Derbies Rudy’s : Test & Avis

Considérée par les puristes comme une chaussure décontractée destinée à un port avec des tenues casual, la derbie a néanmoins l’image d’une chaussure formelle et austère dans l’imaginaire collectif. Les tendances de mode allant et venant, un certain type de derbies a vu sa cote monter en flèche ces dernières saisons du fait de son utilisation par des créateurs de haute-couture. Elles proposent un rendu plus imposant qu’une paire générique avec un bout rond et sont montées sur des semelles assez massives, dans un style très anglais. Alors que la marque Rudy’s vient de dévoiler les pieds de sa nouvelle collection, nous avons trouvé dans son catalogue une paire de cet acabit. Aujourd’hui, voici le test de la derby « Harvey » :

derbies rudys harvey noir

La Marque

L’histoire de la marque Rudy’s débute en 1981 par l’initiative de Rémy Sfez, alors que ce dernier ouvre son magasin de chaussures à Paris dans lequel il propose le meilleurs des créateurs du moment. Très vite, il se rend compte au contact de ses clients que les produits de son offre ne correspondent pas à leurs attente avec comme critique récurrente : ils sont trop chers. Ainsi, il commence à chercher comment satisfaire leurs demandes, le menant à une solution : produire lui-même des chaussures de qualité à prix raisonnable. Pour ce faire, il débusque alors des ateliers de confection situés en Europe, principalement au Portugal, et parvient à sortir des premiers modèles au cousu Blake à des tarifs très accessibles. Aujourd’hui, la marque n’est revendue que dans ses boutiques propres et via son site web lui permettant de les garder à tel niveau.

John Marc Gray Rudy's

Fiche Technique

Rudy’s propose dans sa gamme un nombre conséquent de derbies dans tous les styles. Au rayon des nouveautés, la « Harvey » nous a tapé dans l’oeil avec son imposante semelle lui donnant un caractères très « mode ». Disponible dans deux coloris, cognac et noir elle demeure un derby tout ce qu’il y a de plus classiques avec un laçage ouvert comportant 5 oeillets et des lacets ronds, le tout monté sur une semelle en cuir avec trépointe apparente au cousu « Blake ». Enfin, elle est dite pourvue d’un chaussant large pour les cou-de-pieds forts. Réalisée en cuir de veau lisse, la « Harvey » est confectionnée au Portugal dans les ateliers de la marque.

derbies rudys avis

rudys derbies lacets ronds

Test

Si quasiment tous les membres de la rédaction ont à ce jour eu entre leurs mains à leurs pieds une paire de chaussures estampillée Rudy’s, c’est la première fois que j’en essaie pour ma part. Suivant la réputation de la marque en terme de rapport qualité/prix, je partais néanmoins avec un a priori très positif sur ses produits. Au déballage, une première surprise de taille m’attendait dans mon colis, à savoir une boîte estampillée John Mac Gray et non Rudy’s. A vrai dire, ce n’est pas la première fois que cela nous arrive et la marque livre également certains de ses produits sous ce nom-là (nom dont les contours sont flous puisque les produits des deux marques sont confondus sur le site). Quoi qu’il en soit, les chaussures sont livrées avec leur sac en tissu et offrent une très bonne impression au premier regard.

john mac gray marque rudys
rudys harvey derbies

En effet, le plus impactant est sans doute leur forme avec ce bout parfaitement arrondi, laissant dépasser lorsqu’on les regarde sur le dessus, la semelle. Cet effet massif est évidemment celui recherché sur ce type de modèle pour donner un style très anglais. Une seconde observation de toute importance concerne la qualité du cuir utilisé par la marque. Ce dernier ne brille pas excessivement et présente lorsqu’on se rapproche un grain étonnamment fin pour un produit de cette gamme de prix.

derbies rudy's harvey avis
derbies rudys bout rond
cuir veau noir grain rudys

Si l’on continue de parcourir les détails de cette chaussure, on retrouve l’habituel standard de fabrication Rudy’s, à savoir que tout est très bien réalisé. La semelle attire l’oeil par son épaisseur conséquente et montre des finitions d’excellente qualité. La trépointe se montre sous un très bel aspect sans qu’aucun fil n’en dépasse et laisse apparaître la première de montage sur laquelle on trouve néanmoins quelques résidus invisibles au port. Les garants affichent toujours ces coutures bien nettement exécutées tout comme les talons. Au passage, on aime le choix de lacets ton sur ton et d’une circonférence plutôt fine.

derbies rudys harvey trepointe

lacets derbies rudys harvey

garants derbies rudys

talon chaussures rudys harvey

L’intérieur des chaussures se dévoile toujours sous la même allure, à savoir impeccable. Ici, on découvre la doublure en deux parties des chaussures : pour l’ensemble du pied, c’est un cuir lisse camel que la marque a prévu et au talon, un cuir retourné dans la même couleur pour un meilleur confort de port. La semelle, elle aussi choisie dans un cuir lisse se voit gravée du logo de la marque.

doublure rudys harvey derbies

semelle interieure rudys harvey

Enfin, l’extérieur garde la même ligne de conduite. La semelle en cuir présente les signes du cousu par une rainure étroite alors que sous la cambrure on trouve une nouvelle fois un logo John Mac Gray. Le talon, quant à lui, se veut classique, agrémenté d’un empiècement en gomme pour le confort. Notons l’imprécision de la position des clous, témoignant que cette partie a été réalisée de manière artisanale.

semelle cousu blake rudys

logo john mac gray

talon derbies rudys

Essayage

Alors, ça taille comment ?
Pour le test de ces Rudy’s, j’ai choisi le modèle « Harvey » dans ma pointure habituelle, à savoir 45. Au delà du style affirmé de ces chaussures derrière leur apparente sobriété, la caution « spécial cou-de-pied fort » est une caractéristique qui sur le papier peut me correspondre. Je passais ainsi ces derbies au pied avec curiosité. Mon sentiment, c’est que l’argument ne tient guère au départ. En effet, le cuir de ces chaussures est très rigide dès les premiers ports, ainsi on ne se rend pas compte du fait que la marque ait prévu un chaussant plus large. J’ai même l’impression que mon cou-de-pied est plutôt compressé en ce qui concerne mon pied fort. Après quelques marches (peut être trop de marches), le cuir se détend et on se sent de mieux en mieux une fois que les derbies sont faites au pied. Par ailleurs, je trouve qu’il ne marque pas excessivement, ce qui est un excellent point.

derbies Rudy's test avis

Aussi, la semelle est plutôt glissante et mérite la pose de patins afin d’attaquer la mi-saison sans crainte. En terme de rendu, je les trouve parfaites dans le sens ou elles offrent pile ce que l’on attend sans trop en faire. J’ai des grands pieds et si une chaussure n’est pas bien proportionnée, cela peut vite donner l’impression de palmes. Ce n’est pas le cas ici et au final, les chaussures restent assez sobres pour pouvoir être portées avec un costume malgré leur tendance plutôt casual.

rudy's harvey noir test avis

Avis

Les « Harvey » de chez Rudy’s sont proposées au tarif de 109€. Comme on a l’habitude avec la marque, le rapport qualité/prix est imbattable pour un tel niveau de finition. En effet, elle parvient ici à sortir une paire au style très actuel et polyvalent tout en respectant ses standards habituels. Tout n’est effectivement pas parfait avec un cuir trop rigide, quelques fautes d’inattention sur certains détails et une marque dont les contours ne sont pas bien définis. Mais pour un tel prix, comment ne pas se satisfaire de ce qu’on a sous les yeux, et c’est là le pari réussi de Rudy’s.

les plus

  • Style anglais affirmé
  • Fabrication de qualité
  • Fait au portugal

les moins

  • Cuir et chaussant très rigide
  • Marque pas bien définie
  • Légères traces sur la première de montage
logo Rudy's

Disponible chez Rudy's au tarif de 109€

derbies basiques

Derbies

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux derbies l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs derbies préférées !

Découvrez nos articles derbies

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Joe dit le demonte-pneu

    Désolé, je ne connais pas du tout cette marque, c’est bien la première fois que j’en entends parler

  • Romano Garagerocker

    Idem, je ne connais pas cette marque. La semelle imposante n’est pas un probème, c’est juste une histoire de style, à moins que tu chausses du 46 :)