Des espadrilles françaises monsieur !

Cet été, on redécouvre les espadrilles ! Née il y a plus d’un siècle en France, dans les Pyrénées, populaires de la Catalogne au Pays basque, l’espadrille est une chaussure légère, en toile, dont la semelle est réalisée en corde de chanvre tressée. D’une certaine manière, on pourrait la considérer comme l’ancêtre de la tong !

Comme en témoigne ce vieux sketch des Nuls : on n’a pas été toujours tendres avec les espadrilles ! Mais ce qui était à l’origine une chaussure de berger et de paysan est devenu tendance. Voir même carrément tendance du côté des créations de String Republic (voir illustration plus bas).

Espadrilles vs Tongs

Avantage indéniable de l’espadrille sur la tong : c’est quand même beaucoup moins “casse-gueule” parce qu’elle enveloppe complètement le pied ! Inconvénient par contre : ça tient plus chaud. En fait, on peut distinguer 2 usages : l’espadrille est plutôt du matin ou du soir alors que la tong est la chaussure idéale pour les chaudes journées et les virées à la plage. Et il ne vous aura pas échappé qu’en plus d’être plus confortables qu’une paire de tongs, les espadrilles sont plus élégantes.

Enfin, autre argument qui plaide en faveur de l’espadrille : elle continue en partie d’être produites en France, comme à Mauléon-Licharre, dans le Pays basque, considérée comme la ville d’origine et capitale de l’espadrille. Parmi ces marques produisant encore en France, citons 1789 Cala, Art of Soule, Maurice et moi, Prodiso et Souts (qui réalise ses espadrilles en Dordogne). Comptez une vingtaine d’euros pour une espadrille française de qualité. Si le sujet de la production française d’espadrilles vous intéresse, je vous invite à découvrir ces 2 reportages vidéo :

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles