Enceinte nomade Vifa Helsinki : Test & Avis

On poursuit notre série estivale s’intéressant aux enceintes nomades. Pour rappel, nous testions il y a un peu plus d’une semaine la dernière née de Bang & Ofulsen, la Beoplay A1. Celle-ci nous avait d’ailleurs séduit par sa capacité à diffuser du son à 360 degrés. Ce jour, nous nous intéressons à une marque une nouvelle fois danoise et quasi centenaire mais qui, cependant, n’est pas le premier nom qui nous vient en tête lorsqu’on parle d’enceintes portatives et plus largement de produits audio. Et c’est son modèle nommé « Helsinki » qui nous a attiré. Voici son test :

Enceinte Vifa Helsinki Boite Ouverte

La Marque

C’est en 1933 que Vifa voit le jour grâce à N.C Madsen, un garagiste de la petite ville danoise Videbæk. Pour trouver le nom de sa marque, il s’est directement inspiré du nom de sa ville, Vifa étant l’abréviation de « Videbæk Højttaler-fabrik » que l’on peut traduire par l’usine de haut-parleurs de Videbæk. Afin de parfaire son produit, Madsen rend régulièrement visite à ses deux frères, tous deux travaillant pour la non moins célèbre firme Bang & Ofulsen. Les trois frères vont alors expérimenter de nouveaux haut-parleurs pour l’entreprise danoise.

Enceinte Vifa Helsinki Logo Close

1950 marque un tournant décisif pour la marque. En effet, Vifa s’associe avec un distributeur norvégien, SEAS, qui lui pourvoie les chassis de ses haut-parleurs. Fort de ce partenariat, Vifa lance dans les années 80 une large série de haut-parleurs, la propulsant immédiatement parmi les leaders du marché européen. En 1999, Vifa sort le Ring Radiator. Ce petit tweeter est une franche réussite pour la firme car ce dernier sera alors adopté par la plupart des fabricants d’enceintes.

Enceinte Vifa Helsinki Boite Cote

Il faudra attendre 2014 pour voir Vifa sortir sa première enceinte nomade. Profitant du boom sans précédent des smartphones, elle propose à la vente son modèle baptisé « Copenhagen ». Arborant un style épuré et des couleurs pastels typiques des pays scandinaves, elle se pare également de tissu fabriqué par Kvadrat, une fabrique de textile (évidemment) danoise et connue pour ses tissus de haute qualité.

Enceinte Vifa Helsinki Boite

Fiche Technique

Dévoilée en 2016, la Helsinki est la plus nomade des enceintes Vifa. Disponible en quatre coloris, elle arbore une forme rectangulaire faisant penser à un sac à main épuré et minimaliste. Une anse en cuir véritable (et détachable) et ses dimensions raisonnables (156 mm x 210 mm x 70 mm) permettent de la transporter aisément. Sur sa face avant mais également celle arrière, elle est habillée d’un épais tissu de la maison Kvadrat (ici de couleur grise). Ses deux faces sont encerclées par un châssis en aluminium monobloc.

Enceinte Vifa Helsinki Boite Ouverte

Comme pour tout objet style scandinave, cette Helsinki est épurée au maximum. Ainsi, deux boutons permettant de gérer le volume sonore (mais qui correspondent également à la zone NFC de l’appareil) sont brodés sur le côté droit de la face avant. Sur son côté droit, on trouve le bouton d’allumage qui sert également à connecter l’enceinte en Bluetooth. Il se pare alors d’un cercle bleu clignotant.

Enceinte Vifa Helsinki Accessoires

Enceinte Vifa Helsinki Contenu

Enceinte Vifa Helsinki Bouton

Niveau audio, cette Vifa n’a absolument rien à envier à la concurrence. En effet, elle embarque pas moins de quatre haut-parleurs : deux haut-parleurs pleine bande de 50 mm et deux autres de 60 mm dédiés aux graves. L’ensemble délivre alors une puissance (promise par le constructeur) de 50 W. En d’autres termes, elle garantie une écoute agréable que ce soit en intérieur comme en extérieur sans avoir besoin de pousser le volume à fond (sauf si bien sûr on est quelque peu « dur de la feuille » comme dirait grand-papy !).

Enceinte Vifa Helsinki

  • Réponse en fréquence : 58 Hz – 18 kHz
  • Tissu de la maison Kvadrat, chassis en aluminium monobloc, anse en cuir véritable
  • Appairage Bluetooth
  • Appairage NFC
  • Application de contrôle Vifa
  • Entrée ligne mini-jack 3,5 mm
  • Batterie rechargeable
  • Autonomie : plus ou moins 7 heures
  • Disponible en quatre coloris
  • Dimensions : 156mm x 210mm x 70mm
  • Poids : 1,4 kg

Enceinte Vifa Helsinki

Prise en main

D’aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai jamais passé un jour sans écouter de la musique. Derrière cette phrase digne d’un discours d’une potentielle miss France se cache toutefois un fait véridique : écouter quotidiennement de la (bonne) musique nous force à chercher l’excellence. Cette quête du son parfait peut alors prendre différents chemins : trouver la qualité idéale, avoir une enceinte incassable avec une autonomie conséquente, etc. Avec Vifa, le pari était tout autre puisqu’il fallait réunir qualité ET design. En effet, et avec ses quasiment 100 ans d’existence, je n’avais jamais entendu parler de cette marque. Mais mon apriori s’est vite dissipé lorsque j’ai vu l’enceinte.

Enceinte Vifa Helsinki Boite Dessin

Une fois l’enceinte livrée, on sait tout de suite que l’on est en possession d’un objet « Made in Scandinavia ». L’écrin qui la protège est simple, épuré et du plus bel effet. Une fois ce dernier ouvert, une épaisse couche de mousse (où est collée une feuille cartonnée arborant un dessin représentant la cathédrale luthérienne d’Helsinki) fait figure de dernier rempart de protection pour l’enceinte. Une fois ôtée, cette dernière nous dévoile sa face avant, entièrement recouverte par ce fameux tissu imitation toile de jute de la maison Kvadrat. On aperçoit également l’anse en cuir sur son dessus, protégée par du plastique. À n’en pas douter, Vifa chouchoute ses produits.

Enceinte Vifa Helsinki Mousse

Une fois sortie de sa boite, cette Helsinki marque sa présence par un poids non négligeable : 1,4 kg. Ce dernier la place immédiatement dans la catégorie poids lourd des enceintes Bluetooth, ce qui laisse présager un usage nomade limité. Toujours pour le côté épuré et minimaliste, elle n’est équipée que du strict minimum : deux boutons sur la face avant pour le volume, un sur le côté pour l’allumage et le connexion Bluetooth et deux prises à l’arrière, l’une permettant de la recharger, l’autre correspondant à une prise femelle jack. Son design est véritablement réussi.

Enceinte Vifa Helsinki

Enceinte Vifa Helsinki Boutons Volume

Enceinte Vifa Helsinki Branchements

Essai

Après avoir bavé sur apprécié son look, place maintenant à ce qui est, pour la plupart d’entre nous, le plus important lors du choix d’une enceinte nomade : sa qualité sonore ! Pour nous en rendre compte pleinement, nous avons réalisé une batterie de tests : utilisation du port auxiliaire et de la connexion Bluetooth, écoute de différents styles musicaux, à petit, moyen et haut volume, etc.

Enceinte Vifa Helsinki Rembarde

On commence par la connexion auxiliaire. Une fois le bouton d’allumage cerclé d’un rond vert luminescent (et bien entendu un câble reliant l’enceinte à un téléphone, mais ça, c’était logique), on peut immédiatement écouter de la musique. Première surprise : le son n’est pas si net qu’on l’espérait, le volume, même haut, parait faible. Cette déception est toutefois à nuancer car il se peut que le câble utilisé lors de cet essai ne soit tout simplement pas à la hauteur.

Enceinte Vifa Helsinki Close Assis

Enceinte Vifa Helsinki Main

Le deuxième test s’est bien entendu penché sur la fonctionnalité que la plupart d’entre nous se servira, le Bluetooth. Une fois l’enceinte jumelée avec son téléphone portable, il est possible de régler de deux façons différentes le son produit par la « Helsinki » (via l’application Vifa). La première option propose d’optimiser le son émis si jamais l’enceinte est posée sur une surface plane. La seconde permet de corriger la réponse en fréquences de l’enceinte, surtout lorsque celle-ci est en batterie faible. Au-delà de cela, l’application n’apporte pas grand chose, si ce n’est une vague idée de l’autonomie restante. Ici, aucun problème pour la qualité du son. Ce dernier est parfaitement retranscrit, j’ai même été étonné de découvrir certaines sonorités dans mes morceaux préférés que je n’avais pas encore entendu. Enfin, il est important de souligner avec quelle rapidité le jumelage s’effectue à chaque fois que l’on allume l’enceinte.

Enceinte Vifa Helsinki Portable Close

Enceinte Vifa Helsinki Portable Mains

Notez également que cette Vifa propose la fonction NFC, sa zone de réponse étant située au niveau des boutons de réglage du volume sur sa face avant. Malheureusement, ayant tous des téléphones à pomme à la rédaction, il ne nous a pas pu être possible de tester cette fonctionnalité.

Enceinte Vifa Helsinki Main Tete Haut

Enceinte Vifa Helsinki Jet Debout

Chemise Première Manche | Pantalon LePantalon | Sneakers Asics Gel Lyte MT
Enceinte Vifa Helsinki Plan Large

Avis

Quand on voit cette Vifa Helsinki pour la première fois, une phrase nous vient en tête : c’est un sac à main ou une enceinte ce truc ? Mais passé cet apriori, on est rapidement séduit par ses lignes dépourvues de toutes fioritures. L’alliance aluminium et tissu Kvadrat (surmonté par une lanière en cuir) est plus que réussi, lui donnant un caractère vraiment unique. Cette Vifa est pour moi le parfait mélange entre le bel objet de décoration et l’objet utile et de bonne facture. Alors certes elle est lourde pour une enceinte nomade mais lorsqu’on sait ce qu’elle transporte et quand on entend le son qu’elle propose, on est tenté de lui pardonner ces « petites poignées d’amour ». En somme, cette enceinte sera plus destinée à nous accompagner à l’intérieur de notre habitation voire dans notre jardin plutôt qu’être présente à nos soirées sur la plage. Et elle séduira tout particulièrement les amateurs de design scandinave.

les plus

  • Un design à la scandinave
  • Des basses bien retranscrites
  • Des voix propres et nettes (uniquement en Bluetooth)
  • Apparaige rapide
  • Une puissance sonore conséquente

les moins

  • Poids
  • Autonomie
madeindesign

Disponible chez made in design au tarif de 399€

  • Rody dit le roux de secours

    Il y aura de toute façon du meilleur comme du pire…

    Mais niveau qualité audio, je t’assure qu’elle n’a rien à envier aux autres poids lourds du marché.

    Son seul gros défaut est son autonomie

  • paul Frédérique

    L’autonomie certes, mais vu le produit (taille, poids, design, protection IP…), on est plus sur une enceinte « transportable » que « nomade ». Comme la Zipp de Libratone, on la trimballe dans la maison et éventuellement sur une terrasse extérieure (jamais loin d’une prise), mais je n’irais pas à la plage ou au bord d’une piscine avec. On est pas sur les mêmes utilisations que les UE Megaboom ou JBL Charge 3…
    Du coup, l’autonomie n’est pas si contraignante pour moi.
    Le seul Bluetooth par contre, à l’heure des systèmes « multiroom », c’est rédhibitoire.

  • Rody dit le roux de secours

    Salut Paul Frédérique,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est d’ailleurs ce que je souligne dans le test : on ne l’amènera pas partout avec nous c’est clair et net.

    Pour le Bluetooth je comprend également ton point de vue. Mais je ne pense pas (peut-être que je me trompe) que beaucoup de foyers sont équipés à l’heure actuelle de système multiroom (Sonos, Airplay et autres). L’application Vifa tend à ce procédé sans encore offrir un service aussi performant que Sonos (je le cite principalement car je m’en servais quasi quotidiennement et sais donc très bien ce que propose le service).

    Mais qui sait, peut-être vont-ils bientôt remédier à ce problème !

  • paul Frédérique

    Sans parler de multiroom, l’utilisation en bluetooth me dérange toujours : la qualité audio est altérée, la portée du signal est assez faible (quoique les nouvelles normes tendent à l’améliorer), toute notification ou appel coupe le signal et surtout la batterie du player (le smartphone le plus souvent) fond comme neige au soleil.
    Une enceinte Wifi/DLNA a ce gros avantage : le smartphone n’est qu’une télécommande. La musique lancée via Spotify (pour ne citer que lui) est directement lue à partir du web, les données ne transitent plus par le téléphone. Du coup, on peut téléphoner, quitter le domicile ou éteindre son téléphone que la musique continue, sans perte de qualité (lossless). Et la batterie du téléphone n’est pas altérée.
    Après il reste des solutions pour « connecter » une belle enceinte Bluetooth (Harman Kardon Aura par exemple, ou la Vifa, qui est très jolie…) : le Chromecast audio !!!

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles