L’histoire de la Desert Boot

A l’instar de la tennis blanche ou de la richelieu, le domaine de la chaussure casual compte parmi ses rangs une icône. A mi-chemin entre le décontracté et l’habillé, on peut oser dire que désormais, elle ne sera plus jamais désuète. La faute de goût est un chemin que l’on peut facilement prendre, mais elle nous garde sur la bonne voie. En 2013, elle a 64 ans (l’âge de la retraite), mais elle est toujours aussi jeune, dans la force de l’âge même ! Mesdames et messieurs, voici l’histoire de la Desert Boot, indissociable de celle de son créateur : Nathan Clark.

CJ Clarks usine

L’histoire de Clarks commence dans un village du Sud-Ouest de l’Angleterre en 1825, dans le comté du Somerset avec Cyrus Clark, un Quaker dirigeant une entreprise de découpe de laine et de tannage. Ce n’est que trois ans plus tard que l’entreprise commence à fabriquer des chaussures grâce à James Clark, frère de Cyrus qui a l’idée de faire des chaussons à l’aide des chutes de peau de mouton. Le succès est immédiat, à tel point que les Clark vendent jusqu’à 1000 paires par mois au cours de l’année 1842. Le modèle est nommé “Brown Petersburg”

Clarks Vintage AD

Après maintes péripéties : une période de récession forçant l’entreprise à demander des prêts à la communauté Quaker (1863), la prise des renes de l’entreprise de William, fils de James Clark qui modernisera le processus de fabrication en investissant dans des machines à coudre Singer, le lancement de nombreux modèles contribuant à faire monter la réputation de l’entreprise très tôt, un nouveau changement de direction au début des années 1900 avec John, Roger et Alice Clark et l’apparition de la première campagne de publicité Clarks en 1936. On arrive à l’histoire de Nathan Clark.

Nathan Clark en Egypte

Nous sommes dans les années 1940 et Nathan, l’arrière petit fils de James sert lors de la 2ne Guerre Mondiale où il est envoyé avec les troupes anglaises en Birmanie, puis dans une campagne en Afrique du Nord. La-bas il remarque que les officiers de l’armée portent des chaussures semi-montantes durant leurs heures de temps libre. Elles ressemblent à des derbies, sont faites de cuir de veau retourné (suede) et montées sur de confortables semelles en crêpe. Elles semblent légères et sont vendues dans le souk du Caire.

Nathan Clark Desert boot pub vintage

1949, Nathan Clark rentre au pays, et sa famille est toujours à la tête de la grande entreprise de fabrication de chaussures qu’elle dirigeait avant-guerre. Entre alors en contact avec Bill Tuxhill, spécialiste en patrons, pour recréer la chaussure si confortable qu’il avait vue lors de ses voyages. Ils en ressort alors une chaussure dont la tige est seulement faite de deux pièces de cuir, avec un bout arrondi et cousue à la fameuse semelle en crêpe : la desert boot est née.

Clarks desert boot vintage ad

Conçue pour résister à des conditions météo et des terrains difficiles, la desert boot connait un franc succès en France, en Italie, puis en Angleterre. Elle est ensuite présentée quasi-immédiatement l’année de sa sortie en 1950, à la foire de Chicago. En effet, le pouvoir de Clarks, pouvait leur déjà permettre à l’époque de lancer un produit dans plusieurs continents.

abbey road beatles clarks

La desert boot Clarks devient alors un symbole, étant simultanément prisée par les beatnik aux Etats-Unis et par le mouvement Mods au Royaume-Uni. La Beat Generation état plutôt reconnue comme un mouvement libertaire et moins affirmé que la culture mod, c’est ce dernier que l’on retient comme image pour la desert boot. Avec un dresscode plus affirmé composé de jeans coupe droite (501), de harrington G9, de costumes deux pièces, de chemises à col boutonné auxquels il n’était pas rare de voir associé une paire de desert boots Clarks. Dans ces années là, les années 1960, la desert boot acquit un statut de chaussure iconique, étant portée par de nombreuses personnalités : Bob Dylan, The Who, Steve McQueen ou même les Beatles comme ci-dessus (Georges Harrison a gauche)

danier craig desrt boots

Au fur et à mesure du temps, la desert boot est rentrée dans la culture commune et dans les vestiaires casual. C’est au cours des années 1970 et 1980 qu’elle s’est affirmée comme une icone rock telle qu’on la connait aujourd’hui. Malgré cette image, elle n’en reste pas moins versatile. Il est d’ailleurs de notoriété commune que c’est un basique de la garde robe masculine que l’on peut associer avec tout. Loin de l’époque ou porter des desert boots Clarks était signe d’appartenance à un groupe social, de nombreuses marques ont au fil des années sorti leur modèle de desert boot, des plus grands chausseurs jusqu’aux plus bas de gamme, et toutes se sont inspirées du modèle original de Clarks. C’est d’ailleurs ce dernier qui a mes faveurs : de couleur camel, avec un jeans, un chino, une chemise casual ou un t-shirt il se porte avec tout, et sans prise de tête ! Jamais trop élégant, ni trop inélégant, confortable, stylé… juste la perfection !
Retrouvez notre sélection et nos tests de desert boots, dans un nouvel article dédié !

clarks desert boots cuir lisse 2009

Si Clarks a toujours gardé ce modèle dans sa gamme, la desert boot a réellement été réintroduite en 2008 avec l’apparition de la ligne Originals. C’est en quelque sorte la date du retour de cette chaussure mythique dans nos garde robes entouré d’un engouement certain. Un an plus tard, la desert boot de Clarks Originals fête ses 60 ans, donnant naissance à de nombreuses éditions limitées et lançant une valse de collaborations qui n’a toujours pas cessé. Comme d’habitude, je vous ai fait une sélection des meilleures en image !

Où trouver des desert boots Clarks ? Ce n’est pas le choix qui manque :

http://www.clarks.fr
http://www.asos.fr
http://www.menlook.com
http://www.sarenza.com
http://www.spartoo.fr
http://www.zalando.fr

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles