Street art parisien en JUMP by Uber

Vous l’avez peut-être vu, en avril dernier, Uber a lancé son service de location de trottinettes et de vélos électriques : JUMP by Uber. Utilisateur de la première heure, comme beaucoup d’entre vous, l’univers Uber fait désormais partie de mon quotidien. Lorsque j’ai appris qu’un nouveau mode de transport était disponible sur l’application, forcément, j’ai eu envie d’en savoir plus et de faire à nouveau partie des premiers utilisateurs ! J’ai profité du retour des beaux jours pour enfourcher une de leurs montures et me lancer à la découverte des hauts lieux du street art de l’est parisien. Suivez le guide !

Jump by Uber vélo électrique

14h02 – Rue Charlot

Design

La première chose qui marque, c’est la couleur rouge ardente des vélos, qui contraste sérieusement par rapport aux berlines noires qui ont contribué à la renommée d’Uber. Mais il y a à cela une explication relativement simple : cette nouvelle offre est née suite au rachat de JUMP Bikes, une société américaine également, qui – je vous le donne en mille (Emile) – était spécialisée dans le partage de bicyclettes électriques ! Uber a tout simplement conservé la couleur d’origine des vélos. Et à l’usage, j’ai trouvé que ce choix était judicieux. Premièrement, un vélo JUMP by Uber, on le repère à 100m à la ronde ! Il est très vite identifiable dans la faune urbaine, et en soi, c’est pratique. J’ai également pu tester les réactions à son passage : les « oh! », les « ah! » et autres exclamations étaient unanimes face à sa rutilance (oui ça se dit). Couleur testée & approuvée donc !

Galerie Openspace dos

14h17 – Galerie Openspace

Fonctions

Lorsqu’on examine le vélo, on repère assez rapidement la présence d’un panier et on imagine aisément que celui-ci va être fort utile pour déposer son sac, ses courses, son béret et sa baguette. Le vélo possède également un tableau de bord qui permet notamment de suivre le niveau de batterie. Autre équipement : dans le prolongement de ce tableau de bord, vers soi, on découvre un support pour téléphone, ce qui permet non seulement d’avoir un endroit où le ranger mais surtout de pouvoir suivre un itinéraire, et ainsi, d’avoir accès à un service de guidage pour se déplacer d’un point A à un point Bar B ! Je l’ai testé avec un iPhone XR, ça passe ! Je l’ai testé en roulant sur des pavés, ça passe ! Je l’ai testé pendant 2h, ça passe ! Dommage par contre qu’on ne puisse pas recharger sa batterie en roulant. Oui ce vélo rend exigeant ! Mais qu’est-ce que c’est pratique en tout cas.

Le Mur Oberkampf Fafi Echelle

14h58 – Le Mur Oberkampf

Comment ça marche ?

La première chose à savoir est qu’il n’est pas nécessaire de télécharger une nouvelle application puisque le service est accessible à partir de l’application Uber habituelle ! Pour utiliser un vélo ou une trottinette, il suffit donc de lancer l’application et :

  • Appuyer sur le menu « Course » en haut de l’écran
  • Sélectionner l’option « Vélo et Trottinette »
  • Repérer et réserver un vélo
  • Appuyer sur « Scanner pour débloquer »
  • Scanner le QR code pour débloquer le vélo ou la trottinette

Et c’est parti !

Theatre de menilmontant dos

15h14 – Théâtre de Ménilmontant
On se balade, on se fait plaisir et arrivé au point G… heu disons C cette fois-ci ! Il faut alors :

  • Déposer le vélo ou la trottinette dans un endroit approprié (merci)
  • Attacher le vélo à du mobilier urbain
  • Verrouiller l’antivol pour terminer sa course
  • Et dans le cas de la trottinette, la prendre en photo dans l’application
  • Appuyer sur « Terminer la course »

Lorsqu’on réserve, on a jusqu’à 10 minutes pour retirer son vélo, mais il faut savoir par contre que l’application facture 0,15€ par minute réservée, donc on a tout intérêt à le faire au dernier moment si la concurrence n’est pas trop rude à cette heure-là. Les tarifs ? 1€ de frais de déverrouillage puis 0,15€ la minute (à compter du déverrouillage ou d’une réservation faite au préalable) que l’on loue un vélo ou une trottinette.

Belvedere Belleville Portrait

15h51 – Belvédère de Belleville

Sécurité

Se déplacer en vélo ou trottinette, c’est ludique, ça permet de découvrir la ville différemment et bien souvent de gagner du temps, mais il est bon de rappeler quelques recommandations. C’est sympa mais ce n’est pas sans risque et on ne peut pas faire n’importe quoi avec ! D’un point de vue sécurité, il est donc recommandé de porter un casque et de respecter au mieux les autres usagers qu’ils soient en voiture sur la route ou à pied sur les trottoirs. Et parce qu’on a la chance de pouvoir se balader ainsi dans une des plus belles villes du monde (en France, le service est pour l’instant disponible uniquement à Paris), on la respecte ! Donc on ne gare pas son vélo ou sa trottinette n’importe où ! Favoriser ce genre de déplacements, à la base, c’est tout de même une super idée. On le voit notamment en comparant nos mines enjouées et nos cheveux au vent au volant de ces engins par rapport à l’ambiance disons plus feutrée (oui c’est bien « feutrée » comme adjectif) qui règne dans le métro. Il ne tient donc qu’à nous pour faire perdurer cette expérience, d’autant plus au moment d’aborder l’été :)

Rue Denoyez

16h07 – Rue Denoyez

Article réalisé en partenariat avec JUMP by Uber

Crédit Photos : Florie Berger

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles