Jeans Edwin ED-80 Rainbow Selvedge : Test & Avis

Si d’habitude c’est Romano qui est le testeur officiel de jeans, on ne peut évidemment pas se permettre d’acquérir un nouveau modèle brut tous les mois. Car le porter régulièrement et constater la manière dont il vieillit fait également partie des étapes indispensables dans le test d’un jeans. C’est donc moi qui me suis lancé sous ses conseils avisés cette fois-ci. En cherchant un jeans pour mon dernier look, je suis tombé sur un modèle de chez Edwin composé de leur fameuse toile rainbow selvedge. Voici le test du ED-80 brut :

edwin-ed80-rainwbow-selvedge-jeans

La marque

Edwin, c’est cette marque de jeans originaire du Japon qui fut la première à importer ces fascinants pantalons que portaient les soldats américains lors de leurs journées de repos durant la 2nde Guerre Mondiale. Nous sommes en 1947 et Mr Tsunemi collectionne de nombreuses pièces qu’il répare. Ce n’est que quatre ans plus tard qu’il commencera à acquérir des métiers à tisser pour fabriquer ses propres jeans, et encore dix ans avant qu’il ne donne naissance à sa propre marque Edwin (anagramme de denim avec un “M” retourné). A la source de nombreuses innovations dans l’histoire du jeans, Edwin produit en 1963 la plus épaisse toile du monde de 16oz dont le tissu est fini pour la première fois de ce liseré aux couleurs de l’arc-en-ciel nommé “Rainbow Selvedge”. Si cela fait longtemps qu’on connait la marque Edwin et qu’on apprécie ses produits, c’est seulement aujourd’hui que nous avons eu entre les mains un de leurs modèles dans le cadre d’un test.

patch-cuir-edwin

Fiche Technique

Parmi l’ensemble des coupes qu’Edwin propose, je cherchais quelque chose de slim sans toutefois que ça ne soit trop serré. La coupe du ED-80 décrite comme “slim-tapered” semblait parfaite avec une ouverture à 17,5cm. Le modèle testé est taillé dans une toile “rainbow selvedge” brute de 12,8oz, c’est à dire moyennement épaisse afin de ne pas mettre une semaine pour s’y sentir à l’aise. On retrouve donc le liseré multicolore sur le revers et la poche briquet. La ceinture est munie de 5 passants et le jeans se ferme à l’aide de boutons en cuivre siglés du nom de la marque. On retrouve également des rivets aux coins de chaque poches devant. Enfin, le modèle est fini de surpiqûres jaunes (un classique) dont le fameux “W” sur les poches arrières. Le tout est confectionné en Tunisie.

edwin-ed80-selvedge

bouton-cuivre-edwin-jeans

edwin-ed-55-rainbow-selvedge

edwin-ed80-rainbow-back

edwin-rainbow-selvedge-denim

Test

Au premier déballage le jeans est rigide car neuf, mais pas tant que ça. C’est du à l’épaisseur de la toile qui est relativement fine par rapport à d’autres que Romano aurait pu tester auparavant par exemple. La teinture est profonde et le tissu laisse apparaître de légers reflets blancs. Elle ne laisse à priori aucune trace sur les doigts ni sur la languette des chaussures. Cela est du à la durée du trempage des fils en amont de leur tissage. En auscultant le jeans, on constate que l’ensemble est bien réalisé : les points de coutures ne présentent pas d’excédent de fil, les rivets et boutons semblent solidement fixés et le tissu a bel aspect. Autre chose importante, l’intérieur est également propre avec un liseré partant du bas de la cheville jusqu’en haut de la poche, signe de qualité.

edwin-rainbow-selvedge-coin-pocket

edwin-ed80-selvedge-details

ed-80-rainbow-selvedge-coutures

edwin-ed80-couture-poches

edwin-japanese-denim

edwin-ed80-interieur

rainbow-selvedge-denim-edwin

Essayage

Alors, ça taille comment ?

Pour ce test, j’ai choisi le ED-80 dans ma taille habituelle, à savoir 32, longueur 34 (je mesure 1m86 et pèse 76kg). Je l’enfile confortablement, et ce dès la première fois. Il n’est pas exagérément serré, mais je ne recherchais pas un rendu très moulant, plus quelque chose d’ajusté sans excès. Au bout d’une semaine, la toile se détend déjà et prend environs une taille supplémentaire. Je ne regrette pas mon choix en ce qui concerne la taille car il aurait fallu souffrir le temps que le jeans se détende. Généralement, j’aime beaucoup la coupe qui reste ajustée aux cuisses mais pas aux mollets avant de se resserrer aux chevilles. Le niveau de finition est élevé et les détails multicolores se remarquent sans trop surcharger le tout.

edwin-ed-80-rainbow-selvedge-slim-fit

Avis

L’achat d’un ED-80 Rainbow Selvedge vous coûtera 119€. C’est le prix du marché pour l’acquisition d’un bon jeans selvedge. Son plus est clairement l’utilisation d’un tissu aux finitions arc-en-ciel, que l’on soit puriste ou pas. La coupe est également une réussite. En conclusion, il semblerait que j’ai trouvé mon jeans brut titulaire pour quelques temps. Testé & approuvé !

Logo Edwin
prix conseillé  
129€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles