L’histoire de la veste militaire

Le service militaire est obsolète depuis un bon bout de temps. Il n’est désormais plus nécessaire pour la jeunesse de ce pays de passer par les réveils à 5h du matin et les galipettes dans la boue dès l’âge de 18 ans. Pas de politique ici, il est cependant intéressant de remarquer qu’avec le temps, la place de l’armée dans nos sociétés s’est vue modifiée. Elle s’est éloignée petit à petit du quotidien de ceux que les porteurs de képi appellent les : « civils ». Cependant, un élément de notre vie ne cesse d’être en relation avec les corps armés et perdure à utiliser leur symbolique : la mode.



veste militaire taxi driver

De nombreux vêtements du vestiaire de l’homme ont des origines militaires. A vrai dire, ce sont souvent les guerres modernes dont les pièces sont restées utilisées aujourd’hui, du à leur popularité et le désir de porter l’uniforme d’un héros national, mais aussi l’inverse comme étendard d’un mouvement contestataire. Si les chaussures demeurent bien représentées, ce sont avant tout les vestes et manteaux qui semblent avoir laissé la plus grosse empreinte. A ce titre, nous avons souhaité fouiller dans le passé de cette pièce remise au goût du jour. Voici l’histoire de la veste militaire :

Origines

Bomber, Boots, chinos… les influences militaires se mêlent aux tendances pour livrer des versions actualisées d’objets destinés avant tout au champ de bataille. Nous allons ici nous focaliser sur une pièce toute particulière et iconique de la fusion entre les défilés et les casernes : la veste militaire. C’est un fait : l’humain a toujours été performant lorsqu’il s’agit de se mettre sur la tronche. Ainsi, c’est avec avant-gardisme que très tôt, l’idée d’une veste militaire a germé dans l’imaginaire fertile de nos ancêtres en 200 avant JC. Comme il est possible de l’imaginer, cette veste en particulier n’était pas très technique, elle permettait simplement de créer un symbole de rassemblement dans les rangs et de se reconnaître facilement. Cela histoire de ne pas malencontreusement embrocher un camarade d’infanterie. La veste militaire ne ressemblait pas à l’idée que l’on peut s’en faire aujourd’hui, mais l’idée était lancée et fut largement réutilisée au cours des âges.


Full metal jacket military

Une veste qui évolue avec les conflits

Puis vint le temps de l’épée et de la lance. Avec lui, les tenues en tissu se virent progressivement remplacées par la cote de maille et la cuirasse. Cette « technologie » de l’armure fut employée durant tout le moyen-âge et cela jusqu’à ce que la poudre à canon effectue son arrivée explosive sur les théâtres de conflits. Il n’était alors plus question de protection couvrant l’ensemble du corps, mais à nouveau de prodiguer au soldat une amplitude de mouvement et une rapidité d’exécution de ses gestes. La veste militaire se vit alors réintroduite aux alentours de 1700 au sein de l’armée hongroise, symbolisée par les valeureux Hussards. Pas encore de kaki a cette époque, mais des couleurs éclatantes sanglés d’or et de chrome censées inspirer la peur ainsi que l’admiration

jimmy hendrix veste militaire

Veste Hussarde et Rock’n’Roll

Cette veste est déjà en soi un symbole de mode : les Beatles, Jimi Hendrix ou Mickael Jackson l’ont arborées dans une époque qui n’évoquait déjà plus l’idée que l’on se faisait du militaire. Lourde, voyante et très détaillée, elle est loin d’un vêtement à destination de forces armées tel qu’on peut se l’imaginer. 

Ce qui semble étonnant dans cet avènement de l’uniforme hussard est qu’il ne fut pas introduit via le prisme des défilés ou des créateurs. Selon la légende, c’est Eric Clapton en personne qui se serait procuré une de ces vestes chez un antiquaire londonien et qui aurait ainsi enclenché cette nouvelle tendance. Reprise par Lennon, Jagger ou Hendrix, elle fut détournée à la fois en un symbole de la décadence revendiquée par le rock’n’roll, mais aussi en un message pacifiste à destination des gouvernements européens et nord-américains. Une hype et une charge symbolique qui fut ensuite reprise par les créateurs, et notamment par Lagerfeld et Givenchy, faisant de l’uniforme hussard une pièce maîtresse de leur oeuvre respective.

beatles military jacket

La veste militaire moderne

C’est au cours des années 1800 que la veste militaire va réellement rentrer dans l’ère moderne via un événement majeur : l’arrivée pour la première fois de sa couleur kaki. Nous sommes en 1846 et Sir Harry Lumsden, lieutenant dans l’armée britannique alors posté à Peshawar pour une campagne indienne a compris que la traditionnelle veste rouge de ses soldats serait un problème pour garder un certain niveau de couverture. Il résolut alors le problème en teintant des nouvelles vestes en coton dans des couleurs qui seraient semblables à celles de l’environnement local : kaki et sable. Ce serait donc officiellement la première fois de l’histoire qu’une armée aurait utilisé leurs vêtements comme avantage pour se camoufler.

Cette couleur se généralisera très rapidement en occident et devint petit à petit celle de la guerre. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, les soldats rentrant chez eux et en permission commencèrent même à utiliser leur veste pour passer la tondeuse ou faire du bricolage, ce qui ne convint pas à l’armée qui souhaitait remettre du prestige dans l’habillement militaire. 

Cette réflexion se profilant à l’aube de la guerre froide aboutira en 1965 à la création de ce qui est considéré comme la plus iconique des vestes militaires : la « M-1965 field jacket », plus couramment appelée : « M65 ».

forest gump veste militaire

Des caractéristiques uniques

Cette veste symbolique de la guerre du Vietnam présente plusieurs particularités qui lui ont permise de devenir une pièce incontournable. Elle fait suite à la M-43 utilisée durant la seconde guerre mondiale ainsi que durant la guerre de Corée. Elle est composé à 50% coton et 50% Nylon, ce qui en fait une veste légère et spécialement étudiée pour s’adapter a un maximum de températures possibles. Elle comprend quatre poches dont deux moyennes sur la poitrine et deux plus larges sur les hanches. La taille peut être ajusté par une corde située dans la doublure et la veste se ferme avec un zip ainsi que par des boutons pressions pour faciliter l’habillement et les changements des soldats. Enfin, un second zip est situé sur le col et renferme une capuche en nylon en cas de pluie. Une veste assez minimaliste (production militaire massive oblige) mais diablement polyvalente.

veste militaire M 65

La M-65 et la contestation

C’est cette veste en particulier ainsi que ses dérivées qui représentent aujourd’hui la veste militaire pour la plupart d’entre nous. Un constat explicable à l’aide de plusieurs facteurs : dans un premier temps cette veste fut utilisée par les G.I américains lors de la guerre du Vietnam, une guerre ayant été largement relatée par Hollywood dont les codes vestimentaires se sont nécessairement imprimés dans nos représentations. Par exemple, c’est le type de veste que porte Robert De Niro dans Taxi Driver ou celle de Tim Robins dans le fabuleux « Jacob’s Ladder ». La M-65 a également l’image d’une veste symbolisant la contestation, les marches pacifistes contre cette même guerre ayant rassemblé des vétérans et des civils qui portaient la M-65 en guise de protestation (une façon de désacraliser l’uniforme si cher aux politiques de l’époque). A l’époque, les mouvements de manifestation étaient appuyées par les grandes figures du rock’n’roll des années 60 et 70 qui n’hésitaient pas à prendre parti farouchement, le plus fervent représentant étant sans aucun doute John Lennon.

 Le modèle réactualisé ensuite repris par les mouvements punk des années 80 ainsi que les courants grunge des années 90.

veste militaire military jacket

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, la veste militaire s’inscrit dans la culture de consommation qui a su s’approprier son caractère contestataire et anticonformiste. Après une absence prolongée, la nostalgie de la veste militaire fut réactivée par le premier défilé de Marc by Marc Jacobs en 2001. Elle est aujourd’hui omniprésente dans la mode masculine ou féminine, à la fois pour ce qu’elle est et pour ce qu’elle représente. C’est dans cette veine qu’elle s’impose aujourd’hui comme un indispensable, le retour en force de la fripe facilitant son nouvel avènement. Sa coupe permettant un grand nombre de déclinaisons et d’assortiment, sa couleur si particulière lui accordant une véritable singularité dans les gardes-robes, et sa symbolique lui prodiguant une place à part dans notre imaginaire.

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles