La mode des années 80

L’été dernier, nous avions entamé une série dans laquelle nous revenions sur l’histoire de la mode. Décennie par décennie nous étions replongés dans l’univers des années 30, 50, 60 et 70. Ce travail inachevé nous restait sur la conscience, c’est pourquoi notre série est de retour ! Pour vous situer, nous sommes en pleine guerre froide, dans un contexte géopolitique compliqué mais également dans une période de renouveau culturel voyant la société se décomplexer. Voici la mode des années 80 :

Quelques dates clés

6 mars 1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme à faire son entrée dans l’Académie Française
30 octobre 1980 : Coluche annonce qu’il se présente à l’élection présidentielle
7 novembre 1980 : mort de Steve McQueen, acteur américain
8 décembre 1980 : assassinat de John Lennon
22 janvier 1981 : première diffusion du feuilleton américain Dallas sur TF1
24 avril 1981 : IBM lance son Personal Computer
10 mai 1981 : Election de François Miterrand à la tête de l’état Français
16 juillet 1982 : suicide de Patrick Dewaere
14 septembre 1982 : mort de Grace Kelly
17 janvier 1983 : mort de Louis de Funes
24 février 1983 : Sortie de la Peugeot 205
24 janvier 1984 : Apple lance le Macintosh
5 juin 1983 : Victoire de Yannick Noah à Roland-Garros
27 juin 1984 : Victoire de l’équipe de France de football lors de l’Euro 1984 disputé en France
12 juin 1985 : Adhésion de l’Espagne et du Portugal à L’union Européenne
1 septembre 1985 : un groupe de recherche franco-américain repère l’épave du Titanic, soixante-treize ans après son naufrage
18 octobre 1985 : Sortie de la NES, deuxième console de jeu du japonais Nintendo
26 avril 1986 : Catastrophe de Tchernobyl
1 mars 1987 : Lancement de M6
3 mai 1987 : mort de Dalida
4 juillet 1987 : Klaus Barbie, ancien chef de la Gestapo est condamné à la prison à perpétuité
2 mars 1988 : première diffusion en France de Dragon Ball
30 avril 1989 : mort de Sergio Leone
5 octobre 1989 : le Dalaï Lama reçoit le prix nobel de la paix
9 Novembre 1989 : Chute du mur de Berlin

Personnages marquants

hommes importants annees 80

(1) Ronald Reagan [1911-2004] : président des Etats-Unis d’Amérique de 1981 à 1989, il est victime dès les premiers jours de son mandat d’une tentative d’assassinat. Il aura eu de nombreuses crises à gérer outre les réformes importantes qu’il a menées pour son pays : la guerre Iran-Irak, la Lybie, le Liban et la fin de la guerre froide menant à la chute du mur de Berlin.

(2) Mikhaïl Gorbatchev [1931-…] : il fut le Secrétaire général du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique entre 1985 et 1991. Son passage la tête de l’URSS marque un changement de cap radical dans le politique de l’empire soviétique qui touche à sa fin sous son impulsion avec la chute du mur de Berlin en 1989.

(3) François Miterrand [1916-1996] : après une première élection présidentielle perdue en 1974, il est élu 21ème Président de la République Française en 1981. Ses deux mandats furent marqués par de nombreuses réformes telles que l’abolition de la peine de mort, de nombreuses avancées pour les droits des homosexuels ainsi que de l’inauguration de nombreux édifices culturels.

(4) Coluche [1944-1986] : avec une longue carrière d’humoriste et d’acteur au cours des années 60 et 70, Coluche se présente à l’élection présidentielle française en 1981 mais en sera dissuadé. Après quelques années de recul, il reprend sa carrière d’acteur et se lance dans des projets annexes, créant en 1985 l’association à but non-lucratif Les Restos du Coeur.

(5) Le Gang des Postiches [1981-1986] : c’est un groupe de braqueurs qui au cours années 80 s’attaquaient à des banques (27 au total) déguisés en bourgeois et portant des perruques et autres fausses moustaches. Ne faisant jamais de victime dans leur braquages, ils acquirent une certaine sympathie auprès du grand public avant d’être tous cueillis par la patrouille.

femmes importantes annees 80

(6) Margaret Thatcher [1925-2013] : en 1979, elle devient la première femme à diriger un pays européen. Reprenant son pays en pleine crise, elle mena avec ténacité de nombreuses réformes pour l’en faire sortir. Femme de poigne, elle fut réputée pour sa fermeté d’ou son surnom “La Dame de Fer”. Elle a joué un rôle crucial dans la chute de l’URSS.

(7) Madonna [1958-…] : Madonna Louise Ciccone de son vrai nom est une chanteuse américaine dont le succès débuta en 1984 avec la sortie de son 2ème album Like a Virgin. Utilisant des signes religieux tout en apparaissant dévergondée, c’est ce personnage sulfureux qui a largement contribué à son succès. Au même titre que Michael Jackson, elle est surnommée “Queen of Pop”.

(8) Lady Diana [1961-1997] : Diana Frances Spencer est la descendante d’une famille noble d’Angleterre. En 1981, elle épouse le Prince Charles, fils aîné de la Reine Elisabeth II et devient Son Altesse royale la princesse de Galles et comtesse de Chester, duchesse de Cornouailles, duchesse de Rothesay, comtesse de Carrick, baronne de Renfrew, Dame des Îles, Princesse d’Écosse. Pour son franc parler, sa beauté et son engagement dans des oeuvres caritatives, elle est considérée comme un personnage majeur de la décennie. Elle meurt en 1997, suite à une course-poursuite en voiture avec des paparazzis.

(9) Catherine Deneuve [1943-…] : si sa carrière avait déjà pris son envol dans les années 70, cette décennie voit Catherine Deneuve s’affirmer comme une des actrices les plus importantes de sa génération. Pour sa beauté, son jeu et le choix de ses rôles, elle tient une place particulière dans le coeur des français et devient sa représentante la plus illustre auprès du public étranger. En 1981, elle se voit récompensée du César de la meilleure actrice pour le film Le Dernier Métro de François Truffaut.

(10) Isabelle Adjani [1955-…] : les années 80 appartiennent à Isabelle Adjani. Clairement, elle devient l’actrice la plus appréciée du public français. Adulée, elle remporte 3 Césars de la meilleure actrice (1982, 1984, 1989) et se voit reconnue pour la pureté de son jeu, notamment pour les films dramatiques.

divertissement annes 80

(11) Michel Platini : [1955-…] : footballeur français reconnu comme un des meilleurs de l’histoire de ce sport. Il mène notamment l’équipe de France en demi-finales de la Coupe du Monde de Football deux fois (1982, 1986), à chaque fois perdue contre la RFA puis accède au titre suprême européen lorsque la France remporte le Championnat d’Europe des nations en 1984 devant son public.

(12) Michael Jackson [1958-2009] : chanteur américain aujourd’hui reconnu comme l’artiste qui a rencontré le plus de succès de tous les temps. Son surnom “King of Pop” provient de son style musical, évidemment très pop et de sa voix qu’il a dit inspirée de celle de Diana Ross. Il fut également un danseur hors-pair, ayant inventé de nombreux pas à l’époque inédits tels que le “Moonwalk”, sa marque de fabrique. Déjà connu du grand public car membre du groupe “Jackson 5” avec ses frères, sa carrière solo prend son envol en 1982 avec la parution de son album “Thriller” et s’affirme en 1984 avec “Bad”.

(13) Yannick Noah [1960-…] : tennisman prometteur, Yannick Noah accède au sacre suprême en remportant en 1983 le tournois de Roland Garros. Par conséquent, il devient extrêmement populaire au sein du public français mais ne parviendra jamais à confirmer cette victoire.

(14) Mister T [1952-…] : de son vrai nom Laurence Tureaud alors garde du corps pour des personnalités est repéré par Sylvester Stallone pour lui donner la réplique dans Rocky III. Ce film lui ouvrira les portes du métier d’acteur, notamment pour le rôle de Barracuda dans la série L’agence tout risques. Pour ses coupes de cheveux farfelues ainsi que son style vestimentaire bling bling, il fut au cours des années 80 une des icônes de société auprès des jeunes.

(15) Diego Maradonna [1960-…] : personnage controversé pour ses nombreuses frasques extra-sportives mais également footballeur de génie considéré par certains comme le meilleur de tous les temps, Diego Armando Maradonna a marqué son époque, menant son équipe national au sacre lors de la Coupe du Monde de Football 1986.

Cinéma

films annes 80 1

(1) Shining de Stanley Kubrick (1980) : Le onzième film du réalisateur inspiré d’un roman de Stephen King. D’après l’histoire, il aurait eu l’idée de ce roman à la suite d’un séjour dans un hôtel du Colorado réputé pour les phénomènes étranges qui s’y sont passés. L’acteur principal du film est Jack Nicholson qui avait déjà fait ses preuves en tant que maître dans l’art de jouer la folie pour le film Vol au dessus d’un nid de coucous (1975). Ce film est devenu un mythe dans le genre horreur. Cependant, Stanley Kubrick le décrit lui-même comme : “Shining est un film optimiste. C’est une histoire de fantômes. Tout ce qu’il dit c’est qu’il y a une vie après la mort, c’est optimiste.”

(2) E.T. de Steven Spielberg (1982) : Ce film est LE grand succès de la décennie. Il met en scène un petit garçon nommé Elliot qui se lie d’amitié avec un extra-terrestre abandonné par ses congénères sur la planète Terre. Il fut montré en clôture du festival de Cannes 1982, et immédiatement encensé par les critiques. E.T. figure souvent dans le haut du classement des “films à voir”.

(3) La Boum de Claude Pinoteau (1980) : l’histoire d’un groupe d’adolescents parisiens au début des années 80. L’actrice principale est Sophie Marceau, et elle avoua avoir passé le castin au hasard. L’histoire lui a donné raison puisque le film rencontre un succès immédiat et reste comme une référence pour de nombreux jeunes de l’époque, mais pas que puis qu’il est transgénérationnel.

(4) The blues brothers de John Landis (1980) : A la base, ce film est une adaptation cinématographique des sketchs de l’émission américaine Saturday Night Live encore diffusée aujourd’hui. Il y met en scène deux gangsters de Chicago qui se battent pour sauver l’orphelinat dans lequel ils ont grandi. La musique fait partie intégrante du film, notamment le rythm and blues et le style à base de costume noir et Wayfarer. Ajoutez à celà un rythme endiablé et vous avez un des films les plus mythiques des années 80.

(5) Le retour du Jedi de Richard Marquand (1983) : c’est à l’époque le dernier volet de la saga Star Wars. On y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série qui se conclut ici avec la manière. Dark Vador tentant à tout prix de faire passer son fils Luke Skywalker “du côté obscur de la force” se fera tuer par ce dernier. On aime, ou on aime ;)

films annes 80 2

(6) Tchao Pantin de Claude Berri (1983) : un des films les plus récompensés de l’histoire des César avec 5 prix dont celui du meilleur acteur décerné à Coluche. Dans un ambiance parisienne nocturne, il y joue le rôle d’un pompiste, ex-flic, qui se lie d’amitié avec un petit malfrat qui meurt du fait de ses activités illicites. Il enquêtera par la suite pour trouver les responsables de cette mort qui l’affecte.

(7) S.O.S Fantomes de Ivan Reitman (1984) : Quatre para-psychologistes se font virer de leur emploi et décident de monter une entreprise de capture de fantômes. Ils développent du matériel de haute-technologie afin d’y parvenir et établissent leur centre social dans une caserne désaffectée. Humour, originalité du scénario font la légende de ce film qui sera un succès pour des générations.

(8) Scarface de Brian de Palma (1983) : remake du film de 1932 sorti sous le même nom. On y retrouve un réfugié cubain nommé Tony Montana joué par Al Pacino qui arrive à Miami avec rien et se bâtit un empire dans le milieu de la cocaïne. C’est Al Pacino qui après avoir le premier film commence à imaginer une réadaptation. Au casting de nombreux noms ont été annoncés dont même Robert De Niro dans le rôle de Tony. Aujourd’hui, le film est resté culte pour toute une génération de voyous.

(9) Rocky IV de Sylvester Stallone (1985) : Rocky IV, c’est la représentation parfaite de la puissance des Etats-Unis face au méchant URSS. Rocky Balboa y affronte un boxeur à priori surhumain et finit… par gagner évidemment. Il reste pour de nombreuses personnes le meilleur épisode de la série.

(10) Top Gun de Tony Scott (1986) : c’est le film qui a lancé Tom Cruise aux yeux du grand public. L’intrigue n’est pas très poussée mais les effets spéciaux lors des combats d’aviations en font un film très spectaculaire et un succès au box-office.

films annes 80 3

(11) Retour vers le Futur de Robert Zemeckis (1985) : un des films qui a le plus marqué les années 80. Il contre l’histoire d’un savant fou ayant construit une voiture pour voyager à travers le temps. Pour son univers représentant la jeunesse américaine du présent et du futur, pour ses scènes devenues mythiques par la suite, Retour vers le futur est un succès international et restera dans la culture populaire comme un film culte.

(12) Indiana Jones et la dernière croisade de Steven Spielberg (1989) : le troisième épisode de la série Indiana Jones est considéré par certains fans comme le meilleur. On y retrouve Indiana (Harrison Ford) et son Père (Sean Connery) dans une aventure rocambolesque les menant au Graal, la coupe qui a accueilli le sang du Christ. Il se démarque des précédents films notamment par son humour.

(13) Full Metal Jacket de Stanley Kubrick (1987) : basé sur un roman nommé The Short Timers de Gustav Hasford relate l’histoire de jeunes soldats recrutés pour la Guerre du Vietnam. Si la critique et le public l’accueillit comme un film anti-guerre, il avait au départ le but de montrer ce qu’est la vraie guerre.

(14) Piège de cristal de John McTiernan (1988) : le premier film de la trilogie Die Hard inspiré du roman Nothing Lasts Forever de Roderick Thorp. On y voit un policier lutter contre une bande de terroristes allemands ayant décidé de braquer une tour de New-York avec à la clé un gros butin. Pour le personnage de John McLane, de nombreux acteurs en vogue du moment furent approchés, mais ce fut finalement Bruce Willis, alors acteur de série qui accepta le rôle.

(15) Batman de Tim Burton (1989) : si Batman, personnage de DC Comics n’avait jusqu’alors été adapté qu’en série télévisée, la Warner approche en 1985 Tim Burton qui malgré des réticences accepte de traiter le sujet à sa sauce. Malgré le casting de dizaines d’acteurs pour incarner Batman et le Joker, il convainc la Warner d’opter pour Michael Keaton et Jack Nicholson dont l’interprétation du sociopathe reste culte.

Le Style

La mode des années 1980 mets fortement l’accent sur les accessoires de mode. Les couleurs vives que l’on avait commencé à voir dans les looks hippies des années 1970 s’affirment. Les femmes elles se tournent vers l’image d’une richesse affichée par des bijoux, notamment par de grandes boucles d’oreilles en or, des colliers de perles et des vêtements couverts de paillettes et de strass. Le début de la décennie voit également la mode punk s’effacer peu à peu.

princess diana 1980s

La femme a vu sa coupe de cheveux devenir très bouffante, longue et ébouriffée en contraste avec le style long et droit porté dans les années 1970. C’est notamment du à la télévision qui a contribué à populariser le cheveu bouffant avec du volume et l’image glamour qu’elle lui a associé. De paire, les femmes des années 1980 portaient un maquillage lourd et lumineux, composé de rouge à lèvres de couleur claire, cils noirs et épais, blush rose et bleu clair, toujours dans la même optique glamour.

isabelle hupper marie trintignan 1989

La haute couture dont l’art restait si précieux et exclusif a donc commencé à décroître au fil des années à la faveur d’une mode plus casual. Ainsi on distingue l’avant et l’après 1980 comme une époque durant laquelle les choses se sont vestimentairement parlant simplifiées. Plusieurs maisons de haute couture comme Cardin ont par exemple cédé leur licence d’exploitation et des produits autrefois de luxe sont devenus grand public. Les icônes de mode sont désormais des gens de la télévision, des personnalités politiques et des sportifs : le couple Reagan, la Princesse de Galles et les acteurs des séries américaines dont les gens copient le style.

Le mec normal

Au début des années 1980, la mode portée par le mec normal restait en ligne avec ce que l’on voyait depuis la fin des années 70. Les vêtements de sport étaient plus populaires que les jeans pendant cette période et les couleurs flashy que l’on pouvait voir ont eu tendance à se ternir. On portait alors du noir, blanc, indigo, vert forêt, bordeaux, et différentes nuances de marrons et oranges. Le velours et les tissus en polyester étaient populaires, notamment utilisés sur les hauts en particulier. Le combo pantalons lâche et chemise cintrée est également resté populaire au début de la décennie. Désormais, on est passé dans une époque totalement où les matières synthétiques ont la part belle. Les hommes portent également des polos, des t-shirts col V, des bottes de cow-boy, des jeans et même des hoodies. D’ailleurs, il est devenu acceptable pour les hommes de porter des vestes et des pantalons sport à des endroits qui nécessitaient auparavant un costume.

les sous doues en vacances

Formel

Niveau formel, l’homme des années 80 s’inspire des années 1940, portant un costume croisé à rayures pourvu d’épaulettes. Depuis les années 1970, les hommes n’avaient plus porté de rayures dans leur tenue de bureau. Pour leur grand retour, elles étaient plus larges que durant les années 40, taillées dans des costumes aux coupes similaires que ceux de la décennie précédente.

les comperes 1983

C’est à cette époque que les costumes trois pièces ont commencé à décliner. D’autre part, le revers des vestes est devenu plus étroit et les gilets ; pour ceux qui en portaient, ont commencé à descendre plus bas sur le torse (ils comportaient auparavant 5-6 boutons mais sous l’impulsion de créateurs tels que Giorgio Armani, Ralph Lauren ou Anne Klein, ils furent raccourcis à 4 boutons).

La tenue de cérémonie a changé rapidement et radicalement dans les années 1980. Au début de la décennie, beaucoup d’hommes portaient encore des vestes de smoking à large revers aux couleurs vives en vogue dans les années 70. À la fin des années 80, les hommes se sont mis à opter pour des styles plus classiques avec des vestes aux épaules larges, souvent avec des épaulettes, et plus cintrées à la taille au revers étroit. La couleur est indéniablement l’un des changements les plus importants, de plus en plus d’hommes se tournèrent vers des vestes noires classiques couplées à l’éternelle chemise blanche.
mes meilleurs copains 1988

Casual

En réponse à la mode punk de la fin des années 1970, le début de la décennie voit également un retour à la fin des années 1950 et son style preppy. D’après les dires, ce renouveau est du à la sortie d’un livre en 1980 nommé Preppy Handbook Official dans les pays anglo-saxons.

Au milieu des années 1980, les tendances casual sont clairement identifiées. On assiste à une copie parfaite des séries télévisées avec des teddies en laine, Levi’s 501, chemises hawaïennes, survêtements fluos, pulls tricotés à la main, gilets matelassés réversibles, vestes en nylon, bottes de cowboy, et pantalons kakis.

sauves par le gong 1980

On assiste à une explosion de couleurs pour les vêtements hommes. Prenant comme inspiration les séries télévisées telles que Miami Vice et Magnum. Cela se traduit par des tendances du type : t-shirts sous veste de costume avec de larges épaules rembourrées, des chemises hawaïennes (portées avec des vestes de sport, souvent à revers surpiqués pour un look “sur mesure”), et pour casser l’effet de la chemise trop voyante, les vestes étaient souvent grises, beiges, rouilles ou blanches.

miami vice 1980s

La fin des années 80 se voit bien plus déridée. Outre une partie restant fidèle au mocassin, l’uniforme de l’homme du dimanche comporte évidemment une paire de baskets, souvent d’Adidas en France. Alors qu’aux Etats-Unis, l’amour des gens pour Coca-Cola les a même menés à en porter les vêtements en 1987. D’ailleurs, là-bas, MTV a eu un impact énorme sur la mode et les adolescents copiaient immédiatement le style des célébrités dans leur clip vidéo. Soudain, il est devenu beaucoup plus facile pour une mode de se propager à travers le pays, mais également de mourir.

breakfast-club-2

À la fin des années 80, Nike était devenue l’une des entreprises de vêtements les plus rentables au monde. Comme Coca-Cola vs Pepsi, Reebok vs Nike a été la bataille sportive de la décennie aux US. Avec l’aide de Michael Jordan, Nike a gagné la guerre. En 1988, chaque enfant réclamait sa paire de Air Jordans et sa casquette de baseball des Chicago Bulls.

Chez nous, les gens restaient à une mode sport et colorée. Pourtant toujours un 501, l’homme variait de temps à autres pour son pantalon de survêtement fluo, voire pour ceux qui osaient prendre plus de risques, une salopette. D’ailleurs, la couleur fit sa réapparition à la fin de la décennie qui fut marquée par une mode de plus en plus sportswear et estampillée du logo de marques. Ce fut le début d’une ère ou afficher le nom de sa marque préférée était cool. Les sweat GAP, polos Lacoste, Docksides, Ray-ban, t-shirts de marques de sport, “cool ton bandana !”, “t’as vu, j’ai les dernières Reebok ?”
Comme accessoire, on misait souvent sur une banane en nylon, sur un cordon à lunettes synthétique et fluo, un bandana, une montre Swatch, et plein de badges dont au moins un avec de un smiley.

le grand bleu 1988

convers 1980s ad

Coupes de cheveux

Les coiffures des hommes des années 1980 étaient inspirées et influencées par la musique pop et aux artistes de l’époque. Les cheveux des hommes sont alors devenus beaucoup plus longs qu’auparavant. Les jeunes se laissent alors pousser les cheveux qu’ils ne coiffaient volontairement pas, et c’était encore plus cool si ils étaient bouclés !

patrick bruel profs 1985

L’homme qui avait un emploi de bureau gardait tout de même une coupe peignée. Ses cheveux étaient longs sur le dessus mais avaient également du volume sur les côtés qu’ils peignaient en arrière. En gros, la raie était faite au milieu ou sur le côté, il y avait un certain volume mais cela restait rangé et tenait avec de la laque ou de la mousse.

tom cruise 1980s

D’autres hommes optaient pour le mulet qu’ils attachaient parfois pour faire une queue de cheval. On gardait alors sur le dessus un peu de longueur, encore plus derrière et on coupait court les côtés.

chris waddle mulet

Les hommes de couleur portaient eux la coupe “flat top” à la Will Smith. Les côtés étaient rasés, puis le dessus égalisé pour formé un ensemble plat. D’autres choisissaient le Jheri Curl, coupe rendue célèbre par Michael Jackson ou encore Lionel Ritchie. C’est en fait une permanent défrisant les cheveux des personnes qui les ont frisés afin de créer un effet ondulé, mouillé et tombant.

carlton prince de bel air

lionel ritchie 1980s

Le Style Heavy Métal

Dans la première moitié des années 1980, les cheveux longs, la veste de motard ou veste en denim déchirée, les jeans serrés et usés, ainsi que des badges avec des logos de groupes de son groupe de métal préféré étaient de mise chez les adeptes.

europe 1980s

Dans la seconde moitié des années 1980, ce style vestimentaire était populaire parmi les musiciens et fans des groupes de métal les plus extrêmes avec l’apparition de sous-styles tels que le thrash metal, black metal, et les premiers groupes de death metal dans les pays européens.

scorpions 1980s

À la fin des années 1980, les jeans lavés à l’acide et vestes en denim se sont vus portés par les deux sexes. On l’associe à la tendance heavy metal avec des cheveux bien longs, ébouriffés et crépus.

Le Style Hip-Hop

Les chaussures de sport étaient portées comme des vêtements décontractés, mais pour la première fois elles devirent un un élément de mode. Les Converse étaient populaires dans la première moitié des années 1980, puis des modèles de basket-ball Air Jordan ont vu leur apparition en 1984. Le mythe raconte par ailleurs que la NBA a interdit ces modèles au débit, ce qui a évidemment augmenté leur cachet. Fans de basket-ball mais aussi de sport, les groupes de hip-hop ont amplement contribué au succès des modèles de la fin des années 80. Notamment Adidas et son modèle Superstar popularisé par Run-DMC et sa chanson My Adidas.

run dmc 1980s

Durant les années 80, les rappeurs portaient des vêtements aux styles différents : des survêtements colorés, des vestes en cuir, des Clarks et des baskets portées avec ou sans lacets, puis également des vêtements hyper-logotés de marques de luxe. Le tout était hyper accessoirisé avec des grosses lunettes de soleil, des bobs Kangol, des ceintures à la marque bien apparente et des gros bijoux bien bling bling.

prince de bel air

La Playlist

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles