10 techniques pour provoquer le premier baiser

Nous y voilà. C’est bien gentil les rencards, dates, dîners… mais un moment il faut bien s’embrasser et malheureusement messieurs, c’est bien à vous de faire le(s) premier(s) pas. Une fille qui vous attrape par le col et vous roule une pelle férocement, ça ne vous positionne pas en homme viril, rassurant et sûr de lui. Alors comment faire ? Bonne question.
Tout d’abord, que l’on soit bien clair, on parle ici d’une situation où vous avez échangé un peu plus que trois mots et deux pas de danse avec une fille. Vous vous connaissez, il est plutôt très probable que vous vous plaisiez mais le Grand Moment n’arrive pas à se produire. Trop timide, timing difficile à caler, un pote relou… les raisons sont multiples. Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à franchir cette étape et rêver à d’autres horizons, si vous voyez ce que je veux dire.

Les “Classiques”

Le coup de la bise

Chances de réussite : 80%
Franchement, la plus facile. Fin du rencard, je te fais la bise, et je te refais la bise, et je te re-refais la bise jusqu’à ce que l’un des deux franchisse le pas et tourne de quelques degrés la tête pour faire basculer une bise prometteuse, en baiser langoureux.
Pas la peine de vous la jouer galoche du siècle une fois le baiser enclenché, cette technique est surement la moins “impressionnante” pour une fille et peut-être la plus intrusive aussi, donc autant contenir un peu votre fougue pendant le baiser et plutôt miser sur la douceur et la tendresse.

Regarder un film

Chances de réussite : 70%
Technique, on ne peut plus classique. Un bon Blu-Ray (ou DVD pour les plus anciens), on préféra une comédie romantique dans ce cas, ou un film d’horreur “soft” (pas trop gore quoi), et surtout, surtout, on baisse l’intensité lumineuse de la pièce. Pas un noir total mais on laisse une lampe de chevet allumée dans un coin loin du canapé. Si vraiment, on veut envoyer un maximum de signaux, disposez quelques bougies sur la table basse. Cliché, mais au moins vous serez clair sur vos intentions. Attendez au moins le premier tiers du film avant de vous rapprocher doucement.

Le coup de “je te taquine”

Chances de réussite : 65%
Les pincements, les taquineries, etc… Ça fait assez école maternelle mais ça peut fonctionner. On évite tout de même de faire comme dans la cour de récréation en soulevant la robe de sa target aux cheveux bouclés. Gardez en tête que cette technique permet de créer un premier contact physique. Cette technique peut largement rebuter certaines filles qui n’acceptent en aucun cas d’être effleurées avant qu’il y ait un baiser… Soyez malin et essayez de savoir si vous êtes sur le bon chemin ou pas.

Les “pour faire marrer vos potes”

“You know french kiss”

Chances de réussite : 50%
Bien entendu, à tenter dans un contexte international. “You know french kiss” doit être une des phrases les plus connues au monde après “What is your name?” et “Where are you from?” qui peuvent être utilisées pour introduire LA phrase magique. Deux prérequis à ne pas oublier concernant cette méthode, il faut prononcer cette question avec le french accent le plus aiguisé – on oublie les mois d’Erasmus passés dans la banlieue de Liverpool – et on arbore son plus beau sourire de vendeur à la sauvette, pour le folklore, ça rappellera avec nostalgie à votre target le mec qui lui a tiré son portefeuille Place du Tertre à Montmartre.

Le coin fumeur

Chances de réussite : 50%
Vous n’avez jamais touché une clope de votre vie, les stickers Pastaclope que votre mère collait sur votre agenda au collège ont bien fait leur boulot. Mais là, force est de constater que la fille de vos rêves est seule au fond de la cuisine ou du coin fumeur, et elle regarde par la fenêtre l’air pensif. Un pote, celui avec des cornes de diable et une queue fourchue, vous tend une clope, un geste qui veut dire “le changement, c’est maintenant mon grand !”. Vous prenez vote courage à deux mains et entrez dans l’aquarium d’où vous ressortirez soit seul, soit en vainqueur. Et bon crapoter ne fait pas vraiment de vous un fumeur.
N.B. : Fumer tue

Échanger vos fringues

Chances de réussite : 30%
Ça commence innocemment avec un échange de lunettes et de fils en aiguilles vous vous retrouvez en jupe et débardeur dans la chambre de cette jolie brune. Pas de chance, vos potes débarquent, sortent leur téléphone et vous voilà immortalisé en Lova Moor Marque Repère pour un bon moment. Le bon point, c’est que ça fait bien rire cette brunette (“femme qui rit…”) qui trouve qu’il faut un certain cran pour être allé jusqu’au bout de la blague, et vous gratifie d’un baiser inattendu. Finalement, elle ne vous va pas si mal cette jupe.

Les “kamikazes”

Le compte à rebours

Chances de réussite : 35%
Vous êtes en voiture, vous raccompagnez votre target chez elle. La tension est à son comble, à couper au couteau. Le Ryan Gosling en vous ne laisse rien transparaître de l’envie qui l’anime. Le feu vient de passer au rouge, vous vous arrêtez les yeux fixés sur l’horizon, le soleil couchant vous brulant la rétine, vous dites : “On a 15 secondes pour s’embrasser avant que le feu passe au vert.” Vous vous retournez ensuite vers elle, l’air confiant, le regard perçant et vous tentez lentement un move auquel elle ne pourra que succomber.

La main au cul

Chances de réussite : 30%
Pour cette technique, on imagine une relation où vous connaissez déjà bien la fille en question. Il est évident que l’on ne tente pas ça dans le métro (qui peut faire ça sérieusement ?). Donc, on imagine qu’avec cette demoiselle vous êtes cherchés, taquinés, un peu frottés, pincés toute la soirée, vous avez bien rigolé et arrive le moment où vous repartez chercher vos manteaux. C’est ici la variante surprise/surprise de la deuxième technique de cet article. Donc, vous vous dirigez vers la sortie et un excès de virilité propulse votre main vers le postérieur de la jeune femme. Là, c’est quitte ou double, soit vous prenez un retour pleine face, que vous avez potentiellement mérité, soit elle se retourne et voit en vous l’homme alpha qu’elle a toujours attendu, et vous avez droit à un baiser passionné.

“tu as un cil sur la joue”

Chances de réussite : 10%
Plus lourd que ça, tu meurs. Je crois que je n’ai pas vu quelqu’un utiliser cette technique depuis les premières diffusions du Miel et les abeilles, merci AB. A l’époque, ils n’avaient peur de rien, c’est bien ce qui faisait leur force. Si vous tombez sur une nostalgique de sa jeunesse, ça fera surement l’affaire. Au moins, vous savez déjà quoi lui offrir pour son anniversaire, un tapis de souris à l’effigie d’Hélène Rollès.

Bonus spécial hiver

La réchauffer

Chances de réussite : 35%
Les filles ont souvent froid alors n’hésitez pas, une fois les premières brises venues, à inviter celle que vous convoitez, à se réchauffer en mettant les mains dans les poches fourrées de votre doudoune. La moitié du travail sera fait. Mais attention, la jeune femme avait peut-être réellement froid… Sans attendre plus. Un indice, si elle garde la tête baissée, c’est mauvais signe. Sinon, si elle lève de temps à autres le visage vers vous, il ne serait peut-être pas idiot d’avancer le votre vers elle. 100% des gagnants ont tenté leur chance, comme on dit au bar en bas de chez moi.

Bonne chance messieurs

  • Matthieu

    Tu veux pas un whisky avant?

  • Joe dit le “démonte-pneu”

    @Matthieu : c’est vrai qu’au final on a pas retenu la technique de “Je la fais boire” Chance de réussite : 90% :D

  • Matthieu

    Je pensais plutôt à la réplique de Chantal Lauby :)… Dans tous les cas ça fonctionne:)

  • Thomas

    Comme dis souvent un pote: “Il faut boire en soirée mais surtout, Surtout, il faut LA faire boire !”

  • Déspé

    je vote pour le quitte ou double, la main au cul… vais tester…

  • Daytona

    “Le compte à rebours” fonctionne plutôt bien, testé hier encore suite à une soirée. La fille se fait appeler par son père qui vient la chercher, je lui dis qu’il me reste plus beaucoup de temps pour l’embrasser et je le fais. Ca passe super bien, tout le monde est content.

  • Nina l’autostoppeuse

    Mais d’où sortent ces statistiques ??????? :-D

  • VincentenChine

    Moi je propose la technique dite “de l’escro”, quand c’est pour un soir sinon ça devient vite compliqué… Déguisement requis: Costume / chemise ou polo / pantalon dockers selon le contexte. carte de visite en poche plus qu’à chercher le métier qui va bien (chef d’entreprise, directeur…) Si c’est bien vendu (conseil pratique, ne pas hésiter à dire que c’est à l’étranger ça renforce le côté “c’est maintenant ou jamais j suis plus là dans 2 jours”), 70% mini de “scorer” ; c’est la crise et les nanas dans un max de cas sont sensibles au portefeuille . ;) My 2 cents hahaha

  • Laurent

    Prochain article : Et pour emballer un mec ? Ben oui, il en faut pour tous les goûts.

  • Alexandre

    Ca fait un moment que je cherche un article là dessus, merci! On voit beaucoup de comment draguer mais rien sur le premier baiser. Il y a des grands classiques quand même. Autant la main au cul je trouve ça bas et vulgaire, mais le Do you know french kiss est pas mal. A tester

  • jean

    Tony, moi je t’embrasse où tu veux comme tu veux… t’es trop craquant !!! ;-))

  • Olivier

    En mars je vais en Australie, je vais abuser du “do you know french kiss?” :p

  • marta

    je suis une fille et je trouve ces “techniques” pathétiques sans un brin de romantisme ou d’émotion!
    pas un mot sur les regards? quoi de plus parlant pourtant que des regards langoureux échangés, et appuyés. En général ça en dit long et le baiser suit naturellement (à condition effectivement d’être dans un endroit où c’est possible, mais ça arrive toujours à un moment) Prendre la main aussi, si elle n’est pas refusée, en général on enchaîne vite sur le baiser…

  • benji

    Votre Target, nan mais vraiment!!!

  • Gilou

    Bravo Tony dit “la Bétonneuse”, en plus d’être un expert ès-premiers baisers, t’as une putain de plume…

  • vizi

    Hahaha excellent l’article ! Mais Marta a raison, faut qu’il y ai un feeling au niveau des jeux de regards et au niveau du toucher… Mais je pense que cet article vise un public averti qui sait déjà s’y prendre avec les filles… Très drôle en tout cas !

  • Julien Demeyere

    J’ai comme l’impression d’avoir lu cet article mot pour mot dans GQ… c’est normal?

  • Joe dit le demonte-pneu

    T’es sûr de toi ? (si c’est le cas je demande à voir)

    Mais à mon avis tu as cette impression car tu avais déjà lu cet article ici (il y a quelques mois)

  • Tony Dit la Bétonneuse

    Je veux bien que tu m’envoies l’url parce que ça voudrait dire qu’ils nous ont pompé mot pour mot comme tu dis.

  • isabelhe

    C’est nase…Aucune de ces techniques ne marchent sur moi (et mes copines pareil!). Les stats : du flan. Soyez naturel, embrassez nous quand c’est “le moment” (mais ça demande un peu d’observation fine de la fille et de l’ambiance, et un peu d’intuition, c’est peut-être trop demander?). En gros, n’écoutez pas les conseils des soit-disant coachs en séduction…Soyez vous-mêmes. Timide, maladroit, viril, embarrassé, cérébral, physique, sensible, peu-importe. Si ça ne marche pas, c’est que la fille a besoin d’un autre style de mec. Point barre….

  • loli

    Moi je prefere ma technique , je le suis et lui dit qui a un truc sur le nez et je l embrasse

  • maximes

    moi ma techniques c’est:
    1) commencer a devenir ami avec elle
    2) au bout d’un certaint temps (une fois que vous êtes amis) commencais a faire un peu dans le genre “je te taqine”
    3) ensuite si la fille vaus taquines aussi commencez a la séduire
    4) une fois qu’elle est sous votre charme commencez a lui demander si elle est libre bien sur si oui demendez lui ce que ses son genre de mec puis si sa vous ressemble prenez vos couilles a deux mains (désoler pour l’expression) et allez lui demendez si ses possibles que vous sortiez ensemble

    BONNE CHANCE

  • Joe dit le demonte-pneu

    Evite de lui écrire par contre :)

Newsletter