Philips Lumea : épilateur à lumière pulsée pour homme

Principe

La technologie dite de la “lumière pulsée” permet une épilation sans douleur et durable. La lumière émise est captée par la mélanine du poil et il est alors détruit. Au fil des séances, les poils repoussent moins vite et moins nombreux. Ce type d’épilation, qui ne constitue par un acte médical, est proposé en institut depuis quelques années. Et certains fabricants proposent également des épilateurs qui fonctionnent sur ce principe et peuvent être utilisé chez soi. Le Luméa de Philips existe depuis 2 ans pour femme et est sorti depuis peu pour homme (version très similaire).

Précautions d’emploi

La technologie à la lumière pulsée ne convient pas aux peaux blanches et poils clairs (blancs, gris, roux, blonds clairs) et à l’opposé aux peaux foncées et noires (Type VI). C’est également déconseillé avant ou après exposition au soleil. Et si on souffre de certaines maladies comme le diabète. Vous trouverez toutes les contre indications dans le manuel de l’utilisateur téléchargeable au format .pdf dans la section “Aide” de la page de présentation du Luméa sur le site de Philips.

Schema Philips Lumea

Fonctionnement

L’épilateur dont la forme rappelle celle d’un sèche cheveux (la finition est par contre nettement supérieure) fonctionne de manière relativement simple. On commence par le charger entièrement pendant 1h30 puis on peut enlever le chargeur (L) car il fonctionne sans fil (ce qui est bien pratique). On le met sous tension (J), on règle l’intensité (G) de 1 à 5 puis on met la tête à la perpendiculaire de la zone à épiler. Si l’anneau de sécurité (D) est bien entièrement en contact avec la peau le temoin lumineux situé à l’arrière (K) passe au vert. On peut alors appuyer sur le bouton flash (E). La tête de l’épilateur est équipé d’un filtre UV et le fait qu’on active la lumière qu’une fois le contact entièrement établie avec la peau évite que la lumière se propage et présente un risque pour les yeux. Sur la peau on distingue une légère marque qui permet de voir quelle zone a déjà été traitée. On évite ainsi de flasher 2 fois la même zone et on progresse jusqu’à avoir fait par exemple toutes les aisselles.

Test

J’ai l’appareil en test depuis le mois dernier et j’ai fait un premier essai aujourd’hui. Pour observer les premiers résultats, il faut attendre au moins la 3eme séance. Sachant que chaque séance doit être espacée de 2 semaines, je pourrai tirer un premier bilan d’ici un mois et demi. Et un deuxième sans doute plus avancé d’ici le mois de Mai ! Pour cela je vais utiliser la méthodologie suivante : je vais faire le test sur mes aisselles mais en ne flashant que l’une d’entre elles pour pouvoir observer la différence de repousse entre les deux. Notez que le prix public conseillé de l’appareil est de 430€. Un prix dont on pourra débattre après le test. Trop cher pour des résultats peu probants ? Un bon investissement pour une réelle efficacité ? Sujet à suivre à partir du mois de mars prochain. D’ici là, bon dimanche ! Plus d’infos : www.philips.fr

3 mois plus tard…

Je reviens avec un peu de retard sur le test en cours. Comme prévu, j’ai jusqu’à présent réalisé 3 séances d’épilation entre le mois de février et le mois d’avril. Et je n’ai pour l’instant constaté aucune différence notable entre l’aisselle traitée et l’aisselle témoin. Ce qui n’est pas réellement une surprise : il est bien indiqué qu’il faut au moins 3 séances pour constater une diminution de la pilosité. Je vais donc reprendre sérieusement les tests avec un intervale de 15 jours entre 2 et je vais augmenter l’intensité car je n’ai pas encore franchi le niveau 3 (la machine en comporte 6). Je vous propose de refaire un point dans un mois et demi ! Je vais de ce pas passer la vitesse supérieure…

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter4Share on Google+0Pin on Pinterest0

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles