Comment s’habiller pour le jour de l’an ?

Le Jour de l’an divise. Entre ceux qui le boycottent refusant une fête obligatoire (et Noël, c’est pas imposé par le calendrier peut-être !) et ceux qui préparent ça depuis des mois et passeront le réveillon de la Saint-Sylvestre sur Times Square à New-York ou dans une Mongolfière en Laponie, il y a un juste milieu qui concerne une grande proportion des fêtards que nous sommes. Mais comment affronter chapeaux et cotillons avec classe, voici une question qu’on est en droit de se poser ? Une chose est sûre vous connaissez déjà les scénarios de votre jour de l’an.

La soirée appart’

Un event Facebook tombe dans vos notifications et vous voilà invité chez un inconnu avec qui vous n’avez « Aucun ami en commun » à une soirée « tout faire péter pour 2011 ». 450 awaiting reply. Après avoir pris un apéro avec deux potes eux aussi invités vous vous rendrez à cette soirée, vous entrerez péniblement dans un appartement où une bonne centaine de personnes s’entasseront. Les frontières de l’appartement seront de plus en plus difficiles à repérer. Pour cause : la contre-soirée escalier/ascenseur réunira également une foule considérable. La situation est plus que classique. Il s’agit simplement d’une grosse fête qui tourne mal.

La difficulté dans ce genre de situation est qu’il est nécessaire de s’habiller casual puisque les conditions sont quasi apocalyptiques mais il faut tout de même faire en sorte de ne pas être trop décontracté. Le risque, c’est de ne pas réussir à séduire la jolie jeune fille qui réussit à garder sa robe immaculée parce que oui, quoi que l’on puisse en dire, la plupart du temps ces dames font tout de même un effort particulier le jour de la Saint-Sylvestre. Alors, allez draguer une fille qui a claqué 400€ dans une robe Isabel Marant alors que vous portez un jeans troué, un t-shirt aux taches multicolores et des sneakers grises (initialement blanches). Ça peut marcher mais ce n’est pas top.

Je miserais en premier lieu sur des couleurs plutôt foncées qui camouflent les tâches de vin et de sang. Il ne faut pas oublier que l’on est en hiver et que ça ne sert à rien de miser sur le coloré. Je trouve que le cardigan se prête assez bien à ce type de soirée (notamment parce qu’il s’enlève plus facilement qu’un pull). Sur une chemise à petits carreaux ou un t-shirt à col large, ça devrait être parfait. Le pantalon est foncé aussi, pourquoi pas un jeans noir un peu fatigué. Quant aux chaussures, on évite les baskets et on mise plutôt sur des boots couleur chocolat. On laisse son écharpe en laine épaisse à la maison et on la remplace par un foulard en soie.

Le dîner

Le deuxième autre grand type de soirée de la Saint-Sylvestre, c’est de se retrouver autour d’une bonne table entre amis proches, quelques bougies éclairant la table. La configuration est dans ce cas là, complétement différente. Même si on évite toujours scrupuleusement la chemise blanche, on peut tout de même s’habiller de façon plus classe. Je suis assez pour le retour du col roulé (gris ou noir) qui a malheureusement encore mauvaise réputation, porté sous une veste en laine à revers courts. Le pantalon idéal est en flanelle, ce qui est à la fois chaud et confortable. Je déconseillerais de la jouer trop chic. On oublie la cravate, le nœud papillon et on évite également les chaussures noires.

Je reviens sur cette histoire de chemise blanche. Pas plus tard qu’hier soir, au restaurant, pris d’une envie d’aller aux toilettes, je vais vers le fond de la salle, je croise un serveur et lui demande innocemment où se trouvent les toilettes. Problème, ce jeune homme n’était pas un serveur. Pourquoi l’ai-je pris pour un serveur ? Je vous le donne en mille, parce qu’il portait une chemise blanche. Encore un exemple qui prouve que porter une chemise blanche pour aller au restaurant ou organiser un repas, ce n’est pas une bonne idée. Cette remarque est aussi valable pour les chemises noires.

Le risque du repas entre amis, c’est de boire verre sur verre et de se lever au beau milieu de la soirée, de voir toutes les tables tourner autour de soi et d’inviter à danser la timide amie d’un de vos potes, ce qui mettra tout le monde mal à l’aise. Il faut donc essayer de garder votre sang froid (sinon, vous pourrez toujours rejoindre la soirée appart’ décrite ci-dessus).

Un détail chic pour les deux soirées : on ne s’éclipse pas à 00h05 pour essayer d’envoyer des textos à la terre entière et saturer les réseaux téléphoniques déjà asphyxiés. Laissez votre portable au vestiaire, ça vous laissera l’occasion de discuter avec la jolie brune que le gros relou à côté d’elle vient de lâcher pour aller textoter sa mère.

Un autre détail valable pour les deux soirées : ne portez pas de montre. S’il y a bien une soirée au cours de laquelle, il est inutile d’avoir une montre et au cours de laquelle cela relève même de l’acte militant, c’est bien pour la soirée du Jour de l’an. Ceci sera bien la preuve du flegme qui vous caractérise en toute situation.

N’ayez crainte quelqu’un sera toujours là pour lancer le compte à rebours au moment fatidique.

5, 4, 3, 2, 1…