wolves & Bears, Wolbe n’a qu’une seule obsession : marier le sartorial à la technicité. Ainsi, elle combine le travail des marques d’alpinisme au savoir-faire des maisons de luxe pour créer de nouveaux standards. S’appuyant sur une découpe laser, des tissus trois couches à membrane mais aussi le thermo-collage, la marque propose un vestiaire pensé pour que chaque pièce soit complémentaire. Ainsi, on retrouve des polos, chemises et popover en guise de première couche et conçus pour évacuer la transpiration. Viennent ensuite les pulls, véritable couche protectrice et thermorégulante. Puis les vestes et manteaux pour nous protéger des intempéries. Le but de cette superposition : ne jamais subir ni nos vêtements, ni la météo. Enfin, la marque choisit soigneusement ses prestataires et ne travaille qu’avec des fournisseurs (principalement d’origine française, italienne et allemande) qui partagent ses convictions éco-responsables et sociales.

Manteau Wolbe Etiquette

Fiche technique

  • Modèle : car coat
  • Coloris : bleu profond
  • Matière : tissu laminé 3 couches de 450g/mt (54% de laine, 42% viscose, 4% élasthane)
  • Membrane intermédiaire imperméable à 10 000 mm
  • Fermeture : zip étanche double-navettes et boutons
  • Fente d’aisance centrale au dos
  • Coutures thermocollées
  • Multiples poches
  • Bandes réfléchissantes sur le revers de col et revers de poignets
  • Zip d’aération au niveau des aisselles
  • Lieu de fabrication : Italie

Manteau Wolbe Etiquette Interieure

Présentation

On ne le répètera jamais assez, le soin qu’apporte une marque à ce qui entoure son produit traduit bien souvent un intérêt certain à produire des pièces de qualité. Les manteaux (car oui, il y en a deux, je vous explique cela un peu plus loin dans l’article) nous sont parvenus dans un large carton. À l’intérieur, chacun d’eux était soigneusement plié et emballé dans un papier de soie blanc floqué du logo de la marque. Une fois celui-ci enlevé, je constate à ma grande surprise que Wolbe a placé dans le manteau un cintre en bois. Une petite attention qui fait toute la différence ! La pièce est également accompagnée d’une petite pochette réalisée dans le même tissu. J’ai mis quelques instants à comprendre son utilité, qui n’est autre que de transporter la capuche lorsque cette dernière est trempée. Pour le moment, je ne vois pas grand-chose de la pièce mais ce premier aperçu me donne un bon pressentiment. Allez, on passe à la suite !

Manteau Wolbe Papier Soie

Manteau Wolbe Cintre

Design

Une fois complètement libéré de ses emballages, je peux pleinement apprécier ce manteau Wolbe. Premier ressenti : il pèse son poids (comme disent les vieux). Non pas qu’il soit aussi lourd que les émissions de Cyril Hanouna, mais la pièce se « ressent ». Personnellement, c’est un point que j’apprécie lorsque je choisis de nouveaux vêtements. Un point que je garde en tête donc et que je vérifierai lors de l’essayage. Mais avant de le passer, je le laisse pendre à son cintre et fais quelques pas en arrière pour l’observer dans sa globalité. Wolbe présente son manteau comme un car coat. Pour la petite histoire, ce type de pièce a initialement été créée afin de protéger les conducteurs de voiture et leurs passagers (au balbutiement de l’automobile) du froid et du vent. Rapidement, il va se raccourcir pour devenir la pièce que l’on connait actuellement : un manteau mi-long à ouverture droite, imperméable et relativement épuré. Mi-trench, mi-mac mimolette en quelque sorte !

Manteau Wolbe Serge Max 4

Manteau Wolbe Boutonniere

Conception

La première chose à laquelle je m’intéresse est bien évidemment la toile. Cette dernière provient de chez Estethia G.B. Conte, une maison italienne centenaire spécialisée dans l’innovation textile. Une entreprise finement choisie par Wolbe pour son manteau ! Ici, on est donc en présence d’un tissu laminé 3 couches de 450 g/m. Mais qu’est-ce qu’un tissu laminé me diriez-vous ? ? Pour faire simple, un tissu laminé est composé de plusieurs couches de tissus liées entre elles. Bien évidemment, ce procédé permet d’obtenir une toile imperméable, mais la résistance à l’eau de ce Wolbe passe aussi par autre chose.

Manteau Wolbe Matiere

Manteau Wolbe Zip

Manteau Wolbe Double Navettes

En effet, on retrouve en couche intermédiaire une membrane intérieure. Cette dernière est coupe vent mais également imperméable jusqu’à 10 000 millimètres d’eau ! À noter que cette limite est conseillée (à minima) lorsqu’il s’agit de choisir une veste dédiée à l’alpinisme. Aucun doute alors que l’on restera bien au sec lors de notre trajet domicile bureau. En parcourant la toile, je constate que le peu de coutures nécessaires à la confection du manteau sont impeccablement réalisées. Deux poches en biais, zippées, passepoilées et étanches, viennent habiller l’avant du manteau. Une fois ouvertes, je constate que ces dernières sont doublées en polaire, un détail fort plaisant lorsque les températures commenceront à chuter. Sur les côtés, des boutons permettent de venir appuyer le fit du manteau. À l’arrière, une fente d’aisance (qui peut être réduite à l’aide d’un bouton pression) apporte un confort supplémentaire.

Manteau Wolbe Zip Poche Close

Manteau Wolbe Navette Poche

Manteau Wolbe Bouton Cote

Le soucis lorsque l’on porte un imper ou bien un trench est que, lorsqu’il pleut, on est obligé de sortir un parapluie, un accessoire certes salutaire mais ô combien encombrant. Toujours dans une optique de nous faciliter la vie, Wolbe a monté sur son manteau une capuche. Je sais ce que vous vous dites : « mouais, une capuche sur un manteau qui se veut formel, c’est pas un peu risqué ? ». C’est ce que j’ai pensé au départ également mais la marque a fait en sorte qu’elle s’intègre au mieux à la pièce. Et pour cela, elle l’a rendue amovible.

Manteau Wolbe Col

Cinq boutons pressions sont donc montés à la base du col pour enlever rapidement et facilement la capuche. En la regardant de plus près, je constate qu’elle bénéficie de la même rigueur que le reste du manteau en ce qui concerne ses finitions : tissu intérieur en pieds de puce, visière discrète et semi-rigide, élastique pour resserrer son ouverture et, surtout, ganses thermocollées sur les coutures pour les rendre étanches.

Manteau Wolbe Pression Capuche

En enlevant la capuche (et en la rangeant soigneusement dans sa petite pochette), je constate que Wolbe a porté un soin particulier à son col. Et ce qui me surprend le plus de prime abord est la pièce d’alcantara située sur son revers ! Juste en dessous, là où sont cousus les boutons pression, la marque a cousu une bande noire dans une matière synthétique. De prime abord, cette dernière n’a rien de spécial mais en réalité, il s’agit d’une bande réfléchissante. On est donc loin, très loin de celles présentes sur les gilets jaunes (et c’est tant mieux !). Sur l’avant du col, on retrouve une petite languette pour le maintenir fermé une fois ce dernier relevé.

Manteau Wolbe Pression Col

Je termine avec l’extérieur du manteau en m’intéressant à ses poignets. À leur extrémité, Wolbe y a monté une petite pièce en tissu et deux boutons. Ce système permet alors de resserrer les poignets si nécessaire. Sur la manche gauche, le logo est joliment brodé et cache une subtilité bien utile : une poche secrète ! Montée le long de la couture, elle permet d’accueillir une carte de crédit ou bien un titre de transport. À noter également que Wolbe a cousu des bandes réfléchissantes à l’intérieur des poignets. Pour s’en servir, il suffira de les roulotter légèrement. L’extérieur du manteau complètement décortiqué, je peux désormais passer à son intérieur.

Manteau Wolbe Logo

Manteau Wolbe Poche Carte

Manteau Wolbe Boutonniere Poignet

Et c’est, sans aucun doute, cette partie-là qui montre le mieux la partie technique du manteau. Procédons par étape. La quasi-totalité de l’intérieur de ce car coat est recouvert d’un joli tissu à motif pieds de puce, le même que l’on retrouve bien évidemment à l’intérieur de la capuche. En le parcourant, je constate qu’il est quadrillé de ganses bleu roi. Ces dernières viennent bien évidemment renforcer les coutures mais aussi les rendre étanches. L’intérieur du manteau accueille trois poches. Une première, relativement petite, est fermée par un zip passepoilé et est située au niveau de la poitrine. Détail bien sympa : les passepoils sont rose vif, ce qui vient casser le côté sombre de la poche.

Manteau Wolbe Interieur

Manteau Wolbe Zip Rose

Les deux autres sont situées vers le bas des pans. Celle de droite est zippée alors que la seconde est boutonnée mais les deux sont assez grandes pour accueillir un téléphone ou un (petit) portefeuille. En remontant légèrement la pièce, je constate des zips que je n’avais pas forcément vus lors de mon inspection extérieure. Situés au niveau des aisselles et munis de deux navettes, ils permettent ni plus ni moins d’aider à ventiler cette partie du manteau et, ainsi, faciliter l’évacuation de la transpiration. C’est bien pensé !

Manteau Wolbe Poche Boutonnee

Manteau Wolbe Poche Zippee

Manteau Wolbe Zip Aisselle

Essayage

Pour cette première approche, et comme la pièce semble pouvoir se glisser dans différents styles de tenues, nous avons commandé deux car coat : un pour Joe et un pour moi. Bien évidemment, avant de valider notre commande, nous nous sommes reportés au guide (complet) des tailles. Après quelques prises de mesures, nous sommes partis sur un 48 pour le Démonte Pneu et un 50 pour ma personne. Les pièces commandées, il n’y a plus qu’à les attendre pour pouvoir les passer ! Une fois les manteaux sur les épaules, pas de mauvaise surprise : que ce soit pour le 48 (celui de Joe) ou le 50, on est bons !

Manteau Wolbe Serge Max 2

Pour rentrer dans les détails, la carrure (et même si les manches sont raglan) est bonne et les manches de la bonne longueur. Ni Joe ni moi n’avons eu besoin de jouer sur la taille du manteau avec les boutons latéraux, la coupe étant droite mais légèrement appuyée. Pour nous deux, le manteau s’arrête à mi-cuisses, ce qui facilitera alors nos déplacements, à pieds ou à vélo. Aussi (et c’est là que réside l’une des forces de ce manteau), ce car coat fonctionne aussi bien dans une tenue casual que formelle. Il suffit de lui ajouter (ou de lui enlever) sa capuche pour le faire passer d’un style à l’autre ! Je précisais en début d’article que cette pièce me paraissait lourde. Au final, une fois sur les épaules, elle est relativement souple et légère pour se faire oublier rapidement.

Manteau Wolbe Serge Max

Manteau Wolbe Serge Max 3

Blazer Hircus | Chemise FIGARET | Pantalon Scavini | Chaussures Shoepassion
Manteau Wolbe Max

Chemise A.V.N | Jean Maison Standards | Boots Balibaris

Avis

D’ordinaire, nous commençons l’avis de nos différents articles en énumérant les différents points qui nous ont déplu sur la pièce testée. Au moment de conclure cet article sur le car coat Wolbe, je suis bien embêté car je ne lui trouve pas de défauts ! Que ce soit le tissu choisi, la façon dont les différentes parties du manteau sont montées, ou encore les finitions, rien n’est laissé au hasard. Dans l’ensemble, c’est son côté polyvalent que j’apprécie. Comme le montre notre shooting, il accompagnera aussi bien une personne qui porte le costume que quelqu’un comme moi qui s’habille de manière moins formelle mais qui recherche un manteau élégant et pratique pour se déplacer en ville. Le zip rose vif, le tissu pieds de puce et les poches doublées en polaire font partis des petits détails qui ont fini par me séduire. Une très (très) belle pièce, proposée à 990€ (on serait presque tentés de dire « seulement » au vu de sa qualité globale).

Joe

A mon tour j’ai examiné ce car coat Wolbe, à la recherche d’une éventuelle faille, et je ne peux que souligner la qualité de conception et la pertinence des choix fonctionnels et esthétiques. Le manteau réunit de nombreux détails qui s’avèrent très pratiques au quotidien et représente le parfait compromis entre la parka technique et le trench élégant.

À noter que du 7 au 16 octobre, Wolbe ouvre un pop up store au 16 rue Saint Roch à Paris. L’occasion de découvrir son univers et sa collection mais aussi d’essayer ce car coat !

Présentation

  • 3.5
  • 4

Design

  • 3.25
  • 4

Conception

  • 4
  • 4

Confort

  • 3.75
  • 4

Engagement environnemental

  • 3.5
  • 4
#

Notre note finale

  • 18
  • 20

Manteaux

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux manteaux l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs manteaux préférés !

Découvrez nos articles manteaux

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

Manteau Wolbe Serge Max 5
Chez Wolbe

990€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles