Caleçon Arthur : Test & Avis

Une des principales questions existentielles qu’un homme peut se poser dans sa vie est « slip, boxer ou caleçon ? ». Certains diront le caleçon pour le fait d’être incroyablement à l’aise dedans ; d’autres le boxer car il évite les mésaventures qu’un caleçon peut engendrer – comme une des vos jumelles qui se ferait la malle par une des jambes de ce dernier par exemple -. D’autres encore, plus aventureux que les autres vous me direz, se pencheront volontiers vers le string latéral afin, selon eux, d’éviter au maximum toutes marques de sous-vêtements sur un pantalon un peu trop serré. Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, nous allons vous parler une nouvelle fois de sous-vêtements ! Et cette fois-ci, je pense avoir trouvé LA pièce qui mettra tout le monde d’accord.

Calecon Arthur Boutons

La marque

Lorsqu’on s’intéresse un tant soit peu à ses sous-vêtements, difficile de ne pas connaître « Arthur ». Pour ceux qui se demandent encore si nous allons parler d’un présentateur télé ringard ou d’un roi anglais, voici le topo : la marque est, depuis 1983, un des principaux piliers du sous-vêtement français haut-de-gamme. Avec Levi’s, elle fut l’une des rares marques à s’intéresser au caleçon dans les années 80. C’est d’ailleurs grâce à ce type de sous-vêtement qu’Arthur s’est réellement fait connaitre. En effet, la marque a remis au goût du jour un sous-vêtement jusqu’alors totalement délaissé en proposant des couleurs et motifs originaux. Au fil des années, elle a su étoffer sa gamme et propose aujoud’hui des lignes homewear – souviens toi du petit pyjama imprimé ourson de ton enfance – et de plage mais également des collections femmes et enfants. Point de jaloux donc, chacun aura le droit à son pyjama à carreaux !

Calecon Arthur Cool

Fiche Technique

De prime abord, ce caleçon ressemble à… un caleçon. Élastique type « accordéon », jambes larges, boutonnières, etc. Mais c’est, sans mauvais jeu de mots, à l’intérieur que tout se joue. En effet, cet « Arthur Club 522 » – c’est son petit nom – possède un système appelé « suspensoir ». En d’autres termes, cela vous garantit le maintien d’un boxer et l’aisance d’un caleçon. Autre point original : la boutonnière. Alors qu’un caleçon classique se verra muni d’une braguette s’arrêtant à l’élastique, cet Arthur en possède une qui permet une ouverture totale de l’entrejambe à la bande de maintien. En parlant d’élastique, ce dernier possède de fines rayures verticales de couleur bleue clair et blanche et fait 3,5 centimètres de largeur. Le reste du caleçon est, quant à lui, bleu marine à pois blancs. L’ensemble est relativement harmonieux. Pour rester dans les chiffres, la longueur de jambes – élastique compris – fait 31 centimètres, ce qui le fait arriver à mi-cuisse. Enfin, parlons de la coupe. Cette dernière est dite américaine : le dos du caleçon possède deux coutures latérales formant un V. Plus de couture centrale donc, votre sillon inter-fessier appréciera.

  • 100% coton
  • Élastique de 3,5 cm de largeur
  • Coupe américaine
  • Suspensoir
  • Fabriqué au Maroc

Arthur Suspensoir

Calecon Arthur Elastique

Calecon Arthur Composition

Test

Comme à son habitude, lorsque Max a entendu que nous préparions un test, il s’est mis à nu porté volontaire en tant que mannequin. Le caleçon qu’il porte pour le shooting est en taille M, une taille en dessous de ce qu’il met habituellement mais qui correspond à un équivalent 40/42 dans le guide des tailles de la marque. Il s’est tout de suite senti très à l’aise. Max a été surpris par le suspensoir de ce caleçon qui remplit parfaitement son rôle de soutien mais également par l’élastique qui maintient bien sans pour autant comprimer. Grâce à ce système, notre bodybuilder de bureau favori serait prêt à changer son habitude des boxers pour des caleçons. Peu habitué aux sous-vêtements de ce type, il n’a cependant pas été dérangé par la longueur de jambes ainsi que le côté « ample » du produit.

Calecon Arthur Look

Avis

J’étais plutôt sceptique quant à tester un caleçon car je suis, par habitude, plus boxer. J’ai toujours trouvé les caleçons beaucoup trop larges et mal adapté à la vie quotidienne. Et bien mal m’en a pris. Comme Max, j’ai été agréablement surpris par le système de suspensoir. Le fait d’allier l’aisance d’un caleçon au maintien d’un boxer me ferait même changer mes habitudes. Mais ce que j’aime le plus sur cet Arthur est le côté relativement slim des jambes. Fait également important pour moi : à aucun moment, je n’ai senti le caleçon bouger. Je m’explique : sur les précédents caleçons que j’ai pu avoir, nombreux sont ceux dont les jambes remontaient. Ici, il n’en est rien : tout reste à sa place. Mention « Testé et Approuvé » !

Logo Arthur

Disponible chez Arthur au tarif de 36,50€

Sous-vêtements

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux sous-vêtements l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs sous-vêtements préférés !

Découvrez nos articles sous-vêtements

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Xavier Boura

    en gros, y a un slip dans le caleçon?

  • Joe dit le demonte-pneu

    En gros, oui ;) Mais on ne se sent pas comme dans un slip pour autant, c’est moins serré

  • Kévin

    La coupe des jambes rend vraiment bien, savez vous si Dagobear ou le slip français taille différemment ?

  • Younes Haidri

    Article bien détaillé sur le caleçon avec un maintien intégré ! Merci à Comme un camion…
    Cependant, j’aurais bien aimé que cette marque française “haut de gamme” fabrique ses produits en France :)

  • field

    Certes, il est important de prendre soin de ses parties nobles, mais le prix…. 36€ est un prix trop élevé pour moi…

  • Clementino

    Joli article qui rend hommage à ces belles pièces au confort inégalé. Toutefois je me permets d’apporter ma pierre à l’édifice en relevant quelques points négatifs. Je porte ces caleçons depuis 6 ans à peu près et je constate que la qualité n’est plus au rendez-vous. Les dernières pièces achetés partent en lambeau, je fais attention à ne pas les mettre au sèche linge évidemment mais je constate que vous pouvez les jeter au bout de 1 an… Le tissu s’étiole gentiment et le tissu craque au niveau des plissures. Je ne recommande pas ces caleçons car je trouve le prix assez cher, mais surtout ils ne tiennent pas sur la longueur. Par exemple j’ai acheté des caleçons Massimo (moins jolis certes) à 12E ils ont 2 ans et ils sont toujours frais comme au premier jour alors que les A ont déjà rendu l’âme.

  • Joe dit le demonte-pneu

    “Partent en lambeau” carrément ? :D

    Pour ma part j’ai un de ces modèles depuis un peu plus d’un an que je porte relativement souvent et qui passe en machine. Je n’ai rencontré aucun problème de qualité. On contraire, c’est même ce qui m’a motivé à parler de ce caleçon pour lequel j’étais pourtant sceptique au premier abord.

  • Nikolas

    Tailles proposées à la vente : 36-38 (S) ou 40-42 (M). Comme toujours, le même dilemne pour moi qui suit plutôt entre 38 et 40. Du coup, pour le prix proposé, j’ai peur d’être déçu. Je partirais plutôt sur du M mais, (mal ?)heureusement pour moi, rupture de stock ! On se demande bien pourquoi ^ ^