Road Trip au Pays de Galles

Comme je vous l’annonçais il y a quelques jours dans mon sujet « ma valise pour une semaine » je suis parti en ballade du côté du Pays de Galles pendant près d’une semaine. J’ai quitté Lorient samedi dernier (il y a 8 jours) en direction de Nantes où j’ai pris un vol pour Manchester. Mais le voyage a réellement commencé le lendemain…

En vol à bord d'un Bombardier Q400

— Jour 1 —

J’ai pris la route en direction du nord du Pays de Galles avec un premier arrêt dans la charmante ville de Conwy, située au bord de la rivière du même nom, et où se trouve un château fort bâti par Édouard Ier d’Angleterre en 1284 (château inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco).

Le château fort de Conwy vu du port

Pour l’anecdote, sur les quais on peut découvrir ce qui serait « la plus petite maison de Grande-Bretagne ». Mais la ville vaut surtout le détour pour son ambiance maritime, ses donjons (et dragons) et l’excellent déjeuner typiquement gallois servi au Castle Hotel. Non loin de là, un rallye de vieilles voitures était organisé et j’ai eu la chance de voir de sacrés engins comme cette MG rouge !

J’ai passé la première soirée dans un lieu incroyable : Nant Gwrtheyrn. Un village niché en bas d’une colline face à la mer dans la péninsule de “Llyn”. Pendant longtemps ce village a abrité des travailleurs venus d’Irlande, d’Ecosse et des paysans des environs qui exploitaient les carrières de granite de cette montagne.

Nant Gwrtheyrn

— Jour 2 —

Au 2eme jour de mon road trip, j’ai pris la direction du détroit de “Menai Straits”. J’ai embarqué à bord d’un Zodiac propulsé par un gros moteur Yamaha (via “Ribride“). Je peux vous dire que ça décoiffe (enfin, façon de parler). Et le paysage le long de la rivière vaut le détour avec ses bateaux, ses cabanes de pêcheurs, ses oiseaux et ses belles demeures !

Dolbadarn Castle

Sur la route, j’ai fait une petite pause pique nique au château de Dolbadarn (ou du moins ce qu’il en reste). L’endroit est grandiose en tout cas ! Et sur le chemin du retour, j’ai essayé de sympathiser avec un mouton qui apparemment ne comprenait que le « Welsh » (-Welsh welsh, ça va ou bien ?).

Au bord de la rivière à Cae Mabon

Dans l’après-midi, j’ai découvert le surprenant site de Cae Mabon. Un village de maisons écologiques perché dans les montagnes au milieu d’une foret de chênes où coule une rivière. Le maitre des lieux, le “Charles Ingalls local”, nous a raconté comment il a construit sa première maison avant que d’autres viennent l’aider à en faire de même. Puis, il nous a conté une vieille légende galloise au coin du feu sous sa hutte avant de sortir sa guitare (grand moment, vraiment).

The Groes inn

J’ai passé la deuxième soirée dans le charmant hôtel The Groes Inn (dont les premières pierres ont été posées au 17eme siècle). Au menu, il y avait notamment un « crispy lamb » servi avec une sauce légèrement mentholée et une salade de fêta que je vous recommande tout particulièrement ! Tout comme les chambres qui ont un charme fou (on trouve en plus dans les salles de bain de bons produits de chez Molton Brown, marque de cosmétiques anglaise dont je vous ai parlé à plusieurs reprises)

— Jour 3 —

Llangelynnin Church

Le troisième jour de mon voyage, j’ai fait un petit tour de buggy, histoire d’expérimenter la conduite à gauche ! Je suis parti de Llandudno (où Quaddragon loue ce type d’engins), j’ai traversé cette bonne vieille ville de Conwy (Private joke: “Faut arrêter les Conwy, hein”) en direction de Henryd et de l’église de Llangelynnin, qui est une des plus ancienne du Pays de Galles !

I Kissed a Sheep

Et alors que je profitais d’une magnifique vue sur la vallée, j’ai fait connaissance de “Margaret”. A force de fréquenter des moutons, je dois dire que je commence à savoir y faire (il y aurait 5 moutons pour 1 habitant au Pays de Galles). Margaret et moi ont a fait un petit bout de chemin ensemble. Cheveux et laine au vent sur un air de “I Kissed a Sheep and I liked it…” (merci Sandrine pour la photo)

L'aqueduc de Pontcysyllte

L’après-midi, je suis parti à la découverte de l’aqueduc de Pontcysyllte. Un pont-canal qui date de 1805 et qui avait été imaginé pour permettre de transporter les marchandises au dessus de la rivière “Dee”. Ce “canal dans le ciel” haut de presque 40 mètres (ce qui en fait dans sa catégorie le pont le plus haut au monde) sert aujourd’hui à la navigation de plaisance. Des milliers de péniches le traversent chaque année. C’est un impressionnant ouvrage inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2009.

On the road...

En soirée, après avoir avalé une bonne pinte de “Butty Bach” et un “Fish and chips” en un temps record (4″57′, montre en main) au Riverside Hotel Pennal, j’ai assisté aux répétions d’une chorale constituée uniquement d’hommes (le Pays de Galles est tout comme le Pays Basque un pays de chants). Ça peut paraitre ennuyant (vu de loin) mais quand t’es face à eux, et que les papis se lèvent fièrement et se mettent à chanter avec leur cœur, c’est sacrément émouvant !

I'll have Fish and Chips, please

Ils nous ont notamment interprété “Hen Wlad Fy Nhadau“, l’hymne national gallois que j’avais rapidement révisé (entre deux frites) quelques minutes auparavant. Et pour bien finir cette journée champêtre, j’ai passé la nuit dans une chambre d’hôte à Gogarth Hall Farm. Avec mes compagnons de route, on a notamment mis un sort à une bouteille de “Penderyn” (l’unique whisky produit au Pays de Galles) (qui se boit très bien).

— Jour 4 —

Le lendemain, j’ai réalisé un rêve de gosse en montant dans un train ancien puis dans la locomotive en compagnie des mécaniciens sur la ligne Talyllyn dont les voies et le matériel sont magnifiquement entretenus par une équipe de bénévoles ! Le voyage vaut également pour le cadre avec les innombrables moutons que l’on peut apercevoir en chemin broutant du haut des montagnes au bas des vallées.

Big Pit

Après pas mal de route, je me suis ensuite rendu à Blaenavon, ancienne ville minière, située dans le sud-est du pays. J’ai visité une mine de charbon : “Big Pit“. Fermée en 1980, elle a depuis été transformée en musée. C’est une des expériences qui m’a le plus marquée : armé d’un casque et d’une lampe frontale, je suis descendu sous terre (à près de 100m) pour parcourir quelques galeries en compagnie d’un ancien mineur qui nous a raconté ce qu’était la vie dans ce trou. C’était vraiment prenant comme témoignage ! Je pense que ça permet de revivre cette époque industrielle plus que tout film ou reportage qui a été réalisé sur le sujet. Le site de “Big Pit” est inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 2000.

Filly Farmhouse

Changement radical de décors en fin d’après-midi, avec une pause thé à l’Hôtel “The Angel” à Abergavenny (élu meilleur “Tea Room” du Pays de Galles et 3eme du Royaume par le Tea Guild 2011). Pour 23€ par personne, on peut déguster un thé et un très joli assortiment de mini toasts salées et pâtisseries. Dans la lignée, j’ai passé la nuit dans une superbe propriété : la “Filly Farmhouse” de chez Brecon Beacons Holiday Cottages dans les “Black Moutains” (waw waw waw).

— Jour 5 —

St Fagans National History Museum

Au 5eme jour, j’ai visité le Musée de St Fagans. Un musée en extérieur dans lequel on peut découvrir les habitations typiques galloises à travers les derniers siècles (maisons, fermes, écoles, chapelles, etc.). On trouve également des artisans qui travaillent au sein même du musée, comme ce fabricant de sabots qui est le dernier du pays. C’est vraiment intéressant ! J’ai notamment beaucoup aimé une rue dans laquelle ils ont juxtaposé 7 maisons permettant de voir l’évolution des équipements intérieurs du début du siècle aux années 80.

— Cardiff —

J’ai ensuite pris la direction de Cardiff où j’ai passé 24h (un après-midi, une soirée et une matinée). Mais ça, je vous propose de vous en reparler dans un deuxième temps ! Je vous prépare un petit compte-rendu sous forme de city guide avec quelques adresses pour manger, sortir, visiter et faire du shopping (merci d’avance à JB qui vit là-bas et qui doit m’envoyer quelques photos que je n’ai pas eu le temps de prendre).

— Souvenirs —

Du Pays de Galles, je garderai en mémoire les magnifiques paysages que l’on trouve au nord et au centre du pays. Un territoire sauvage bordé de montagnes où l’on voyage de vallée en vallée à la découverte de rivières, lacs et châteaux. Je garderai aussi en mémoire la gentillesse, la simplicité et la fierté des hommes et femmes qui continuent de faire battre le cœur de ce pays riche d’histoires et de légendes.

Comment aller au Pays de Galles ?

J’ai pour ma part voyagé avec la compagnie low-cost Flybe qui propose des vols vers Cardiff et Manchester (pour aller directement vers le nord du Pays de Galles) à partir de 42€. A l’aller comme au retour, j’ai voyagé dans un Bombardier Q400 (avion pour 70 personnes équipé de 2 turbopropulseurs dotés de 6 pales). Si vous voulez voyager pour plus cher a priori ça doit également être possible, je n’ai pas regardé :-)

Où manger ?

The Castle Hotel (High Street, Conwy T: 01492582300) – The Groes Inn (Nr. Conwy, North Wales T: 01492650545 ) – Riverside Hotel Pennal (Pennal, Machynlleth, Powys T: 01654791285) – Tyddyn Llan (Llandrillo, nr. Corwen, Denbighshire, North Wales T: 01490440264) – The Angel Hotel (15 Cross Street, Abergavenny T: 01873857121)

Où dormir ?

Nant Gwrtheyrn (Nant Gwrtheyrn, Llithfaen, Pwllheli, Gwynedd T: 01758750334) – The Groes Inn (Nr. Conwy, North Wales T: 01492650545 ) – Brecon Beacons Holiday Cottages (plusieurs adresses dans le pays T: 01874676446)

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter8Share on Google+0Pin on Pinterest0

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles