S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Conseils en mode masculine




10 paires de chaussures pour l’été

Qu’est-ce qui est majoritairement en plastique, nous empêche totalement de courir (ou de marcher correctement), n’a aucun amorti, fait un bruit insupportable à chaque pas et n’a clairement aucun style ? Non ce ne sont pas les Crocs (même si on n’en est pas très loin) : je parle évidemment des tongs ! Bien que ces « choses » traînent derrière elles de nombreux défauts (le premier étant d’exhiber les pieds de son porteur), il serait malhonnête de ma part de ne pas leur reconnaître au moins deux avantages : c’est pratique à enfiler et c’est agréable en été. Mais fort heureusement pour moi, ce sont pas les uniques « souliers » (est-ce qu’on peut décemment les appeler tel quel ?) que l’on a à disposition lorsque les jours s’allongent et que les températures augmentent. Aujourd’hui, je vous dresse une petite liste de 10 paires qui sont susceptibles de trouver le chemin jusqu’à votre dressing estival :

Une bonne paire de baskets blanches

Commençons par la base ! Difficile d’imaginer l’arrivée des beaux jours sans avoir une paire de baskets blanches immaculées dans sa penderie. Bien évidemment, le marché regorge de modèles et il ne sera pas compliqué d’en trouver un. Ce qui sera un peu plus complexe, c’est de dénicher une paire qui sorte de ce que l’on peut croiser sur à peu près tous les trottoirs. Et si vous faites partie de ceux qui souhaitent se démarquer sans en faire trop, il y a de fortes chances pour que Autry soit ce que vous recherchiez. Originaire de Dallas, la marque a longtemps été mise en sommeil avant d’être relancée par Alberto Raengo, à l’origine (déjà) de l’arrivée d’Holubar sur le marché européen. Réédition d’un modèle d’archives, la paire adopte un look assurément rétro réussi et se pare de légers détails lui permettant de se démarquer. Un futur hit !

Autry

Baskets Autry disponibles sur Basalt.fr : 140€

Une paire de « bateau rando »

C’est sans aucun doute une paire relativement clivante dans le monde de la chaussure. D’un côté, on aura ceux qui la défendent corps et âme, lui trouvant un certain style oscillant entre chic et décontracté. De l’autre, ceux qui la trouvent tout simplement… nulle. Et moche. Quoiqu’on en pense, la chaussure bateau divise et continuera de faire couler beaucoup d’encre durant de nombreuses saisons. Personnellement, je ne suis pas un de ses plus grands défenseurs, bien au contraire. Mais je dois bien avouer que, lorsqu’elle est montée sur une semelle commando, elle se voit améliorée d’un je ne sais quoi d’authentique, de vrai, de brut. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, cette semelle épaisse lui donne un côté assez street lui permettant de se glisser dans des tenues urbaines.

Bexley

Chaussures Bexley : 89€ 79€

Des baskets en toile

Si vous n’êtes pas très cuir et que vous avez peur que vos pieds cuisent littéralement dans les deux fours que seront devenues vos baskets blanches, l’alternative est de partir sur une paire en tissu. Synthétique ou en fibres naturelles, ce matériau aura le net avantage de faire baisser le poids des chaussures. Aussi, il permet une plus grande versatilité de couleurs ! Récemment, au fil de mes périgrinations sur le Net, je suis tombé sur la sortie des 327 de chez New Balance. J’avais alors été surpris par le style du modèle que je trouvais assez éloigné de ce que la firme américaine à l’habitude de nous proposer. Si ces baskets vous intéressent, sachez qu’elles ne sont disponibles que sur des sites de reventes, et les prix sont en train de flamber !

New Balance 327

Baskets New Balance : 110€ entre 200€ et 300€

Des chaussures en toile hautes

En mai dernier, je vous proposais de vous replonger dans l’histoire d’une marque de chaussures française : Palladium. Le sujet avait alors été bien accueilli et plusieurs d’entre vous nous avaient demandé notre avis sur la marque. Étant donné que l’on n’avait pas eu entre nos mains une paire depuis fort longtemps, nous nous sommes procuré deux modèles, la Pampa Hi (que vous avez pu apercevoir dans le dernier look de Joe) et une paire de Pampa Low, qu’on vous fait bientôt gagner sur notre Instagram (mais chut, c’est un secret pour le moment). Après une étude approfondie des deux paires et quelques heures de ports, Joe et moi sommes arrivés au même constat : c’est léger, c’est souple, c’est confortable et ça passe partout. Bref, c’est vraiment pas mal pour l’été !

Parc des gayeulles boots palladium pampa

Chaussures en toile Palladium : 79,95€

Des sandales

Je l’avouais à demi-mots en introduction, j’ai vraiment du mal avec les chaussures ouvertes. Personnellement, je ne trouve pas que ce genre de chaussures ait un quelconque style et j’ai l’impression que l’on tombe très vite dans le cliché du « touriste allemand en vacances ». Mais depuis quelques temps, j’ai décidé d’ouvrir un tout petit peu mon esprit obtus pour laisser un soupçon de chance à ces chaussures. Bien que je sois encore très loin de franchir le pas d’en porter, je dois dire que ces Armistice ont quelque chose qui pourraient m’aider à changer complètement d’avis : association réussie du bleu marine et du marron, semelle intérieure en liège et semelle d’usure crantée ; il n’y a pas à dire, la marque a soigné cette paire !

Armistice Bon

Sandales Armistice : 69€

Des espadrilles

L’espadrille est sans nul doute l’une des rares paires à être clairement identifiée comme chaussure prévue pour l’été. Légère et confortable, elle se porte pratiquement partout et ce pendant trois mois. Malheureusement, son indéniable atout « summer » peut aussi être son défaut. Pour la rendre plus urbaine et plus élégante, certaines marques se sont mises en tête de lui ajouter un jeu de lacets. C’est le cas d’Octobre qui propose, au travers de ces « Alan » (le nom du modèle), sa vision de la chaussure basque. Que l’on soit un fervent défenseur de l’espadrille originelle ou que l’on préfère sa version modernisée, il ne fait aucun doute que c’est une paire indispensable de notre vestiaire estival.

Octobre

Espadrilles Octobre : 65€

Des baskets responsables

Je sais ce que vous allez me dire : encore des baskets ! Mais avant de me jeter la pierre, laissez-moi le temps de vous présenter ces Angarde. Pour ceux qui l’ignorent, la marque a été lancée en 2014 par Astrid et Alexandre, frère et soeur, qui ont alors la ferme intention de réinventer l’espadrille. Pour cela, ils créent une paire, véritable mix entre une basket et une espadrille. Le succès est au rendez-vous et poussent les deux basques à développer de nouveaux produits. S’inscrivant dans une démarche responsable, c’est tout naturellement qu’ils lancent un nouveau modèle, une basket cette fois-ci, vegan et éco-responsable. On retrouve par exemple une empeigne en bouteilles de plastique recyclées ou bien une vague centrale en fibre d’ananas. Si le modèle vous intéresse, on vous laisse découvrir ses autres spécificités !

Angarde

Baskets Angarde : 119€ 99€

Une paire de mocassins

Bien souvent, été rime difficilement avec tenue habillée. C’est bien simple, il paraît parfois inconcevable de porter une chemise et un blazer lorsque le mercure dépasse les 25 degrés. Fort heureusement, il est possible d’adopter un style décontracté/chic sans avoir à craindre la chaleur. Si je fais l’impasse sur les hauts et autres pantalons que l’on peut porter durant l’été dans ce sujet, je vais m’attarder sur une paire de chaussures idéale pour la saison : les mocassins. Et pas n’importe lesquels, les loafers ! En fonction de leurs finitions, ces derniers pourront soit être très chics, soit assez décontractés. C’est le cas par exemple de ces Hardrige, qui sont montés sur une semelle en gomme et dont la tige est obtenue à l’aide d’un cuir suédé. Avec un short, un pantalon ou même un jean, ils pourront nous suivre sans broncher de juin à septembre.

Mocassins Velours Hardrige Taupe

Mocassins Hardrige : 270€

Des nu-pieds

Je le disais tout à l’heure, je ne porte pas les chaussures ouvertes dans mon coeur. Mais les sandales type Birkenstock ont su tirer leur épingle du jeu, grâce notamment à une discussion que j’ai eu avec Gurvan. Je cherchais alors des chaussures d’intérieur et ne voulais pas forcément me tourner vers des chaussons. C’est alors que le « Joint de culasse » m’a parlé de la marque allemande, en vantant ses mérites : ultra confortable, agréable à porter et ultra résistante. Curieux, je me suis commandé une paire. Depuis, elle ne me quitte plus une fois que j’ai franchi la porte de mon appartement. J’envisage même de les porter dehors mais ça, ce n’est pas pour tout de suite !

birkenstock pour homme

Sandales Birkenstock : 75€

Des Desert boots

Je termine cet article avec un dernier incontournable de la belle saison : les Desert boots. Imaginée par Clark’s, la paire n’a que peu évolué depuis sa création, il y a de cela 70 ans. Véritables baroudeuses, les Desert boots sont des chaussures polyvalentes que l’on peut porter dans une tenue décontractée, mais aussi dans un ensemble (légèrement) plus habillé. Déclinée dans une multitude de coloris, la paire a également connu différentes formes grâce aux autres marques qui se l’ont appropriée. Mais si vous cherchez l’original, il faudra vous tourner vers le chausseur anglais !

Clarks desert boots sable

Desert boots Clark’s : 140€





PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles