Conseils en mode masculine

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Le projet « Guess Who » par Igor Oussenko

Faisant suite à un projet vidéo nommé « Sexomaniac« , court-métrage dans lequel on voyait l’histoire de somnambules sexuelles ou ce mal était poussé à l’extrême, Igor Oussenko est de retour dans un projet photo cette fois-ci. C’est pour le magazine américain Treats! (que nous conseillons à tous les amateurs de pin-up) qu’il nous présente cette nouvelle série intitulée « Guess who ». Comme son nom le suggère, il y laisse une grande part à l’anonymat des mannequins choisis. On y voit alors des femmes au mode de vie que l’on imagine luxueux posant dénudées sur fond neutre. La dimension artistique est indéniable et l’on retrouve dans ces clichés de nombreux clins d’oeil. Les mannequin choisies s’adonnent elles à des activités luxurieuses dans une série photo ou l’alcool, les cigarettes vont bon train. Ongles rouge écarlate, escarpins et bijouterie de luxe viennent souligner les formes exceptionnelles des 15 heureuses élues. Dans une ambiance sensuelle, voluptueuse, on ne se lasse pas de regarder ces poitrines exceptionnelles, ces jambes galbées et ces corps tout simplement parfaits.

guess who treats magazine igor oussenko (2)

guess who treats magazine igor oussenko (16)

guess who treats magazine igor oussenko (15)

guess who treats magazine igor oussenko (14)

guess who treats magazine igor oussenko (13)

guess who treats magazine igor oussenko (12)

guess who treats magazine igor oussenko (11)

guess who treats magazine igor oussenko (10)

guess who treats magazine igor oussenko (9)

guess who treats magazine igor oussenko (8)

guess who treats magazine igor oussenko (4)

guess who treats magazine igor oussenko (3)

Retrouvez la publication originale sur Treats! http://treatsmagazine.com/igor-oussenko
Photographe : Igor Oussenko

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).