Pluie sur la ville

La pluie a tendance à bouleverser nos habitudes vestimentaires. Lorsqu’on vit dans une région pluvieuse comme la Bretagne, il y a certaines pièces que l’on apprécie d’avoir dans son dressing pour pouvoir faire face aux caprices du temps. Non, je ne parle pas de cirés jaunes, en réalité très peu de personnes en portent (même en Bretagne). Mais par contre un parapluie, un couvre-chef ou un vêtement imperméable représentent de sérieux atouts dès le retour de l’automne. C’est par une belle matinée pluvieuse que j’ai composé ce look et que je me suis aventuré dans le dédale des rues du centre historique de Rennes.

Look pluie sur la ville

La pièce clé de ce look est un blouson de la marque iconique Barbour. Immédiatement identifiable à sa toile en coton waxé qui permet de l’imperméabiliser. Depuis plus d’un siècle (Barbour fête cette année ses 125 ans) la marque anglaise qui est restée par ailleurs une société familiale propose des vêtements parfaitement adaptés à la vie à la campagne et aux aventures du quotidien. A l’image de ce que fait Barbour, ce blouson « Beaufort » est incroyablement bien conçu avec sa fermeture éclair protégée par un rabat à boutons pression, son col en velours qui peut-être relevé dès que le vent se lève, ses multiples poches intérieures et extérieures, ses pattes d’ajustement au niveau de la taille, etc. Il y a même une patte de serrage dans la doublure des poignets pour éviter que l’eau ne passe ! Et à l’intérieur, on retrouve bien évidemment le fameux tartan Barbour.

Blouson barbour tartan

Look trois quart expression

Changement d’univers avec une jeune marque que l’on a découvert l’année dernière avec ses pulls recyclés et fabriqués en France. Il s’agit de la marque Au Juste et je porte ici son modèle « Leonardo » dans son coloris camel. Il est composé à 70% de laine recyclée, à 25% de polyamide recyclé et 5% d’autres fibres (le mystère reste entier). Il est tricoté en point de jersey mais avec la particularité d’être parcouru d’une bande qui est elle en point de riz tandis que le col cheminé, les poignets et le bas du pull sont en bords-côtes. Ça donne du relief à la pièce et apporte un contraste que je trouve esthétiquement très réussi ! La matière est très agréable au toucher et le pull porté ici avec un simple t-shirt en dessous tient bien chaud.

Pull au juste col

Le jean vient de chez Champ de manoeuvres. C’est un jean selvedge de 13oz. Un jean relativement épais donc, robuste, et qui est finit par un ourlet avec points de chainette. De couleur bleu pétrole, la marque précise que l’indigo n’est pas fixé et je cite « ce qui donnera au jeans selvedge un effet fade magnifique à partir d’un mois de port ». Il a notamment pour particularité d’avoir des poches arrières doublées à mi hauteur pour les renforcer, d’être équipé d’un passant à la ceinture pour accrocher par exemple son porte clés, et surtout d’être fabriqué en France à Paris même !

Jean champs de manoeuvre

Au poignet, je porte une plongeuse de chez Oris, une « Divers Sixty-Five » qui est un modèle que nous avons déjà eu l’occasion de découvrir ensemble notamment via ce test. Cette édition est équipée d’un boitier en acier de 40mm, d’un cadran noir et de larges index et aiguilles recouverts de Superluminova. J’aime beaucoup son style vintage accentué par le port d’un bracelet en cuir marron ! Son coeur bat au rythme d’un mouvement à remontage automatique qui propose une réserve de marche de 38h.

L’originalité du sac réside dans le fait d’être réalisé à partir d’anciens tissus provenant de l’univers automobile. On parle donc d’upcycling et c’est le cas également pour les 3 bandes de cuir vert marron et noir qui parcourent le motif vichy. Ce modèle de chez Entre 2 Rétros s’appelle le « Ronaldo ». Esprit rétro, démarche responsable et praticité : son format 48h permet de partir en week-end avec et avec sa bandoulière amovible, on peut aussi bien le porter à la main que sur l’épaule ou le dos (comme j’en fais la démonstration plus loin). Et la poche compartimentée pour y glisser son ordinateur n’a pas été oubliée !

Montre oris Divers Sixty-Five focus

Look vue trois quart vue hermines

Les chaussures viennent quant à elles de chez Danner, une marque relativement peu connue en France mais qui a pourtant une riche histoire. Créée à Portland (USA) en 1932, elle est même devenue un des emblèmes de la ville tout comme la bière artisanale, le café et la culture alternative. Spécialisée dans la fabrication de chaussures outdoor, Danner continue de réaliser de manière artisanale des modèles qui ont la technicité de chaussures de randonnée mais avec un style qui s’adapte aujourd’hui à un usage plus urbain. Sa semelle Vibram permet de marcher sans crainte sur les pavés mouillés et rend les boots beaucoup plus légères qu’il n’y parait ! Ce modèle « Ridge » est même équipé d’une doublure en Gore-Tex pour se protéger complètement de l’humidité.

Boots Danner

Ah, j’allais oublier le chapeau ! Il s’agit d’un chapeau de Stetson. Il est en feutre donc naturellement imperméable et équipé de larges bords. D’un point de vue plus esthétique, il est cerclé par une lanière en cuir et j’aime beaucoup sa couleur vert foncé qui est plutôt inhabituelle mais néanmoins complètement de saison. Dernier « accessoire » de ce look : une barbe bien plus longue que d’habitude. Je suis adepte de la barbe de 3 jours depuis des années mais exceptionnellement je porte ici une barbe d’une dizaine de jours. J’expérimente. A suivre ;-)

Look trois quart vue dos


Chapeau Stetson
Manteau Barbour
Pull Au juste
Sac Entre 2 Rétros
Montre Oris
Ceinture Dagobear
Jean Champ de manoeuvres
Chaussettes Bellepaga
Boots Danner
Crédit photos : Mickaël Auffret

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles