Le guide du parfum pour homme

Un parfum ne se choisit pas comme on choisit le goût des boules de notre sorbet chez le marchand de glace. Selon une étude menée par l’Ipsos il y a quelques années, 89% des consommateurs interrogés affirment que le parfum est avant tout un moyen d’exprimer son propre style. Dans notre société, il est devenu un symbole de notre personnalité. D’ailleurs il n’est pas rare de faire le lien entre un parfum comme odeur de référence et une personne de notre entourage. On comprend mieux l’influence souvent inconsciente des repères olfactifs sur notre cerveau. On saisit également l’importance de ne pas faire ce choix à la légère. Ce guide rassemble quelques clés permettant de défricher le terrain en identifiant les accords susceptibles de nous convenir. Pour vous aider à mieux comprendre cet univers messieurs, nous vous proposons à présent de découvrir les témoignages de l’expert David Frossard, créateur du label de parfums rares Différentes Latitudes. Il n’y a plus aucune raison que l’on vous demande si vous avez emprunté de l’eau de Cologne à votre grand-père…

guide parfum fabrication

1. Un peu d’histoire

L’usage du parfum chez l’homme remonte à l’antiquité alors que certaines civilisations (sumériens, égyptiens, grecs) l’utilisaient déjà. On le retrouvait couramment sous forme d’encens, terme à l’origine du mot « per fume » qui signifie « par la fumée ». Les Arabes ont introduits leur connaissance sur le processus de distillation alors que les Romains ont conçu le flacon de verre que l’on connaît aujourd’hui.

Au Moyen Âge, il est largement adopté afin de masquer les mauvaises odeurs dues à des bains rarissimes par peur de contagion au contact de l’eau. On imagine les relents nauséabonds que pouvait créer l’association crasse/parfum au sein de la cours des rois. Âmes sensibles s’abstenir…

C’est à la Renaissance avec la découverte de l’alcool éthylique, que les premiers parfums sans graisse et sans huile sont réalisés. À cette époque, il est largement utilisé par les membres de la bourgeoisie. La première eau de Cologne est d’ailleurs créée au 18ème siècle à partir de céréales et de fruits. Il faudra attendre le 19ème siècle pour que le monde du parfum connaisse une petite révolution avec le lancement de Jicky, fragrance imaginée par Aimée Guerlain. C’est la première fois qu’un parfumeur associe du musc à des essences de synthèse dans une composition. Jugée trop forte par les femmes, elle sera adoptée par les hommes et rebaptisée « Mouchoir de Monsieur ».

mouchoir monsieur guerlain

Mais c’est dans les années 1970 pour que le parfum se démocratise chez les hommes. La nécessité de l’utiliser ne repose plus sur un prétexte (masquer les odeurs corporels, usage d’après-rasage…) mais sur un réel désir de personnalisation. La décennie suivante voit apparaître des fragrances puissantes et épicées très masculines. Actuellement, les tendances évoluent continuellement au gré des attentes des consommateurs masculins et des créations des parfumeurs. Plus qu’une simple étape dans le processus d’hygiène quotidienne, aujourd’hui le parfum est devenu un facteur d’originalité et d’incarnation.

2. ABCédaire du parfum

A. Les notes

Lorsque l’on se rend chez un parfumeur, on entend toujours parler des différentes notes du parfum sans réellement savoir de quoi il s’agit. C’est merveilleux d’apprendre que telle fragrance possède des notes de têtes de bergamote mais ça ne nous avance pas beaucoup plus. Il faut avoir en tête qu’un parfum se conçoit selon une pyramide olfactive architecturale. Elle n’est finalement pas si complexe que ça à déchiffrer puisqu’on distingue seulement trois catégories de notes existantes :

bar liquide guide parfum

Les notes de tête

Ce sont les notes que l’on sent en premier lieu lors de la vaporisation. Généralement, elles se distinguent par leur fraîcheur et leur légèreté avec des tonalités dites « d’hespéridés » (citron, bergamote, orange, néroli…). Il s’agit des notes que l’on perçoit directement et pourtant ce sont les plus volatiles et éphémères. Ce bouquet est déterminant lors de l’achat bien qu’il ne soit pas le plus représentatif du parfum en lui même. L’odeur reste environ 30 minutes avant que les notes de coeur n’apparaissent.

Les notes de coeur

Celles-ci succèdent donc aux notes de tête et constituent ce que l’on pourrait qualifier de signature olfactive du parfum. Ce sont elles qui lui donnent la tonalité principale et créent l’identité de la fragrance. Plus tenaces que les notes précédentes, elles durent et se développent sur une période plus longue et sont souvent composées d’arômes plus floraux.

Les notes de fond

Les notes de fond apparaissent plusieurs heures après la vaporisation mais elle peuvent persister toute une journée voire davantage. Ce sont elles qui permettent de fixer le parfum et de le faire durer dans le temps. Il s’agit de l’odeur qui créer le souvenir et l’attachement à un parfum puisqu’elles s’imprègnent sur nos habits durablement.

B. Les familles olfactives

Chaque parfum lors de sa diffusion, dispose de ce que l’on appelle dans l’univers de la parfumerie une « signature olfactive ». Pour faire simple, les différentes odeurs sont classées au sein des sept à huit catégories olfactives existantes. Celles-ci ne sont pas figées et évoluent dans le temps pour s’adapter aux créations des parfumeurs :

guide parfum notes olfactives

Chyprées : ces arômes sont principalement constitués de notes de mousse de chêne, de patchouli, de bergamote, de rose et de jasmin.

Boisées : on retrouve au sein de cette famille essentiellement masculine, des odeurs extraites de bois de cèdre, de santal, de vétiver, de patchouli, de bouleau. Ces notes apportent de la chaleur et du caractère aux parfums.

Orientales : elles mêlent des fragrances composées d’épices, de vanille, de cannelle, d’ambre. Cette famille regroupe les parfums aux notes chaudes.

Hespéridées : il s’agit de la catégorie la plus ancienne qui regroupe les senteurs constituées de notes d’agrumes comme le citron, l’orange, le pamplemousse, la mandarine ou bien la bergamote. Elles sont bien souvent très volatiles et restent peu de temps sur la peau.

Aromatiques : fréquemment utilisées comme base des parfums masculins, ces accords sont élaborés avec des herbes aromatiques comme le thym, le romarin, la menthe, l’eucalyptus ou encore l’anis.

Fougères : les odeurs constitutives de cette famille réunissent des notes de mousse d’arbres, comme le chêne, ainsi que la lavande, le vétiver et le géranium. On les retrouve notamment dans les produits cosmétiques masculins de type mousse à raser, baume après rasage…

Florales : essentiellement concentrées dans les parfums féminins, le bouquet de cette famille englobe plusieurs espèces florales telles que la rose, le jasmin, le muguet, la violette…

Cuirs : cette dernière famille représentée en parfumerie masculine apparût plus tardivement, s’articule autour de notes sèches comme le cuir ou la fumée de tabac.

C’est David Frossard, le fondateur du label de parfumeurs Différentes Latitudes qui nous parle le mieux des essences communément associées aux parfums masculins et cite quelques parfums confidentiels qui peuvent faire la différence :

« Pendant longtemps les parfums boisés ont été l’apanage de la parfumerie masculine, les marketeurs de tous bords y ont adjoint les notes marines ainsi que des notes de synthèses comme le Dihydromyrcenol, note fruitée aromatique que l’on trouve dans presque tous les parfums masculins les rendant plus banals. Si l’on veut sortir de ce schéma et se ré-approprier sa propre signature olfactive, alors il faut se reconnecter avec sa personnalité et sa peau et retrouver une originalité. Avoir un style olfactif ! Les classiques Vétiver marchent à merveille pour autant qu’ils soient twistés et modernes comme Isle Of Man de la maison Frapin où l’on retrouve un vétiver salé et marin. Les Résinoides, encens, Myrrhe etc fonctionnent très bien comme les surprenants Mississipi Medicine ou Freetraper de DS & Durga ou le si chic Sancti de Liquides Imaginaires. »

gamme parfums frapin

3. Comment choisir un parfum

Il n’est pas toujours aisé de s’orienter vers la bonne essence lorsque l’on se retrouve nez à nez avec les nombreux flacons qui jonchent les rayonnages d’une grande parfumerie. Même avec toute la bonne volonté du monde, la/le vendeur(se) ne parviendra que rarement à provoquer une révélation olfactive chez son client. On entend régulièrement qu’après avoir senti trois parfums différents, notre odorat devient totalement biaisé. D’où la nécessite de se renseigner au préalable en se documentant un peu sur les familles olfactives susceptibles de nous plaire. Il existe également une astuce qui consiste à sentir des grains de café afin de ne pas induire en erreur notre nez après trois essais. Afin de nous aider à déterminer notre signature olfactive, voici deux facteurs essentiels à prendre en compte dans le choix du parfum. Le premier repose sur notre type de peau et notre carnation alors que l’autre, plus ésotérique, concerna notre personnalité.

A. Selon son type de peau

Lequel d’entre nous ne s’est jamais fait la réflexion que le parfum qu’il venait fraichement d’acquérir ne tenait pas sur sa peau ? Ou encore que l’odeur n’était pas du tout conforme à celle sentie sur la petite languette de papier dans le magasin. Il faut savoir que l’alchimie entre un parfum et la peau dépend de l’acidité de celle-ci, mais aussi de sa carnation. Identifier au préalable son type de peau permet de se diriger vers les familles olfactives qui nous correspondent le mieux.

vaporisation guide parfum

  • Peaux grasses : elles produisent beaucoup de sébum qui, associé avec le parfum, peut en intensifier l’arôme et sa durabilité. Dans ce cas de figure, il n’est pas nécessaire d’avoir la main trop lourde au risque de rendre l’odeur trop entêtante. Il ne faut pas hésiter à opter pour des notes plus fraiches et légères des familles hespéridées ou bien des aromatiques.
  • Peaux sèches (acides) : à l’inverse, elles se caractérisent par une absence de graisse et une teneur des accords beaucoup plus courte sur la peau. Il faut alors s’orienter vers des fragrances plus intenses boisées ou avec des notes de cuir. Pour accentuer la durée du parfum, il est conseillé d’appliquer une crème hydratante préalablement sur la zone de vaporisation.
  • Peaux mates : ce type de peau accueille très bien les bouquets musqués et chaleureux.
  • Peaux blanches à roses : si vous avez la peau plutôt claire, une de celle qui a tendance à rosir facilement au soleil, les notes orientales et citronnées apporteront du tonus à votre personnalité.

L’épiderme peut altérer les notes et arômes d’une fragrance. Le meilleur moyen de découvrir si elle nous convient, est de la tester sur soi en patientant 30 minutes pour entrevoir les notes de coeur. C’est à ce moment là seulement que l’on est en mesure d’appréhender la tenue du parfum ainsi que sa véritable signature olfactive. Il est primordial de l’essayer sur soi pour ne pas se faire avoir par notre « chimie corporelle ».

B. Selon sa personnalité

Un parfum permet de s’affirmer et d’une certaine manière, de dévoiler ses traits de caractères. David Frossard nous explique cela avec beaucoup de justesse :

« Un parfum peut en dire plus sur vous que n’importe quel vêtement, il sera un vrai raccourci vers votre personnalité profonde. C’est pour cela qu’il faut le choisir avec une grande attention en se faisant guider à travers toutes ces notes par un expert, pour vous éviter toute faute de goût et pour trouver votre deuxième peau parfumée ! »

Il faut néanmoins garder à l’esprit que certaines fragrances très particulières ne pourront pas être assumées par une majorité d’entre nous. On imagine plus facilement le profil d’un homme au look singulier porter des essences inédites et surprenantes reflétant sa forte personnalité. Si vous avez un style plutôt classique, optez pour un parfum qui ne dénotera pas avec votre personnage et votre nature. Cependant vous pourriez être surpris de voir vers quelles familles olfactives, le professionnel du milieu David Frossard vous orienterait après avoir cerné un peu votre personnalité :

« Un parfum comme Dom Rosa, un superbe champagne rosé avec une note de rose fraiche peut être parfait sur un balèse tatoué. Les hommes sont souvent très timides olfactivement de peur de faire une faute de goût mais des notes animales se marient à merveille avec la virilité comme un Oud Abramad de BDK notamment sur les bruns aux peaux tannées. »

Un autre aspect est à prendre en considération lors de notre choix, celle de la formule odorante la plus adaptée. En fonction de son type de peau et donc de la tenue des accords, il faut opter pour une eau de toilette ou une eau de parfum. La première est plus communément utilisée au quotidien car elle laisse un sillage discret. Le parfum plus puissant, sera apprécié sur un épiderme plus sec qui conserve les odeurs moins longtemps.

personnalité guide parfum

4. Comment l’appliquer

Maintenant que vous en savez d’avantage sur l’art et la manière de choisir un parfum adapté à votre personnalité, quelques tuyaux pourront vous être utiles concernant les méthodes d’application.

A. Où l’appliquer

Contrairement aux idées reçues, l’endroit stratégique pour effectuer la vaporisation de notre parfum n’est pas le cou. Il s’agit de concentrer les pulvérisations sur les zones de notre corps qui dégagent le plus de chaleur. C’est le cas de l’intérieur des poignets ou des coudes. L’arrière des oreilles est aussi un endroit à privilégier. Pour finir, le sternum peut être un choix judicieux puisque l’odeur imprégnera votre t-shirt ou votre chemise par la même occasion. Ne sélectionnez pas l’intégralité de ces zones d’application, une à deux feront amplement l’affaire au risque de rendre l’odeur trop entêtante pour les personnes de votre entourage. Le meilleur moyen de ne pas altérer les notes de votre fragrance est de laisser sécher naturellement après l’application. Évitez de mettre votre parfum sur les zones de votre corps susceptibles de transpirer. Le combo odeurs de sueur et de parfum ne fait pas bon ménage !

parfum masculin

B. À quelle fréquence l’appliquer

Lorsque l’on porte le même parfum depuis plusieurs mois voire plusieurs années, on devient habitué à ses accords. Dans ce cas là, on a tendance à ne plus sentir l’odeur qu’il dégage sur nous. C’est parfois ce qui nous motive à vider le flacon deux fois plus rapidement que celui acheté précédemment. Il faut donc savoir qu’il n’est pas nécessaire de verser son contenant dans son intégralité. Il est tout à fait normal de ne plus percevoir ses notes. Cela ne signifie pas que les personnes qui vous côtoient ne le sente pas à votre contact. Le produit ne doit pas être ré-appliqué trop souvent. Evidemment si vous sortez de la salle de sport, après une bonne douche, vous pouvez vaporiser le parfum à nouveau à certains endroits stratégiques. Mais n’en abusez pas trop et sachez doser en fonction du type de formule que vous avez choisi :

Eau de toilette : moins concentrée qu’une eau de parfum, elle se porte facilement au quotidien et peut être vaporisée plusieurs fois par jour.

Eau de parfum : elle offre une meilleure tenue et se pulvérise une fois par jour.

Une astuce qui vous permettra de vaporiser de ça de là une petite quantité de parfum, est d’acquérir une fiole miniature d’appoint. Vendue en parfumerie, vous pourrez plus facilement la transporter partout avec vous et discrètement vous re-parfumer au cours de la journée (avec modération tout de même).

fréquence parfum guide

5. Les marques à connaître

Lors du choix d’un parfum, certains d’entre nous s’orienterons systématiquement vers les grandes maisons de parfumeurs connues à travers le monde. Elles représentent une valeur sûre au sein de cet univers. D’autres manifesterons l’envie de trouver une fragrance plus intimiste et confidentielle. Cela peut parfois agacer de reconnaître son parfum sur le premier inconnu croisé dans la rue. Alors que vous soyez plutôt classiques ou non, il est important d’identifier la signature olfactive susceptible de vous convenir et de regarder comment se positionnent les créations des parfumeurs en terme de bouquets. À vous camarades plus traditionnels ou bien à ceux qui sont plus aventureux, voici une liste rassemblant les grands noms de la parfumerie ainsi que des parfumeurs plus confidentiels.

A. Les parfumeurs répandus

guide parfum marques répandues

Azzaro
Burberry
Bvlgari
Calvin Klein
Cartier
Cerruti
Chanel
Diesel
Dior
Giorgio Armani
Givenchy
Guerlain
Hermès
Hugo Boss
Issey Miyake
Jean-Paul Gaultier
Jo Malone
Kenzo
Paco Rabanne
Prada
Tom Ford
Viktor&Rolf
Yves Saint Laurent
Zadig & Voltaire

B. Les parfumeurs confidentiels

guide parfum différentes lattitude

Amouage
Andrea Maack
Anna Rivka
Arquiste
Bast
BDK Parfums
Byredo
D.S. & Durga
Dear Rose
Ella K Parfums Paris
Fornasetti Profumi
Frapin
L:A Bruket
L’Objet
Liquides Imaginaires
Nineteen Sixty Nine
Odin
Parfums d’Empire
Parfums de Marly
Pour Toujours
Room 1015
Vilhelm Parfumerie

Merci à David Frossard, fondateur du label Différentes Latitudes pour nous avoir fait bénéficier de son expertise. Pour découvrir des parfums rares on vous invite à vous rendre au bar à parfums Liquides dont la boutique est située dans le Marais à Parais :

Liquides
9 rue de Normandie – 75003 Paris
(à l’angle avec la rue de Saintonge)
Plus d’infos : www.liquides-parfums.com

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles