Enceinte Marshall Kilburn : Test & Avis

Dans tous les domaines, il y a toujours eu des précurseurs. C’est bien simple, que ce soit dans l’automobile avec Henry Ford, l’arrivée du prêt-à-porter en France avec Jean-Claude Weill ou bien la cuisine à la télé avec Maïté (la comparaison entre Henry Ford et Maïté est peut être incongrue), il y a toujours une marque (ou bien un homme ou une femme) faisant avancer le domaine dans laquelle elle évolue. Le monde de la musique n’est bien évidemment pas en reste. Des bouts de bois sur lesquels tapaient des hommes préhistoriques aux enceintes actuelles capables de retranscrire le pet silencieux mais incontrôlé de l’ingé-son lors de l’enregistrement de notre chanson préférée, la technologie de cet univers n’a eu de cesse de constamment évoluer. Aujourd’hui, on s’intéresse à un nom emblématique du rock n’roll, Marshall. On vous dit tout sur sa « Kilburn » (dont le nom nous a bien fait rire) et sur ce que l’on en a pensé :

Marshall Kilburn Boite

La Marque

Si vous vous intéressez un tant soit peu à la musique, le nom Marshall ne vous est sans aucun doute pas inconnu. La firme a été fondée en 1962 à Londres, en Angleterre. À son origine, on trouve un homme, Jim Marshall. Après une belle carrière en tant que batteur (il était également prof de batterie), il ouvre une petite boutique à Hanwell où il vend des batteries (bien évidemment) et tout ce qui gravite autour de cet instrument. Sa boutique allant bon train, trois de ses clients (qui ne sont autre que Big Jim Sullivan, Ritchie Blackmore de Deep Purple et Pete Townshend des Who), lui demande de réaliser des amplis pour guitare. Les trois bougres lui parlent alors de ce qu’ils cherchent ou plutôt, de ce qu’ils rêvent d’avoir.

Marshall Kilburn Sangle

Le premier ampli Marshall voit donc le jour au milieu des années 60 et se nomme « JTM 45 ». Principal concurrent des amplis américains Fender (mais beaucoup moins cher), l’ampli Marshall se fait rapidement un nom grâce notamment à certains grands pontes du rock de l’époque (comme Jimi Hendrix ou Éric Clapton), qui l’adopteront immédiatement. Aujourd’hui, la firme anglaise s’est fortement développée en proposant des casques audio mais également des enceintes nomades reprenant le style des amplis de la marque.

Fiche Technique

Lorsqu’on connait le pédigrée de Marshall, on s’attend forcément à retrouver une partie de ce qui a fait son succès dans ses enceintes portables. Cette « Kilburn » reprend trait pour trait l’esthétique des amplis Marshall. Ainsi, la structure est faite en bois et recouverte d’un tissu vinyle. Sur sa face avant, une grille en tissu vient protéger le système de reproduction. Disponible en deux coloris (noir et crème), elle dispose d’une sangle en cuir renforcé nous permettant de transporter ses 3kg où bon nous semble. Comme la plupart des enceintes nomades actuelles, la « Kilburn » embarque avec elle deux technologies différentes à savoir un Bluetooth 4.0 et une prise Jack de 3,5 mm. Petit précision sur ce point d’ailleurs, Marshall fournit le câble ! Dans ses entrailles, on retrouve un amplificateur de classe D de 25 watts et deux tweeters à dôme de 19 centimètres, chacun faisant 5 W. On y trouve également un woofer de 15 W.

Marshall Kilburn Trappe

Marshall Kilburn Grille

Marshall Kilburn Detail

Prise en main

La « Kilburn » est livrée dans une imposante boîte rectangulaire. À l’arrière de celle-ci, un petit texte récapitule son contenant et donne également les caractéristiques de l’enceinte. Une fois son couvercle ouvert, une plaque de polystyrène maintient le cordon jack ainsi que le guide d’utilisation et la prise secteur. Une fois cette dernière ôtée, on peut saisir la « Kilburn » qui est protégée par un sac en tissu fin.

Marshall Kilburn Cordon

Marshall Kilburn Pochon

Si ce packaging est plutôt bien fichu, passons maintenant à la découverte de l’enceinte, point un poil plus important que quelques bouts de carton et de plastique vous en conviendrez. Outre son look résolument rétro, l’enceinte marque par son poids : 3 kg ! Ce dernier la place alors comme l’une des plus lourdes du marché et nous laisse à penser qu’il sera préférable de la laisser dans un coin plutôt que de la transporter à chacun de nos déplacements.

Marshall Kilburn

Marshall Kilburn Velours

Marshall Kilburn Attache Sangle

Mais là où réside certainement le point fort de cette enceinte est sans aucun doute sa plateforme de contrôle. Située sur le dessus de la « Kilburn », elle permet des réglages plutôt poussés pour ce type d’objets. Ainsi, outre le classique bouton de contrôle de volume, il est possible d’adapter les basses mais également de jouer avec les treble via des knobs. Comme pour les amplis de la marque, un petit bouton poussoir permet d’éteindre et d’allumer l’enceinte.

Marshall Kilburn Knobs

Marhsall Kilburn Knob

Marshall Kilburn On

Trois diodes luminescentes sont présentes. La première indique que l’enceinte est reliée en Bluetooth, la seconde que le son est géré via prise Jack et enfin la dernière indiquant un niveau de batterie faible. Deux boutons, situés à l’extrémité droite du plateau, facilitent l’appairage ainsi que le choix de la source. Sur sa face arrière, on retrouve la prise secteur mais également un évent permettant de contrôler les basses.

Marshall Kilburn Aux

Marshall Kilburn Basse

Marshall Kilburn Prise Secteur

Essai

Si l’on se fie uniquement à sa fiche technique et aux capacités théoriques de la machine, cette « Kilburn » promet de mettre la barre très haute en terme de qualité de retransmission. Mais pour en avoir le coeur net, nous l’avons bien évidemment mise en route. L’appareillage se fait très rapidement avec un téléphone portable. Une fois connectée, il est donc temps de faire cracher les baffles, Rock n’roll baby !

Marshall Kilburn Bluetooth

Sauf que mon amour inconsidéré pour le hip-hop l’a une nouvelle fois emporté. Comme pour nos précédents tests d’enceintes nomades, j’ai sélectionné quelques musiques différentes afin de tester de différentes façons l’enceinte. Je me suis donc mis en quête d’un son avec une ligne de basses bien grasse comme je les aime et le morceau idéal n’a pas été long à trouver : I Am A God de Kanye West.

Marshall Kilburn Mariah

Bon, on a quand même écouté des morceaux de saison !
Marshall Kilburn Wham

Des basses bien présentes et prononcées, je me suis alors amusé à modifier leur puissance, transformant ainsi quelques peu le morceau. Puis j’ai enchaîné sur « Blow Um Mau Mau » des Monsters. La voix éraillée de Reverend Beat-Man, des riffs de guitare bien puissants et un head bagging quasi incontrôlable. Là encore, difficile de trouver quelque-chose à redire : le son est parfaitement retransmis.

Marshall Kilburn Cheminee

Avis

Marshall propose sa « Kilburn » au tarif de 269,99€. Malgré son poids lourd qui nous ferait la classer dans la catégorie des enceintes de maison plutôt que nomades, il n’y a clairement pas grand chose à redire sur cette enceinte. Avec son design vintage et résolument rock réussi, sa retransmission plus que bonne et un apparaige très simple, cette « Kilburn » se classe haut-la-main parmi les enceintes nomades de qualité. Mais au delà de cela, c’est surtout la possibilité de pouvoir régler comme on l’entend l’enceinte qui reste, pour moi, son véritable point fort. Son autonomie de 20 heures nous permettra de s’en servir plusieurs jours durant avant de songer à la recharger. En somme, une véritable pièce rock n’ roll, parfaite comme idée cadeau pour cette fin d’année !

les plus

  • Style vintage
  • Retransmission impeccable
  • Réglages poussés pour ce type d'enceinte

les moins

  • Son poids

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
Marshall Kilburn Bras Tendu
Chez Fnac

269,99€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles