fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Comment choisir et porter un cardigan pour homme ?

« When I felt like I was an old cardigan, under someone’s bed, you put me on and said I was your favorite », Taylor Swift. À la première lecture des paroles de la chanteuse américaine, il semblerait que le temps du cardigan soit révolu, que ce vêtement soit dépassé, ringard. Le cardigan serait cette loque que l’on a roulée en boule et bazardée au fond d’une caisse de vêtements, rangée sous le lit, à donner. Mais c’est aussi une pièce que l’on retrouve, sur laquelle on s’arrête lorsque l’on fait le tri. Une laine que l’on porte à nouveau, parce qu’elle est réconfortante, comme un plaid à même les épaules. Je crois que je ne pousserai pas plus cette explication de texte, bien que je sois fasciné par l’existence d’une telle chanson. Nous sommes donc bien d’accord avec Taylor, le cardigan a une image parfois un peu poussiéreuse mais terriblement attachante. Et très régulièrement – la mode est un cycle, c’est une lapalissade – cette pièce du vestiaire masculin revient sur le devant de la scène. Toujours à grand renfort de lookbooks près du feu, de layering ultra étudié et de retours en images sur la grande époque Ivy. Pour autant, mal choisi, le cardigan peut être insignifiant et, mal porté, il peut ruiner nos plus belles mises. Voici donc un petit guide pour porter le cardigan à l’aube de 2023, une année qui s’annonce riche en grosses mailles.

Sommaire :

1. Histoire du cardigan
2. Comment choisir son cardigan ?
3. Comment porter son cardigan ?
4. Quelles marques pour un cardigan de qualité ?

1/ Histoire du cardigan

On trouve trace de notre précieux gilet dès le XVIIème siècle, et ce, des deux côtés de la Manche. Je parle évidemment de la mer. Les pêcheurs français et britanniques en auraient fait usage dès cette époque. Il faut cependant attendre le XIXème siècle pour lui donner ses lettres de noblesse. De noblesse car ce vêtement doit son nom à James Thomas Brudenell, comte de Cardigan (Pays de Galles). Ce général major de l’armée britannique est réputé pour avoir lancé la charge de la bataille de Balaklava pendant la guerre de Crimée. Juste avant de partir au combat, il se fait confectionner des gilets en laine sans manche et sans col mais avec des poches. Les exploits militaires du général le rendent célèbre, lui, mais aussi sa veste, dont le commerce commence dès 1868.

La charge de la brigade de la lumière

Le cardigan se voit évoluer au fil des décennies. Notamment par l’intermédiaire de Coco Chanel. Elle associe ce vêtement de laine au tailleur dans les années 1920. Une tenue qu’il n’est pas rare de croiser encore aujourd’hui. En 2009, Michelle Obama rend visite à la reine d’Angleterre habillée de la sorte, et s’attire alors les foudres d’Oscar de la Renta (passé par Dior et Balmain, il a dessiné la robe de mariée d’Amal Clooney). Le styliste américain déclare : « Vous n’allez pas à Buckingham Palace en pull ». Mais le cardigan a pris une place importante dans la culture américaine à partir des années 1950. Il est à la fois plébiscité par les femmes au foyer, fatiguées de porter des pulls fermés les uns sur les autres en hiver, mais également par les hommes issus des universités de la Ivy league. À l’instar des varsity jackets, le cardigan devient un symbole d’appartenance à une élite. Son allure est simple, mais son prix prohibitif, il devient donc l’apanage des WASP, ces américains blancs de la classe supérieure.

Désormais, on le trouve dans les collections de toutes les marques de fast fashion. S’il garde une image très chic, il n’est pas rare de pouvoir échanger un cardigan contre une vingtaine d’euros chez les géants du vêtement. Mais il continue d’être une pièce de valeur pour les stylistes et couturiers de renom, chez qu’il faudra débourser parfois plusieurs centaines d’euros. Après une belle réapparition au début des années 2010, puis une disparition des catalogues, le cardigan réintègre progressivement les lookbooks de nos designers préférés.

2/ Comment choisir son cardigan ?

Si vous suivez le camion depuis un moment, ce que je vais dire ne devrait pas en étonner beaucoup. Pour choisir un cardigan on fait comme pour les autres vêtements. D’abord, il y a les considérations esthétiques. Là-dessus, qui sommes-nous pour juger des goûts de chacun ? Bon ok, il y a quand même quelques exceptions. Et si vous voulez un petit conseil stylisme sur la tendance actuelle : évitez le mérinos tout fin et trop cintré. Depuis maintenant trois-quatre ans, on se dirige vers un élargissement des coupes, à commencer par les pantalons. Si votre pantalon est large, il n’y a rien de pire que de porter un haut trop cintré. Pour le reste, si vous choisissez consciemment une horreur, ce sera votre responsabilité ! On a évidemment fait une petite liste de marques à la fin de cet article pour éviter de provoquer une perte de la vue à votre colocataire.

cardigan épais octobre kaki

Je disais plus haut qu’on choisit un cardigan comme on choisit tout autre vêtement. On regarde évidemment l’étiquette. Je prône l’usage de matières nobles comme la laine shetland, le mérinos ou le cachemire. On fait de bonnes choses en synthétique aujourd’hui, j’en suis conscient. Mais la tenue dans le temps n’est pas la même, l’impact pour la planète non plus. Mieux vaut mettre un peu plus de sous dans un pull en matière naturelle que d’acheter deux vêtements de qualité médiocre. Et, sauf marques asiatiques, essayez de trouver un produit fabriqué en Europe si vous résidez dans l’Hexagone. Les Écossais sont excellents dans le domaine, les filatures italiennes sont nombreuses et le Portugal est devenu l’atelier du vieux continent, ça laisse un peu de choix.

3/ Comment porter son cardigan ?

Malgré ce discours convaincant, il existe encore quelques réticences à investir dans un beau cardigan ? Nous avons préparé trois looks actuels avec des pièces de notre vestiaire pour les derniers récalcitrants.

Look prohibition

Des trois, voici celui qui se rapproche le plus du cardigan des années 1920. Ce look fleure bon les cabarets, l’alcool frelaté et les speakeasies. Idéal pour se promener dans son appartement aux accents art déco (ce qui n’est pas du tout mon cas, mais je peux le faire croire). Pour y parvenir, je suis allé chercher un cardigan de chez Paris Yorker. S’il est si représentatif de la tendance des Années folles c’est grâce à son col châle et à son tricot à côtes anglaises. Il est composé de 90% de laine mérinos et 10% de cachemire, un petit plaisir pour l’hiver !

cardigan Paris Yorker laine

Cardigan Paris Yorker | Chemise The Nines | Pantalon Octobre | Chaussures Rudy’s

Le but de ce look est de proposer une vision assez chic du cardigan. On ne s’y voit pas déjà, avec des petites charentaises au coin du feu à attendre le matin de noël ? Associé à un pantalon de costume et à une chemise, sa grosse maille casse une tenue trop formelle tout en gardant élégance et confort ! Pour les fans de looks à la “Peaky Blinders” ou “Boardwalk Empire” (ceux qui ont la réf’ iront directement au paradis), c’est un très bon compromis pour une tenue inspirée sans verser dans le déguisement.

Look en toute décontraction

Autre possibilité, utiliser le cardigan pour faire du layering. Le principe est simple : accumuler les couches de vêtements pour créer un éventail de couleurs et de textures. On commence à parler de layering à partir de trois couches de vêtements, manteau exclu. Il y a des experts dans le domaine, ce n’est pas mon cas. Mais pour l’occasion on a voulu vous proposer une tenue simple à porter et avec un peu de structure. Pour y arriver, on a choisi un cardigan de la marque Noyoco.

Cardigan noyoco laine layering

Cardigan Noyoco | Chemise Hast | Pantalon Faguo | Baskets Pied de biche

Le cardigan est à l’image de la marque, légèrement oversized pour donner un peu d’amplitude à la tenue. Il est composé de laine et de cachemire et est fabriqué en Europe. Ici on a voulu jouer entre les textures et les coupes de chaque vêtement. Le cardigan vient s’ajouter par-dessus une tenue un peu trop simple (chemise / t-shirt) pour donner de la couleur et de la structure. On peut évidemment y ajouter une belle écharpe tartan et une parka pour parfaire cet effet. Pour info, je porte le modèle en taille M et je mesure 180 cm.

Look France inter

Si vous avez grandi avec un ou des parents profs, cette tenue doit vous parler. Les longues heures passées dans le fauteuil à relire et corriger les copies obligent cette caste de travailleurs à empiler les pulls les uns sur les autres à mesure que la soirée avance. Le cardigan est idéal pour ça puisqu’il se ferme sur l’avant, il s’ajoute à presque n’importe quelle tenue. Point bonus pour les petites poches permettant d’y ranger ses craies ou ses mouchoirs en tissu pour les plus old school.

cardigan octobre kaki lunettes

Cardigan Octobre | Col Roulé Bexley | Pantalon Paname Collection

Chaussures Hardrige | Lunettes Polette

Nous sommes allés chercher ce cardigan chez Octobre, déjà bien réputée pour ses mailles de qualité. Fabriqué en Italie, il est composé de laine, de polyamide et de viscose. 51% de ses matériaux sont recyclés. Comme dans le look précédent, on joue avec les textures des deux mailles superposées. Et puis les couleurs, le kaki répond au beige du col roulé et contraste avec le blanc cassé du pantalon. La tenue idéale pour évoquer la dernière chronique de Pierre Haski avec nonchalance !

4/ Quelles marques pour un cardigan de qualité ?

Marques de cardigans “entrée de gamme”

Marques de cardigans “milieu de gamme”

Marques de cardigans “haut-de-gamme”

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles