S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Vélo Giant Road E+ 1 PRO : Test & Avis

Si « le monde d’après » se fait attendre, il y a bien quelque chose que le confinement a révélé : notre envie de prendre son plus beau deux roues, et de partir sur les routes. Et pour cause, le vélo est le parfait compagnon lorsque, comme moi, on a envie de se déplacer de manière ponctuelle en ville, et prendre un malin plaisir à pédaler lors de sorties en pleine nature le week-end. Dans cette perspective, il me semble avoir trouvé un produit qui combine mon utilisation urbaine et cet usage plus « nature », sans trop forcer dans les montées (faut pas déconner non plus). Le suspense est insoutenable, je veux bien sûr parler du vélo à assistance électrique, et du Road E+ PRO de Giant. Ce vélo électrique regroupe sensiblement tout ce qui m’intéresse, notamment en ce moment, puisque pendant les soldes, la marque propose 40% de réduction sur ces produits ! L’occasion de pouvoir s’offrir un vélo haut de gamme à un prix plus accessible. Bref, dans mon cas : une bonne alternative aux petits véhicules urbains ! J’ai donc décidé de tester ça selon mes usages, comme si j’allais boire une petite bière à Montmartre… sans la bière (Covid mon amour) ! Inutile (si) de préciser que pour les férus de vélo, j’ai testé ce vélo comme un utilisateur lambda. Mais pas de panique, j’ai mon petit avis sur la question malgré tout.

Giant Velo Road

Marque

Marque leader mais non moins experte dans la construction de vélos dans le monde, Giant a été fondée en 1972, il y a bientôt cinquante ans (bravo Jamy !). Dès ses débuts, la marque a eu a coeur de proposer des innovations, notamment à travers la production de cadres en aluminium, ou encore à la démocratisation des cadres en composite carbone. Des vélos électriques au VTC, en passant par les VTT, Giant est le paradis pour les férus de cyclisme, comme ceux qui, comme moi, ne s’attardent pas toujours sur le sujet. Des produits à la fois pointus et polyvalents, que ce modèle pourrait tout à fait représenter, en direct de la butte Montmartre !

Giant Velo Tommy

Fiche technique

  • Modèle : Road E+ PRO
  • Coloris : Team Blue
  • Cadre : ALUXX SL-Grade Aluminum
  • Selle : Giant Contact SL, Neutral
  • Tige de selle : Giant Contact Composite 27,2×375
  • Manette : Shimano Ultegra hydraulic disc
  • Pneus : Schwalbe Durano 32-622 (28 x 1.25) RaceGuard
  • Dérailleur avant et arrière : Shimano Ultegra
  • Freins : Disque hydrauliques Shimano 785, 160mm IceTec rotor
  • Éclairage : Non
  • Moteur : Giant SyncDrive Pro
  • Batterie : Giant EnergyPak500
  • Poids : 18.30 kg
  • Pédales : Aluminium
  • Console : RideControl EVO
  • Taille : L (disponible du XS au XL)
  • Fabrication : Taïwan

Giant Velo Endurance

Design

Typé cyclosport, ce vélo regroupe tout ce qui fait un « bel objet ». Une ligne franche, un bleu profond, doublé de très belles courbes au niveau du guidon. Je note, au premier abord, que l’utilité première de ce produit semble avant toute chose l’exploration la nature. Eh oui, en bon citadin que je suis, pour éviter de me faire renverser tous les quarts d’heure, il semble évident qu’il faudrait lui ajouter une petite sonnette, ainsi qu’un éclairage, voire, une béquille ou un porte-téléphone. Ca tombe bien, il y a la place pour le faire !

Giant Velo Montmartre

La batterie est, quant à elle, plus que discrète, et se fond à merveille dans la finesse globale du vélo, des pneus en passant par les pédales en aluminium. Car oui, ici, il ne s’agit pas de montrer les soudures au premier abord, tout est harmonieux et finement réalisé ! Bien évidemment, comme tout bon vélo à assistance électrique qui se respecte, je note la petite console reliée au guidon via des fils apparents, dont les différents boutons commencent déjà à m’intriguer plus que de raison. Les pneus sont, quant à eux, grands mais relativement fins. Et enfin, pour ceux qui souhaiteraient se vanter un petit coup, le logo de la marque est inscrit sur le tube diagonal, où se trouve la batterie, parce qu’on est comme ça ici !

Giant Velo Roue

Conception

Conçu pour des personnes qui prennent plaisir ou ont besoin d’une assistance électrique dans le cadre d’une activité plus sportive, ce vélo peut toutefois se destiner à des cyclistes comme moi. C’est-à-dire à des personnes qui, en ville, ont parfois besoin d’un petit coup de pouce dans les montées. Alors autant vous dire qu’à Montmartre, nous sommes servis ! Penchons-nous donc davantage sur ce modèle-ci.

Batterie

Située au niveau du tube oblique, l’accès à la batterie (au lithium-ion) se fait grâce à une clé. On peut apercevoir le niveau d’énergie de cette dernière, au moyen d’un petit symbole sur le dessus. La retirer de sa carcasse d’aluminium est un jeu d’enfant, et il faut bien avouer que si on ne sait pas qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique, on pourrait presque ne pas le soupçonner. Au niveau de la performance, cette dernière a une capacité de 500Wh, pour une garantie plus durable que ce que l’on trouve généralement sur le marché. Elle associe l’énergie électrique à l’énergie de nos petits muscles, pour un pédalage garantit le plus naturel possible. Un peu comme un prolongement de nous, quoi. Concernant son chargement, selon les usages et les modes d’assistance (power ou éco, typiquement), il semble difficile de déterminer des données exactes. Mais il semblerait qu’en moyenne, pour une utilisation urbaine ou de vélotaf (trajet travail/domicile), la charger une fois par semaine soit le bon équilibre. Et juste en-dessous de cette petite batterie, on retrouve ce qui fait le sel de ce vélo : le moteur.

Giant Velo Assistance Electrique

Moteur

Avant de s’y pencher d’un peu plus près, il faut savoir que pour ce modèle-ci, Giant s’est imposé comme un fabriquant à part entière de ce moteur. Une manière de s’impliquer concrètement dans la conception de ce vélo, dont la puissance du moteur est de 500Wh. Il faut savoir que d’habitude, les vélos électriques sont dotés de moteurs avoisinant les 375Wh. Cette puissance a des avantages, mais aussi des inconvénients. En effet, si le vélo possède donc une petite surcharge pondérale (ce modèle pèse un peu plus de 18 kilos), il est aussi évident qu’il peut aller plus loin : jusqu’à 100 km, en fonction du niveau d’assistance qu’on lui appose, mais aussi de notre entraînement. Tout ceci est valable pour un cycliste (oui, j’ai le droit de me définir comme un cycliste !) dont le poids fait 70 kg environ.

Giant Velo Moteur

Ici, on ne retrouve pas de capteur d’inclinaison, mais la facilité d’utilisation et l’ergonomie générale semble pouvoir vite faire oublier ce détail. Le changement des vitesses est, quant à lui, directement accessible au niveau du guidon, grâce à une petite manette. Un (très) bon point pour moi, qui, dans ces cas-là, suis parfois un peu pataud sur les bords. La jonction entre le pédalier et le moteur se fait par une chaîne, enveloppée par un carter de chaîne, pour moins de salissures. En bref, un moteur puissant, qui ne demande qu’à être exploré par votre serviteur !

Giant Velo Avis

Navigation / application

Mais comme tout bon vélo à assistance électrique, ce qui en fait aussi (et surtout) l’intérêt, c’est le « cockpit », ou plutôt, le système de commandes. Sur ce modèle, l’écran n’est pas intégré, mais on retrouve une console reliée au guidon par un fil, sur lesquels la multitude de boutons me perd un peu. En réalité, à bien y regarder, tout est simple et très bien organisé ! À cela, il est possible de compléter sa navigation avec son smartphone, grâce à l’application RideControl App. Comme un lien entre son vélo et son écran, l’appli permet, par exemple, de paramétrer la puissance du moteur, ou d’enregistrer ses trajets préférés. Sur le côté, on retrouve un port micro USB pour charger son mobile ou connecter certains éclairages (non fournis), ainsi que des commande d’assistance piéton. Ce type de commande me semble vraiment agréable pour monter une pente en marchant à côté du vélo. Il suffit d’appuyer dessus en se baladant, et le vélo avance en même temps que nous, sans besoin de le pousser. Eddy Merckx, tiens-toi bien !

Giant Velo Cadran

On peut également changer de mode d’assistance, ce qui est toujours bon à prendre ! L’écran, quant à lui, nous donne les informations essentielles : le pourcentage de batterie restant, la distance, la vitesse du vélo, bref, autant d’éléments fondamentaux, dont on n’attendait pas moins de ce type de cadran. L’ensemble paraît solide, et surtout : confortable visuellement.

Giant Velo Console

Les pneus sont, pour finir, des pneus montés en tubeless en 32 mm de section. Dans l’absolu, et même s’ils me paraissent petits pour les pavés montmartrois, ils constituent une certaine garantie contre les crevaisons, et pour une certaine idée de la performance, grâce à une pression plus basse. Une nouvelle fois : affaire à suivre !

Giant Velo Urbain

Équipements

Lorsqu’on se penche davantage sur ce vélo, on comprend vite qu’il convient à tous les types de profils, même ceux qui, comme moi, ne sont pas des athlètes nés. Le cadre est en aluminium, une matière très démocratisée aujourd’hui, qui permet beaucoup plus de légèreté. De plus, le vélo rouille moins vite, c’est toujours bon à prendre ! Le guidon est, quant à lui, formé en cintre de vélo de route, et est pensé pour la performance, mais tout est affaire de posture, et c’est aussi là la force de ce cadre ! La console RideControl EVO est une bonne aide lorsqu’il s’agit de connaître précisément les informations en temps réel de son parcours. De plus, pour l’avoir testé plus d’une fois, le facilitateur de marche (appelez ça comme vous voulez), qui, pour rappel, permet de faire avancer le vélo en même temps qu’on le tient à côté, est un accessoire plus si accessoire que ça. Pas mal non ?

Giant Velo Prix

Les accessoires, peut-être le point où « coince » le plus ce modèle de vélo, originellement (rappelons-le) davantage destiné à la route ou au grand air. Dans cette perspective, une utilisation urbaine comme la mienne méritera de savoir y ajouter quelques accessoires non superflus. Par exemple, si je note des éléments réfléchissants comme les pédales, je ne vois pas de feu avant/arrière. Autant vous dire que si nos villes sont souvent bien éclairées, j’ai malgré tout un peu peur d’avoir l’air invisible en pleine nuit pour les autres véhicules. Il en va de même pour la sonnette qui semble manquer à l’appel, ou la béquille, qui m’aurait bien aidé si j’avais voulu m’arrêter à la boulangerie (comment ça c’est un vélo de sportif ?). Mais comme Giant à pensé à tout, des plots de fixation sont, par exemple, mis à disposition à l’arrière, afin d’y installer un garde-boue ou, pourquoi pas, un porte-bagages !

Giant Velo Confort

Les freins sont, quant à eux, des freins à disques hydrauliques Shimano Ultegra 160mm, qui, pour les moins connaisseurs, sont d’ordinaire actionnés par une commande, elle-même reliée à un circuit hydraulique. Les freins à disques mécaniques sont, quant à eux, mis en oeuvre au moyen d’une commande par câbles. Ici, on a donc l’assurance de freiner de façon bien plus aérodynamique, d’être plus progressif dans les descentes, et de ressentir une meilleure efficacité par temps de pluie. Ça tombe bien, la journée s’y prête !

Giant Velo Test

Essai

Comme vous pouvez le constater, le premier contact avec ce vélo a été par temps de petite pluie, et en ville (tout ce que représente Paris finalement !). En montant pour la première fois dessus, je dois bien avouer qu’un citadin comme moi a eu besoin d’un petit temps d’adaptation quant au confort de la selle, formée en D. Mais une fois que l’on s’y fait, on s’y fait, et Giant nous garantit une absorption optimale des vibrations ! Lors des premiers pédalages, je note que les amortis sont très confortables, alors que la console est d’une aide sympathique (et un peu ludique au début) pour connaître ses informations de route. L’assistance s’avère très harmonieuse, ce qui est probablement dû à la technologie Giant PedalPlus à quatre capteurs (vitesse, couple, rotation moteur, et rotation pédales). Qu’est-ce que c’est ? Un système qui permet au vélo de mesurer la pression exercée sur les pédales, afin de donner l’assistance qu’il nous faut. Au programme : une prise en main naturelle, et un trajet plus fluide. Et n’oublions pas que le « E » de ce Giant « E+ » Pro veut dire « Endurance », il me tarde donc de l’essayer plus en longueur, sur une route escarpée tiens !

Giant Velo Selle

Giant Velo Essayage

Essayé en taille L (je mesure 1,80m pour, approximativement, 73kg : comment ça je n’ai pas de balance chez moi ?), je dois bien avouer que de nombreuses cases sont cochées pour faire de ce vélo un (très) bon vélo. La répartition du poids est idéale, et la vitesse qu’apporte l’assistance électrique n’est pas qu’un coup de pouce, elle est aussi une façon d’adopter une vitesse de croisière idéale et adaptée à mon trajet. À noter que le moteur n’apporte pas d’assistance au-delà de la vitesse maximum définie, mais cela semble aller de soi.

Giant Velo Montee

En montée, le vélo est un vrai bijou, qui me donner l’impression de pouvoir parcourir le tour du monde ou, mieux, de monter au sommet de l’Everest. Au bout d’une bonne heure à écumer les ruelles de la ville, il me semble que j’ai fait un bon petit tour de ce que ce vélo peut m’apporter dans un cadre urbain, et j’aurais presque envie de partir en week-end pour l’explorer davantage en territoire plus « nature peinture » !

Giant Velo Nature

Veste Agnès b. | Pull Armor Lux | Jean A.P.C.
Baskets National Standard | Vélo Giant

Article réalisé en partenariat avec Giant France | Crédit photos : Hugo Smague

Avis

Vendu à presque moitié prix en ce moment, ce vélo à assistance électrique, malgré son absence d’accessoires pour la ville, est un outil très pratique pour les urbains qui ont besoin d’un petit coup de pouce comme moi ! Il convient toutefois de rappeler qu’il s’agit bien là d’un vélo de route et de nature, porté par une (très) bonne efficacité de freinage et un guidon adapté. Véritable Rolls des vélos, ce modèle-ci se dote d’une très bonne batterie, en plus de fonctionnalités comme l’assistance piéton ou la technologie à quatre capteurs, PedalPlus. Le tout enrobé dans un design sportif très efficace, pour pédaler à tout va, partout, tout le temps ! Sportifs du dimanche, la roue tourne enfin pour vous ! 

Joe

Plus sportif que Tommy (je cours 3 fois par semaine), je ne suis néanmoins pas un grand amateur de vélo. J’utilise le mien essentiellement le week-end et aux beaux jours mais comme beaucoup, je réfléchis à un usage plus quotidien ! J’étais donc curieux de tester également ce Giant Road E+ 1 PRO. En ville, j’ai apprécié la puissance du moteur qui permet de s’extirper rapidement de la circulation et l’efficacité des freins à disques hydrauliques qui sont vraiment rassurants. J’ai pu parcourir les 7 km de chez moi au travail en moins de 20 minutes sans arriver dégoulinant de sueur. En revanche, pour une utilisation urbaine, ce modèle nécessite un équipement relativement important (feux, antivol, garde-boue, etc.). En dehors, et au-delà de l’assistance électrique jusqu’à 25 km/h, il redevient un vélo de course avec un très bon guidon et un passage de vitesse très fluide, qui permet sur le chemin du retour d’envoyer un peu plus ! Pour profiter pleinement de son potentiel, je pense qu’il faut vraiment avoir cette utilisation mixte : habiter en zone périurbaine et/ou en profiter également le week-end, avec son autonomie longue distance (jusqu’à 100 km).

les plus

  • Le design racé
  • L'ADN sportif
  • La technologie PedalPlus à quatre capteurs
  • L'assistance piéton

les moins

  • Le manque d'équipement pour une utilisation urbaine

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Giant Velo Paris
Chez Giant

4000€

2400€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles