Ayma, les casquettes élégantes et responsables

Perçue généralement assez négativement, la casquette peine parfois à trouver une réelle place dans un dressing classique. C’est simple, en porter une peut rapidement nous coller injustement une étiquette. Autre point qui n’est pas franchement en sa faveur, la difficulté de certaines marques à la différencier de panneaux publicitaires. On se retrouve alors avec un pièce ultra logotée et pas vraiment passepartout. Ce qui peut poser problème, surtout quand on a un vestiaire relativement sobre. C’est donc de ces deux problématiques que sont partis Aymeric et Thomas pour fonder AYMA, qu’ils viennent de lancer sur Ulule.

AYMA VINYL

AYMA TOURNEDISC

Comment réinventer une pièce aussi simple et à l’image aussi forte ? Cette question, Aymeric et Thomas se l’ont posée durant six mois, période nécessaire au développement de leur produit et, plus largement, de leur marque. Le but : proposer une casquette qui ne soit pas une simple casquette, mais LA casquette de tout vestiaire qui se respecte. Ils ont donc pris comme forme de base celle d’une baseball cap, à l’inspiration new-yorkaise. Ensuite, il s’agissait de gommer cette image de rappeur/basketteur/skateur/mauvais garçon pour lui donner un côté plus élégant. Pour ce faire, Aymeric et Thomas ont choisi deux tissus bien particuliers : du velours côtelé et du drap de laine. Pour les deux, ils ont sourcé des ateliers spécialisés en France : le premier est situé à Saint-Amarin, dans l’est de la France, le second, à Castres.

AYMA PROFIL

AYMA LOGO

Pour apporter une touche plus authentique à l’ensemble, les casquettes AYMA embarquent une jolie attache en cuir. Toujours dans l’optique de proposer un produit premium, les deux amis sont allés chercher cette spécificité en Italie, à Naples, dans un des meilleurs ateliers de maroquinerie. Le tout est ensuite assemblé au Portugal, à Lisbonne, chez un artisan chapelier.

AYMA CAFE

AYMA GO

Après avoir lu attentivement la page Ulule d’AYMA, je me suis dit : « elles sont vraiment chouettes ces casquettes (j’adore les rimes), mais elles vont sûrement coûter les yeux de la tête ! ». L’offre spéciale crowdfunding débute à 44€. Assurément, j’ai trouvé en AYMA la digne remplaçante de mon ex casquette préférée, provenant d’une marque de skate, réalisée à Taïwan et ayant coûté… 45€ ! Une marque qu’on vous invite donc chaudement à découvrir.

Plus d’infos sur : www.ulule.com

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).