Comment lancer sa marque de mode en Crowdfunding ?

Le crowdfunding ou financement participatif n’est plus à définir ou a expliquer. C’est un modèle économique qui a connu des succès considérables ainsi que des échecs majestueux. Il a ses détracteurs ainsi que ses supporters. Du point de vue des sceptiques, c’est un modèle économique qui n’accorde pas assez de garanties au consommateur et qui vit encore aujourd’hui dans un brouillard législatif. Pour les enthousiastes, le crowdfunding comme pratiqué par des sites tels que Kickstarter, Ulule ou Indiegogo permet aux indépendants de s’exprimer tout en autorisant au consommateur de tailler l’offre à son image. Côté mode, les dernières réussites nous permettent de constater un engouement encore bien présent pour ce type de financement. Que ce soit le « 10-Year Hoodie » avec ses 1 053 830 dollars ou les jeans Barbell financés par les internautes à hauteur de 735 794 dollars. De plus, alors que les magazines et les blogs ont un succès beaucoup plus important chez la gent féminine, il semblerait que la mode masculine soit privilégiée sur des sites comme Kickstarter. Alors oui, il existe des opportunités pour les jeunes entrepreneurs désireux de se lancer dans l’aventure, mais des risques sont également bien présents. Voici donc quelques conseils pour réussir sa campagne de crowdfunding. (Tout les produits illustrant cet article sont issus du financement participatif)

ministry of supply

Avant de se lancer

Une idée, oui c’est indispensable. Mais c’est également très mince pour commencer ce type de projet. Le financement participatif ne dispense en aucun cas d’un business plan, de prévisionnels, de statut administratif, etc… Malheureusement aujourd’hui, beaucoup de projets sont lancés alors qu’ils n’ont aucune base théorique et tendent à provoquer de grosses problématiques autant du côté des créateurs que des « backers ». C’est décevant, mais la sucess story de types bourrés qui ont une idée incroyable et qui le lendemain lancent trois photos sur Kickstarter pour finalement se retrouver financé à 3 millions n’existe pas. Avoir des idées sous l’effet de l’alcool c’est bien ! Mais encore faut-il par la suite évaluer les risques, les rendements… Tout ce qui fait la réalité d’une marque. Ce qu’il est nécessaire de réaliser avec des plateformes comme Kickstarter, c’est qu’elles ne facilitent pas à proprement parler la vie du créateur de projet. Simplement qu’au lieu de se diriger vers un interlocuteur en possession d’une grosse pile d’argent, on s’adresse à une multitude d’interlocuteurs. C’est bien cette création de demande qui va conditionner une potentielle réussite.

barbell

Raconter

Si le créateur de projet ne vient pas chercher des investisseurs dans le sens classique du terme, les investisseurs ou backers présents sur les plateformes de crowdfunding ne sont pas là pour chercher des marques dans le sens classique du terme non plus. Ils sont là, car ils sont désireux de découvrir des projets et des entrepreneurs atypiques et créatifs. Ainsi, il est nécessaire de mettre l’accent sur un parcours d’idée, de faire de son aventure de jeune entrepreneur un conte où se mêlent émotion, adversité et espoir… Bon, n’en faites pas trop non plus, les créateurs qui versent une larme car c’était difficile de faire des tongs ne sont pas spécialement plébiscités. Mais il existe un vrai lien a créer entre le projet et ses investisseurs et c’est la façon dont vous en parlerez qui va créer cette relation. Pour cela, le paragraphe qui pitch le projet doit être relu, corrigé et remodelé des centaines de fois. Il est nécessaire qu’il soit précis et impactant. À vos meilleures plumes donc !

tight

Montrer

Lorsque vous allez voir une banque ou un fond d’investissement avec votre projet, vous pouvez toujours amener un prototype avec vous. C’est un atout que vous ne pouvez pas faire valoir sur internet. Cela implique que la photographie, l’illustration ainsi que la vidéo doivent être irréprochables, tant sur le fond que sur la forme. Même avec le meilleur produit, sans une iconographie impeccable, il n’y a que très peu de chance que vous ne parveniez à faire financer votre projet. En ce qui concerne la photographie, il sera nécessaire de vous équiper de votre meilleur appareil ou de faire place à un professionnel. Si vous croyez en votre projet, c’est un investissement qui se verra rapidement rentabilisé. Pour la vidéo, il n’est pas nécessaire de se lancer dans une production hollywoodienne avec un scénario à rebondissement. Contentez vous d’interviews de l’équipe en charge du projet couplé à des prises de vue du produit. Plus le contenu sera simple, plus il sera facile d’avoir un rendu satisfaisant. La clé pour la photographie ou la vidéo est de s’éloigner au maximum d’un rendu « amateur » car c’est une impression qui se reportera à tout les coups sur les produits proposés.

sword plough

Encourager

Comme vous le savez certainement, la base du financement participatif est que l’investisseur soit récompensé de son investissement. Ce transfert de valeurs ne lui rapportera pas de l’argent mais une « récompense » qui sera de plus en plus qualitative à mesure que la somme investie sera importante. Donc pour encourager vos investisseurs il existe quelques règles de base. Déjà, il ne faut rien promettre que l’on ne pourra pas assurer à coup sur. Pour cela, on en revient à la planification du projet qui est un élément essentiel. Que ce soit sur la quantité, la date, ou la qualité, à aucun moment le backer ne doit se sentir floué. Car l’investisseur en question est un futur client potentiel, et si vous souhaitez pérenniser votre marque, il est préférable de ne pas trahir les premières personnes qui lui ont fait confiance. Il est donc préférable de poser des limites aux nombres possibles de contributeurs pour ne jamais se faire dépasser par l’éventuel succès que peut rencontrer votre projet. Ensuite, il faut créer l’envie. Pour ce faire, il est intéressant de se mettre dans la peau d’un contributeur. Se demander : est-ce qu’une une carte postale de vos vacances va vraiment l’intéresser ? Ou si il est vraiment nécessaire de proposer un lot de 15 t-shirt du même modèle ? Si vous parvenez à bien cerner les attentes, ce sera déjà un premier pas vers la connaissance de vos clients et de votre marché. La clé est donc de bien échelonner les contributions, en proposant des récompenses en rapport direct avec votre projet, et qui permettent aux contributeurs de se sentir comme faisant parti d’une communauté à part entière.

ministry of supply

Promouvoir

Enfin, pour assurer la réussite de votre projet, vous ne pouvez pas vous permettre de limiter votre communication au site Kickstarter, Ulule … Vous vous devez de faire rappliquer le maximum de personnes sur la page de votre projet. Ce n’est pas non plus en créant une page Facebook avec une jolie photo et un compte twitter que vous parviendrez à créer l’enthousiasme dans le coeur des hommes. En cernant les points forts de votre projets, vous pouvez dans un premier temps prendre contact avec les médias susceptibles de mettre en avant votre contenu. Il existe par ailleurs désormais des magazines web spécialisés dans le crowdfunding et les créateurs indépendants. Si vous parvenez à leur exposer votre projet avec efficacité, ce genre de plateforme vous donnera de la visibilité ainsi que de probables relais. C’est également le moment de faire appel à votre entourage ainsi qu’à toutes vos connaissances susceptibles de mettre en avant votre campagne. Donc oui, vous allez devenir un poids pour tout le monde, mais bon, c’est pour la bonne cause. Pour finir, il est capital de réfléchir sa stratégie de communication en amont. Une campagne dure généralement un mois, et un mois, c’est très court.

quarter century

La campagne n’est pas financée

Vous avez tout donné mais malheureusement les investisseurs n’ont pas été au rendez-vous. C’est sans conteste un coup dur mais c’est également une leçon pleine d’enseignement. Vous pouvez par exemple repérer le prix moyen que le contributeur était prêt à mettre et quel produit a été plébiscité. Vous pouvez également tirer des conclusion sur la somme minimum que vous vous étiez fixé. C’est une période de remise en question qui est loin d’être facile mais qui sera sans doute salvatrice pour la suite de votre projet. De manière personnelle, je ne conseillerai pas une nouvelle campagne de crowdfunding après l’échec d’une précédente. Mais il existe d’autres moyens de financer les projets et si l’idée en elle même n’a pas de raison d’être remise en question, alors cette première expérience servira d’appui pour la suite.

wool prince

La campagne est financée

L’objectif est atteint, le plus dur est à venir. Car oui, si vous êtes parvenu à atteindre votre seuil minimal de contribution, le travail des investisseurs est terminé pendant que le vôtre commence. La clé ici est de se focaliser dans un premier temps sur la satisfaction des contributeurs. En livrant au plus vite les récompenses, vous vous assurerez d’un suivi et d’un soutien sur le long terme. Ensuite, à vous de devenir autonome financièrement et de proposer des produits à la hauteur du projet ambitionné. Que vous ayez des problématiques ou non dans la production, il faut assurer un suivi d’information entre les contributeurs et la marque. Qu’ils se sentent toujours investis dans le développement et la réussite de celle-ci. Pour une marque émergente, c’est un atout considérable que de disposer d’une communauté solide.

uniform

Conclusion

Plus de 7 ans après la création de Kickstarter, on peut se permettre d’avoir un tant soit peu de recul face au phénomène de crowdfunding. Nombreux sont ceux qui ont d’abord crié au génie, puis au scandale et qui déclarent aujourd’hui que ce principe de financement n’a plus de réalité tangible. Mais force est de constater qu’au dela de l’effet de mode, le modèle économique a su se stabiliser pour proposer une alternative viable aux entrepreneurs désireux de se lancer dans la folle aventure du textile. Comme cela a été expliqué plus haut, il est nécessaire pour le créateur d’établir des bases administratives, économiques et communicationelles solides dans la mise en place de sa campagne. Mais avec toutes ses conditions remplies et une idée brillante dans la tête, le crowdfunding peut s’avérer une vraie solution pour les créatifs en tout genre. Alors, une idée ?

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles