Que dire à une fille au téléphone ?

La semaine dernière, vous cessiez de devenir le meilleur ami des répondeurs pour enfin maîtriser l’une des phases les plus méconnues de la séduction : le téléphone et le timing. Enfin, méconnue surtout de notre côté à nous les hommes, parce que du leur, des dizaines de magazines leur rappellent les fondamentaux toutes les semaines à travers le monde (« Mecs, comment les faire craquer » et autres « Comment lui dire qu’on n’aime pas quand il ! »)

Malgré tout, vous tombez sur le répondeur, que faire ?

Rien, ou du moins, pas grand chose. Comme vous n’appelez pas masqué, elle voit que vous avez cherché à la joindre, et c’est suffisant pour une première approche. Quand bien même vous ne lui auriez pas donné votre numéro (vous n’avez jamais besoin de le donner, c’est du bonus), elle verra un appel inconnu et tentera d’en deviner la provenance. Laissez-là se questionner, il est même possible qu’elle rappelle si elle est vraiment intéressée. Mais ne rappelez pas le même jour, quoiqu’il en coûte.

Lors de votre deuxième appel

Réalisez bien que cette fille, quoiqu’elle dise du nombre des ses amies et de ses sorties, n’est probablement pas aussi occupée qu’elle le prétend. Si vous concluez vous serez surpris de découvrir le nombre de soirées qu’elle passe seule, en réalité, y compris les week-ends (!) Donc si elle ne décroche toujours pas, il y a toutes les chances, disons 9 sur 10, que ce soit volontaire, et son niveau d’intérêt est moyen (si Angelina Jolie vous appellait, vous l’enverriez sur votre répondeur vous ?). Afin néanmoins de ne laisser aucune place au doute et d’épuiser cette toute dernière chance, vous allez rappeler une troisième et dernière fois le lendemain, non sans avoir laissé un très bref message du type : « Salut c’est X, tu n’es pas là, tant pis, salut ». Ne lui dites pas que vous rappellerez (un bon joueur de poker n’abat pas ses cartes toutes les 5 minutes), ne lui proposez surtout pas un rendez-vous car vous n’entendriez pas sa réaction et ne pourriez pas estimer son niveau d’intérêt. Tenez-en vous là.

Quand vous l’avez en ligne

Chaque question que vous poserez est une occasion de glaner de l’information et l’ensemble de ces informations vous permettra, après avoir raccroché, d’évaluer son niveau d’intérêt. A cette phase il faut donc prêter encore plus d’attention à ce qu’elle dira (ou ne dira pas) qu’à ce que vous direz. Quand vous proposez le rendez-vous, prenez soin de l’annoncer comme une bonne surprise plutôt que comme une contrainte : c’est vous qui allez la distraire de son ennui mortel, pas elle qui vous fait la fleur de sa présence. Suggestion :
– J’ai une bonne nouvelle pour toi !
– Ah bon ?
– On va aller voir une super pièce de théâtre / On va inaugurer le nouveau macdo / On va ! (et là taisez-vous, écoutez sa réaction et évaluez son niveau d’intérêt ! Est-ce qu’elle a l’air contente ?)
– Euh, mais quand ? (Ne vous emballez pas, rien n’est gagné sous prétexte qu’elle demande quand. En revanche si elle vous précise : « mardi et jeudi je ne suis pas libre », elle vous donne le go pour tous les autres jours, foncez)

A ne pas faire

« Tu fais quoi tel soir ? » Par réflexe et par fierté elle ne vous avouera jamais qu’elle regarde Star Academy en pantoufles après avoir réchauffé une soupe Liebig. Elle inventera un anniversaire sur des amis et vous serez le bec dans l’eau obligé de proposer une autre date. Et on sait à quel point les filles aiment les hommes needy !

Marre de vous prendre des rateaux à longueur de temps et d’écouter les conseils séduction de votre petite sœur ? Votre copine semble vous parler de plus en plus un langage codé qui reflète tout sauf la passion ? Demandez à ceux qui savent. Appelez Spike

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles