Le talc : votre ami glamour pour l’été

Avec la venue du printemps et la percée des premiers rayons de soleil : nombre d’entre nous sont tentés d’aller pieds nus dans leur chaussures à l’image du célébrissime « Serge Gainsbourg ».

serge-gainsbourg

Mais aussi sympathique, preppy, norvégienne que cette tendance puisse être : ceux qui s’y sont risqués ne peuvent pas nier avoir été saisi d’un doute (et je m’adresse en particulier aux adeptes de Bensimons et autres tennis de tissu et de caoutchouc). Et la question que vous vous êtes posée à cet instant précis : vous ne vous l’êtes pas posée deux fois. Parce que le soir même, vous déteniez la seule et unique vraie et véritable réponse : Oui ça se sent. Les gens l’ont probablement sentit, et le sentiront à nouveau, sans toutefois l’identifier forcément. Une odeur étrange émane manifestement de vos pieds : je vous passe les détails tant il est clair que la macération de vos orteils dans la fournaise que deviennent les, désormais, poubelles qui vous chaussent n’a rien de très hygiénique, propre, sain, qui sent bon.

Et tout comme pour calmer le feu du rasoir (voir pierre d’alun) : la solution se trouve encore une fois dans la nature.

Le talc : cette poussière blanche traitée pour absorber l’humidité maintient les pieds secs (dans la mesure du possible toutefois). Elle se décline même chez Scholl agrémentée d’anti-batériens et d’anti-odeurs.

Quant aux porteurs de souliers en cuir : pour ma part, je ne ressens pas le besoin d’en utiliser.

Comment l’utiliser ? Tout simplement, tout naturellement : entre les orteils et partout sous la voûte plantaire.

Disponible au supermarché (rayon couches-culotte ?) et en pharmacie. Il est vraiment, vraiment, facile d’en trouver.

Et j’ajouterai que si vous ne me lisez que très peu ces temps-ci, et si je prends le temps de vous mettre en garde malgré tout : c’est vraiment que ça a son importance ! Merci, dans l’intérêt de tous, de relire cet article dans son intégralité.

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles