Montre Automatique Martenero : Test & Avis

Le marché de l’horlogerie est en plein renouveau, notamment dans des gammes de prix moyennes. Il n’y a qu’à consulter notre article sur 20 montres automatiques en-dessous de 500€ pour s’en rendre compte. De nouvelles marques apportent une diversité qui n’existait que dans des tarifs bien plus élevés si l’on retourne ne serait-ce que dix ans en arrière. C’est d’ailleurs durant la rédaction de cet article que nous avons connu Martenero, une marque incarnant totalement la renaissance de l’industrie horlogère américaine. Avec un concept à part, elle se démarquait parmi les 19 autres modèles présentés. Il fallait que nous testions ! C’est désormais chose faite aujourd’hui avec leur montre Marquis passée au banc d’essai.

montre-martenero-marquis-avis

La Marque

Après avoir travaillé dans la promotion immobilière, John Tarantino a décidé de tout plaquer pour se consacrer à l’une de ses passions : l’horlogerie. Nous sommes en 2013 et il se lance alors dans une période de recherche sur le design de ses futurs produits et sur les pièces qui les composeront en compagnie de son acolyte Matt O’Dowd. Deux ans plus tard, en 2015, naît leur concept unique sous le nom Martenero : des montres automatiques, à prix abordable, exclusivement vendues sur internet et offrant la possibilité aux acheteurs d’en personnaliser certaines parties. La sauce à pris immédiatement.

martenero-montres-logo

Fiche Technique

Si au départ Martenero s’était lancée avec deux modèles assez simples (la Ace et la Founder), présentant un cadran au dessin original et tournant grâce à un Miyota 821a, la marque est passée pour 2016 à l’étage supérieur. Ce sont deux nouvelles montres aux caractéristiques similaires mais au design différent qui ont vu le jour : la Ascent et la Marquis. Les deux sont munies d’un mouvement Miyota 9015 24 rubis avec réserve de marche de 42h, un grand classique lorsqu’il s’agit de faire tourner trois aiguilles et d’afficher la date. Dans leurs points communs, on retrouve également un boîtier en acier inoxydable 316L disponible en 38mm ou 42mm, un verre saphir sur le devant, mais également à l’arrière laissant apparaître le mouvement, une couronne placée à 3h et un bracelet en cuir véritable fait main aux Etats-Unis. Parmi les deux, nous avons choisi de personnaliser la Marquis et ses 3 couleurs de cadrans disponibles, 4 couleurs d’aiguilles et 6 bracelets.

montre-martenero-avis

boucle-montre-martenero

bracelet-martenero-cuir

Test

Difficile de se lancer sans faire la girouette, car toutes les montres proposées par la marque ont quelque chose de vraiment original et attrayant. Un truc leur donnant cette apparence classique avec une patte si particulière posée par la marque. J’ai donc procédé par élimination : je voulais la date, je voulais un cadran classique et original. C’est donc la Marquis qui l’a emporté dans une déclinaison en boîtier 42mm, fond noir, aiguille bleue et bracelet couleur « Oxblood », traduction littérale de « sang de boeuf » qui est en fait un rouge bordeaux.

martenero-watch-marquis

Après personnalisation, la marque offre les frais de port à l’international et annonce une fabrication et livraison en 5 jours ouvrés. Cela vaut évidemment pour son territoire local, les Etats-Unis. Pour la France, elle m’est parvenue en une quinzaine de jours par UPS et j’ai eu le droit à la bonne surprise de droits de douane s’élevant à 50€. Bien emballé dans deux cartons différents eux-même recouverts pas du papier bulle, l’écrin se dévoile enfin. Surmonté du logo de la marque, il est réalisé dans un carton épais et texturé au format rectangulaire s’ouvrant en diagonale. L’intérieur est soigné avec une épaisse mousse noire imitant l’aspect du velours sur laquelle on trouve une nouvelle fois la signature de la marque, un petit livret de présentation et enfin la montre !

boite-montre-martenero

montre-boite-martenero

montre-martenero-test

Découvrir une nouvelle montre, c’est en quelque sorte un retour à l’enfance, à l’ouverture de ses premiers cadeaux de Noël. Celle-ci a fière allure avec son bracelet bordeaux tendant vers le marron. En ce qui concerne le cadran, il attire l’oeil dans ce noir omniprésent malgré la sobriété que je lui ai choisie. Il n’en reste pas moins original, mélangeant des touches classiques avec d’autres plus modernes. Comparé au reste, les aiguilles ont une finition particulière et dénotent. Elles sont notamment moins mate : les aiguilles des heures et minutes ont une finition en argent miroir alors que la trotteuse choisie par mes soins s’affiche en bleu ciel, ajoutant une touche de couleur à ce cadrant sombre. Le guichet date lui placé à 6h se fond dans le tout malgré sa couleur blanche.

martenero-watch-test

Le cadran est d’avantage intéressant si l’on se rapproche, avec trois chiffres romains de taille moyenne disposés à 3h, 9h et 12h et comportant la même finition argentée miroir. Sur la même circonférence, on trouve de petits chiffres arabes indiquant les minutes de cinq en cinq. Sur un cadran extérieur créant un relief du plus bel effet, la marque a choisi de positionner deux types de repères. Les premiers sont plus marquants, disposés toutes les 5 minutes/secondes avec leur forme en bâton et leur finition acier mat imitant celle du boîtier. Ils sont reliés par des repères petits et ronds permettant une lecture du temps plus précise. En somme, si l’on pourrait croire à un nombre d’information peut être trop important sur ce cadran, nuisant ainsi à sa lisibilité, il n’en n’est rien. La marque l’a choisi tout en subtilité et minimalisme, l’heure y est donc clairement affichée.

martenero-marquis-customizeable-watch

Les premières manipulations en disent d’avantage sur sa qualité. Le bracelet a été choisi dans un cuir épais et rigide provenant d’une tannerie américaine. Il se termine à son extrémité par une boucle en métal brillant comportant le logo de la marque. Le boîtier fait également bonne impression avec sa composition en acier inoxydable et sa finition polie. Sur le côté, au delà de l’épaisseur moyenne de la montre (10,8 mm), la boucle rainurée marquée d’un « M » choisie par Martenero est du meilleur effet. Derrière, le mouvement japonais s’affiche par un verre transparent, comme il est désormais coutume sur les montres automatiques.

boucle-martenero-epaisseur

bracelet-cuir-martenero

boucle-metal-martenero

martenero-bracelet

martenero-watch-myiota-9015

Essayage

Alors, au poignet ça donne quoi ?

Pour tous les éléments décrits auparavant et pour son diamètre de 42 mm, cette montre est résolument masculine. Elle n’est pas très lourde et pèse en dessous de 100 grammes, mais on la sent néanmoins bien sur le poignet du fait de sa taille. La Marquis est un parfait mélange de genres entre modernité et classicisme ce qui la rend très versatile. Si aujourd’hui je la porte avec une chemise à carreaux, un jeans et une paire de derbies, rien ne m’empêchera de le faire demain avec un costume noir, gris ou bleu. Outre sa qualité de fabrication, c’est avant tout son point fort !

martenero-founder-test-avis-montre

Avis

La montre Marquis proposée par Martenero est affichée au prix de 595$, soit 517€ (567€ si l’on compte les frais de douane). Elle est comprise dans une gamme de prix de plus en plus concurrentielle et fait valoir son atout principal qui est la personnalisation. Le reste est au niveau de ce que l’on peut attendre d’un tel accessoire : beaux matériaux, fabrication irréprochable et un mouvement fiable. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’on le trouve équipant certaines montres approchant les 1000€. Enfin, cette montre aussi automatique soit-elle se voit rajouté le petit plus qui la rend unique a vos yeux : la personnalisation. Mention testé & approuvé.

martenero-logo
prix conseillé  
517€
montres basiques icone

Montres

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux montres l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs montres préférées !

Nos articles montres

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

    ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

    Voir plus d'articles