L’histoire des Clubmaster de Ray Ban

Le printemps n’est pas encore là mais comme on peut le constater depuis ce week-end, le soleil a déjà fait son apparition. Catherine Laborde nous l’a même confirmé ; les températures sont bien au dessus des normales saisonnières. L’astre solaire a décidé de s’installer sur la carte de France avant l’heure ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le short et les tongs espadrilles sont de sortie mais n’oublions pas de protéger nos globes oculaires avec des lunettes de soleil, et des belles si possible. Aujourd’hui les opticiens nous offre un large choix de montures mais nous avons décidé de nous intéresser aux incomparables et indémodables Clubmaster de Ray Ban et à ses origines.

La monture “browline”

Bien avant que la marque de lunettes américaines ne mette le grappin dessus, la célèbre monture était connue sous le nom de “browline”. Créé par Jack Rohrbach en 1947 pour la société Shuron Ltd, Ronsir est le premier modèle de lunette avec ce design. Le nom de “browline”, littéralement “ligne de sourcil”, vient du fait que la forme de cette monture ressemble aux sourcils encerclant les yeux sur le dessus.

ray-ban-clubmaster-ronsir-shuron

Ces lunettes deviennent un véritable succès dans les années 50, grâce à la finesse et à l’élégance de sa monture. De plus, il s’agit du 1er modèle de lunettes où les verres sont personnalisables ; pour la première fois les clients peuvent inventer un modèle unique. Le célèbre Malcolm X en a fait un symbole emblématique le caractérisant ce qui a contribué au succès du modèle. On les verra également sur le nez du Colonel Sanders, fondateur des restaurants KFC ou encore portées par l’acteur américain James Dean. Durant les années 60 et 70 avec le mouvement de contre culture hippie suivi de la période disco, on va préférer les lunettes avec des montures plus imposantes, plus épaisses facilement réalisables grâce à l’apogée du plastique. Les Clubmaster sont alors considérées comme des lunettes de savants, d’hommes politique ou encore de personnes âgées.

ray-ban-clubmaster-malcolm-x

ray-ban-clubmaster-kfc

Les browline de Ray Ban : les Clubmasters

Existant depuis les années 30, il n’est plus nécessaire de présenter Ray Ban. La marque est connue et reconnue pour ses deux modèles phares ; les Wayfarer et les Aviator. Les browline de Shuron ont été copiées par diverses autres marques dès ses débuts et dans les années 80 c’est Ray Ban qui va sortir son propre modèle : les Clubmaster. Bien qu’elles aient souffert dans les années 60 et 70, elles connaissent un retour triomphant grâce à la série Moonlighting (“Claire de Lune” en France).

ray-ban-clubmaster-bruce-willis-moonlighting

En effet, le personnage David Addison Jr interprété par Bruce Willis porte le modèle Ronsir de la marque Shuron Ltd en version solaire. Le public réclame de nouveau le modèle et Ray Ban en profite pour créer sa propre monture. Rapidement la Clubmaster de Ray ban devient le modèle le plus apprécié de la marque derrière les Wayfarer et les Aviator. C’est encore le cas aujourd’hui. En 1992, Tim Roth portera des Clubmaster dans le film Reservoir Dogs de Quentin Tarantino ou encore Michael Douglas dans Falling Down en 1993.

ray-ban-clubmaster-reservoir-dogs-falling-down

Tim Roth dans Reservoir Dogs et Michael Douglas dans Falling Down

Les Clubmaster encore maîtresse de notre été ?

Même si les Clubmaster de Ray Ban ont une trentaine d’années et que le modèle original de Shuron a bientôt 70 ans, il semblerait qu’elles soient encore en vogue aujourd’hui. Comme toujours, ce qui permet le revival d’une pièce ce sont les médias et les stars car ce sont eux qui font et refont la mode actuelle. La série Mad Men, connue pour être pointue niveau mode (à tel point qu’on parle d’un style Mad Men), a remis en lumière les désormais incontournables Clubmaster.

ray-ban-clubmaster-mad-men-harry-crane

Harry Crane dans la série Mad Men
Les stars les ont adopté comme Gaspard Ulliel, Hayden Christensen, Matt Damon, Marion Cotillard, Robert Pattinson ou encore Scarlett Johansson. Et comme si cela ne suffisait pas, nos petits hipsters trendsetters parisiens avides de vintage pour un look rétro cool, se sont emparés de ce modèle pour remplacer les Wayfarer beaucoup trop mainstream selon eux, par mainstream comprenez “trop commun”.

ray-ban-clubmaster-christensen-cotillard-pattinson

On en trouve désormais avec différents matériaux et disponibles dans une multitude de couleurs. Les deux derniers modèles Ray Ban sont les Clubmaster en aluminium et les pliantes. La monture mat en aluminum offre une paire de lunette légère au look rétro et épuré. La Clubmaster pliante est conçue d’après une structure unique et ingénieuse qui permet, comme son nom l’indique, de les plier. Ray Ban s’efforce d’innover, vous trouverez donc forcement la paire de Clubmaster qui vous conviendra.

ray-ban-clubmasters-aluminium-2003

ray-ban-clubmaster-aluminium

ray-ban-clubmasters-pliantes-900

ray-ban-clubmasters-pliantes

ray-ban-clubmasters-pliantes-ecailles

Retrouvez le modèle Clubmaster sur le site officiel http://www.ray-ban.com/france

lunettes icone basiques

Lunettes

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux lunettes l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs lunettes préférées !

Découvrez nos articles lunettes

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

    ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

    Voir plus d'articles