Enceinte nomade Beats Pill+ : Test & Avis

Suite de notre série de tests concernant les enceintes nomades avec un nom apprécié du grand public, autant pour son image que son design produit : Beats. Si elles paraissaient légèrement chères, les précédentes versions de leurs enceintes portatives bien nommées « Pill » furent un succès auprès du public bien qu’ayant subies quelques critiques au niveau sonore par les plus avertis. Très connotée hip-hop, la marque revient avec un nouveau modèle de son best-seller, la « Pill+ » qui semble avoir gardé l’essence de ses aînées tout en ayant subi un lifting. Nous l’avons eue entre les mains le temps d’une soirée pyjamas pour réaliser ce test :)

Enceinte Beats Boite

La marque

On se rappelle de 2006 et du lancement en grandes pompes de Beats. La marque initiée par la légende vivante du hip-hop Dr.Dre s’affiche avec comme ambition de créer un vrai casque adapté à l’écoute du rap. L’égaliseur est donc axé sur de grosses basses qui ne saturent pas. Très longtemps, la marque a gardé cette image très orientée et si elle reste présente en toile de fond, Beats a largement diversifié sa gamme de produits depuis son rachat par Apple en 2014. Mais plus que cela, c’est avant tout en terme d’image qu’elle a impacté le marché, s’imposant depuis son lancement comme le nom le plus « cool » en terme de solution audio.

Enceinte Beats Logo

Fiche technique

Beats n’en est pas à son premier coup d’essai en matière d’enceintes nomades. Après la Pill et la Pill XL, voici la Pill+ avec sa forme si caractéristique de pilule. Le design a été retravaillé pour cette nouvelle version mesurant 21 x 6,3 x 6,9 cm et affichant quelques 745 grammes sur la balance. Elle ne se présente plus comme un cylindre parfait avec un dessus désormais plat accueillant les boutons de fonctionnement. Ils sont au nombre de 4 et permettent d’accéder aux fonctions basiques de l’appareil : allumage, appairage et son. Sur le derrière, on trouve la partie connectique sous un cache en caoutchouc avec une entrée audio, une prise USB et un port Lightning que l’on trouve habituellement sur les produits de la marque Apple.

Enceinte Beats Boutons Face

Enceinte Beats Connectique

Côté technique, la Pill+ n’en dit pas trop sur ses capacités en amont. Elle propose un système de stéréo dit « crossover » étudié pour une meilleure clarté dans tous les styles de musiques. Dans les faits, elle embarque deux tweeters et deux woofers et offre une séparation des basses et aigus pour optimiser l’acoustique. Comme de coutume, le tout est piloté par une application mobile qui permet également de lier une seconde enceinte afin de produire un son stereo. Enfin, le réel point fort de cette enceinte si ce n’est son design épuré et sa simplicité d’utilisation en amont, c’est son autonomie puisqu’elle offre jusqu’à 12h sans avoir besoin de la recharger et permet même de recharger des appareils !

Enceinte Beats Branchee

Prise en main

Faire l’acquisition d’un produit Beats, c’est également opter pour le package complet qui va avec en terme d’image. On s’attend également à une qualité sonore particulière en amont. Reste à voir si la marque au « B » reste fidèle à sa réputation. En terme de packaging et de présentation, on sent en tout cas le lien de parenté avec Apple. L’enceinte arrive dans sa boite en carton rigide blanche décorée simplement d’une photo du produit. A l’intérieur, on reste minimaliste avec le strict nécessaire à son fonctionnement : une prise secteur, un câble de charge Lightning et une housse de transport afin de limiter les désagréments.

Enceinte Beats Contenu

Choisie dans sa couleur blanche (également disponible en noir), la Pill+ fait une superbe impression au déballage. Elle ne « fait pas gadget », comme cela arrive souvent avec des produits de ce type et les matériaux choisis semblent vraiment qualitatifs. Visuellement parlant, on apprécie l’approche épurée de Beats pour cette version. Là où la grille composait l’essentiel du produit auparavant, elle a désormais laissé une place conséquente au cache revêtant le dessus de l’enceinte. Les boutons se fondent ainsi sans dénoter et laissent supposer un rôle central du « B » présent au centre.

Enceinte Beats Boutons

En se rapprochant, le sentiment de départ est confirmé sur la qualité de finition de cette enceinte. Le revêtement est réalisé dans un plastique rigide lisse quand la grille est faite de métal. Lorsqu’on retourne la Pill+, on voit tour à tour défiler le nom de la marque gravé sur le dessous et le cache en caoutchouc dissimulant la connectique dans le dos. Un bien bel objet qui semble à mi-chemin des influences de ses marques parentes donc. Ne reste plus qu’à voir en pratique ce qu’il a dans le ventre !

Enceinte Beats Face

Avant toute chose pour le test de ce genre de produits, il convient d’installer sur son smartphone l’application dédiée au contrôle de l’enceinte même si elle peut tout à fait fonctionner avec une simple connexion Bluetooth. Mais cette dernière est un plus notamment si l’on souhaite connecter au moins deux enceintes ensemble. N’oublions pas la charge complète avant d’initialiser le produit (effectuée en environ 3 heures). Autre point, je la trouve légèrement lourde pour un objet portatif, même s’il reste compact. On se dit qu’à un moment, il faut faire le choix du poids ou des matériaux de qualité moindre. Ainsi, cela ne dérange pas forcément, tant que l’objet est joli en contrepartie.

Enceinte Beats Bluetooth Telephone

La mise en place est vraiment très facile et même si l’on n’est pas habitué à utiliser une enceinte portative, on parvient aisément à passer ses premiers morceaux. Dans les faits, la Pill+ offre un fonctionnement simpliste avec un bouton d’allumage, un contrôle du son et un bouton à tout faire. En effet, le « B » permet par une simple pression d’utiliser plusieurs fonctions comme l’appairage, le changement de pistes mais également le contrôle des appels téléphoniques (un micro étant intégré à l’enceinte). En somme, une façade ultra épuré pour ne garder que les fonctions principales.

Enceinte Beats Main

Essai

On en arrive au plus intéressant : est-ce que oui ou non notre voisin va taper au plafond une fois qu’on la poussera à fond tous les samedis soirs ? Une nouvelle fois, et afin de tester au mieux cette Pill+, j’ai sélectionné trois sons d’une de mes playlists. Mais pas n’importe laquelle ! Qui dit Beats by Dre, dit Dr Dre. Et qui Dr Dre dit du rap West Coast ! J’ai donc débuté par mon classique des années 90, Gangsta’s Paradise de Coolio. En plus de me prendre pour un « esprit rebelle » californien et entonné les corps angéliques du mieux que je pouvais, cette écoute m’a permis de me rendre d’une chose : la Pill + a des basses bien présentes !

Enceinte Beats Allonge Regard

Ce premier constat rassure. En effet, on semble être en présence d’une certes petite enceinte mais qui a du coffre. Après avoir abusé une bonne quinzaine de fois de la fonction repeat de mon téléphone, je me suis décidé à passer sur un autre classique, It was a good day d’Ice Cube. Mais ma chère et tendre, présente lors du test et du shooting, en a décidé autrement. Exit donc le gangsta rap de l’âge d’or du hip-hop, bonjour la pop bien trop étrange de la fin des années 2000. Et malgré un changement de style plus que violent, il s’est avéré que les aigus n’étaient par contre pas des plus performants !

Enceinte Beats Bagarre Telephone

Pire, poussée à pleine puissance, le volume maximal de la Pill+ n’est clairement pas exploitable : le son sature, on perd certaines sonorités malgré une puissance bien présente. Un défaut qui m’a permis d’avoir une excuse valable pour clouer le bec aux Cristina Aguilera, Mariah Carey et autre Amel Bent. Au-delà de cette déconvenue, il est important de noter que le son est particulièrement bien réparti et que, dans l’ensemble, il englobe plutôt bien une pièce.

Enceinte Beats Carmen Chante Regard

Enceinte Beats Lit

Carmen porte un jumpsuit bleu Onepiece | Rody un jumpsuit charbon Onepiece

Avis

Un design réussi, une utilisation de matériaux de qualité, une prise en main rapide et simple ainsi qu’une bonne autonomie pour sa catégorie. Indéniablement, la Pill+ de Beats a plusieurs arguments en sa faveur. Son prix correct l’a fait se placer entre l’entrée et le milieu-de-gamme. Si les basses sont bien retransmises, le fait que son volume maximal sature aussi distinctement lui vaut par contre clairement des points en moins. Une petite pilule difficile à avaler si on est fan de Pop music ou si l’on souhaite ambiancer le voisinage lors de la prochaine block party. A l’usage, on peut regretter également de ne pas pouvoir l’utiliser pendant qu’elle est en charge. On l’a recommandera donc surtout aux fans de la marque et aux amateurs de sons où les basses restent dominantes.

les plus

  • Sa puissance !
  • Son design
  • Facile à utiliser
  • Le sentiment d'avoir un objet indestructible entre les mains

les moins

  • Ne marche pas branchée
  • Pas d'avertissement sonore ou lumineux lors de l'appairage
  • Le temps de charge avant la première utilisation

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
Enceinte Beats Vol
Chez Beats

199,95€