Bottines Rudy’s Harisson : Test & Avis

Cela n’a de secret pour personne, terminer une tenue par une belle paire de chaussures l’a bonifiera à coup sûr. Cette vérité peut s’appliquer à n’importe quel style. Que l’on soit un adepte du sartorial ou bien que l’on préfère le style urbain, se tromper sur le modèle choisi amènera toujours au même résultat : notre outfit of the day sera ratée. De ce fait, plus on aura de paires à associer avec l’ensemble de notre vestiaire mieux ce sera. Malheureusement, avoir un dressing chaussures complet a un principal défaut : le coût qu’il représente. Bien heureusement pour notre porte-monnaie, certains chausseurs ont pour principe de proposer des pieds alliant qualité et prix attractifs. C’est le cas de Rudy’s (qu’on ne vous présente plus) à l’origine de cette paire de bottines, les Harisson.

Rudys Harrison Paire

La Marque

Est-ce bien nécessaire de vous présenter une énième fois Rudy’s tant la plupart d’entre vous connaissent notre engouement pour la marque ? Pour ceux qui roupillent au fond de la classe adossés au radiateur, voici une petite piqûre de rappel. Son histoire débute dans les années 80 de l’initiative de Rémy Sfez. À l’origine, il ouvre une boutique en plein Paris dans laquelle il présente les pieds des meilleurs créateurs du moment. Au fil des échanges qu’il entretient avec ses clients, il se rend compte que ses produits ne correspondent pas aux attentes de ces derniers. La raison ? Des prix bien souvent trop élevés. Ni une ni deux, il décide de produire lui-même des chaussures de qualité à prix raisonnable. Rudy’s étaient née. Aujourd’hui, la marque possède plusieurs boutiques dans la capitale et propose sur son e-shop l’intégralité de ses collections, mêlant pieds classiques et paires plus tendance, toutes proposées à un tarif attractif.

Rudys Harrisson Boite

Fiche Technique

Lorsqu’on se promène sur la boutique en ligne de Rudy’s, la première chose qui nous interpelle est le nombre vertigineux de modèles qu’elle propose. Que ce soit pour des derbies, des richelieus, des baskets ou bien des boots, la marque paraît comme une créatrice compulsive tant chaque catégorie est joliment fournie. Si certains modèles se recoupent bien entendu niveau style, Rudy’s a toujours fait en sorte de proposer de nouveaux pieds alliant intemporalité et modernité. Quand on fait le récap’ des tests que l’on a réalisé au sujet de la marque, on se rend compte que l’on vous a principalement proposé des derbies ou des richelieus, considérés comme les modèles « vitrine » de l’enseigne. On change la donne aujourd’hui avec cette paire de Harisson.

Ces boots sont proposées en deux couleurs : gold (qui se rapproche d’un cognac) et noir. Nous les avons sélectionnées dans cette seconde option qui leur donne un côté résolument plus rock. Réalisées à partir d’un cuir de veau, leur laçage s’effectue à l’aide de cinq oeillets ainsi que trois crochets et des lacets ronds cirés. Pour faciliter leur port, Rudy’s les a muni d’un zip vertical au niveau de leurs quartiers intérieurs. Comme pour la majorité des pieds de la marque, ces Harisson sont montées en Blake, la trépointe étant d’ailleurs apparente. Pour la semelle, la marque a préféré de la gomme à crampons afin de maximiser l’adhérence.

  • Modèle Harisson
  • Deux coloris disponibles : gold et noir
  • Claque et empeigne réalisées en cuir de veau
  • Laçage cinq oeillets associés à trois crochets
  • Zip sur les quartiers intérieurs
  • Doublure cuir
  • Semelle gomme à crampons

Test

La paire est livrée dans une boîte bleu marine estampillée Rudy’s. Si cela peut sembler tout à fait normal, nous avons par le passé souvent relevé le fait que la marque proposait certains de ses modèles sous le nom de John Mac Gray. Sa crise de double personnalité semble donc bien terminée ! Le couvercle ouvert, on découvre les paires soigneusement emballées dans un papier de soie de la même couleur que la boîte. On retrouve également un sac en tissu floqué du logo de la marque afin de transporter les chaussures sans les abîmer.

Rudys Harrisson Sac

Une fois sorties de leur boîte, on peut pleinement apprécier le cuir de ces Harisson. Ce dernier, un cuir de veau lisse, est lumineux malgré sa teinte et paraît souple, ce qui présage un port plutôt agréable. Sa forme générale est vraiment réussie, que ce soit son bout rond parfaitement réalisé ou bien son empeigne fine et joliment dessinée. Le bout de la chaussure ainsi que le bas du contrefort sont renforcés afin qu’ils ne se déforment pas au fil des ports. Contrefort qui bénéficie d’ailleurs d’une fine pièce de cuir afin de renforcer la couture située juste sous cette dernière. Lorsqu’on les observe de haut, on remarque leurs semelles légèrement débordantes, leur apportant ainsi un cachet certain. Vu comme cela, on semble être en présence de beaux souliers présentant toutes les qualités que l’on cherche dans ce type de modèles. Mais rentrons davantage dans le détail.

Rudys Harrisson Paire Close

Comme pour la plupart des autres modèles de la marque, on retrouve sur ces Harisson ce qui a fait la renommée de Rudy’s : leur réalisation. Tout est impeccablement réalisé, de façon propre et précise. Et il suffit de se pencher sur la découpe du cuir pour s’en rendre compte. Les coutures ne sont pas en reste également : que ce soit celles du bout rapporté ou bien celles situées sur les garants, elles sont nettes, droites et parfaitement symétriques. Gage que Rudy’s réalise des chaussures solides, la plupart d’entre elles sont d’ailleurs doublées afin de durer dans le temps.

Rudys Harrisson Portees Talon

Comme précisé précédemment, le laçage se fait à l’aide de cinq œillets auxquels la marque a rajouté trois crochets. Si la norme veut que de solides œillets soient renforcés par des anneaux métalliques afin qu’ils ne se déforment pas au gré des multiples laçages et délaçages qu’ils vont subir, Rudy’s n’a pas jugé bon de leur en octroyer. Une mauvaise idée selon vous ? Pas nécessairement. En effet, chaque pied est muni sur son quartier intérieur d’un zip YKK. Une fois lacée, la paire peut donc se déchausser sans que l’on ait besoin de toucher aux lacets, limitant ainsi leur impact sur le cuir des garants. Au passage, le choix de lacets ronds et cirés à la circonférence plutôt restreinte est une très bonne idée, un diamètre plus épais aurait probablement juré.

Rudys Harrisson Lacets Close

Rudys Harrisson Crochets

Rudys Harrisson Profil Close

L’ouverture du zip nous permet donc d’atteindre l’intérieur de la chaussure. Ici, pas de grande surprise, on est sur du classique : tout est tapissé d’une doublure en cuir fin couleur chair. Les coutures présentes sont un poil moins réussies que leurs cousines extérieures mais promettent de durer efficacement dans le temps. Même traitement pour la semelle de confort : celle-ci est également réalisée à partir d’un cuir couleur chair. Au niveau du logo, on retrouve le nom de la marque gravé et lorsqu’on y passe le doigt, on sent qu’un coussinet d’aisance est présent en-dessous. Si l’on poursuit cette enquête tactile, on remarque que l’avant de la semelle d’aisance est relativement dure. Espérons donc qu’une fois chaussée, la paire soit agréable à porter !

Rudys Harrisson Doublure

Rudys Harrisson Semelle Interieure

On termine bien évidemment cette observation par la partie qui fera qu’une paire durera dans le temps ou non, la semelle extérieure. Celle-ci est réalisée à partir d’une gomme relativement rigide à en juger de la pression qu’il faut mettre pour la voir se déformer entre nos doigts. Cousue en Blake, elle laisse apparaître sur sa trépointe ainsi que sur sa partie d’usure une jolie couture épaisse, là encore parfaitement réalisée. Rudy’s l’a muni d’une quinzaine de crampons afin de maximiser son adhérence. On observe également que le talon, en plus d’être scellé, est maintenu au reste de la chaussure par une huitaine de pointes, comme sur une semelle en cuir.

Rudys Harrisson Semelle Usure

Rudys Harrisson Talon Pointes

Essayage

Connaissant bien la marque, je suis parti sur ma pointure habituelle à savoir 44. Mais comme à chaque commande que je fais sur leur boutique en ligne, il reste une appréhension à la réception des chaussures : que le cou-de-pied soit trop juste. En effet, si la longueur est toujours bonne, je me suis souvent retrouvé avec des paires de chaussures Rudy’s trop serrées au niveau du métatarse. Il fallait alors que je les fasse pendant plusieurs jours afin d’y être à l’aise. Une fois passée, première surprise : elle ne me sert pas ! Ayant pourtant un pied développé, je ne sens aucun inconfort.

Rudys Harrisson Portees Bout

Sans surprise, la longueur est bien entendu la bonne. Remontant juste au-dessus de la malléole, la partie haute de la chaussure est quelque peu rigide sans pour autant que ce ne soit désagréable. Le contrefort (renforcé pour rappel) ne se fait pas sentir, même après quelques heures de port. J’en arrive maintenant à la semelle et à mes craintes quant à sa relative fermeté. Si les premières heures ne posent pas de problème, il faudra les premiers jours de port songer à ne les garder que par demie-journée, sans quoi nos voutes plantaires se feront sentir ! Enfin, pour ce qui est du style, je les ai portées pour ce shooting avec une tenue plutôt habillée mais leur look leur permet de s’adapter à toutes les tenues, qu’elles soient rock ou plus casual.

Rudys Portees Crochet

Rudys Harrisson Portees Close

Rudys Harrisson Portees Dos

Rudys Harrisson Portees Assis

Rudys Harrisson Portees Plongee

Avis

Ces Harisson sont proposées au tarif de 149€ soit un peu au-dessus de ce que la marque a l’habitude de proposer. Mais une fois de plus, Rudy’s nous livre une paire au rapport qualité/prix imbattable. Le modèle répond au cahier des charges dont elle nous a habitué, tout est maîtrisé. Le cuir est beau et souple et son côté légèrement brillant donne à la paire un côté habillé qui n’est pas pour nous déplaire. D’ordinaire, je ne suis pas un adepte des bottines à zip, trouvant la plupart du temps que cette option casse la ligne des chaussures. Mais je dois avouer qu’ici, cela ne me dérange absolument pas. Bien sûr, tout n’est pas parfaitement réalisé (on notera par exemple une découpe de la doublure quelque peu grossière) et l’absence d’une semelle intérieure matelassée se fait sentir mais pour un tel prix, difficile de faire la fine bouche. Cette paire devrait donc m’accompagner une bonne partie de l’hiver !

les plus

  • Le look
  • La qualité des finitions une nouvelle fois au rendez-vous
  • Sort de ce que peut proposer Rudy's habituellement
  • Cuir souple

les moins

  • Absence de semelle de confort
  • Quelques découpes de cuir hasardeuses
logo Rudy's

Disponible chez Rudy's au tarif de 149€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Vinz

    Je voulais souligner quelque chose. Je me rends bien compte que Rudy’s est une marque assez chouette dans le sens où elle rend accessible des chaussures de relative qualité. Ce qui explique que vous la mettiez en avant. Cependant, je trouve que vous leurs assuré une exposition surévaluée et que vous êtes particulièrement clément vis à vis de leurs produits. Perso, j’achète régulièrement des Rudy’s et je trouve que la qualité n’est pas non plus incroyable sur le moyen-long terme. Et l’argument « oui mais pour le prix que ça coûte » ne semble pas trop coller à la ligne éditorial du reste du site. Du coup, je voulais savoir un peu ce qu’en pensait le reste de la communauté…(A part ça, félicitations pour le site, c’est super chouette, as usual!)

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Vinz, merci pour les encouragements ! Effectivement c’est une marque qui revient assez souvent car on fait en sorte d’alterner les niveaux de prix. On trouve certes de très bonnes chaussures pour 300€ mais on comprend que ce budget soient considéré comme très élevé pour la plupart. Et dans un budget inférieur à 150€, il n’y a pas beaucoup de marques qui proposent des produits intéressants donc on revient rapidement vers Rudy’s.

    Mais évidemment à ce tarif là, leurs chaussures sont loin d’être parfaites ! Rody a évoqué ici l’absence de semelle de confort et des découpes hasardeuses. On essaie de nuancer au mieux ; on a d’ailleurs ajouté ce principe de « Les plus / les moins » il y a quelques mois pour aller encore plus dans ce sens. Mais je note que ça laisse néanmoins l’impression qu’on ait été trop cléments !

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles