Conseils en mode masculine
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Comment choisir et porter un Henley ?

Top ! Je suis à la base conçu comme sous-vêtement au XIXème siècle mais je deviens l’uniforme des sportifs, je porte le nom de la petite bourgade dans laquelle je suis né, je rends tous les mâles alpha de n’importe quel film d’actions instantanément charismatiques (et un peu badass), et je suis, encore plus que le t-shirt blanc, une pièce à part entière du vestiaire masculin puisque je n’ai pas de version féminine. Je suis, je suis… le henley ! Bravo à tous ceux qui l’avaient trouvé, vous ne gagnez malheureusement rien, simplement mon estime (c’est déjà pas mal non ?) ! Pour les autres, il ne fait aucun doute que vous êtes au bon endroit car aujourd’hui, on vous parle d’une pièce assez atypique et relativementp) peu portée. Plus qu’un simple t-shirt, le « t-shirt à col tunisien » (son autre nom) peut se révéler être la pierre angulaire d’une tenue, grâce notamment à sa toile, bien différente. Comment choisir le henley et comment le porter ? Voici les interrogations auxquelles on va tenter de répondre aujourd’hui :

Look Alaska jean tuffery

Sommaire

1. Brève histoire du henley
2. Comment choisir un henley ?
3. Comment porter un henley ?
4. Où trouver un henley ?

1. Brève histoire du henley

A. Ça rame un peu au début

Avant de nous lancer tête baissée dans le sujet, il me semble important de s’attarder un temps sur sa création. C’est donc au XIXème siècle que le henley voit le jour, dans la petite bourgade de Henley-on-Thames, dans l’Oxfordshire. À l’origine destiné à être porté comme un sous-vêtement, il change rapidement de voie à l’aide d’un évènement marquant : la Royale Regatta de 1839, une course d’avirons. En effet, l’ensemble des sportifs l’adoptent rapidement et ce pour plusieurs raisons : pas de col qui pourrait être gênant, boutonnière permettant de réguler la température, matière légère, etc. Sport très prisé aux États-Unis également, c’est l’aviron qui va l’amener chez l’Oncle Sam et ce, pour sa nouvelle vie !

Royale Regatta Henley

B. « Welcome to the US Army son »

Bien avant l’arrivée du henley dans l’armée américaine, la principale préoccupation des différents états-majors a bien souvent été le paquetage de chaque soldat. Ainsi, il était important, capital même, que chaque individu ait de quoi se maintenir dans les meilleures conditions possibles. Cela passait en premier lieu par le choix d’un uniforme adéquat. La tenue se devait alors de s’adapter aux différentes conditions que le soldat pouvait rencontrer sur différents théâtres d’opérations. Une pièce s’est alors imposée comme indispensable : l’undershirt.

Henley US

Véritable vêtement thermique, il se devait d’être à la fois isolant mais aussi thermique et devient, de fait, vêtement de base des uniformes américains : on parle alors du tout premier base layer. Réalisé en coton (50%) et en laine (50%), ce maillot de corps était monté de façon tubulaire pour éviter les points de frottements au niveau des coutures. Dans les années 50, le henley prend le pas sur le maillot de corps classique, gardant ses spécificités mais lui ajoutant ses boutons, le rendant encore plus respirant. Si vous souhaitez davantage de précisions sur l’undershirt de l’armée américaine, je vous invite à lire l’article réalisé par Abhras à ce sujet !

Henley Etiquette

C. La superstar d’Hollywood

Sa carrière militaire lui accordera trois teintes possibles : olive, marron et écru. Mais c’est au cinéma que sa palette de couleurs va s’élargir. Et ses premières apparitions sur le grand écran se feront majoritairement dans ce que l’on appelle les « westerns spaghetti ». On pense alors immédiatement à Charles Bronson dans « Il était une fois dans l’Ouest » mais également Terence Hill dans « Mon nom est personne ». Par la suite, le henley deviendra à l’écran l’apanage du « type normal », qui se révèlera être un vrai héros. On pensera notamment à Sylvester Stallone dans « Rocky » (ou dernièrement dans « Rambo : Last blood »), Bruce Lee dans un bon nombre de ses films ou plus récemment Keanu Reeves dans « John Wick », ou encore Chris Pratt dans « Jurassic World ». Le henley s’invite partout ! Dernièrement, on l’a même aperçu dans différents jeux vidéo, notamment la série « Uncharted », et dans laquelle le héros (Nathan Drake) porte son henley aux quatre coins du monde.

Die Hard Henley

2. Comment choisir un henley ?

Bien choisir un henley tient à peu de choses. Par contre, choisir un bon henley est un exercice légèrement plus compliqué (rassurez-vous, moins compliqué que de résoudre le mystère des chemises à tout petit col). Pour vous faciliter la tâche (c’est le but de cet article après tout), voyons ensemble les points à ne surtout pas négliger lorsqu’il s’agira d’acquérir un henley de qualité.

A. Le choix de la couleur

C’est, pour moi, la toute première question qu’il faut se poser : quelle couleur ? Si, historiquement, le henley se déclinait majoritairement en quatre couleurs (pour rappel, le marron, le blanc, l’écru et l’olive), il n’est désormais plus rare de le voir teint autrement. Pour choisir au mieux, le plus important est alors de savoir ce que l’on veut en faire et, surtout, comment est-ce que l’on souhaite le porter. Ainsi, et si on perçoit le henley comme une pièce « héritage », on le portera nécessairement comme base layer. On le choisira alors en écru, qui lui donnera nettement plus de caractère. Le blanc pourra également être envisageable mais nettement plus neutre. Les teintes olive et marron seront de bonnes alternatives mais il faudra alors savoir construire une tenue s’y accordant, ce qui peut être compliqué pour les moins expérimentés. Pour le reste, à savoir absolument toute la gamme chromatique, on évitera de s’en approcher.

Henley Merz 1

B. Le choix de la matière et de la coupe

Indéniablement, et surtout pour ce type de pièce, ces deux points sont intimement liés. Historiquement toujours, le henley était composé à 50% de coton, l’autre moitié étant obtenue grâce à de la laine. Aussi, sa coupe était proche du corps pour, et à l’instar du pull marin, protéger plus efficacement du froid. En ce qui concerne la matière, on se tournera davantage sur les modèles reprenant la composition originelle à savoir un mélange de coton et de laine. Il sera également possible désormais de trouver des pièces convenables entièrement réalisées en coton ou en laine, voire en lin. Mais plus que la matière, c’est à mon sens la densité de la toile qui fera toute la différence. Enfin, cette dernière doit être tricotée et non tissée pour un rendu toujours plus authentique, en plus de lui donner un bon tomber. On se tournera alors vers des pièces d’au moins 200 gr/m2.

tissu epais henley goudronblanc

C. Le choix de la texture, la longueur des manches et la boutonnière

Ici, ce sera surtout une question de goût, sauf pour la boutonnière. Pour faire simple, il existe trois types de texture utilisées à la confection d’un henley : le jersey, qui a un aspect lisse et fin, l’interlock, légèrement plus texturé et le gaufré (ou waffle). Tout dépend du rendu que l’on voudra mais le gaufré aura davantage tendance à donner du caractère à la pièce.

texture Henley

A contrario, un jersey pourra vite donner l’impression que l’on est sorti en pyjama. En ce qui concerne les manches, rien n’est gravé dans le marbre mais on les préfèrera longues pour le côté authentique de la pièce. La boutonnière regroupe plusieurs spécificités qui lui sont propres. Premièrement, il faudra qu’elle soit tissée différemment afin qu’elle ait davantage de maintien (le rendu n’en sera que plus réussi). Enfin, les boutons devront être contrastants et en bois, en corne ou en corozo pour un beau rendu !

3. Comment porter un henley ?

Clairement, les possibilités sont plus nombreuses qu’il n’y paraît ! Seul ou en base layer, dans un style loungewear comme dans une tenue habillée, tout est possible. L’idée sera alors de bien choisir son henley, que ce soit la couleur ou encore la texture.

– Porté comme base layer

L’exercice peut sembler simple de prime abord mais il est plus subtil qu’il n’y paraît. En effet, l’idée est de faire apparaître le henley comme un détail, alors qu’il est en réalité primordial pour structurer la tenue. De fait, il peut être soit relativement apparent, soit plutôt discret, tout dépendra du style que l’on veut adopter. Pour le coup, on pourra l’intégrer dans plusieurs tenues mais, surtout dans des styles différents !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alessandro Squarzi (@alessandrosquarzi) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alessandro Squarzi (@alessandrosquarzi) le

Alessandro Squarzi ou comment savoir associer le henley à la plupart de ses tenues

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul (@partial2denim) le

Le détail parfait : les manches de la chemise remontées laissant apparaître le henley pour un style rétro et authentique

– Porté sous une veste en cuir

Là encore association difficile (mais terriblement efficace !). Pour moi, cette dernière ne sera réussie que si l’on regroupe plusieurs critères. Et le premier est sans conteste le choix du blouson. La pièce doit impérativement respirer la qualité mais, surtout nous aller ! Que ce soit un perfecto ou même un bombardier, l’idée sera de choisir un henley écru (ou à la rigueur blanc) et impérativement gaufré pour un style réussi. Attention toutefois, l’ensemble aura un fort caractère, il se peut donc que cela n’aille pas à tout le monde !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Real McCoy’s (@therealmccoyslondon) le

– Intégré dans une tenue sport/loungewear ou casual

Pour certains, la forme du henley n’est pas sans rappeler celle du chandail porté par les joueurs de baseball. En jouant sur cette ressemblance, il est alors possible de construire une tenue reprenant les codes de ce sport. Caché sous une veste type trucker jacket, le henley devient discret et élégant. En l’associant à un pantalon large en laine et on obtient une tenue légèrement habillée. On vient ensuite rappeler le côté sport en ajoutant une casquette, une paire de baskets blanches et des chaussettes logotées et le tour est joué ! Aussi, il est possible de le glisser dans un ensemble hoodie/sweatpant pour un total look décontracté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Haneul Lee (@hotneul) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Real McCoy’s (@therealmccoyslondon) le

– Tout seul comme un grand (ou presque)

Dernière idée de look, le plus simple mais aussi le plus authentique : sans rien d’autre. Enfin presque sans rien d’autre ! L’idée ici est de sublimer le henley en le mettant en avant. On pourra alors l’associer à un jean brut large, une paire de bretelles et des workboots. En cas de chute des températures, une veste charpentier viendra asseoir un style workwear maîtrisé. Si le henley est choisi un peu plus large, on pourra par exemple l’accorder avec un pantalon cargo kaki, l’important étant de mettre en avant la pièce.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul (@partial2denim) le

4. Où trouver un henley ?

Pour un budget inférieur à 50€

Pour un budget compris entre 50€ et 90€

Pour un budget supérieur à 90€

Comment choisir un t-shirt ?



T-shirts

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux t-shirts l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs t-shirts préférés !

Découvrez nos articles t-shirts

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles