Maillot de bain Bayahibe : Test & Avis

Lorsqu’on cherche un maillot de bain de nos jours, on a tout le loisir de se diriger vers des marques à la notoriété restreinte, mais dont les produits sont tout aussi qualitatifs et souvent bien plus originaux que ceux de leurs consoeurs. En effet, à partir de la fin des années 2000, l’offre s’est enrichie de nouveaux noms qui sont venus dépoussiérer un milieu trusté par les historiques du secteur, redonnant au maillot de bain un coup de jeune. Bayahibe fait partie de ces marques avec une offre très attrayante et diversifiée que l’on aime vous présenter. Voici le test de leur maillot de bain Baya :

maillot bayahibe avis

La Marque

Bayahibe, c’est avant tout une affaire de famille, celle d’Olivier, voyageur invétéré, et de Marion, sa fille qui l’a rejoint en cours de route. En 2007, fort de ses expériences, des lieux du monde qui l’ont fasciné et de la tradition familiale en matière de textile, il décide de lancer une marque de maillots de bain. Comme nom, il choisit celui d’une sublime plage située en République Dominicaine et s’imposera comme mission de transmettre à travers ses produits sa passion du voyage. Dès le début, la marque en met plein les yeux avec des imprimés forts et une collection de maillots de bain ne comportant qu’un seul modèle décliné dans une très grande variété de coloris et motifs.

bayahibe marque maillots france

Fiche Technique

Pour l’été 2017, Bayahibe propose un unique modèle de maillot de bain, le « Baya » qui est disponible dans environs 70 coloris unis, rayés, fleuris, exotiques que la marque regroupe dans des collections. Celui que nous avons eu entre nos mains fait partie de la ligne « Le Robinson » et se présente habillé d’un imprimé haut en couleurs. Comme tous ses maillots, il a le nom d’une ville ou d’un lieu iconique du globe et se nomme « Belém », comme ce célèbre quartier de Lisbonne. Son motif alterne les fleurs, perroquets et plantes exotiques pour un rendu très graphique à dominance de vert. Pour le reste, il est conçu tel un maillot de bain classique avec une ceinture élastique équipée d’un cordon de serrage avec des extrémités en métal (du zamac, pour être précis).

maillot bayahibe belem

ceinture maillot bayahibe

Sa coupe est également conforme à l’image que l’on se fait d’un tel produit et descend à mi-cuisses avec des fentes d’aisance en bas de chaque jambe. Il est muni de trois poches, deux sur les côtés et une dans le dos à droite. Là ou Bayahibe se distingue, c’est par son tissu particulier provenant d’un atelier français. Ses maillots sont réalisés en 100% polyamide, un tissu spécialement traité pour donner un toucher doux et ses filets sont en coton avec une technologie « Quick Dry » afin de garantir une sèche rapide et un confort supérieur. Enfin, ce maillot est confectionné dans un atelier situé en Tunisie.

maillot bayahibe fente

maillot bayahibe poche

maillot bayahibe dos belem

Test

Découvrir une nouvelle marque de maillots de bain a cela d’excitant qu’il faut se rendre dans un lieu spécifique afin de le tester en conditions réelles (comprenez : je vais à la plage pendant mes horaires de boulot). Un modèle avec filet en coton, c’est assez inédit pour vouloir constater son efficacité de mon propre chef. De surcroît, la marque propose vraiment de très beaux imprimés que l’on ne trouve chez aucune autre, ce qui rend le choix vraiment très difficile, voire draconien. Au final, je l’ai joué exotique avec un maillot fait de plantes et d’oiseaux tropicaux (« quand c’est trop, c’est Tropico ») dans des teintes que j’apprécie. Cela s’est confirmé dès réception du maillot livré dans sa pochette de transport et son motif qui m’a immédiatement séduit, une véritable explosion de couleurs.

pochette bayahibe maillot

maillot de bain bayahibe avis

Le jeu de couleurs est choisi avec goût, alliant différentes nuances de vert sur fond anthracite avec des touches plus colorées orange et rouge. Il n’y a pas de doute, lorsqu’on le voit pour la première fois, on se dit : « ça c’est un beau maillot ». D’autant plus qu’il est bien confectionné, la marque ayant prévu des surpiqûres blanches comme pour en témoigner. En effet, en se rapprochant on peut constater la régularité des points au niveau de la ceinture et des points sensibles comme au niveau des fentes d’aisance. Petite surprise à cet endroit où la marque a par ailleurs inséré un badge métallique avec son logo en forme d’étoile de mer.

finitions elastique maillot bayahibe

coutures poches maillot bayahibe

coutures maillot bayahibe

Autre surprise réservée par la marque sur son maillot, ce sont les extrémités du cordon de serrage en métal gravé du nom Bayahibe. A cet endroit là, on aurait souhaité la présence d’oeillets métalliques pour venir renforcer et bloquer le passage du cordon plutôt que cette finition somme toute simpliste. En palpant le tissu, on constate son toucher synthétique assez rigide mais en même temps très doux. C’est très surprenant mais à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un maillot de qualité.

cordon maillot bayahibe

logo bayahibe maillot de bain

tissu imprime bayahibe

Au dos, le rendu reste sur la même ligne de conduite et le maillot dévoile un peu plus de ses attributs cachés. Sur la ceinture au milieu est ainsi cousu un patch comportant le logo de la marque que l’on retrouve de manière plus discrète sur la poche. Par ailleurs, si l’on n’en savait que peu avant achat, on la découvre enfin sous son vrai visage, comportant deux oeillets métalliques afin d’évacuer l’eau stagnante ainsi qu’une fermeture à l’aide d’un scratch. Côté finitions, on reste toujours sur un niveau très élevé.

etiquette maillot bayahibe

poche bayahibe maillot
finitions maillot bayahibe frace

Enfin, découvrons ce fameux filet si spécial pour lequel la marque a opté. Clairement, c’est un parti pris qui la distingue en des termes techniques. Avec sa composition en coton, il est vraiment très doux au toucher, voire même plus qu’à l’habitude (on pourrait comparer à un boxer d’une bonne marque par exemple).

filet boxer bayahibe

boxer bayahibe filet coton

Essayage

Alors, ça taille comment ?

Pour ce test, j’ai choisi le maillot Bayahibe dans ma taille habituelle, à savoir M, sachant que je mesure 1m88 et prend du 32 en général pour les pantalons et jeans. L’eau est à température ambiante, ni une, ni deux, je l’enfile pour le tester en conditions réelles. Le plus marquant, c’est évidemment ce filet qui prodigue un confort incomparable, si bien qu’on ne le sent quasiment pas tant il est doux et léger. Le tissu quant à lui, aurait mérité plus de souplesse à mon goût. J’affectionne par ailleurs ce genre de coupes très classiques qui arrivent à mi-cuisses. Simple et efficace !

maillot de bain bayahibe test avis

Le moment fatidique du bain et par conséquent du temps de sèche est arrivé. Le jour du test, le thermomètre affichait quelques 33°C (je vous passe les détails sur mon plongeon et le gros plat qui l’a accompagné). Une fois sorti, exposé au soleil, le maillot a mis exactement 12 minutes pour redevenir totalement sec quand le filet s’est montré beaucoup plus rapide avec 5 minutes. C’est un chiffre moyen et on ne le cache pas, on attendait mieux mais avec la chaleur ambiante du Sud-Est de la France, on n’est jamais contre un brin de fraîcheur.

maillot bayahibe avis test

Avis

Bayahibe propose ses maillots à un tarif de 98€. En général, c’est le prix d’un beau maillot et celui-ci en est un ! Il présente toutes les caractéristiques d’un modèle de qualité avec cette superbe variété de tissus imprimés. Celui qui a fait l’objet de notre test est une grande réussite et saisit par ses couleurs très vives. Le maillot est de surcroît superbement confectionné et semble n’avoir aucune faille en terme de construction si ce n’est le temps de sèche de son tissu mais personnellement, cela ne me dérange pas du tout. Sur peau bronzée, n’en doutez pas, il fait sensation !

les plus

  • Imprimé vif et original
  • Très confortable avec filet en coton
  • Fabrication de qualité

les moins

  • Temps de sèche
bayahibe logo

Disponible chez Bayahibe au tarif de 98€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Peakmuge

    Belle découverte, ça fait un peu penser à Vilebrequin dans l’esprit, un peu moins orienté St Trop :)