Conseils en mode masculine




Parka Anoralp Numéro 1 : Test & Avis

C’est bientôt la fin de l’hiver (enfin dans plus d’un mois, on est large !) et avec elle la venue d’une des deux périodes de l’année que je n’apprécie pas spécialement : la mi-saison. Non pas que je n’aime pas le printemps, bien au contraire, mais sa météo capricieuse et changeante peut vite avoir raison de mes nerfs. Comme MLK, j’ai moi aussi un rêve (bon, je vous l’accorde, beaucoup moins beau et important), celui de trouver une pièce « trait d’union » entre cette fin d’hiver et ce début de printemps, capable de me porter aussi bien chaud lorsque le mercure dégringole que de me protéger d’une averse soudaine. Mieux encore, je rêve d’une pièce qui ne m’étouffe pas, d’une pièce respirante. En gros, un vêtement qui soit adapté à la mi-saison, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse bon. Un produit technique donc, mais esthétique, capable de se glisser dans ce que je porte au quotidien. Au fil de mes errances sur internet, j’ai repéré une « jeune » marque, Anoralp. Cette dernière propose une parka qui semble répondre à mes attentes. Modulable, elle porte le nom de « Numéro 1 ». C’est le test du jour, voyons ce qu’elle vaut réellement :

Essayage parka anoralp

La marque

Pour certains, il y a fort à parier que ce nom évoque quelque chose, comme une sorte de souvenir plutôt vague dont les contours sont flous. Et bien rassurez-vous, votre mémoire ne vous fait pas (encore) défaut, car Anoralp n’est pas qu’un lointain souvenir. En effet, elle voit le jour dans les années 70, lorsque monter tout en haut d’une montagne le plus vite possible, c’était rigolo. Elle s’adressait alors principalement à une clientèle de professionnels. Portée par l’expertise de René Desmaison, l’alpiniste aux 100 premiers sommets, elle réalise des vestes légères et techniques destinées à la haute montagne. Après plus de 10 ans d’existence, la marque s’endort petit à petit.

Avis marque anoralp

Presque 50 ans après, la marque est réveillée par Fabienne, belle-fille du fondateur. Véritable urbaine, elle fait une corrélation entre la vie en ville et l’expérience que vit un alpiniste à chaque ascension. La course après ce fichu métro, ces kilomètres avalés sous une pluie diluvienne, ce chaud/froid permanent avec l’intérieur et l’extérieur. L’homo urbanus est donc soumis à des variations de températures permanentes, un peu comme un alpiniste (toute proportion gardée bien évidemment). L’idée est alors de proposer des vestes techniques inspirées du monde de l’alpinisme mais adaptées à la vie quotidienne urbaine, sans pénaliser le style.

Interieur boite Anoralp

Fiche technique

  • Modèle : Anoralp Numéro 1
  • Membrane : 3 couches, imperméable et coupe-vent
  • Coutures : thermocollées
  • Coloris : vert bronze, beige minéral, bleu nuit et orange écarlate
  • Pressions et fermetures Éclair en métal (gamme YKK Excella)
  • Poches : 2 poches extérieures et 3 poches intérieures
  • Tissu principal : « Water column » 8500 mm
  • Poignets : en laine mérinos
  • Certifications environnementales : Bluesign approved
  • Fabrication : Pologne

Comment choisir un manteau ?

Icônes matières techniques

Présentation

Que ce soit sur son compte Instagram comme sur son site, on constate rapidement qu’Anoralp souhaite avoir une communication léchée. Photos stylisées et lookbook travaillé, tout est fait pour mettre en avant les produits de la marque mais également son univers. Ce soucis du détail se poursuit d’ailleurs via le packaging. Celui-ci se traduit par une élégante boîte en carton glacé blanche. Une fois levé, son couvercle laisse place à un joli papier de soie translucide floqué du logo de la marque ainsi qu’une jolie carte de bienvenue. La parka est quant à elle soigneusement pliée juste en-dessous. Les plus observateurs d’entre nous auront d’ailleurs vu qu’elle n’est pas toute seule dans ce colis. En effet, elle est accompagnée du gilet sans manches appelé « Numéro 2 ». Si le sujet du test est bel et bien la parka, les deux sont intimement liés, j’en parle donc rapidement un peu plus tard dans l’article !

Packaging parka anoralp

Boite ouverte anoralp

Design

Via sa Numéro 1, Anoralp nous propose une parka technique pour la ville. Plutôt épurée, elle s’apparente au premier regard à une parka traditionnelle. De longueur standard, elle s’arrête à mi-cuisse, ce qui promet alors un port agréable. Sa face avant, très sobre, ne s’habille que de discrets détails : deux grandes poches fermées à rabats et pressions (qui accueillent elles-mêmes deux autres poches) ainsi que des bandes grises au niveau des manches, des poches et du zip (je reviens sur ce détail un peu plus bas). Le zip possède d’ailleurs deux navettes pour nous permettre par exemple de s’asseoir sur un vélo plus facilement. La capuche, plutôt travaillée, possède une visière et un cordon afin de l’ajuster au mieux.

Avis parka anoralp

Conception

La Numéro 1 se présente donc comme une parka d’alpinisme conçue pour une utilisation urbaine. Concrètement, à quoi cela correspond ? Et bien cela tient en plusieurs points. La toile premièrement. Cette dernière, réalisée en Italie, est une membrane trois couches. Cette spécificité lui confère plusieurs atouts comme une respirabilité, une capacité coupe-vent et une résistance à l’eau (ou imperméabilité). Pour la petite histoire, cette toile est dite « Water column » 8 500 mm. C’est sympa comme info, mais dit comme ça, ça ne rime pas à grand-chose. Ne bougez pas, je vous explique !

Focus coutures anoralp

Le système « Water column » permet de mesurer la capacité waterproof d’un textile. Le test, réalisé en laboratoire, consiste à placer un tube (de 10 centimètres de diamètre) rempli de quantités d’eaux variables. Pour notre parka, un tube contenant 8 5000 mm d’eau a été placé sur son tissu, la classant comme une protection parfaite lors de grosses averses et ce, pendant plusieurs heures. Une fois de plus, cette résistance à l’eau est un véritable clin d’oeil à l’alpinisme de haute montagne et au savoir-faire de la marque. Et croyez-moi, ce n’est pas le seul !

Parka Anoralp Numero 1 Tissu Matiere

Autre détail emprunté à l’alpinisme, la capuche. Découpée spécialement, elle est montée de sorte qu’elle soit le prolongement naturelle de la parka. Ainsi, une fois la pièce fermée, notre visage peut facilement s’y engouffrer pour être protégé efficacement de bourrasques de vent intempestives. Sa partie supérieure est équipée d’une visière pour éviter d’être ébloui par le soleil mais aussi pour rester bien au sec. Enfin, on retrouve à l’arrière un cordon de serrage lui permettant de ne pas s’échapper et de rester bien en place.

Capuche anoralp focus

Coutures anoralp

Parka Anoralp Numero Arriere Capuche

Je vous parlais de bandes grises situées un peu partout sur la pièce un peu plus haut. Et bien figurez-vous que ces dernières ont bien plus qu’un simple aspect esthétique ! En effet, celles-ci sont réfléchissantes lorsqu’elles sont éclairées (pratique pour une sortie nocturne en toute sécurité). À force de parcourir la toile, j’en suis venu à m’intéresser aux coutures. Et je dois dire que c’est sans aucun doute la partie de la parka qui m’a le plus bluffé. De la découpe du tissu à la régularité des points, tout est impeccablement réalisé ! Mention spéciale à celles situées dans le dos qui, à défaut d’avoir une réelle utilité, dessine le A de Anoralp de façon abstraite. Dans un soucis de protection thermique, Anoralp a monté des bords-côtes en laine mérinos au niveau des poignets.

Poches extérieures anoralp

La pièce retournée, je m’affaire à ausculter sa partie intérieure. Et très rapidement, je constate que l’intégralité des coutures sont soudées. C’est sûr, cette parka prendra difficilement l’eau ! Je note d’ailleurs que deux des coutures (celles du dos qui forment un A stylisé) sont recouvertes d’une ganse orange. Et je retrouve cette teinte vive au niveau du cou, sur ce qui est ni plus ni moins qu’une attache.

Impermeable anoralp dos

Ce choix de coloris n’est pas anodin. En effet, elle était utilisée en alpinisme comme couleur de détresse et était la plus visible sur la neige. En parlant de l’attache, celle-ci permet de fixer la fameuse veste Numéro 2. Véritable gilet sans manches, ce dernier est réversible et vient apporter une épaisseur supplémentaire quand le mercure chute. Enfin, on retrouve trois petites poches : une fermée par une pression et deux zippées dont une montée avec un filet, ultime clin d’oeil aux vestes d’alpinisme.

Interieur parka anoralp

Interieur parka anoralp

Doublure Anoralp orange

Pour le délire, et parce que je suis un vrai zozo, j’ai porté la veste à l’envers. Et, bien que cette dernière ne soit pas réversible je dois avouer que le rendu, avec les ganses qui courent ici et là, n’était pas pour me déplaire. Une idée peut-être pour la future collection !

Interieur impermeable anoralp

Essayage

Pour les besoins de ce test, j’ai commandé cette Numéro 1 en 50, l’équivalent du M que je porte habituellement. Et clairement, je n’ai rien à redire sur le sizing : que ce soit pour la carrure, la longueur des manches ou même la longueur de la parka, c’est du tout bon ! Bien que je sois un adepte des coupes ajustées, je dois dire que celle de cette Numéro 1, droite, est plus que salutaire. D’autant plus quand on porte la Numéro 2 en dessous, beaucoup plus proche du corps.

Parka anoralp fermée

La capuche englobe parfaitement bien l’intégralité de mon crâne et je sens que, une fois serrée, celle-ci ne s’enlèvera pas au premier coup de vent. Je suis malheureusement plus dubitatif sur sa teinte. Proposée en quatre coloris, à savoir vert bronze, bleu nuit, orange écarlate et beige minéral, c’est cette dernière que j’ai choisie. Et bien que je trouve le beige généralement adapté aux manteaux (mac et imper en tête), je trouve cette parka un poil triste.

Impermeable anoralp

Col roulé JAQK | Pantalon Paname collection | Chaussettes Faguo | Baskets Belledonne

Avis

C’est au tarif de 490€ qu’Anoralp nous propose sa parka Numéro 1 (ou 694€ dans sa version 3-en-1 avec la Numero 2). Et mis à part un coloris discutable (à mes yeux), je ne vois pas ce que je pourrais reprocher sincèrement à cette parka. Avec cette pièce, Anoralp a réussi le pari de lier un savoir-faire presque vieux d’un demi-siècle à une esthétique moderne. La toile est incroyable et respire la technicité, on est arrive presque à attendre la pluie avec impatience pour pouvoir la mettre à l’épreuve ! La possibilité d’ajouter ou non une épaisseur est également bien vu. Le montage est, à mon sens, le plus réussi et le plus propre que j’ai vu sur ce type de pièce. Mais plus que des aspects techniques, c’est surtout l’héritage des vestes d’alpinisme que véhicule cette parka qui m’a vraiment plu : la teinte orange, le A stylisé dans le dos, les bandes réléchissantes, les coutures soudées, etc. Bref, une pièce technique, à l’esthétique réussie et au montage excellent. Que demander de plus ?

Présentation

  • 3
  • 4

Design

  • 3
  • 4

Conception

  • 3.75
  • 4

Confort

  • 3.5
  • 4

Engagement environnemental

  • 3
  • 4
#

Notre note finale

  • 16.25
  • 20

les plus

  • La triple membrane
  • Un style propre au modèle
  • Un montage excellent
  • Les multiples clin d'oeil à l'alpinisme
  • Une doublure amovible (vendue séparément)

les moins

  • Une teinte un peu triste

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

Parka Anoralp Numero 1 Tissu Matiere
Chez Anoralp

490€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles