Comme un camion partenaire du 1er salon de l’homme

Le Salon de l’homme est un tout nouveau salon parisien qui, comme son nom l’indique, s’occupe et s’intéresse uniquement aux hommes. L’équipe, composée de Caroline Clough Lacoste, Jérôme Denis et Antoine Lacoste, a pensé ce salon comme un cabinet de curiosités du XXIème siècle pour des hommes élégants et modernes. L’idée est de proposer une sélection de ce qui se fait de mieux autour de 5 domaines : la mode, le sport, l’art de vivre, l’high-tech et les jouets de l’homme (gadgets, passions mécaniques…). Ce salon se veut raffiné, c’est pourquoi les 80 participants ont été sélectionnés avec une attention particulière pour satisfaire et surprendre le public. Parmi les exposants il y aura à la fois de grandes maisons que l’on ne présente plus mais aussi de jeunes créateurs. Pour sa 1ère édition, le Salon de l’homme aura lieu du 5 au 7 décembre au Palais de Tokyo, un lieu singulier à son image.

salon de l'homme palais de tokyo

Curieux de savoir ce que ce salon nous réserve, Comme un Camion est partenaire de cet évènement. Nous aurons même notre propre stand où vous pourrez découvrir ou redécouvrir les produits de notre boutique en ligne, nos collaborations, une belle sélection d’accessoires (montres, bracelets, portefeuilles, cosmétiques, etc.), notre livre et nous vous présenterons en avant-première notre dernière collaboration avec Léon Flam.

Le Salon de l’homme réunira des professionnels et passionnés dans un espace de 1500m² où se mêlera métiers traditionnels et technologies les plus avant-gardistes pour satisfaire les hommes du XXIème siècle que nous sommes ! Vous pourrez ainsi participer à des conférences dédiées à l’intelligence et au plaisir de l’homme, à des ateliers de savoir-faire et de curiosités ainsi qu’à des expériences autour des sens.

Vous êtes un homme curieux, vous aimez vous faire plaisir et vous aimez les choses de qualité ? Rendez-vous donc le 5, 6 et 7 décembre au numéro 13 de l’avenue du Président Wilson, au Palais de Tokyo, pour découvrir ce premier Salon de l’homme (15€ l’entrée).

Plus d’informations sur leur site et sur Facebook

Plus d’infos aucun commentaire

La Caterpillar Colorado boot : une icone de cour de récré

Origines le 21 novembre 2014 par Romano Garagerocker

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent presque pas connaitre. Une époque faite de pogs, de cartes Dragon Ball Z, de Fugees et de l’équipe de France championne du monde de football. C’est évidemment des années 90 dont je parle. Cette décennie aux codes vestimentaires si particuliers que l’on juge souvent “pauvre” en ce qui concerne la mode, mais dont de nombreuses pièces sont restées mythiques. Outre les centaines de baskets devenues par la suite des classiques sorties dans ces années, dans la panoplie complète de l’adolescent se trouvait cette bottine jaune d’une marque dont personne ne soupçonnait l’origine. Voici l’histoire de la Colorado boot de chez Caterpillar.

70007 CAT Colorado20 PROD V9.indd

De bons tracteurs

Caterpillar est une marque issue de la fusion de la Holt Manufacturing Company et la C. L. Best Tractor Company qui en 1925 créèrent une nouvelle entité nommée Caterpillar Tractor Company. Il faut savoir que Benjamin Holt est à l’origine d’une invention majeure du monde agricole, la création des chenilles pour tracteurs (“caterpillar” en anglais). Après la première Guerre Mondiale et l’exportation de nombreux engins agricoles vers l’Europe, puis après la fusion, Caterpillar devient très tôt un entreprise majeure de production de moteurs diesel pour engins agricoles et militaires dans le monde. Malgré des hauts et des bas, elle est aujourd’hui leader sur la plupart de ses marchés et se classe au 122 rang des plus grandes entreprises mondiales. Fort du succès de ses produits dans son coeur de métier, Caterpillar s’est lancé dans la production de produits dérivés sous licence au début des années 90. Outre les professionnels qui portaient déjà les couleurs de la marque, on a alors vu déferler une vague jaune et noir auprès de la jeunesse dans le monde, notamment en France.

vieux tracteur caterpillar

Une bottine mythique

Nous sommes en 1990 et le styliste anglais Stephen Palmer alors en visite aux Etats-Unis repère aux pieds de tous les ouvriers cette bottine jaune. Une bottine de chantier fabriquée par la marque alliant toutes les caractéristiques visant à protéger les pieds contre les objets lourds et autres dangers qu’inclut leur métier : authentique, résistante, confortable, robuste et technique. Taillées dans un cuir solide et munies d’une coque de protection, de lacets bien épais tenus par des oeillets en métal et d’une semelle massive cousue Goodyear, elles sont alors déjà un must sur les chantiers. Sentant le potentiel de la paire, Palmer obtient la licence pour la commercialiser auprès du grand public.

lacets catepillar colorado

Dès 1991, il propose alors le modèle à la chaîne de chaussures Office au Royaume-Uni qui place immédiatement la paire en vitrine de son magasin du quartier de Camden, à Londres. La version qu’ils proposent est allégée, sans coque de protection mais garde les autres caractéristiques de base. Alors que le début de la décennie voit le grunge prendre de l’ampleur, les Colorado font fureur dans toute l’Europe où 5 millions de paires seront vendues durant les années 90, et 750,000 paires en France rien que pour 1997 !

70007 CAT Colorado20 PROD V9.indd

Très vite, Caterpillar leur donne le nom de “Walking machine” (machine à marcher) car elles allient solidité et confort. Idéalement, on les porte à cette époque avec un jeans large, un baggy, un bonnet en laine, une chemise à carreaux et avec surprise, elles ne sont pas prisées que par les hommes. La gent féminine apprécie justement son côté masculin et sa forme massive. Rapidement, elle entre vite dans le dress-code des jeunes de l’époque et porter des “Cat” ne laisse jamais personne indifférent. Tout au long des années 90, la Colorado vit ainsi ses heures de gloires et la licence CAT Footwear se voit au passage rachetée par le groupe Wolverine, renforçant ainsi l’image d’une fabrication de qualité. Malheureusement, les années 2000 lui sont fatale face à l’avènement d’une sneaker culture de plus en plus imposante et elles disparaissent quasi-totalement des pieds de la jeunesse.

caterpillar colorado bottine

Un peu plus de 10 ans plus tard après une longue hibernation, la Colorado boot fait son retour alors que la tendance est clairement aux produits authentiques, dont l’usage est détourné de celui d’origine. Résolument workwear, la Colorado plait à nouveau. Elle a eu beau fêter ses 20 ans en 2011, mais elle n’a pas pris une ride. Elle est toujours réalisée par Wolverine et sa qualité semble restée intacte. En cuir ou en nubuck, elle est toujours servie dans de nombreux coloris avec les attributs qui ont fait son succès : lacets indestructibles, look massif de bûcheron, oeillets en métal, coutures quadruples et cette imposante semelle qui a fait mal à tant de tibias dans les cours de récréation.

70007 CAT Colorado20 PROD V9.indd

Comment les porter ?

Idéalement, on les portera aujourd’hui avec un jeans plus slim ; même si le baggy n’est pas interdit (quoi qu’en 2014…), mais toujours dans une optique “bûcheron”. La chemise à carreaux sera donc de mise avec comme alternative une flanelle unie. on voit également bien une veste en jeans brut s’y associer à merveille ainsi qu’une bonne parka multi-poches ou une veste de chasse. Dans leur version noire, on leur préférera un look rock, dans des teintes plus sombres avec un jeans noir et une chemise en jeans claire par exemple.

caterpillar aw14 heldth look

Une belle manière de porter les Colorado par Kai Van Heldth de heltdth.com

caterpillar aw14

Caterpillar automne-hiver 2014

Sachez que si leur look ressemble fortement à celui de la Yellow Boot, le prix des Cat est bien plus abordable puisqu’on les trouve aux alentours des 140€ (voire moins) sur la plupart des sites tels que, ASOS, Sarenza, Spartoo ou encore Zalando dans de nombreuses déclinaisons de coloris et de matières.

Sinon, rendez-vous sur http://www.catfootwear.com

Plus d’infos 1 commentaire

Portefeuilles Apto

On a testé le 20 novembre 2014 par Romano Garagerocker

Dès la fin novembre, les plus prévoyants d’entre-nous commencent déjà à chercher des idées de cadeaux originales pour leurs proches. Nous sommes carrément dedans ici avec le nouveau produit d’une marque que nous avons déjà évoqué dans le camion, les français de chez Apto. Cette fois-ci, ils reviennent avec un nouveau concept de portefeuilles modulable, le parfait compromis entre objet du quotidien et découverte qui va sacrément intriguer papi !

apto-made-in-france

La marque

En octobre 2013 nous présentions Apto et ses sacs modulables réalisés en France. On découvrait alors pour la première fois ce concept particulier : un sac multi-usages que l’on peut adapter selon son besoin à l’aide de fermetures éclairs, de boutons vissés et de modules à la taille et aux caractéristiques différentes. Les possibilités étaient alors larges et on pouvait passer d’un sac pour la journée en y ajoutant/enlevant une poche, des lanières, à un sac weekend. Les créateurs d’Apto ont remis le couvert cette année avec un portefeuilles modulable que nous avons testé.

apto-instant-wallet-test-avis

apto-instant-wallet

Fiche technique

Taillés dans un cuir pleine fleur provenant d’Italie, Apto a développé aujourd’hui un portefeuilles du même acabit, restant sur la même ligne que son concept originel. L’Instant Wallet se compose de trois parties : un portefeuilles dépliable (9,5cm x 12cm), un porte-cartes (10cm x 7cm) et un porte-monnaie (10cm x 7cm).

presentation-portefeuilles-apto

portefeuilles-modulable-made-in-france

Le premier est pourvu de deux emplacements pour cartes, un plus large sur toute la longueur pour y loger des billets et deux poches cachées, encore pour y mettre des cartes. Le porte-cartes prévoit lui trois emplacements dont un sur l’extérieur, une poche zippée pour la monnaie et une dernière poche cachée en dessous. Le porte-monnaie reste le plus simple de tous et se pourvoit d’un zip sur toute sa longueur afin d’y loger ses pièces, puis d’une poche extérieure pour y mettre des billets ou cartes. Les trois sont finis avec le logo Apto subtilement embossé ainsi qu’un détail “bleu-blanc-rouge” sur l’extrémité des pièces. Enfin, chose très importante, le système modulable est conçu afin que le portefeuilles, le plus grand des trois, absorbe totalement les deux autres, ne formant alors qu’un seul produit aux multiples compartiments. Les produits peuvent également s’utiliser individuellement selon les besoins.

embossage-apto
details-drapeau-france-apto

Test

L’Instant Wallet est disponible en deux couleurs, marron et noir. C’est ce dernier coloris que j’ai choisi pour ce test. Le portefeuilles arrive dans une boite rigide étiquetée du nom de son destinataire. Dès la première ouverture, on est interpellé par l’odeur du cuir qui vient embaumer nos narines. On découvre alors le portefeuilles dans son carton explicatif du système modulable. Attention, si vous avez commandé les trois modules, car ils sont tous repliés dans le plus grand.

porte-cartes-apto-zip

doublure-portefeuilles-apto

Dès les premières manipulations, on constate que le niveau de finition est vraiment élevé. Le cuir a un bel aspect lisse, les coutures semblent solides tout comme les différents zips des modules. L’intérieur de chaque pièce est doublé dans un joli coton satiné bleu. Autre chose non dénuée d’importance, le système est vraiment bien fait et très simple d’usage. Les deux petits modules s’emboîtent parfaitement dans le grand.

apto-portefeuilles-modulable

portfeuilles-apto-noir

portefeuilles-apto-modulable-complet

porte-monnaie-apto-made-in-france

Le portefeuilles peut accueillir dans ses poches intérieures des papiers de grande taille comme le permis de conduire ou la carte d’identité sans qu’ils ne se plient en même temps que les deux autres modules sans que cela ne gène. Les deux autres complètent parfaitement le manque d’emplacement pour cartes du portefeuilles en rajoutant de nombreuses possibilités de rangement. A l’usage, une fois que les trois modules sont remplis et rentrés l’un dans l’autre, on a une épaisseur d’un peu plus de 2cm. Disons que vous pouvez le mettre dans la poche arrière de votre jeans ou dans la poche intérieure de votre veste sans problème.

portfefeuilles-apto-plein

portefeuilles-apto-epaisseur

Avis

Des choses modulables, l’homme en a créé de nombreuses avant 2014, mais le portefeuilles, je n’avais jamais vu ça. C’est clairement une réussite avec une idée qui aurait pu paraître simple mais à laquelle personne n’avait pensé. Le système est fluide, les différents éléments ne sont pas dépendants les uns des autres et le tout est pratique. Mais pas seulement puisque le niveau de qualité est vraiment haut. Le cuir est beau et souple et les détails sont soignés. Les modules peuvent être achetés séparément, et la combinaison du portefeuilles (45€) + porte-cartes (35€) + porte-monnaie (25€) est à 90€ pendant la campagne KickStarter. Testé & Approuvé !

Pour acquérir votre portefeuilles modulable, soutenez la campagne Apto sur Kickstarter, attention, la livraison n’est garantie pour décembre que si vous achetez le portefeuilles entier.

En bonus, retrouvez l’animation explicative de la marque :
Video Apto

prix conseillé   90€

sur Kickstarter

Plus d’infos 1 commentaire

Jungle Urbaine

Looks le 18 novembre 2014 par Max dit "le chauffeur"

Toujours à la recherche de nouveaux décors lors de nos escapades parisiennes, c’est cette fois ci du côté du 20ème arrondissement au Parc de Belleville que nous nous sommes arrêtés le temps de ce look avec Romano. La rédaction d’un nouveau look implique souvent de se renseigner quant à l’histoire du lieu qui l’accueille. En effectuant quelques recherches, j’ai donc découvert que ce parc créé en 1988 était au 14ème siècle un champ de vignes, puis une carrière et ce n’est qu’à la fin du 20ème siècle qu’il s’est au fur et à mesure imposé en tant qu’espace vert. Son point culminant surplombe à 30 mètres de haut la capitale offrant un panoramique magnifique sur l’ensemble des monuments parisiens. Je me suis donc frayé un chemin dans ce décor verdoyant mélangeant urbanisation et végétation afin de profiter de cette vue imprenable s’offrant à moi une fois l’ascension de la colline terminée.

Parc de Belleville Max

Parc Belleville Fontaine 2

Parc de Belleville Paris

Parc de Belleville 20ème arrondissement

Asics gt cool camo

Vue panoramique Belleville

Theatre Parc de Belleville

Bomber Ontour Kaki

Ceinture Nixon marron

Terrasse colline de Belleville

faïence Belleville

Vue du Parc de Belleville

Bombers Ontour
T-shirt Menlook Label
Ceinture Nixon
Jean Closed
Montre Nixon
Baskets Asics GT Cool
Sac à dos Tumi

Merci à Romano pour les photos, découvrez son compte Instagram

Plus d’infos 6 commentaires

Les réparations possibles sur des chaussures

Conseils le 17 novembre 2014 par Joe dit le "démonte-pneu"

Lorsque nous parlons de chaussures, nous soulignons très souvent l’intérêt d’y consacrer un budget relativement important car une bonne paire de chaussures peut se conserver plusieurs années et au final s’avérer plus économique que plusieurs paires de chaussures à bas coût. Dans ce sujet, nous vous proposons de passer en revue les réparations possibles afin de donner une seconde jeunesse à ses chaussures préférées. De l’intervention la plus légère (la pose d’un patin) à la plus lourde mais en même temps la plus noble (le ressemelage complet). Tout ceci sous le contrôle avisé des médecins pour ne pas dire urgentistes de nos chaussures au regard de l’état de certaines d’entre elles, nos amis les cordonniers.

Le changement du talon

Le talon se compose en réalité de deux parties : le bonbout, mot savant qui désigne la traditionnelle talonnette noire en caoutchouc biseautée que l’on retrouve au talon. Puis le sous-bout qui constitue le cœur même du talon à travers ses différents morceaux de cuirs superposés les uns sur les autres. Si l’usure ne concerne que le bonbout, il sera simplement remplacé par un autre tout neuf.

Pose talon

Chaussures pose talon

En revanche, s’il s’agit cette fois du sous-bout qui est endommagé, le cordonnier devra ôter toutes les parties de cuir usées. Autrement dit, le talon dans sa totalité pour un poser un neuf. Le cordonnier gratte la surface de chaque morceau qui compose le sous-bout, l’enduit de colle et le pose sur le morceau précédent. Ultime étape, la pose des clous sur le dernier morceau, appelé couche-point, afin de fixer le nouveau talon fraichement posé.

Chaussures pose finie

Pose bonbout

Budget à prévoir : de 18 à 26€ suivant l’artisan.

Avis d’expert : c’est une réparation classique que nous faisons habituellement dans nos ateliers et qui ne présente aucune difficulté en soi. J’ajouterai qu’il ne faut pas tarder à envisager de faire changer les talons de ses chaussures. En ce sens, le bonbout sert quelque part de panneau d’avertissement pour dire qu’il est encore temps de changer le talon avant que le sous-bout soit touché et que ce soit par conséquent le talon dans sa totalité qui doit être changé.

Jean-Pierre Cattelan, Cordonnerie Cattelan (128 rue de Grenelle, 75007 Paris et 2 rue Melingue, 75019 Paris).

Le remplacement des glissoirs

Si l’extérieur de nos chaussures, à l’image de la semelle, est très souvent mis à rude épreuve en se frottant tantôt au bitume des trottoirs, tantôt aux mauvaises conditions climatique comme la pluie, on oublie inconsciemment que l’intérieur souffre également mais pour d’autres raisons dont le principal fautif demeure nous. Plus précisément notre transpiration qui, avec le frottement de la chaussette, use ce que l’on nomme les glissoirs.

Glissoirs chaussures

Découpe de doublure côté fleur à ne pas confondre avec les contreforts, pièce qui n’est jamais en contact direct avec la chaussette à l’inverse des glissoirs. In fine, l’usure des glissoirs se traduit par deux situations. D’une part, le craquèlement du cuir tout simplement. D’autre part, des trous qui apparaissent. Avec dans les deux cas une gêne évidente pour marcher. Face à ce constat, une décision s’impose : les glissoirs sont à changer rapidement car, en plus de la sensation de ne plus se sentir à l’aise dans ses chaussures, cette dégradation des glissoires peut clairement faire mal au talon. Le cordonnier retire alors le glissoire à l’aide d’un tranchet. Il recouvre ensuite cette partie avec une peau très souple que l’on colle. A cette opération, s’ajoute la phase du plaquage de cette nouvelle peau. L’artisan la moule au contrefort grâce à une forme ou à un embauchoir. Dernière étape, le glissoire est cousu à la chaussure.

Budget : de 20 à 50€ (pour des bottes) suivant l’artisan et la surface à changer.

Avis d’expert : Il s’agit là encore d’une opération simple et courante que nous réalisons dans nos ateliers. Cependant, elle reste importante pour le confort du pied dans la chaussure.

Jean-Pierre Cattelan, Cordonnerie Cattelan (128 rue de Grenelle, 75007 Paris et 2 rue Melingue, 75019 Paris).

Le ressemelage complet

Disons le d’emblée, le ressemelage complet sur une semelle cousue « goodyear » est l’ultime réparation lorsqu’on parle de cordonnerie. Ultime dans le sens qu’elle demeure la réparation la plus complexe à réaliser mais également la plus noble de toutes les interventions possibles sur une chaussure. En effet, elle nécessite tout un savoir-faire avec minutie et précision. Un travail d’orfèvre tel un horloger en train de remonter une montre après l’avoir révisé. Voici les grandes étapes de ce savoir-faire dans les règles de l’art : on arrache d’abord à l’aide d’une tenaille le bonbout avant d’extraire ensuite le reste du talon appelé le sous-bout grâce à un tournevis. Troisième étape, la coupe du fil de la couture petit point (couture qui assemble la semelle à la trépointe) afin de pouvoir dégager la semelle. Puis à l’aide d’un poinçon, on soulève et arrache le fil de la couture petit point. On vérifie la solidité de la couture qui relie la trépointe à la tige. Puis vient le temps de la sélection d’un croupon de cuir qui fera office de nouvelle semelle. Afin de faciliter son façonnage, ce morceau de cuir sera trempé dans l’eau une nuit entière. Au besoin, on cylindrera ce croupon pour le raffermir.

chaussures-semelles-encollage

Nouvelle étape : l’encollage dès que la semelle est prête. Puis à l’aide d’un machinoir, on plaque la trépointe contre la semelle qui est posée sur un pied de fer (l’étau du cordonnier). L’excédent de cuir qui dépasse du débordant délimité par la trépointe est purement et simplement retiré avec un tranchet, outil qui permet de faire une entaille sur le bord de la semelle en vue d’y encastrer la couture petit point. Cette opération se nomme dans le jargon des cordonniers la « gravurage ». On coud ensuite la semelle à la trépointe grâce à une machine à coudre « petit point » réglée afin que l’aiguille retombe avec exactitude dans les trous d’origine de la trépointe. On emboite alors le sous-bout tout comme on colle le bonbout. Les coutures usées de la tige sont pour leur part refaites. C’est à ce stade que la forme de la chaussure est introduite. On martèle le bout ainsi que les contreforts pour effacer toutes déformations possibles. La lisse est dégrossie puis aplanie à l’aide d’une râpe et d’un papier de verre. Cette initiative faite, la lisse est teintée puis cirée. La tige est à son tour cirée puis lustrée. Il ne reste qu’à changer les lacets pour en mettre des neufs avant de faire une dernière vérification de l’ensemble des réparations réalisées. Soit au total, plus d’une dizaine d’étapes d’opérations différentes. Ce qui représente en termes d’heures travaillées entre trois et quatre heures suivant l’expérience et la dextérité du cordonnier pour redonner une nouvelle jeunesse, une seconde vie à sa paire de chaussures préférées.

Budget : aux alentours de 150€ suivant l’artisan.

Avis d’expert : un véritable cordonnier doit savoir démonter puis remonter une chaussure correctement. C’est le cœur même de son métier. C’est la que le savoir-faire du cordonnier excelle car le ressemelage complet sur une semelle cousue « goodyear » reste la réparation la plus noble dans ce métier.

Alain Madec, ancien cordonnier aujourd’hui formateur dans la vente de chaussures.

———————–

Merci à la cordonnerie « Les 2 lutins », 14 rue Saint Marc 75002 Paris qui nous a accueilli pour nous mettre en images les différentes réparations évoquées dans ce sujet.

Plus d’infos 2 commentaires
  1. Pages:
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. ...
  10. 604