Adidas Court Vantage : Test & Avis

La mi-mars est généralement la période durant laquelle on commence à envisager l’arrivée de températures plus douces et par conséquent celle où le vestiaire commence à s’alléger. Notamment au niveau des chaussures, le cuir lisse se voit souvent remplacé par du veau retourné pour alléger les pieds et porter quelque chose de plus printanier au niveau formel. Cela peut également valoir pour les baskets, mais ces dernières saisons, les marques ont eu tendance à se tourner vers des matières respirantes offrant un style plus futuriste. Que ce soit pour les nouveautés comme les modèles s’inspirant du passé, il y en a néanmoins pour tous les goûts. C’est de la seconde catégorie que nous allons parler aujourd’hui avec le test d’une paire d’Adidas qui nous a tapé dans l’oeil pour le printemps-été 2016 : la Court Vantage.

adidas-courtvantage-avis

La Marque

On ne présente plus Adidas, cette marque d’articles de sport née en 1949 du déchirement de la famille Dassler. L’histoire est désormais mythique, après avoir porté le même étendard de la Schuhfabrik Gebrueder Dassler durant des années, Adolf et Rudolf se séparèrent pour fonder respectivement Adidas et Puma. La suite, on la connait, Adidas est aujourd’hui le second équipementier sportif au monde. Depuis sa naissance, la marque a bâti son succès sur des produits aujourd’hui devenus mythiques en partie grâce au tennis, sport qui est longtemps resté moteur dans sa croissance avec un apogée dans les années 70. De ce fait, quasiment tous les produits Adidas sortis à cette période sont devenus de véritables classiques et certains même sont considérés comme génériques.

boite-adidas-3-bandes

Le plus illustre d’entre eux est sans aucun doute la Stan Smith à qui l’on doit aujourd’hui l’appellation « tennis » désignant une « chaussure en toile ou en cuir adaptée à la pratique de ce sport ». Par ailleurs, elle a inspiré la quasi totalité des modèles du genre, des plus luxueux aux plus bas de gamme et même au sein de ses propres collections. Surtout depuis son dernier lancement en date (janvier 2014), Adidas a remis au goût du jour une flopée de modèles issus du tennis d’autrefois dont cette Court Vantage faisant l’objet de notre test du jour.

Fiche Technique

Située à mi-chemin entre la Rod Laver orignale et la Stan Smith, il semblerait qu’Adidas ait décidé de sortir un modèle dont l’apparence impliquerait une histoire bien chargée, mais qui en fait est une pure nouveauté. Pas tout à fait d’ailleurs, car la marque avait déjà proposé un pied identique nommé « Rod Laver Vintage » en édition limitée pour l’été 2013. Elle l’a donc gardé dans les tiroirs avec l’espoir de le ressortir dans une optique moins exclusive plus tard. Ce jour est désormais venu ! Pour sa Court Vantage, la marque a prévu toute une variété de coloris (blanc, bleu, jaune, rouge, noir), de matières (cuir, nubuck, toile) et de formes (bas et semi-montant). Dans le lot se trouvait l’objet de cet article, une paire à la tige en cuir pleine fleur lisse avec quartiers en mesh.

adidas-courtvantage

Sur la languette est gravé en ton sur ton l’inscription Adidas. On retrouve au niveau du talon un empiècement dans le même cuir surmonté d’un second en nubuck vert. Le tout est monté sur une semelle en gomme à la finition cousue sur le devant de manière purement décorative. Vous l’avez compris, elle est en fait soudée et comporte sur le talon en relief le logo de la marque dans sa version vintage. A l’intérieur, on trouve une semelle en toile comportant une nouvelle fois ce même logo. Enfin, il fallait s’y attendre, la paire est produite en Asie, dans les ateliers de la marque au Viêt Nam.

adidas-courtvantage-detail

adidas-courtvantage-languette

adidas-courtvantage-empiecement-talon

semelle-interieure-adidas

Test

Commandée chez Sarenza, la paire m’est parvenue dans un délais très court de 24h en point relais. Une fois sortie de son carton, la boite s’affiche tout de bleu vêtue avec ces trois bandes mythiques, le tout scellé par un ruban aux couleurs du site. Sans plus tarder, le déballage dévoile cette paire au blanc légèrement cassé (blanche, mais pas tout à fait blanche). Déjà superbe en photo, elle l’est d’autant plus lorsqu’on l’a sous les yeux, notamment grâce à ses contrastes de blanc créés par un jeu de matières subtil. En effet, l’effet vintage de la semelle très légèrement jaunie, le blanc du cuir lisse et la texture du mesh donnent un goûteux mélange relevé par une touche de vert. Impossible de ne pas être sous le charme au premier abord !

boite-adidas-originals-chaussures

livraison-gratuite-sarenza

adidas-courtvantage-ete-2016

adidas-courtvantage-bout

En s’approchant de plus près, la paire continue son opération séduction. Alors évidemment tout n’est pas parfait : la semelle n’est pas réellement cousue et c’est certainement une caractéristique qui a été choisie simplement à des fins de style, elle laisse par ailleurs apparaître les empiècements de cuir de la tige, mais le reste est acceptable. Effectivement, les découpes de cuir sont bien réalisées, les coutures sont régulières et aucun fil ne dépasse, en somme le strict minimum me direz-vous, mais il est toujours bon de le noter.

adidas-courtvantage-zoom

adidas-courtvantage-coutures-semelle

adidas-courtvantage-mesh

Si l’on poursuit l’examen, on peut noter un intérieur non doublé qui sera idéal pour garder le pied au frais une fois les températures remontées. Car oui, c’est là tout l’intérêt de choisir du mesh sur cette paire : l’évacuation de la transpiration. A ces mêmes fins, la languette est par contre pourvue d’un renfort dissimulé en mesh afin d’éviter les désagréments du cuir frottant sur le coup du pied. En-dessous, on pouvait s’en douter, aucune présence de semelle d’époque pour ne pas glisser sur la terre battue, mais un modèle en gomme générique, sans fioritures.

Essayage

Alors, ça taille comment ?

Avec empressement, j’essayais ces nouvelles Adidas Court Vantage choisies dans ma pointure habituelle. Je fais généralement un 45 et chez la marque cela correspond à 45 1/3. Elles me vont correctement, rien à dire de ce côté là. Aux pieds, elles sont légères comme des chaussures de running et si je sens la fraîcheur envahir mes orteils pour le moment, me glaçant les membres, ce sera un luxe dans quelques semaines. Concernant le style, il n’y a pas à dire, cette paire n’en fait pas trop et propose quelque chose d’assez original tout en gardant sa sobriété. C’est de cette manière que j’aime d’ailleurs la porter, sobre, avec un pull uni et un jeans brut.

adidas-courtvantage-test

Avis

Adidas propose ses Court Vantage au prix de 85€, soit au même niveau que des Stan Smith. A mon sens, il n’y a pas à hésiter entre les deux. Premièrement car on en a clairement assez de voir tout le monde porter les mêmes baskets. Puis car si ce modèle demeure inspiré du tennis, on peut caractériser aujourd’hui son style de « baskets minimalistes » et c’est avant tout ça qui séduit sur cette paire. Elles peuvent se porter dans toutes les tenues sans forcément dénoter, du temps que ce n’est pas avec un costume (quoi qu’on voit des hommes porter la Stan Smith avec…) A vrai dire, elles seront à leur aise autant avec un jeans et un blazer qu’associées à un bermuda et un t-shirt. Fraîches, aérées et racées à la fois, ne cherchez plus votre paire pour les jours à venir, vous l’avez trouvée.

Adidas
prix conseillé  
85€

sur Sarenza

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles