Tel père, tel fils

Proposer un look en duo avec mon père, cela fait un moment que j’y pensais. La mode, c’est aussi une histoire d’héritage. On ne parle pas uniquement de transfert de penderie – mon père est bien plus grand que moi, dommage – mais on parle plutôt d’une façon d’appréhender la mode, de ne pas uniquement la concevoir par le prisme des créateurs-faiseurs de miracles des grandes places parisiennes. Grandir aux côtés d’un père qui porte le costume comme personne et à qu’il suffit de passer une pièce pour lui donner du cachet, ça vous positionne la notion de style dès votre enfance. Alors tout n’a pas toujours été parfait, je ne vais pas vous mentir, il y a eu quelques tenues qui m’ont fait faire des tours dans mes baskets. Mais quand même quand j’y repense… je me rappelle ce jour d’été où je l’ai vu arriver sur la petite butte qui surplombait le terrain de foot, je devais avoir 13 ans, Jean-Jacques portait un costume beige impeccable, teint mat, lunettes de soleil, c’était la fin de journée, le soleil était prêt à se coucher, tout était parfait. Je pense qu’aucun de mes coéquipiers n’a pu le louper. C’est surement comme ça, lorsque l’on est jeune, qu’on apprend ce qu’est la classe. Dans ces cas là, je ne m’étonnais pas de voir une partie de mon équipe se battre pour qu’on les reconduise en voiture jusqu’à l’arrêt de bus.

Je ne sais pas si c’est le fait de poser avec mon père mais j’ai opté pour une tenue rock et confort. Le blouson à col châle, c’est pour le côté confort et le jeans, les boots et le foulard, le côté rock. Encore une fois, il a fallu aller dans les rayons dédiées aux femmes pour trouver ce foulard. Pour la petite histoire, Romano l’avait également repéré à l’autre bout de la France. L’hiver arrivant, les boots sont plus que jamais d’actualité. Celles-ci plutôt fines et discrètes font parfaitement l’affaire avec un jeans.

Jean-Jacques adopte une style casual chic. C’est à dire, c’est dimanche mais on ne rigole pas avec sa tenue. Même le dimanche, j’ai toujours eu l’habitude de voir mon père bien habillé, ce shooting ne déroge pas à la règle. Donc pour Jean-Jacques, c’est chemise en jeans et chino. Pourquoi la chemise en jeans ? Parce qu’elle n’est pas réservée qu’aux jeunes publicitaires. Celle-ci, moins délavée que la plupart des chemises en jeans que l’on peut trouver dans le commerce conserve un côté brut qui confère plus de sagesse et de maturité, tout en restant tendance. Le foulard ajoute un côté dandy et les chaussures un pointe d’excentricité grâce à cette couleur rouille.

Tony porte
Blouson Melinda Gloss
Sweatshirt Marc by Marc Jacobs
Ceinture Anderson’s
Jeans Dolce & Gabbana
Foulard Zara
Chaussures Bobbies

Jean-Jacques porte
Veste Billy Reid
Chemise NN.07
Chinos Slowear
Foulard Richard James
Chaussures Kenzo Kurt
Sac Faguo

Remerciements à Jean-Jacques pour s’être laissé prendre au jeu et à Cécile pour son accueil.
Photographe Frederic Dith Retrouve Tony sur Facebook

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles