Montre Casio G-Shock Gravitymaster : Test & Avis

On a tous rêvé enfant de posséder cette montre géniale, celle qui permet de se téléporter, de se protéger contre les balles ennemies, de tirer un fil pour se hisser sur le toit des buildings, etc. C’est de manière imagée que nous nous sommes mis en quête de ce « joujou » aux caractéristiques surdimensionnées. A vrai dire, elle est loin d’être un simple jouet mais un véritable instrument hyper-performant. D’emblée, il est clair que nous n’avons pas pu essayer l’intégralité des fonctions de ce modèle (sinon il aurait fallu m’envoyer sur la lune). Dans la limite de nos moyens, nous avons testé la Casio Gravitymaster GPW-1000.

casio-g-shock-gravitymaster

La marque

Si le japonnais Casio a pénétré le marché de la montre en 1974 avec un premier modèle digital, c’est en 1983 que la véritable révolution Casio s’est mise en marche. Cette date correspond au lancement de la première montre résistante aux chocs : la G-Shock. Partant du postulat que la montre était une pièce fragile, les ingénieurs de chez Casio se sont attelés à la conception de la montre la plus solide au monde. A l’aide de composants triple-protection, la G-Shock représentait à l’époque un nouveau type de montre que les chocs violents n’affectaient pas. Immédiatement, on a commencé à la reconnaître pour son look unique, sa fiabilité, ses fonctionnalités. Au fur et à mesure des années, Casio a su faire évoluer ses modèles en leur intégrant toujours plus de fonctionnalités et en gardant en toile de fond le concept original. Alors que G-Shock a fêté ses 30 ans en 2011, la marque est devenue la vitrine horlogère de Casio, cassant toujours plus les codes de l’horlogerie classique.

g-shorck-boitier

Fiche technique

Casio a annoncé en juin 2014 le lancement de sa gamme « Gravitymaster » et ses montres bardées de technologies. Ce sont les premières montres hybrides conçues pour recevoir aussi bien les ondes GPS que radio, donnant alors un affichage de l’heure d’une précision extrême ou que l’on soit dans le monde, et même dans les airs puisque la série a été développée avec des pilotes de la Royal Air Force. En tête de gondole : la « GPW-1000-9GER » que nous avons eue entre les mains aujourd’hui.

g-shock-gpw-1000-cadran

Comme on le disait en préambule la « GPW-1000 » embarque de nombreuses fonctionnalités. Elle reçoit automatiquement les ondes radio disponibles grâce à une technologie multi-bande 6 pour afficher une heure, calibrée sur six signaux à travers le monde. La montre acquiert également des informations de position et d’heure auprès de satellites GPS. Une fois ces informations acquises, elle détermine seule le fuseau horaire, juge seule la nécessité d’un passage à l’heure d’été et se met à jour en fonction. Tout est donc réalité pour un réglage optimal de l’heure, et bien plus ! La liste est impressionnante : affichage lumineux, résistance aux chocs et aux vibrations grâce à son armature Triple G Resist et l’usage d’un gel absorbant, alimentation en énergie hybride (pile et solaire), aiguilles fluorescentes, affichage de l’heure dans 29 fuseaux horaires, chronomètre 1/20 sec, compte à rebours, date, alarme, mode avion, verre saphir, boitier et bracelet en résine et fibre de carbone, étanchéité jusqu’à 20 bars.

epaisseur-casio-gpw-1000

boucle-acier-gshock

La « GPW-1000 » présente un boitier ovale de 66 x 56 mm pour une épaisseur de 18,8 mm d’une couleur noire mate. On trouve les écritures classiques « G-Shock » et  « Protection » disposées de part et d’autres à midi et 6h. Il comporte également des vis apparentes en ton-sur ton. Sur les côtés sont présents trois boutons poussoirs destinés à naviguer dans les fonctionnalités dont l’inférieur droit marqué d’un trait rouge égayant le tout. Trait que l’on retrouve également sur l’imposant remontoir placé à 15h. Le cadran orné d’un verre saphir est soigné, il se pare d’un rehaut bleu miroir, de repères lumineux blancs (dont deux chiffrés – 12 et 6) et affiche de nombreuses informations : petite seconde, chrono, heure au format 24h, date à 4h, ainsi qu’un autre cadran complexe disposé à 3h montrant le jour de la semaine et permettant d’afficher les différentes fonctionnalités. Le tout est assemblé dans les ateliers hi-tech de la marque à Yamagata.

gshock-casio-gpw-1000

Test

J’avais hâte d’avoir entre les mains un objet à la fiche technique si prometteuse et je n’ai pas été déçu ! La montre arrive dans son carton noir mat, lui même contenant un écrin en plastique rigide, tous deux ornés du logo de cette série « Gravitymaster ». A l’intérieur, on trouve notre « GPW-1000 » attachée à un petit coussinet. La présentation est aussi soignée que le boitier monumental ! En effet, c’est la première chose surprenante, car même si au départ on est au courant, on ne s’attend jamais à de telles dimensions. La montre est donc imposante et plutôt lourde avec quelques 130g. A l’inspection, on ne peut que constater le niveau de finition exceptionnel et le look d’enfer ! J’adore le boîtier noir mat ressemblant à une véritable armure de robot, ce bracelet aux finitions en acier inoxydable poli, les vis présentes ça et là au niveau des cornes et sur le boitier conférant au tout une allure encore plus « bestiale» mais aussi ce cadran qui à première vue semble très complexe qui reste tout de même très équilibré. Enfin, les touches de couleurs, le rouge au niveau du bouton inférieur droit et de la couronne, puis le rehaut bleu apportent une allure sportive appréciable.

casio-gshock-gravitymaster

g-shock-gpw-1000

Impossible de ne pas s’essayer à naviguer tout seul dans les fonctionnalités, je veux dire, sans l’utilisation du guide fourni avec la montre. Oubliez messieurs, car je m’y suis perdu ! Si la montre est sensée afficher l’heure exacte d’entrée, ce n’est pas forcément évident lorsqu’on se trouve dans un endroit au signal faible. Depuis ma plage Corse, elle était donc décalée d’une heure (la date était juste par contre). A priori, ce n’était qu’une simple histoire de fuseau horaire à régler manuellement : on tire la couronne au deuxième cran, et on sélectionne la ville principale de sa zone, puis tout se fait automatiquement et les aiguilles bougent seules jusqu’à l’heure H. Le bouton marqué d’un trait rouge sert à naviguer entre les fonctionnalités. Pour ceux qui auraient déjà possédés une Casio, le fonctionnement est classique : un bouton pour démarrer, un second pour arrêter ou mettre pause, puis le premier pour remettre à zéro.

casio-gpw-1000-remontoir
casio-montre-recharge-solaire

L’étude du guide de fonctionnement est très importante, et je vous conseille de le consulter de A à Z pour appréhender au mieux toues les fonctionnalités de la montre. Il explique vraiment bien, même si de nombreux renvois vers d’autres pages font tourner en bourrique à un certains moments. A vrai dire, il n’y a pas grand chose à savoir étant donné que la montre fait tout toute seule. Certaines fonctionnalités demeurent importantes (même lorsqu’on n’est pas pilote d’avion) : l’affichage du niveau de charge, le passage en mode avion, le réglage de l’alarme, le fonctionnement du chronomètre, l’affichage de l’heure dans un autre fuseau horaire, tout se fait naturellement une fois que l’on a compris le système de fonctionnement.

casio-gpw-1000

montre-casio-g-shock-gps

Au poignet

Si l’on se tourne vers ce type de montre, hors-mis pour un usage professionnel, c’est également pour son look tout droit sorti d’un film d’action américain. Au poignet, la montre ne se fait pas discrète avec son boitier XXL. Et même si elle est plutôt lourde, on finit par l’oublier comme si l’on portait un simple bracelet de tissu. La navigation est ludique même lorsqu’on la porte et on accède facilement aux différents boutons et au remontoir.

montre-gps-casio

Avis

Faire le choix d’une G-Shock n’est pas anodin, c’est également un accessoire de mode outre ses fonctionnalités. Avec cette « GPW-1000 », on est bien loin de la montre streetwear colorée, mais plus en présence d’une véritable montre d’aviateur futuriste. Son look en témoigne et ses fonctionnalités suivent. Après plus d’une semaine de test, on est comme un poisson dans l’eau et on a totalement assimilé le système de marche des différentes fonctions. La montre est imposante, certes, mais c’est l’aspect recherché et elle a fait se poser de nombreuses questions à des passants curieux. Comme on dit : « Grosse montre… grosse montre ! » Testé & approuvé.

casio
prix conseillé  
799€

sur Casio

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles