Richelieus Rudy’s Astaire : Test & Avis

Depuis le début des années 80, la marque Rudy’s lancée par Rémy Sfez vise à proposer une alternative aux chausseurs haut-de-gamme, en proposant des modèles au meilleur rapport qualité/prix. Des paires au look simples mais efficaces, conçues dans de belles peaux sans être premium et montées en Blake, une construction qui permet de réaliser des chaussures solides, souples et confortables. Assurément, ces quatre décennies de longévité s’expliquent par ces trois points, véritables piliers de la marque. Mais depuis quelques saisons, on remarque que la marque parisienne se renouvelle (modernisation de son site et de sa communication au sens large, lancement de modèles plus travaillés, etc.), toujours afin de répondre au mieux aux attentes de ses clients. En décembre dernier, elle soumettait un questionnaire qui nous demandait à nous, consommateurs de Rudy’s, ce que l’on attendait d’elle. Quatre mois plus tard, la marque dévoile un nouveau modèle, la Astaire, un Richelieu classique, dont les caractéristiques ont été réalisées en fonction des réponses de 1 500 participants. Sa particularité ? C’est son tout premier modèle monté en Goodyear !

Fiche technique

  • Modèle Astaire
  • Montage Goodyear
  • Cuir de veau pleine fleur
  • Coloris : marron foncé
  • Laçage six oeillets à renfort métallique
  • Semelle d’usure cuir avec bonbout
  • Semelle de propreté en cuir ventilé et base en mousse perforée
  • Montée au Portugal

Test

Si vous nous suivez régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que Rudy’s fait partie des marques que l’on recommande souvent lorsqu’on nous demande conseil pour l’achat d’une première paire de chaussures de qualité mais abordable. Il s’agit d’une marque que l’on suit de près et on est donc toujours emballés lorsqu’il s’agit de découvrir l’une de ses nouveautés ! Et pour le coup, celle-ci est des plus intéressantes puisqu’elle a été façonnée en fonction des envies des consommateurs de la marque. Basiquement, chaque partie du soulier a été réalisée à partir de l’expérience de chacun mais, surtout, de ses attentes.

Et c’est au cuir que l’enquête s’est d’abord intéressée. Partant du principe qu’une partie d’entre nous (la gente masculine) porte quasiment toute la semaine des chaussures de ville, Rudy’s a opté pour un cuir de veau, aussi appelé « Box Calf ». Sa particularité est qu’il est souple tout en étant très résistant. Spécificité, le fait qu’il soit « pleine fleur ». Cela nous garantit une peau supérieure, à la texture douce et au grain fin. Et pour trouver ce joli cuir, la marque l’a sourcé à la Tannerie du Puy, un des derniers établissements français spécialisés dans le traitement des peaux. Outre le fait que la maison soit reconnue depuis plus de 70 ans, Rudy’s a privilégié cette entreprise pour sa proximité avec son atelier portugais, limitant ainsi la possibilité que la peau s’abîme lors de son transport et réduisant également son impact sur l’environnement.

Autre point sur lequel la marque s’est penchée, le montage. Sur les 1 500 participants, 953 personnes ont souhaité une couture Goodyear. Constamment mise en opposition avec la couture Blake, cette dernière s’en distingue par plusieurs points. Premièrement, une chaussure en Goodyear (pas les pneus hein, la machine) sera, en théorie, plus solide et durable. Cela s’explique par le fait que ce procédé s’apparente à une double couture. La première relie trois des principales parties d’un soulier : la tige, la semelle intérieure et la trépointe. La seconde aura alors la lourde tâche de relier la trépointe (la couture faisant le tour de la chaussure) à la semelle d’usure. Ainsi, on obtient un soulier imperméable et fait pour durer. Mais moins fin et souple qu’un modèle réalisé en Blake. On ne peut pas tout avoir !

Arrêtons-nous à présent sur la forme de ces Astaire. Comme chacun le sait, une paire de chaussures de ville, au départ, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus confortable. Aussi, il faudra un temps, plus ou moins long, afin de les faire. Pour réaliser ces Astaire, Rudy’s a testé pas moins d’une cinquantaine de formes. Une tâche plutôt fastidieuse on imagine, mais qui a débouché sur un modèle supposé aller à tous les cou-de-pieds : confortable au niveau de la partie supérieure du pied, allongé, pas trop pointu et avec un bout arrondi. En parlant du bout, ce dernier est rapporté, ce qui signifie qu’il est obtenu à l’aide d’une pièce de cuir et cousu au niveau de la claque. En continuant de remonter la chaussure, on tombe sur le laçage, effectué à l’aide de lacets ronds cirés et de six oeillets renforcés par des anneaux métalliques.

Rudy’s a également porté une attention toute particulière à la semelle d’usure de sa paire de Fred Astaire. La marque a opté pour une semelle en cuir qui couplée à un cousu Goodyear permet en théorie de réaliser des chaussures plus résistantes qu’en utilisant une semelle en gomme. Et lui donner un style légèrement plus décontracté, la marque a fait réaliser une trépointe débordante de 1,5 centimètres. À l’intérieur, Rudy’s a préféré une semelle en cuir censée amortir les coups. Perforée et épaisse de trois millimètres, elle permet d’évacuer au mieux la transpiration et de préserver ainsi le cuir.

Essayage

Dans la partie « Conseil pointure », on peut lire que Rudy’s recommande de prendre une pointure supérieure par rapport à sa taille habituelle. Je fais du 42, j’ai donc commandé mes Astaire en 43. Et lorsque j’ai glissé mes pieds pour la première fois dans les chaussures, j’ai bien compris que c’était bien la taille à privilégier. Elles sont relativement étroites, le talon est bien maintenu, et la longueur est également idéale. Pour ce qui est du confort, on sent clairement l’apport de la semelle intérieure mais aussi le frottement du cuir au niveau de la malléole. Sans surprise, le cuir est relativement rigide, et comme pour toute paire de chaussures, il sera nécessaire de les porter quelques heures au calme. Pour la suite, on peut les porter avec un costume, bleu ou gris, mais également avec un jean comme illustré ci-dessous. C’était d’ailleurs le souhait exprimé par la majorité des personnes ayant participé à la conception de ces chaussures (d’où la présence d’une trépointe débordante qui leur donne un aspect moins formel).

Rudys-Goodyear-Portees-Portrait

Pull FIGARET | Jean Octobre
 

Avis

Ce nouveau modèle est proposé au tarif de 179€. Ce qui pourrait surprendre les habitués car c’est un prix qui est deux fois supérieur à celui de beaucoup de modèles proposés par Rudy’s. Mais la comparaison s’arrête là car le niveau de qualité est nettement supérieur ! Le montage Goodyear semble bien réalisé et on sait bien qu’il représente un coût de production plus important. Le cuir est de qualité, on en a même rarement vu un aussi beau dans cette gamme de prix. Les finitions sont soignées et rien n’a été négligé non plus au niveau du confort. Où que je regarde, de l’intérieur à la semelle d’usure en passant par les coutures, je me dis que c’est vraiment du beau travail ! En conclusion, avec ces Astaire, la marque démontre qu’elle peut aussi être un champion du rapport qualité/prix dans une gamme supérieure. Si vous avez besoin d’une première (ou nouvelle) paire de chaussures habillées, clairement, foncez ! On trouve difficilement mieux sur le marché à ce tarif. Surtout au tarif précommande actuel de 149€ !

Matières

  • 3.75
  • 4

Finitions

  • 3.75
  • 4

Design/style

  • 3.25
  • 4

Confort

  • 3.5
  • 4

Engagement environnemental

  • 3
  • 4
#

Notre note finale

  • 17.25
  • 20

les plus

  • Beau cuir
  • Cousu Goodyear
  • Très bon rapport qualité/prix

les moins

  • Un prix supérieur par rapport aux modèles habituels

Richelieus

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux richelieus l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs richelieus préférés !

Découvrez nos articles richelieus
Rudys-Goodyear-Portees-Lacets
Chez Rudy's

179€

149€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles