Comment déguster un whisky ?

Le whisky est une boisson complexe tout comme ses origines, que se disputent depuis des siècles Écossais et Irlandais. Si la méthode de fabrication reste inchangée, il existe une très grande variété de whiskies. Le type de céréales, le lieu de fabrication, la méthode de distillation, l’origine des fûts utilisés pour le faire vieillir, la durée de maturation, etc. font partie des nombreux éléments qui vont déterminer les caractéristiques d’un whisky. Aberlour fait partie des marques qui réalisent un des meilleurs whiskies écossais. Nous avons profité d’une masterclass animée par son ambassadrice en France pour aborder le sujet de la dégustation, un ensemble de rituels que les amateurs de bon whisky ont adopté dans le monde entier.

joe aberlour masterclass

L’origine d’Aberlour

C’est en 1879 que la distillerie voit le jour dans le village de Charlestown of Aberlour, situé en plein cœur du Speyside. À son origine, on y trouve un homme, James Fleming. Située sur un site druidique, son nom provient des mots Aber, signifiant « la bouche » et Lour, « le ruisseau qui murmure », qui est également le nom de la rivière sur laquelle elle s’est installée. Ingrédient incontournable à la fabrication d’un whisky d’exception, la source n’a pas été choisie au hasard puisque le Lour est réputé pour son eau pure et cristalline. Autre ingrédient capital à la confection d’un bon whisky, l’orge. Pour cette céréale, Aberlour se fournit dans les fermes situées dans un rayon de 25km autour de la distillerie.

Whisky Aberlour Masterclass

Cherchant à se démarquer des autres distilleries, James Fleming réinvente un procédé largement utilisé : la double maturation via des fûts de chêne ayant contenu du Bourbon ou bien du vin de Xérès. Si généralement, de nombreux whiskies sont affinés en fûts de Xérès durant les derniers mois de leur maturation, le distillat Aberlour est vieilli simultanément dans des fûts de Bourbon ainsi que des sherry casks. Les distillats sont par la suite soigneusement assemblés afin de créer un whisky complexe à l’équilibre exceptionnel et à l’élégance bien présente.

Particularités des whiskies écossais et leurs origines

Avant toute chose, il est important de connaître certaines notions clés, notamment les origines et les particularités de ce spiritueux tant apprécié. Encore aujourd’hui, ses origines sont sujettes à polémiques puisque l’Irlande et l’Écosse se déchirent la paternité. Malheureusement pour l’île d’émeraude, c’est le pays du haggis (plat traditionnel écossais) qui remporte le match aujourd’hui.

masterclass aberlour whisky

Si la France est connue mondialement comme étant le pays des 1000 fromages, l’Écosse est sans nul doute la région où il existe le plus grand nombre de whiskies. Comptant plus de 100 distilleries, elle offre une diversité de caractères et d’arômes absolument unique. Et cela passe en premier lieu par les différentes régions où ces dernières sont implantées. Ainsi, le Speyside concentre pas moins de 48 grands noms du whisky (dont Aberlour fait partie) qui se démarquent par leurs notes fruitées. À l’inverse, ceux des Lowlands (ancienne région principale pour la production du spiritueux) sont connus pour la délicatesse et la fraîcheur de leurs arômes qui sont souvent marqués par des notes herbacées et florales. C’est donc cette richesse de goût mêlée à une importante palette de saveurs qui rendent les whiskies écossais si particuliers et autant appréciés de par le monde.

Préparer la dégustation

Le lieu

Pour déguster un whisky dans les meilleures conditions, mieux vaut choisir un lieu où il ne fait ni trop chaud, ni trop froid. Et pour profiter pleinement des arômes d’un whisky, mieux vaut éviter également un endroit qui serait enfumé. Un parfum trop présent est pour cette même raison à éviter. Tout comme un lieu trop bruyant qui nous empêcherait de nous concentrer pleinement sur les sens mis en éveil par la dégustation d’un whisky.

Le verre

Contrairement à ce que l’on voit souvent, un verre à whisky ne doit pas être trop large. Pour éviter de réchauffer le whisky lorsqu’on prend le verre, l’idéal est d’avoir un verre avec un fond épais ou tout simplement équipé d’un pied. Le col doit être suffisamment large pour glisser son nez mais néanmoins relativement resserré pour mieux concentrer les arômes du whisky. Le verre idéal ressemble donc à ce type de modèle avec un petit pied, une base relativement large mais une forme tulipe avec un col resserré.

whiskies aberlour masterclass

Glaçons et eau

La question est relativement récurrente « Avec ou sans glaçon ? » mais lorsque l’on souhaite déguster un bon whisky, la réponse est clairement non. La glace est à éviter car elle modifie le goût du whisky et anesthésie en partie les papilles gustatives. En revanche, et ce que l’on sait moins, c’est qu’il est courant notamment en Écosse, de diluer son whisky avec un peu d’eau. Cela permet de mieux apprécier un whisky ayant un degré d’alcool plus élevé (dont le degré serait supérieur à 45°) et de révéler les arômes les plus subtils. On privilégie pour cela une eau de source relativement neutre.

Les accords mets et whiskies

Lorsque l’on déguste un whisky, on a tendance à vouloir l’accompagner. Mieux vaut éviter les aliments au goût trop prononcé comme des cacahuètes souvent très salées et qui altèrent le goût du whisky. Il existe néanmoins de nombreux accords possibles et les Écossais peuvent se verser un verre de whisky en mangeant du saumon ou le fameux haggis, qui est leur plat national. Certains whiskies se prêtent également à être dégustés avec du fromage ou un dessert. Un whisky au goût fumé, comme l’Aberlour A’bunadh, s’accorde par exemple très bien avec le chocolat.

Débuter la dégustation

La vue

Comme on le fait avec un vin, on peut observer la robe et les reflets d’un whisky. Sa couleur, qui peut varier du jaune pâle à un ambré foncé donne une indication sur les méthodes de maturation, sur la nature du fût qui a été utilisé et le nombre d’années de maturation. En penchant son verre, on peut observer comment le whisky glisse sur la paroi, et estimer son degré d’alcool. Plus les larmes s’écouleront lentement, plus on pourra considérer que le whisky a un degré d’alcool élevé. Un Aberlour 12 ans a par exemple une robe or avec des reflets rubis alors qu’un Aberlour 18 ans a une couleur bien plus ambrée.

aberlour 12 masterclass

L’odorat

Un bon whisky s’apprécie également par le simple fait de le porter à son nez pour tenter de deviner quels sont les arômes qui s’en dégagent. Il peut s’agir de céréales, de fruits, d’arômes floraux, boisés, épicés, tourbés ou fumés. En sentant un whisky, on peut imaginer son histoire, du champ de céréales au fût de chêne en passant par le processus de distillation. Pour cela, mieux vaut le laisser reposer un peu après l’avoir servi afin qu’il s’oxygène. D’autant plus s’il s’agit d’un whisky avec un degré d’alcool élevé. Ce qui influence également la distance que l’on met entre son nez et le verre de whisky. Par exemple, un Aberlour 12 ans Non-chill Filtered dégage des notes de fruits secs, d’épices qui viennent du fût de Sherry, alors qu’un Aberlour Casg Annamh exprime des notes de raisins secs en fond devancées par les épices et le goût très léger de caramel. Ce goût si intense est dû à un vieillissement dans 3 types de fûts, dont des fûts de Xérès et deux types de fûts de chêne Américain.

Whisky Aberlour Odorat

Le goût

Puis vient enfin le moment de goûter le whisky. On peut prendre une première petite gorgée, la mélanger à un peu de salive, et garder le whisky en bouche quelques secondes pour mieux rechercher les arômes qui le caractérisent. Après avoir goûté un whisky une première fois, on peut à nouveau le sentir et on y décèlera sans doute d’autres arômes cette fois. La deuxième gorgée permettra d’affiner ses impressions et d’apprécier pleinement un bon whisky. Par exemple, Aberlour Triple Cask a une attaque sucrée avec des notes de caramel, de cannelle et de réglisse, et Aberlour A’Bunadh une attaque opulente, maltée, légèrement fumée, avec un arôme qui évolue vers des notes plus épicées tirant sur la noisette et le chocolat noir.

Whisky Aberlour Gamme

En somme, Aberlour, avec sa vaste gamme de whiskies écossais, s’adresse à la fois au simple novice, à l’amateur ou même au connaisseur. C’est exactement ce que nous avons pu découvrir à travers cette masterclass. Une nouveauté de l’année 2018 a retenue notre attention, Triple Cask, qui a la différence des autres whiskies, a subi une triple maturation (passage dans trois fûts différents) par rapport à la double maturation. Deux autres whiskies que nous avons appréciés : Casg Annamh, qui rend hommage au savoir-faire de la distillerie autour du fût de Xérès et A’Bunadh qui titre aux alentours de 60°, et qui est surtout un whisky non-aged (sans mention d’âge).

Article réalisé en collaboration avec Aberlour

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles